Classements 2018 : Semaine 12

i-103-1.jpg

Désillusion dans le Minnesota pour les Packers qui rend quasi-inatteignables les play-offs pour les vert et or. Quasi ? Étudions via les classements de la semaine 12 les possibilités de play-offs pour GB… qui sont loin d’être évidentes… À la fin du match de dimanche soir, les statistiques fournies par CBS, la chaîne de télévision qui retransmettait le match, annonçaient que les chances des Packers d’être en play-offs étaient estimées… à 3 %.

CLASSEMENT DIVISION NFC NORTH

NFCN

COMMENT REMPORTER LA DIVISION ?

Alors, GB peut-il encore viser le titre de division ? Celui pour lequel ils étaient favoris en début de saison. Désormais, les Packers ne peuvent espérer au maximum qu’un bilan de 9 victoires, 6 défaites et 1 nul, en supposant qu’ils gagnent leurs 5 derniers matchs bien sûr.

Ce sont les Chicago Bears qui sont désormais bien installés en tête, la victoire de Thanksgiving chez les Detroit Lions a été un tournant positif et les rend favoris pour ce titre qu’ils n’ont plus glané depuis… 2010.

Pour que GB remporte le titre de division, il faut passer devant les Bears, ce qui signifie que ces derniers doivent alors perdre 4 de leurs 5 prochains matchs :

  • chez les New York Giants en semaine 13
  • face aux Los Angeles Rams en semaine 14
  • face aux Green Bay Packers en semaine 15
  • chez les San Francisco 49ers en semaine 16
  • chez les Minnesota Vikings en semaine 17

Irréalisable ?

Oui, si on considère qu’ils n’ont qu’à gagner que 2 matchs et qu’ils doivent rencontrer New York Giants (au bilan de 3-8) et San Francisco 49ers (bilan de 2-9).

Non, si on se dit que ces deux matchs les plus prenables se disputent à l’extérieur et que le match des Giants est particulièrement piégeux face à une équipe en regain ces dernières semaines. Nous serons donc vite fixés dès ce dimanche car si une défaite des Bears chez les Giants leur laisserait encore la possibilité de ne gagner que 50 % de leurs 4 derniers matchs, elle sèmerait le doute compte tenu du bilan de l’opposant.

Oui mais voilà, GB doit surpasser les Bears mais aussi les Vikings, et là c’est tout aussi compliqué puisque avec la défaite de dimanche, GB a perdu l’avantage en cas d’égalité avec MIN. Il faut donc que les Vikings terminent à un maximum de 8-7-1 sur leurs 5 derniers matchs, soit seulement 2 victoires sur leurs 5 prochains matchs qui sont :

  • chez les New England Patriots en semaine 13
  • chez les Seattle Seahawks en semaine 14
  • face aux Miami Dolphins en semaine 15
  • chez les Detroit Lions en semaine 16
  • face aux Chicago Bears en semaine 17

Pour notre équation de la NFC North, le match de la semaine 17 doit être une victoire des Vikings sur les Bears, les Vikings doivent donc ne gagner qu’un seul des 4 autres derniers matchs pour que GB rafle la division. Mission difficile car le match à domicile contre les Dolphins semble donné. Pas impossible néanmoins que les 3 autres matchs (Patriots, Seahawks, Lions), tous à l’extérieur et dans des contrées hostiles puissent se solder par des défaites des Vikings. Le match chez les Lions en semaine 16 semble quand même être le maillon faible de cette série.

Avec ces scenarii sur les 5 derniers matchs, soit les Bears avec un bilan de 1-4, soit les Vikings avec un bilan de 2-5 et soit les Packers avec un bilan de 5-0, le résultat de la division serait :

  • Green Bay Bay Packers : 9-6-1
  • Chicago Bears : 9-7
  • Minnesota Vikings : 8-7-1

De tels bilans sur les 5 matchs restants semblent improbables mais les calendriers respectifs ont des degrés de difficultés conformes avec ces suppositions.

Quant aux Detroit Lions, ils pourraient gagner leur 5 derniers matchs qu’ils seraient à 9-7, derrière GB. De toute façon, dans notre équation, il est prévu une défaite des Lions en semaine 17 à Lambeau Field.

CLASSEMENT CONFÉRENCE NFC

NFC

Les Packers n’en finissent plus de perdre et pourtant, ils restent toujours au même rang du classement de la conférence NFC. Ils ont malgré tout perdu une sacrée opportunité avec leur défaite à Minnesota.

COMMENT OBTENIR UNE PLACE WILD-CARD ?

Alors, si les Packers n’arrivent pas à renverser la NFC North, le meilleur chemin pour les play-offs reste une place pour les wild-cards, la 5ème, actuellement occupée par… les Minnesota Vikings (damned !) (6-4-1) ou la 6ème actuellement occupée par les Washington Redskins (6-5). Suivent en 7ème place les Seattle Seahawks (6-5), les Carolina Panthers (6-5) en 8ème place et les Philadelphia Eagles (5-6) en 9ème place.

Il faut donc dépasser au moins 4 de ces 5 équipes. Avec l’hypothèse des 5 victoires de GB (9-6-1), il faut donc que toutes ces équipes aient un bilan final de 9 victoires et 7 défaites maximum sur les 5 derniers matchs, et ainsi que :

  • Minnesota ne remporte que 2 matchs sur 5 pour avoir un bilan de 8-7-1 (voir ci-dessus)
  • Washington ne remporte que 3 matchs sur 5
  • Seattle ne remporte que 3 matchs sur 5
  • Carolina ne remporte que 3 matchs sur 5
  • Philadelphia ne remporte que 4 matchs sur 5

Réalisable ? Voyons les calendriers de ces équipes :

Pour Minnesota, la simulation a été effectuée ci-dessus : 3 défaites sont nécessaires. Si on estime logique les défaites à New England et à Seattle ainsi que la victoire face à Miami, les deux matchs de NFC North à Detroit et contre Chicago seront décisifs et un des deux devra être une défaite pour que GB espère.

Pour Washington, il faut 2 défaites sur leurs 5 prochains matchs qui sont :

  • chez les Philadelphia Eagles en semaine 13
  • face aux New York Giants en semaine 14
  • chez les Jacksonville Jaguars en semaine 15
  • chez les Tennessee Titans en semaine 16
  • face aux Philadelphia Eagles en semaine 17

Le calendrier des Redskins parait simple mais les déplacements en AFC South ne sont néanmoins pas donnés et la double confrontation Eagles le sera face à une équipe tenante du titre qui veut rester digne. Et n’oublions pas que les Redskins sont désormais privés de leur QB 1.

Pour Seattle, il faut 2 défaites sur leurs 5 prochains matchs qui sont :

  • face aux San Francisco 49ers en semaine 13
  • face aux Minnesota Vikings en semaine 14
  • chez les San Francisco 49ers en semaine 15
  • face aux Kansas City Chiefs en semaine 16
  • face aux Arizona Cardinals en semaine 17

Le calendrier des Seahawks est le plus simple des adversaires des Packers. 4 matchs à domicile. 3 matchs contre 2 des plus mauvaises équipes 2018. J’ai beau espérer, je ne vois pas les Seahawks trébucher à ce point. Ils sont une valeur sûre et prendront une des deux places de wild-card (la 5ème) dans le meilleur des scenarii pour les Packers.

Pour Carolina, il faut 2 défaites sur leurs 5 prochains matchs qui sont :

  • chez les Tampa Bay Buccaneers en semaine 13
  • chez les Cleveland Browns en semaine 14
  • face aux New Orleans Saints en semaine 15
  • face aux Atlanta Falcons en semaine 16
  • chez les New Orleans Saints en semaine 17

Le calendrier des Panthers est le plus difficile des adversaires des Packers. Obtenir 4 victoires avec une double confrontation contre le n°1 NFL (Saints) et un déplacement compliqué chez les Browns, semble être une gageure.

Pour Philadelphia, il suffit d’une seule défaite sur leurs 5 prochains matchs qui sont :

  • face aux Washington Redskins en semaine 13
  • chez les Dallas Cowboys en semaine 14
  • chez les Los Angeles Rams en semaine 15
  • face aux Houston Texans en semaine 16
  • chez les Washington Redskins en semaine 17

Qu’il y ait une défaite dans ces 5 matchs, dont un contre le leader NFC West et un contre le leader AFC South, semble fortement probable.

On le voit, Seahawks et Vikings sont les plus farouches adversaires des Packers pour la wild-card. Et les Bears sont bien ancrés pour la NFC North. Alors, GB est bien parti pour une… 7ème place qui s’avèrerait ultra-frustrante. Mais si on regarde le verre à moitié plein et que les probabilités précédemment évoquées se réalisent, les Packers peuvent encore prétendre… à la 3ème place NFC en devançant les Bears à 9-7 et les Seahawks à 10-6, qui ne seraient pas champions de division et donc placés en 5ème position.

Allez, on y verra plus clair après les matchs de semaine 13. Pour rappel, voici ceux qui nous intéressent et les vainqueurs souhaités en gras :

  • Green Bay Packers – Arizona Cardinals
  • New York Giants – Chicago Bears
  • New England Patriots – Minnesota Vikings
  • Philadelphia Eagles – Washington Redskins
  • Seattle Seahawks – San Francisco 49ers
  • Tampa Bay Buccaneers – Carolina Panthers

7 Comments

  1. Merci pour l’analyse complète et la présentation de tous les scénarios.
    Il faudrait vraiment un exceptionnel alignement de planètes pour que les résultats de 5 équipes nous soient favorables et que nous arrivions à gagner les 5 derniers matchs (dont 2 à l’extérieur ce que nous n’avons pas été capable de faire 1 fois cette saison).

    Du coup, je dirais : concentrons-nous sur nous, essayons durant la fin de saison de mettre les choses en place offensivement au niveau course, meilleure intégration des rookies WR qui jouent déjà (MVS, St-Brown), intégration de joueurs qui n’ont pas ou peu joué (Moore, Tonyan, Kumerow), amélioration de la stratégie (laisser les clés à Philbin ne peut pas être pire). Vu comment la défense est décimée, on va avoir besoin de marquer du point pour gagner les prochains matchs.
    Après, si les évènements nous sont favorables tant mieux, mais focus sur nous d’abord parce que bien finir la saison permettra de mieux préparer la prochaine.

    Mais bon, si on se qualifie c’est un tel miracle que ça finira par une victoire au SB contre les Chiefs ou les Patriots après avoir écrasé les Saints ou les Rams (dis comme ça, ça fait vraiment miraculeux…)

  2. Dans cet article, je n’ai pas pris en compte les Dallas Cowboys, d’abord pour ne pas compliquer encore plus les scenarii, ^^, mais aussi parce que je les vois bien prendre le titre de NFC East et donc le 3rd ou 4th seed en fonction de leur bilan. D’ailleurs, ils sortent d’une belle victoire cette nuit face aux New Orleans Saints 13 à 10. Les voilà 7-5 avec un calendrier plutôt clément à venir (vs PHI, @ IND, vs TB, @ NYG).

  3. Grrrr ne remue pas le couteau dans la plaie, je rêve depuis trente ans d’un remake improbable du Super Bowl l, Packers-Chiefs. Et l’année où les Chiefs is back, les Packers trépassent !

  4. Si il y a bien une équipe que je déteste, c’est bien les Cowboys, mais merci quand-même de nous avoir fait gagner une où deux place à la draft.
    On le dit pour Rodgers, alors on peut aussi le dire du futur MVP 2018, Brees a été nul la nuit dernière.

  5. The_Chosen_One

    30 novembre 2018 at 21:19

    le début de la fin pour les Saints ! je compte sur les Steelers et Panthers 2 fois pour faire remonter en flèche leur 1er tour en notre possession. Ils étaient en surchauffe, ils auraient du perdre contre Browns, Ravens et Rams, leur bilan était très flatteur.

  6. The_Chosen_One

    30 novembre 2018 at 21:33

    franchement quand on voit Mahomes, Gurley et Donald, il est loin d’avoir gagné. Il bénéficie beaucoup de la perf générale de son équipe, notamment son OL, Kamara et Thomas. Beaucoup de jeux (dont des big plays) ont été réalisé par Taysom Hill.
    Donald est monstrueux et si on prend la définition de MVP à la lettre, le titre devrait être pour lui. Mais comme les défenseurs ne gagnent jamais, je partirai sur Gurley déjà 17TD ! 140y par match (course + réception) pour moi c’est plus « valuable » que Brees.

  7. Merci GBPF pour ce compte-rendu détaillé des intrigues machiavéliques permettant à GB de continuer à espérer malgré le sabordage permanent de son HC, les humeurs de son QB et tout ce qui n’a pas été cette saison. Incroyable le nombre de jokers auxquels Mac l’Arnaque aura eu droit cette année pour tenter de sauver sa peau en dépit de lui-même…

    On en revient à ce constat assez fou que GB n’est toujours pas éliminé grâce à un calendrier tordu qui laisse la plupart de nos rivaux s’écharper entre eux pendant que les Packers finissent la saison à domicile contre une majorité d’adversaires aussi mal en point qu’eux. La bonne nouvelle c’est que Kumerow a encore une chance de jouer ENFIN pour un match qui compte…

    Là j’ai vraiment envie de chanter « Let the Players Play » sur l’air du tube de Barry White, à défaut de l’avoir en « Reggie », le White !

    Je vous vois espérer une remontée du pick des Saints mais j’ai abandonné cet espoir depuis que les POs sont une quasi-certitude pour eux et même sans doute une bye round week avec les Rams. Le résultat qu’ils obtiendront en PO est indépendant de cette fin de saison et surtout, un crash de leur part favoriserait CAR ce qui n’est pas bon du tout pour nous.

    Le mieux qu’on puisse espérer c’est qu’ils ratent la bye week et calent en WC pour avoir un pick dans les 20 au lieu des 30. Mais dans ce cas, GB prend aussi le risque de se les farcir dans leur dôme dès la WC et quand on sait qu’il faut un pass-rush pour gêner Brees hahaha… Je suppose qu’on préfèrerait jouer les Boys chez eux 😀 .

    Au final, SEA et MIN se jouent donc c’est déjà au moins 1 L pour une de ces deux équipes mais aussi un W pour l’autre donc une des deux a de grandes chances d’aller en PO. GB a vraiment tout fait pour se mettre au fond du trou en perdant contre eux…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.