Résultat Flash Week 9 : NE – GB

Le rapide compte-rendu d’après-match de cette semaine 9 pour ceux qui veulent converser au plus vite avant le grand analyse du match qui interviendra ultérieurement.

New England Patriots – Green Bay Packers : 31 – 17

NLAN1000.JPG

Une semaine de plus, et une déception de plus avec cette même impression que le match était là, à la portée des Packers, mais que celui-ci s’est enfui, a glissé d’entre les mains des hommes en vert et or. Contre, une fois de plus, un adversaire prétendant au Super Bowl. Preuve qu’un potentiel existe, vraiment.

Mais comme la semaine passée, c’est de nouveau un fumble, plus conventionnel que la semaine dernière celui-là mais tout aussi décisif, qui fit basculer le match. Ce fut le seul turnover de la soirée et il était à mettre au crédit d’Aaron Jones. Cruel coup du sort pour ce joueur si performant et si demandé par les fans car sous-utilisé jusque-là.

Lorsque le n°33 perd le ballon, les deux équipes sont à égalité 17-17, les Packers ont la balle en main, viennent de pénétrer en zone de field goal et le vent souffle dans leur dos. Menés 17-10 à la mi-temps, les Packers arrivent alors à renverser la vapeur derrière la performance homérique de leur défense et à un petit pêché d’orgueil de l’entraineur adverse Bill Bellichick qui tentait une 4ème tentative à 0,5 yards de l’en-but sans succès.

Ce fut le seul bémol au coaching des Patriots qui, une fois de plus, arrive à faire des miracles avec une équipe pas flashy et interchangeable à l’excès. Car Tom Brady (QB) était privé de ses deux armes principales en attaque : Sony Michel (RB) et Rob Gronkowski (TE,) finalement laissés au repos pour cause de blessure.

Malgré cet écueil, les Patriots ont su trouver la parade en ayant incroyablement préparé leur affaire : ils n’ont pour ainsi dire joué qu’en attaque accélérée tout au long du match. Mais alors vraiment accélérée, genre 10 à 15 secondes par jeu, maximum. Cherchant à asphyxier au maximum son adversaire, tel un serpent constricteur qui étreignait sa proie petit à petit sans la laisser respirer.

Et pourtant, la défense Packers s’est défendu vraiment corps et âmes, et surtout dans une discipline tactique insufflée par Mike Pettine, le nouveau coordinateur défensif, qui est arrivée à faire déjouer l’attaque des Patriots. Et malgré l’expulsion sévère et incongrue de Jermaine Whitehead (S), à l’importance insoupçonnée dans le schéma tactique de Pettine. Cette discipline arrive à tirer la quintessence de la valeur des joueurs. Alexander (CB) semble en être le joyau. Il a encore éclaboussé de son jeune talent un match de prestige. Il créa son « île » et toute tentative en sa direction était vouée à l’échec. S’il continue sur cette lancée, il sera le meilleur rookie CB de l’année.

Mais l’attaque n’a pas su mettre la tête sous l’eau de son adversaire quand elle en avait l’occasion. Avec des drives assez longs pour les deux équipes, chaque drive eut son importance, et GB manqua le coche, d’abord en fin de 1ère mi-temps où elle ne sut profiter de la dernière possession de la 1ère mi-temps, dans un drive qui semblait bien géré à son début. Puis dans le drive du 3ème quart-temps où survint le fumble.

Aaron Rodgers n’est pas (plus ?) aussi mobile qu’avant et cela masque moins les failles de l’OL, qui est plus faible dans son intérieur. En face, la tactique défensive était simple, double marquage, soit Adams, soit sur Graham. Valdes-Scantling en a profité, mais pas encore assez.

Alors, une fois l’orage passé, et le pêché d’orgueil avalé, le « master » Bellichick organisa le naufrage du navire vert et or par des tactiques léchées et audacieuses (une passe écran renversée d’Edelman amenant le 24-17), le tout toujours dans un contexte d’attaque accélérée.

Il y avait la place, énormément, pour s’offrir une victoire chez un cador de la NFL. Au lieu de cela, les Packers sont 10ème NFC et 3ème de la NFC North avec un bilan de 3-4-1. GB sort de deux matchs contre des leaders NFL où elle aurait pu, et dû, gagner. Au lieu de cela, 2 jokers ont été grillés. Et désormais, les Packers n’ont plus le droit à l’erreur pour espérer les play-offs, surtout dans les matchs de division où elle devra faire un sans-faute. Car désormais, c’est par le titre NFC North que cet accès aux play-offs pourra se faire. Les deux prochaines journées définiront la saison 2018 : soit un renouveau, soit la confirmation du début d’une reconstruction, symbole de l’ère nouvelle du nouveau manager général.

Score

 

 

11 Comments

  1. pascal djebaili

    6 novembre 2018 at 10:12

    GREEN BAY cette saison, c est l’histoire sans fin, mêmes erreurs, mêmes conséquences

    Ce match était 100 fois a notre portée, et des erreurs stupides , des erreurs d’arbitrages légères voir lourdes pour certaines, des mauvais choix ont changé le cours du match:

    – l’expulsion de Jermaine Whitehead, on joue les PATS, le PSG du foot us, surprotégés par l’arbitrage, sur 300 matchs, il sera expulsé 1 fois, et 299 une faute personnelel, un sketch..
    – on vient bousculer le punter après un stop de le défense, je dis bravo, ça commence à faire beaucoup pour les specials team .
    -un fumble de JONES mais va t on lui reprocher ? Cela arrive mais quel match de notre RB, il n’y a que notre HC MCFLY qui hésite avec MONTGCONNERIE ou WILLIAMS.

    -mai surtout de très mauvais calls en attaque de notre head coach, faudra m’expliquer pourquoi en red zone on arrête de faire courir nos RB qui mangent les yards et arrivé dans la zone de vérité, on arrête. Tout nos appels sont téléphonés, ce n’est pas la peine avec MCFLY, même le pire coordinateur défensif arriverait a le contrer, c’est juste pathétique, nous sommes sans solutions, sans idées, sans innovation. Par contre des passes latérales, on en a bouffé des tonnes…
    GRAHAM pour une fois fait un bon début de match puis on ne l’utilise plus, quid des autres TE? C’est quoi l’intérêt d’avoir 3 TE d’un bon niveau et de ne pas s’en servir.

    Je trouve RODGERS, quitte à m’attirer les foudres, complètement hors sujet cette saison, il n’est pas du tout à son niveau, je le trouve limite personnel, limité dans ses déplacements, il doit lâcher le ballon et ne le fait pas. De plus, tu vois qu’il est pas très heureux dans cette équipe, il ne sourit que très peu cette saison, où est le souci dans cette équipe? Un désaccord profond avec le HC ?

    Après, la défense a encore fait un gros match sans pass-rush, c est quand même le jour et la nuit avec les années précédentes, on aurait l’attaque au niveau des 3 dernières saisons on serait pas loin du bilan de 7-1 ou 6-2 ; malheureusement l’attaque n’est pas au niveau, le playbook date des années 30, le potentiel est là, mais on est à la rue.

    On va parler une fois de plus des escroqueries de cette équipe, c’est limite de la malhonnêteté :

    NICK PERRY : 8 MATCHS en tant que starter 24 plaquages dont 15 solo,1 fumble, 1,5 sack 1 fumble,
    pour 11M de dollars
    son match contre NE : 1 0 1 0.0 — 0 — — 0.0 — — 0 , on est d’accord , il a fait un plaquage sur le match, en fait il est en vacances a GREEN BAY, la saison prochaine s’il n est pas coupé ou tradé même contre un round 5, notre GM peut partir aussi.

    Randall Cobb : depuis 2 saisons, il n’apporte plus rien à l’équipe, quand je vois qu’on a laissé partir NELSON pour garder COBB, même au RAIDERS en mode TANKER puissance 10000, NELSON a de meilleures stats, sans parler de cette connexion précieuse qu’il avait avec Rodgers.

    BRYAN BULAGA: dit l’homme de verre, aie j ai mal, je sors, il s est fait bouger plus d’une fois et a même fait des rouler bouler. On a voulu restructurer son contrat à l’intersaison et on comprend pourquoi. Lui aussi doit être couper.

    TRAMON WILLIAMS; lui ne triche pas, mais il est quand même super limité.

    Quand tu as des cadres défaillants, une draft quasi nulle pendant 3 ans, tu le payes. Il faut qu’on fasse un grand ménage dans l’effectif et le HC pour repartir l’année prochaine. Une bonne FA, on va avoir du choix à la draft, vu notre potentiel déjà en place, on ne sera pas loin de la vérité.

    Cette saison je ne nous vois pas faire grand chose encore. On va battre normalement les cardinals, les jets, les lions, les dolphins c’est moins sur. Je nous vois perdre contre tous les autres, notamment les vikings et les bears en l’état actueldes choses. On finira au mieux à 7-1-8. Triste saison

  2. Bien d’accord, l’expulsion de Whitehead est une véritable farce avec un plus absence d’explication (micro du ref coupé paraît-il) et Al Riveron, le sinistre responsable de l’arbitrage NFL (celui qui soutenait mordicus que Clay avait fait faute), qui s’enfonce une fois de plus en disant non non c’est une décision sur le terrain, nous on a juste validé, donc ils cautionnent ça, super…

    Cela dit, GB perd le match tout seul une fois de plus, y’avait largement moyen de mettre les Pats en difficulté mais quand on voit tout ce qu’ils ont fait pour soulager Brady en attaque alors qu’on fait tout reposer sur un Rodgers pas vraiment au top, ça gonfle.

    Et dire que c’est Tonyan qui nous plante sur le punt à 4&21… A croire que MicMac les a maraboutés (avec Jones) pour se donner raison de pas les utiliser. En même temps, je comprends Tonyan qui est benché de fait et cantonné aux ST depuis le début de saison, il en veut, on peut pas vraiment lui reprocher de vouloir gagner sa place en O.

    Là aussi problème de coaching, combien de temps on peut laisser pourrir un mec sur le banc alors qu’il a fait tout ce qu’il fallait en PS pour avoir sa chance (hors ST). C’ets bien de vouloir faire gagner leur place aux mecs en passant par des snaps en ST mais à un moment, c’est plus un problème qu’autre chose.

    Je n’en veux pas à la D malgré des débuts difficiles, elle faisait face à un coaching chirurgical pour exploiter nos faiblesses et on a perdu des éléments clé en cours de route (Whitehead, Martinez…) avec en plus des mecs en rodage (Williams en S, Breeland en CB, Josh Jones de retour du purgatoire par défaut de S…).

    On va dire que ça équilibre l’absence de Gronk et Michel en face mais Pettine a donné du fil à retordre à McDaniels et il a conservé la majorité de ses blitz pour la 2MT afin que NE ne puisse pas s’ajuster. Au final, encore poignardé dans le dos par une O qui n’avance plus et file le ballon à l’adversaire en jouant toujours les mêmes jeux avec le même personnel.

    Par moment, je me demande si Rodgers ne fait pas exprès d’être « mauvais » (à son niveau) pour en finir avec McCarthy sans avoir à déclencher une révolution de palais…
    Néanmoins, quand je vois certains jeux, ça me tue, pourquoi appelé des routes compliquées quand ton receveur peut battre la couverture en tirant tout droit (oui MVS) ? Pourquoi toujours tenter des sideline throws difficiles au lieu d’exploiter les qualités d’un ESB au centre du terrain ? Pourquoi, pourquoi, pourquoi… On est plus à l’époque du duo imbattable Rodgers-Nelson, faut faire avec !

    Bref, loin d’être éliminés des POs encore mais c’est la première fois que j’ai envie de tanker à ce point avec Rodgers sur le terrain. Que Big Mac aille à Cleveland ou je sais pas où mais il faut changer, c’est plus possible de continuer à gâcher autant de talent. Je revois encore sa tronche ahurie quand NE décide de tenter le 4& goal sur nos 1y « mais mais mais ils doivent taper FG là… » bah oui Mac c’est ça avoir des couilles et l’instinct du tueur, pas étonnant que tu piges pas…

  3. D’accord pour dire que nous n’avons pas le meilleur Rodgers, peut-être dû à son genou, mais il prend beaucoup de temps effectivement !
    Quand il gagne le Super Bowl en 2010, il à pour cible un super quatuor de receveurs, et un super tight end !
    Aujourd’hui, il a un receveur en train d’émerger, un autre fini, et des rookies qui ont tout à prouver !

    Par contre en NFL, tout va très vite, et la saison est loin d’être perdu, exemple les Texans, tu fais une série, et tout est relancé.

  4. Frustration sera donc le maitre-mot de la saison 2018 !
    Frustration dû a un coaching rendu au bout du rouleau, frustration sur des erreurs énormes à chaque match, frustration sur le niveau de beaucoup de joueurs, et frustration sur le fragilité récurrente de Bulaga, Perry, Cobb, et maintenant de King, ce dernier a t’il le physique pour la NFL, j’en doute !

    A n’en pas douter les deux dernières défaites, si elles avaient dû être jouées au Lambeau Field, le résultat aurait été inverse, et en notre faveur ! Pas de chance le hasard du calendrier nous a envoyé en Californie et dans le Massachusetts !
    Le reste de la saison, est à notre portée, rien n’est fini, 7-1 obligatoire a condition d’élever encore le niveau, Rodgers y compris, de gommer les erreurs, et dernière chose, mais sans moi, faire ce que tout bon amerloque sait faire de mieux, prier !

  5. Je pouvais pas voir le match avant hier soir mardi en replay donc je me suis collé 2 jours de blackout NFL pour pas voir le résultat pour :
    – un match qu’on aurait dû gagner et qu’on perd
    – on gagne le toss, on laisse le ballon à l’adversaire et il marque un TD sur le 1er drive
    – on prend un TD juste avant la mi-temps
    – un playcall bien moisi (arrivé au 20 yards adverse on court plus, les WR ne font que de la sideline) sans imagination quand les Patriots finissent par s’adapter. Et puis Cobb, il est cramé non ? il court plus…Jordy revient !!
    – des appels pour des passes latérales qui marchent 1 fois par saison mais on continue quand même
    – un pass-rush inexistant. C’est plus une caravane que Perry tire, c’est une remorque de poids lourd. Clay arrive à se faire défoncer par le coureur des Patriots alors qu’il arrive lancé pleine balle.
    – des décisions arbitrales bizarres. Whitehead, bah c’est juste une blague non ? Y a des joueurs qui te font des plaquage qui sont limite de mettre la vie du gars en face (ou au moins sa santé immédiate) en danger et qui ne reçoivent même pas un flag et lui il est sorti. Surtout que le mec vient de se faire résilier donc il perd son taf sur une action très mal arbitrée. Il est d’ailleurs remplacé par un CB, Will Redmond. En fait, on a décidé de se passer de Safety et de ne jouer en couverture qu’avec des CB qu’on reconverti en safety si besoin ?
    – des blessés (heureusement ça a l’air moins grave qu’au ralenti pour Martinez…).

    C’est toujours la même chose et ça en devient lassant. Je crois que je vais copier le début de mon commentaire et que je le collerais tel quel à la prochaine défaite et que tout sera juste.

    Par pitié qu’on vire McCarthy, 8 matchs de plus à voir sa gueule d’ahuri quand les adversaires osent des tricks plays ou des 4&1 à 1 yard de notre ligne j’en peux plus… j’en peux plus…

    Allison est placé sur la IR si c’est pas l’occase de sortir Kumerow du formol ça !!!!!!

    @Pascal : Normal que Rodgers soit limité dans ses déplacements… Je sais pas, le mec à continuer à jouer avec une entorse du genou qui aurait dû lui valoir au minimum 2-3 semaines sans jouer (si c’est pas 4-5 en fonction de la gravité de l’entorse) avant de reprendre. Mais non, il a continué à jouer.
    Je sais pas si tu as déjà eu des entorses du genou mais marcher la première semaine c’est déjà super dur/douloureux alors jouer un match de NFL…
    Faut pas se leurrer, en jouant la 2nde mi-temps contre les Bears, il a aggravé sa blessure. En jouant les 2 matchs suivants, il a bousillé le gain qu’il avait eu avec le repos de la semaine… Il s’est repris une torsion contre les Lions… Pour moi, il va traîner ça toute la saison… Et encore, je l’ai trouvé beaucoup plus mobile contre les Patriots, il arrivait à naviguer dans la poche pour éviter les sacks, il arrivait à sortir de la poche et courir… C’était franchement mieux niveau mobilité.

    Pour la fin de saison, il faudrait finir sur un 7-1 pour arriver à 10-5-1 pour espérer aller en PO.
    Et la défaite ne doit pas être contre les Vikings/Bears et Lions pour espérer choper la division…

  6. The_Chosen_One

    7 novembre 2018 at 09:55

    avec Seattle, Vikings, Bears en déplacement et les Falcons qui reviennent très fort à domicile tu crois encore au run the table ?
    Je pense que la saison se terminera sur 7-8-1 si tant est qu’on batte les Jets à NY ce qui est loin d’être gagné avec McCarthy.

  7. pascal djebaili

    7 novembre 2018 at 11:24

    Je ne sais pas si c’est son genou ou sa lassitude avec MCFLY, mais il est pas heureux sur le terrain et cela se voit.

  8. comme d hab on doit gagner mais on perd…. bruce irvin en vente on achete ….pas.
    Un tas d erreurs tt le long du match, tjrs prévisible manière old school vintage années 80 stop un peu de folie ds le playcall.. en un mot chiant a voir jouer avec le meilleur QB de la ligue .

  9. Ça doit être pour ça qu’au lieu de réactiver Kumerow on réactive Davis, aaaaargh…
    Sinon Whitehead dégagé, c’est sévère mais je peux comprendre, par contre, MalParthy il a droit à combien de conneries avant d’être éjecté ? Parce que franchement, si on veut run the tables, ça repose sur Rodgers et certainement pas sur notre HC !
    Au final 8 matches à jouer pour un bilan maximal possible de 11-4-1, 10-5-1 avec un joker, ça peut permettre de remporter la division mais pour une WC ce sera sans doute trop court.

  10. J’y crois si on dégage McCarthy tout de suite, mais ça j’y crois pas hahaha…

  11. Je pense aussi que tu peux recoller Guile, parce qu’on va voir la même m… à chaque match quel que soit l’adversaire et même si on gagne ce sera laid et poussif, snif… Quant à Kumerow, perdu, ce sera Davis, va comprendre, ça me dégoûte… On sait ce que vaut Davis alors qu’on donne sa put*** de chance en SR à Kumerow bor***, c’est lui qui rendait l’attaque dynamique en PS mais non, pas besoin…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.