Échauffement Week 4 – 2018 : GB – BUF

dm_141210_GBFUF

Nanti d’un bilan inhabituel de 1 victoire, 1 défaite et 1 nul après 3 matchs de saison régulière, les Packers reçoivent les Buffalo Bills dans un match qui apparaissait aisé lors de la publication du calendrier mais qui désormais, après la victoire 27 à 6 des Bills chez les Minnesota Vikings la semaine passée, apparaît comme très piégeux.

UNE MEILLEURE CARBURATION DE L’ATTAQUE ?

2015_week6_aaronrodgers

Un Rodgers en grande forme ce dimanche ?

Aaron Rodgers va mieux. Pour la première fois depuis sa blessure contre les Bears en semaine 1, Aaron Rodgers s’est entraîné avant l’habituel entrainement du samedi ; signe d’une amélioration certaine. Alors, on va peut-être revoir un Rodgers encore un peu plus mobile, ce qui lui permettra peut-être de faire planer la menace de ses courses.

Rodgers aura bien besoin de sa mobilité pour faire face à la pression adverse. Car sa ligne offensive n’a pas donné de gages « tous risques » depuis le début de saison. Si Bakhtiari (LT) protège admirablement le côté gauche, le centre de la ligne est plus suspect. La semaine passée, c’était Lane Taylor (LG) qui fut mis au supplice alors que Mc Cray (RG) sortait sur blessure. Celui-ci ne sera pas présent et sera remplacé par le vétéran Bell au poste de RG. Un mal pour un bien ? À voir. Bryan Bulaga (RT), sorti également du match contre les Redskins devrait normalement tenir sa place sans souci.

Car il y aura fort à faire pour l’OL qui fera face à une des meilleures lignes défensives NFL : Jerry Hughes (DE), Star Lotulelei (DT), Kyle Williams (DT), Trent Murphy (DE) ; souvenez-vous, Murphy aurait pu être une acquisition de choix dans le dernier marché des transferts (1 sack et 1 fumble forcé pour Murphy contre les Vikings…).

Encore une fois, la clé du match pour les Packers sera la capacité de l’OL à soutenir le pass-rush Bills qui s’est fait plaisir contre l’OL des Vikings, amputé de plusieurs titulaires.

Si l’OL Packers tient, alors le jeu de passe devrait se développer malgré la présence du talentueux et ex-Packer Micah Hyde (SS) et malgré l’absence probable de Randall Cobb (WR) qui devrait ouvrir la porte au rookie Marques Valdes-Scantling (WR). Car derrière la performance assez incroyable des Bills chez les Vikings, se cachent 2 premières semaines cataclysmiques pour la défense Bills, chez les Baltimore Ravens et face aux Los Angeles Chargers. La défense Bills était ainsi, avant la semaine passée, l’équipe qui encaissait le plus de points ! Après le match des Vikings, ils sont au même niveau… que la défense des Packers !

Le point soulevé pour l’attaque en ce début de saison (et qui aurait pu être évoqué aussi ces dernières saisons), c’est le trop grand nombre de 3ème tentatives avec beaucoup de yards à parcourir (10 en moyenne face aux Redskins !). Pour éviter cela, une solution simple apparait : faire plus jouer Aaron Jones (RB) en première intention. C’est même ce qu’a suggéré Aaron Rodgers en louant cette semaine tout en subtilité les qualités du coureur de seconde année.

Alors, + d’Aaron Jones et + de variété dans le jeu avec plus d’implication des tight-ends ? On peut l’espérer, ou tout du moins en rêver.

Mais attention, la performance des Bills chez les Vikings cache en fait 2 turnovers défensifs cruciaux des Bills dans la zone rouge adverse. Et on sait que Rodgers (QB) sait protéger son ballon mieux que personne, tout comme Aaron Jones (RB).

ATTENTION AUX COURSES BILLS

USATSI_10272979_164063748_lowres-696x463

Le coureur star des Bills Lesean Mc Coy (RB) a la « bonne » idée de faire sa rentrée après s’être fêlé des côtes contre les Los Angeles Chargers (et être accessoirement en démêlés judiciaires pour de possibles violences sur enfant..). 4ème coureur NFL en 2017 et bon attrapeur de ballons, il est l’arme létale des Bills. Couplé avec un autre vétéran coureur, Chris Ivory, il est le genre de challenge qui peut poser de gros problèmes à la défense contre la course des Packers, démunie de Muhammad Wilkerson (DE). On compte sur Kenny Clark (DT), Mike Daniels (DE) et Blake Martinez (ILB) pour stopper Mc Coy et Ivory au point d’impact, mais aussi sur Burks (ILB) pour être présent en seconde lame et sur les courtes passes sur le côté ou les « passes écran ».

Le rôle de Burks sera tout aussi primordial pour contrer le QB rookie Josh Allen qui a fait sensation la semaine passée. Car si le jeune QB a brillé, c’est avant tout grâce à son jeu de course à la manière d’un QB universitaire. La semaine passée : 40 yards et 2 TD contre les Vikings. 97 yards depuis le début de saison, soit le 5ème meilleur total NFL pour un QB, et mieux que son RB 2 Chris Ivory !

Pour moi, surveiller comme le lait sur le feu Josh Allen et son jeu à la Russell Wilson (le QB des Seahawks) sera la priorité des défenseurs Packers. Pour cela, les Packers doivent faire avec une faible qualité des receveurs adverses emmenés par un Kelvin Benjamin  (WR) qui effectue au niveau des « drops » le genre de prestations qu’ont fait exceptionnellement les Packers la semaine passée chez les Redskins, c’est dire.

Les Bills devraient faire du petit jeu pour avancer : de la course des RB, des courses du QB Josh Allen et des petites passes en s’appuyant avant tout sur le TE Charles Clay, auteur d’un TD contre des Vikings complètement désorientés par le jeu appelé.

Alors la défense pourra avancer vers la ligne de mise en jeu pour mettre beaucoup de joueurs au plus près du QB. Les Bills n’ont (normalement) pas les armes pour des « big plays », Benjamin (WR) est grand, mais lent et aux mains poreuses. De plus, Kevin King (CB) devrait être de retour et aligné sur Benjamin. On espère juste que Kentrell Brice (SS), qui devrait être encore nommé titulaire, ne nous fasse pas encore une « spéciale ».

Et pour finir le tableau favorable à la défense Packers, l’OL Bills est dans les dernières NFL avec un alliage de joueurs de seconde zone. Cela s’apparentera vraiment à un match-type face aux  Seattle Seahawks, aux mêmes caractéristiques offensives. On sait que Clay Matthews, notre « brutal » OLB, n’est jamais aussi performant que contre ces joueurs qu’il mystifie par son expérience. Perry (OLB), victime d’une commotion la semaine passée, devrait être présent mais devrait partager les mises en jeu avec un Reggie Gilbert (OLB) qui pourrait bien effectuer le meilleur match de sa carrière.

171116-how-watch-ravens-950

Clay Matthews (OLB) montre la voie

DÉFAITE INTERDITE ?

Oui et non. Après une défaite très triste la semaine passée chez les Redskins, une défaite à domicile contre les Buffalo Bills ferait mauvais genre et saperait bien le moral des Packers qui peinent à trouver la cadence offensivement alors que défensivement, GB subit encore trop gains adverses même si on sent que peu de choses pourraient faire basculer la balance dans le bon sens.

Comptablement, la défaite des Vikings jeudi soir chez les Los Angeles Rams met Minnesota potentiellement à une défaite derrière GB alors qu’on peut compter que les Chicago Bears, actuellement leaders de la NFC North, ne pourront pas accumuler les victoires avec seulement une super défense, Trubisky (QB) apparaissant encore tendre.

Mais en conclusion, il serait de bon ton d’honorer les maillots « à l’ancienne » qui seront portés par les Packers ce dimanche.

LES COMPOSITIONS PROBABLES

GREEN BAY PACKERS

Attaque :

Rodgers (QB) – A. Jones (RB) – Bakhtiari (LT) – Taylor (LG) – Linsley (C) – Bell (RG) – Bulaga (RT) – Graham (TE) – Adams (WR)  – Allison (WR) – Valdes-Scantling (WR)

Défense :

Clark (DT) – Daniels (DE) – Matthews (OLB) – Martinez (ILB) – Burks (ILB) – Perry (OLB) – Kevin King (CB) – Alexander (CB) – T. Williams  (CB) – Clinton-Dix (FS) – Brice (SS)

Absent notable : Cobb (WR), Wilkerson (DE), Mc Cray (RG)

BUFFALO BILLS

Attaque :

J. Allen (QB) – L. Mc Coy (RB) – Dawkins (LT) – Ducasse (LG) – Bodine (C) – Miller (RG) – Mills (RT) – Clay (TE) – Benjamin (WR) – Z. Jones (WR)  – A. Holmes (WR)

Défense :

Jerry Hughes (DE) – Star Lotulelei (DT) – Kyle Williams (DT) – Trent Murphy (DE) – Lorenzo Alexander (OLB) – T. Edmunds (ILB)  – Milano (OLB) – T. White (CB) – Gaines (CB) – Hyde (SS) – Poyer (FS)

Packers-vs-Bills-e1538077565569

Oldschool !

Coup d’envoi dimanche 30 septembre à 12h00, heure locale, 19h00, heure de Paris.

5 Comments

  1. Sympa la photo de Favre et Driver probablement en 2002.
    Les Bills, la franchise qui réussit le moins aux Packers, seulement 12 confrontation en 44 ans et l’époque du prodigieux O.J Simpson.
    8-4 pour les Bisons, ce n’est pas reluisant !
    Peu importe le passé, victoire obligatoire au Lambeau, surtout avec la défaite des cornus !
    On espère un bon Rodgers, de bon arbitres, un bon Big Mc, et la soirée sera parfaite…
    Go Pack Go !

  2. Oui, comme toutes les équipes AFC, depuis 2002, on ne les rencontre que tous les 4 ans, en tournant chaque année avec chaque division de l’AFC. Cette année, c’est donc au tour de l’AFC East. Première levée contre les Bills dont l’heure de gloire fut d’être 4 fois de suite champion de l’AFC au début des années 1990… pour autant de défaites au Super Bowl :-/

  3. Je me souviens encore de ce triste L de 2014 contre eux 13-21 à l’extérieur, grosse déception avec une des pires fiches statistiques jamais enregistrées par Rodgers (17/42 185y 4,4y avrg 2INTs 34,3 QBR). Dire que c’était le « grand » Kyle Orton en face avec une fiche presque pire… Aaaaargh ! J’espère vraiment qu’on ne reverra pas une telle horreur mais McCrappy me fait toujours craindre le pire maintenant…

    Passons, soyons positifs (surtout au niveau du bilan si possible haha) alors si on cherche un point encourageant dans la série c’est qu’on alterne W et L depuis 1994, chaque équipe gagnant chez elle, donc logiquement, ce match est un W comme nos trois dernières rencontres contre les buffles à Lambeau !

  4. Go Pack Go !!!

  5. – D’accord avec GBPF, on devrait pouvoir gérer la passe (BUF n’a pour ainsi dire pas de TE en plus de ses WRs pas fous, dire qu’ils ont envoyé Woods aux Rams…) mais le run fait un peu peur, surtout avec nos OLBs incapables de tenir la LOS à l’extérieur de notre DL…
    – C’est peut-être pour ça qu’on a fait monter Tony Brown de Bama dans l’effectif, c’est un gros cogneur-plaqueur très bon contre le run en downhill CB alors j’espère qu’on le verra jouer ! Je tremble rien qu’à l’idée de voir Fackrell, Dix ou Brice tenter de plaquer Allen ou McCoy dans l’espace, ça va être une boucherie au sol…
    – Ce match on doit le dominer de la tête, des épaules et des cornes mais je grince déjà des dents en pensant aux manières exotiques que MicMac va trouver pour nous faire rager si on prend encore le match par le mauvais bout -_-‘ . Et si Rodgers pouvait décider de jouer vite pour soulager son OL, ce serait sûrement pas un mal.
    – D’ailleurs, il serait ptet temps d’aligner nos TEs pour de vrai, nan ? Rodgers avec Graham Lewis Tonyan Adams Allison plus Monty/Jones c’est normalement inarrêtable avec un staff un minimum compétent…

    GO PACK GO !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.