Packers Brèves n°64 : Au tour de Moss

ngjtnghjsan3vdcmpz0l

Au tour de Winston Moss de prendre la porte

Peut-être la plupart d’entre vous ne connaissent pas Winston Moss qui était l’entraineur des linebackers des Green Bay Packers. Il était également adjoint à l’entraineur en chef Mike Mc Carthy. Était car Moss a été démis de ses fonctions hier.

Après le limogeage de Mike Mc Carthy après la défaite de dimanche face aux Arizona Cardinals, c’est au tour, 3 jours plus tard de Winston Moss, un proche de Mike Mc Carthy… Ils s’étaient rencontrés chez les New Orleans Saints en 2000, Mc Carthy en était le coordinateur offensif, Moss était assistant défensif chargé du « contrôle qualité ».

Il faut croire que ces deux hommes avaient tissé des liens forts car Moss fut un des premiers assistants à être recruté lorsque Mike Mc Carthy fut choisi en tant que « head coach » par les Packers en 2006. Moss devint alors le coach des linebackers avant devenir dès 2007 assistant spécial du « head coach », un poste spécifiquement créé pour lui… Vous avez dit « protégé » ?

En 2009, il est le seul survivant d’un grand ménage au sein du staff défensif après la saison 2008, correspondant à l’arrivée du coordinateur défensif Dom Capers. Après la saison 2017, ce même Capers était mis à la porte, et là encore Moss reste présent. Après tant d’années à être présent au sein du staff de GB, Moss lorgnait logiquement sur le poste de coordinateur défensif, finalement donné à Mike Pettine, avec le certain succès que l’on sait.

Moss savait son ambition bloquée aux Packers. Maintenant que son protecteur Mc Carthy s’en est allé, les jours de Moss étaient comptés, d’autant plus que c’est bien Joe Philbin, l’ex-coordinateur offensif, qui prenait les rênes de l’équipe par intérim jusqu’à la fin de saison. Et puis, en tant que coach des linebackers, on ne peut pas dire que ce poste ait particulièrement brillé cette année avec un poste de pass-rusher en souffrance.

Avec le départ de Moss, c’est un élément principal de la mandature Mc Carthy qui s’éclipse, ce qui devrait donner les coudées un plus franches à Pettine pour avoir un staff encore plus à son image.

Moss devait sentir le vent tourner car il s’est auto-détruit en proclamant hier un tweet nauséeux laissant sous-entendre que la qualité première du prochain entraineur en chef  sera de prouver sa grande capacité de leader et d’amener Aaron Rodgers à un meilleur niveau… Ha ! OK, n°12, Winston dit que tu peux encore t’améliorer…

Évidemment, cette déclaration sur Tweeter était un suicide professionnel. Quelques heures plus tard, Moss était limogé et il le faisait savoir lui-même… sur Tweeter.

À priori, on peut penser que le premier tweet de Moss lui permettait de décharger (correctement) sa bile en connaissant son sort prochain. Néanmoins, le bonhomme est plutôt incontrôlable et voue une certaine aversion pour les médias. Les Packers ne l’exposaient d’ailleurs que rarement en conférence de presse.

Le paroxysme de cet état de fait vint en juin dernier lors d’une conférence de presse lunaire dont vous trouverez le lien vidéo ci-après : Moss speech.

Pas besoin d’être bilingue pour comprendre la gêne occasionnée par l’attitude de Moss, ses silences et ses réponses difficilement compréhensibles.

Ainsi, sur cette vidéo, à une question où un reporter lui demande :

« Où se trouve le Winston qui nous donnait des informations précieuses en conférence de presse ? Avons-nous fait quoi que ce soit qui ait provoqué cela ? Nous, nous voulons parler de vos joueurs et je ne suis pas vraiment sûr que vous le vouliez »

Réponse de Moss après 10 longues secondes de silence : « Je ne peux pas vous aider ». Puis une autre pause pour ajouter : « Posez une question, j’y répondrai »

Manifestement, ce jour-là, Moss n’était vraiment pas dans son assiette !

Avec le départ de Mc Carthy et de Moss, c’est l’acte 2, après l’inter-saison passée, d’un profond changement du staff des Packers.

6 Comments

  1. Avec un an de retard, le grand ménage se poursuit !
    Pour Zook, c’est quand ils veulent… 🙂

  2. The_Chosen_One

    6 décembre 2018 at 14:09

    pour lui encore 4 matchs à attendre je pense

  3. Merci Julien de nous en apprendre un peu plus sur cette illustre inconnu au nom très peu apprécié du côté du Wisconsin, à l’instar de Randy Moss !
    Autant dire que ce mec ne nous manquera pas, de par sa personnalité effacée et antipathique, et de son corps de linebackers qui n’a jamais été notre point fort, et c’est peu dire !
    Depuis 30 ans que suis la NFL où ce type y a passé toute sa vie, je ne garde aucun souvenir du joueur qu’il à été pendant 10 ans, et plus grave, j’aurais été incapable de citer son nom dans le staff de McCarthy.
    Au moins le génial Kevin Greene, avait une immense carrière flamboyante, et était un coach plein de vie, sa grinta nous manque beaucoup et sûrement aussi à son protéger Clay Matthews lll .
    En résumé, bon débarras !!!

  4. Je suis d’accord avec toi, Kevin Greene manque aux Packers..

  5. The_Chosen_One

    6 décembre 2018 at 19:35

    ça serait cool qu’il revienne cet hiver d’ailleurs, après 2 ans à coacher une équipe de looser il a peut être envie de revenir jouer le titre 🙂
    je pense que Pettine apprécierait le renfort en plus.

  6. C’est encore 4 matchs de trop 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.