gb-at-atl

Bon, vous êtes toujours là ? La saison continue malgré tout, malgré les espoirs de play-offs quasiment évanouis (mais pas totalement), malgré 4 matchs restants en saison avec peu d’intérêt apparent. Néanmoins, outre un inespéré accès aux play-offs, ces derniers matchs dont celui-ci contre Atlanta, sont l’occasion d’effectuer une large revue d’effectif, notamment des éléments les plus jeunes, et pour Joe Philbin, le head coach par intérim, de prendre ses marques dans ses nouvelles fonctions.

AIR FALCONS

Ce n’est pas une surprise pour les connaisseurs, les Atlanta Falcons sont une attaque aérienne réputée. 4ème attaque à la passe de la NFL, elle vaut avant tout par sa connexion Matt Ryan (QB) – Julio Jones (WR), Jones étant n°1 NFL au niveau des yards réceptionnés.

Alors, les lignes secondaires décimées auront fort à faire. Jaire Alexander (CB) devrait être désigné au marquage de J. Jones. Ce sera un vrai test pour le n°23, une possibilité de montrer encore plus sa qualité.

Oui mais voilà, en espérant qu’Alexander limite Jones en-dessous de sa moyenne de 110 yards par match, Ryan dispose encore de Mohamed Sanu (WR) et du rookie Calvin Ridley (WR) déjà dans le top 30 des WR. Et si on rajoute le TE Austin Hooper, 4ème TE NFL pour le nombre de réceptions, l’arsenal est impressionnant.

Alors, on espère que Breeland (CB) sera de retour de blessure car avec Kevin King (CB) envoyé définitivement sur la liste des blessés, les Packers vont être carrément court avec en titulaires Josh Jackson (CB), rookie, et Troy Brown (CB), recruté en cours d’année.

Il ne faudra donc pas donner du temps à Matt Ryan et lui mettre la pression. Là aussi, les Packers sont en manque d’effectif avec Daniels (DT) et Perry (OLB) envoyés aussi à l’infirmerie pour la saison.

Mais il y a moyen de faire quelque chose face à cette ligne offensive Falcons car celle-ci a perdu pour la saison ses deux Gardes Andy Levitre (LG) et Brendan Fusco (RG). Résultat, cette OL est plus poreuse qu’avant avec 36 sacks encaissés (21ème rang NFL). Il faudra vraiment qu’il y ait une pression du pass-rush sinon les Falcons réciteront leur partition aérienne.

Car normalement, les Falcons ne devraient pas courir sur le dos de la défense des Packers, vu qu’ils sont la dernière attaque NFL à la course. Ils ont chipé cette malheureuse distinction aux Arizona Cardinals qui étaient encore bons derniers… avant d’infliger 182 yards à la défense de GB la semaine dernière.

Il faut dire que les Falcons ont perdu gros avec la blessure de Devonta Freeman (RB). On espère que la défense contre la course de GB ne permettra pas encore la meilleure performance de la saison de l’équipe adverse.

0286402001439600766_filepicker

Matt Ryan (n°2) et Julio Jones (n°11)

UNE ATTAQUE QUI TOURNE ?

Mike Mc Carthy parti, ce sera donc Joe Philbin le head coach ce dimanche. Même s’il a déjà été entraineur en chef aux Miami Dolphins il y a quelques années, Philbin a avoué qu’il n’avait pas appelé de jeux depuis… plus de 20 ans. Ah ! À lui de montrer que cela n’affecte en rien sa capacité à diriger une attaque, et peut-être cela servira sa cause pour postuler en 2019 à la même fonction.

Est-ce qu’Aaron Rodgers redeviendra lui-même en un claquement de doigts ? À voir. La semaine passée, il parut peu concerné par l’enjeu et le match et il manqua nombre de lancers faciles. S’il manque actuellement de précision, il a aussi montré qu’il avait encore de la dynamite dans le bras.

Alors, prêt à canarder les lignes secondaires Falcons ? Car il y a de quoi faire avec les deux safeties titulaires sur la liste des blessés dont un certain Keanu Neal (SS). Ainsi, ATL est 25ème NFL au nombre de yards encaissés à la passe et au nombre de TD encaissés à la passe, et 28ème au nombre de points encaissés par match (27,8 pts).

Cependant, les Falcons enregistrent justement le retour d’un élément-clé : le linebacker Deion Jones. Clé de voûte, il sait à la fois blitzer et couvrir. Peut-être de quoi améliorer le pass-rush Falcons, pas folichon depuis le début de saison avec seulement 23 sacks au compteur (28ème NFL).

Oui, mais voilà, les Packers se présenteront avec sûrement le côté droit de l’OL amoindri avec Mc Cray en RG et Spriggs en RT, en lieu et place de Bell (RG) et Bulaga (RT) blessés. Aie, aie, aie… Ça promet pour le n°12 qui devra user de toute sa mobilité pour échapper notamment à Vic Beasley (DE).

Les Packers pourront encore tenter de se reposer sur le jeu de course d’Aaron Jones, les Falcons étant la 27ème défense au niveau des yards encaissés à la course par match (130,7 yards). Maintenant, encore faut-il qu’il soit assez abreuvé et mis dans de bonnes conditions car la semaine passée, le n°33 n’a pas trouvé l’ouverture face à une défense des Arizona Cardinals, pire contre la course que celle des Falcons…

Ce dimanche, cette confrontation aura une saveur un peu spéciale entre deux des plus grosses déceptions de la saison 2018. Souvenons-nous que GB et ATL s’étaient affrontés deux ans auparavant en finale NFC ! Mais les deux équipes ont des raisons différentes pour s’être retrouvés dans une telle situation. Car si les Packers ont renouvelé une grande partie de leur effectif depuis 2 ans, les Falcons ont quasiment le même effectif que celui qui avait échoué de peu au Super Bowl, mais ont été ravagés par les blessures très tôt dans la saison.

untitled-image-33

LES COMPOSITIONS PROBABLES

GREEN BAY PACKERS

Attaque :

Rodgers (QB) – A. Jones (RB) – Bakhtiari (LT) – Taylor (LG) – Linsley (C) – Mc Cray (RG) – Spriggs (RT) – Graham (TE) – Adams (WR)  – Cobb (WR) – Valdes-Scantling (WR)

Défense :

Clark (DT) – Lowry (DE) – Lancaster (DE) – Matthews (OLB) – Martinez (ILB) – Fackrell (OLB) – Alexander (CB) – J. Jackson (CB) – Breeland (CB) – T. Williams (FS) – K. Brice (SS)

Absents notables : Mike Daniels (DT), Kevin King (CB), Raven Greene (S), Byron Bell (RG), Bryan Bulaga (RT)

AP PACKERS FALCONS FOOTBALL S FBN USA GA

 

ATLANTA FALCONS

Attaque :

RYAN (QB) – Coleman (RB) – J. Matthews (LT) – Schweitzer (LG) – Mack (C) – Garland (RG) – Schreider (RT) – Hooper (TE) – J. Jones (WR) – Sanu (WR) – Ridley (WR)

Défense :

Beasley (DE) – Mc Clain (DT) – Jarett (DT) – Mc Kinley (DE) – Riley (WLB)  – D. Jones (MLB) – Campbell (SLB) – Alford (CB) – Trufant (CB) – Richards (SS) – Kazee (FS)

 

Coup d’envoi dimanche 9 décembre à 12h00, heure locale, 19h00, heure de Paris.

Publicités