Packers Brèves n°55 : Aaron Rodgers, Packers à vie !

ade672b3a569b9cb68e66d2384b4f0bb

Aaron Rodgers a le sourire… et nous aussi !

Journée de folie dans l’actualité des Green Bay Packers, et à marquer d’une pierre blanche. Car c’est officiel, même si on en doutait pas beaucoup, Aaron Rodgers terminera bien sa carrière en vert et or. Lui et les Packers viennent de se mettre d’accord sur l’extension de son contrat.

Comme il l’avait promis il y a quelques semaines à son vieux pote James Jones, devenu reporter la chaîne TV de la NFL, Aaron Rodgers a prévenu en premier l’ancien n°89 des Packers de la réalisation de son nouveau contrat d’extension avec les Packers.

Comme prévu, le nouveau contrat d’Aaron Rodgers est le plus gros jamais enregistré dans l’histoire de la NFL. Cela va avec l’inflation galopante des salaires permise par les revenus toujours plus importants de la NFL qui permettent d’augmenter chaque année le plafond salarial de 7 à 8 %.

C’est un juste retour pour Aaron Rodgers qui a toujours signé des longs contrats dont la valeur était dépassée après une paire d’années. Ce qui fait que le n°12 n’a jamais été le meilleur salaire NFL, rentrant des fois tout juste dans le top 10 des QB selon les années.

Cette fois, il est payé, et grassement. Il a été rajouté 4 années au contrat actuel de Rodgers qui courait jusqu’à la fin de l’année 2019, soit encore 2 saisons à environ 21 M de $. Rodgers est donc prolongé pour les années 2020, 2021, 2022 et 2023, année de ses 40 ans. Le n°12 finira bien sa carrière sportive à Green Bay.

Pour ses 4 années supplémentaires, Rodgers a signé pour 134 M de $, soit une moyenne de 30,5 M de $ par an, dépassant juste le tout récent contrat de Matt Ryan, QB des Atlanta Falcons, à 30 M de $/an. Dans ce montant, 103 millions de $ lui seront garantis, soit 77 % du contrat total. C’est un gros ratio pour un contrat NFL (plutôt dans les 50-60 % en moyenne) mais cela devient de plus en plus la norme pour les gros contrats (Kirk Cousins, nouveau QB des Minnesota Vikings, a eu… 100 % de son contrat garanti!). De plus, dans ces 103 millions garantis, Rodgers en touchera près de 57,5 M de $ de bonus à la signature directement en mars. Ajouté à son contrat actuel, il a été calculé que le n°12 toucherait 80 M de $ en mars prochain, soit 400.000 $ par jour pour les 200 prochains jours !

Ces montants sont bien sûr énormes mais en adéquation avec ce que doit toucher le meilleur QB de la NFL, au regard des salaires actuels dans la ligue. C’est donc un juste retour de manivelle pour le n°12 qui porte la franchise sur ses épaules (ha !) depuis 10 ans.

C’est un échange gagnant-gagnant entre les Packers et Rodgers car d’ici 2023, les salaires vont largement enfler. Mais attention, c’est seulement valable si notre cher Aaron garde son niveau stratosphérique. Et vraiment rien ne dit qu’il n’ait pas une baisse de régime dans la prochaine période de 6 ans. Et si celle-ci arrive dans 3-4 ans, les Packers auront une lourde charge financière pour un joueur usé.

Alors, Rodgers sera t-il Peyton Manning ou Tom Brady ? Un QB d’exception qui termine sa carrière à bout de souffle ou un excellent joueur à la longévité exceptionnelle ? Car Aaron Rodgers est avant tout un être humain. 🙂 J’aurais tendance à pencher pour la 2ème solution. Oui, je suis fan du joueur mais je pense que Rodgers est un vrai pro qui sait prendre soin de sa « machine ». Son amitié avec Tom Brady et sa relation conjugale avec Danica Patrick, grande sportive et prêtresse de vidéos de fitness en sont la preuve. De plus, ses graves blessures ont été juste osseuses (clavicule gauche en 2013, clavicule droite en 2017) et à priori sans complications.

En tout cas, c’est une belle preuve de confiance du manager général Brian Gutekunst car n’oublions pas que la dernière sortie de Rodgers dans un match de saison régulière, chez les Carolina Panthers, avait été plutôt inquiétante car le n°12 était en fait en pleine convalescence de sa fracture de la clavicule. Certes, Rodgers a semble t-il rassuré tout son monde lors de son seul drive, impressionnant, en pré-saison. Mais sur une telle durée de 6 ans, cela reste malgré tout un pari, même si on peut imaginer que la dernière année du contrat (2023) soit résiliable sans trop de poids sur la masse salariale.

Ne boudons pas notre plaisir, Rodgers est là, en vert et or, et il le sera encore pour longtemps !!! Autant d’années où on peut espérer que les Packers soient sur le devant de la scène NFL !

7 Comments

  1. \o/ célébrons frères cheeseheads !

    <= Allume un cierge par année de contrat restante pour pas qu'il se blesse…
    L'avantage c'est que vu son niveau de base, même en déclinant ça restera un très bon QB qui a en plus comme dit GBPF pris conscience de la nécessité d'un certain mode de vie pour durer.

    Bon il va pouvoir finir de racheter les (Milwaukee) Bucks à ce tarif haha ! Et d'accord aussi sur le fait que salaires et salary cap vont sûrement s'envoler dans les années à venir (on le voit déjà avec les receveurs comme OBJ qui font du contrat d'Adams une bonne affaire même pas un an après…).

    Au final, c'est moins violent que ce qu'on aurait pu craindre et le 12 semble avoir fait le nécessaire pour structurer son contrat afin que l'équipe puisse rester compétitive en FA. Maintenant, on va pouvoir penser SB sans arrière-pensée jusqu'en 2024 ^^ .

    Je suis curieux de savoir quelle influence a eu le cas Mack sur la finalisation de ce contrat. Est-ce que ça traînait un peu en attendant de voir combien ça pouvait coûter pour garder une marge de maneuvre ? Quoi qu'il en soit ça fait plaisir de voir tous les problèmes réglés les uns après les autres, c'est pas parfait mais ça bouge et dans le bon sens !

  2. Chambertin21

    29 août 2018 at 22:34

    Avec un tel salaire, il va pouvoir (encore) gâter ses linemen! 🙂
    Si je me souviens bien, l’année dernière, ou celle d’avant, il leur avait offert des buggy.

  3. Une belle journée, avec tout d’abord l’échange d’Hundley aux Seahawks et ensuite la prolongation de Rodgers 🙂
    Je rejoins Roundeux sur le fait que le contrat a l’air structuré pour pouvoir avoir de la marge en FA.

    Allez Aaron, il te reste 6 ans pour avoir 2 nouvelles bagues et rejoindre Troy Aikman. Tu ne peux pas laisser ce Cowboy seul avec 3 bagues être considéré par certains (les hérétiques ou pire les supporters de Dallas) comme au-dessus de notre Bart Starr et ses 2 bagues.

  4. Green and Gold

    30 août 2018 at 10:46

    Une très très bonne journée hier c’est clair ! Content de voir les packers au coeur de l’actu NFL pour autre chose que des blessures et pour de telles news.

    On se débarasse de notre boulet avec en perspective deux QB qui ont un bon potentiel (je reste persuadé que Kizer pourrait devenir un QB titulaire correct en NFL).

    Et dans la foulée on prolonge notre Aaron national ! Son contrat est énorme mais plutôt raisonnable quand on voit ce qui se fait de nos jours. Ce que les Redskins on dépensé pour un Alex Smith par exemple qui n’est à mon avis vraiment pas exceptionnel : un 3ème tour de draft, Fuller et un salaire de près de 100 millions. Tout ça pour un joueur qui est en plus plus vieux qu’Aaron…

    Bref, je suis très content de ces décisions. Le choix de Gutekunst comme manager général des packers est peut être le meilleur recrutement qui a été fait cette année. Bien sûr, il est trop tôt pour tirer des conclusions sur sa gestion de la franchise mais pour le moment je n’ai rien à y redire. Une free agency active et plutôt bien gérée avec de bons recrutements (Graham ou Wilkerson) et de très bon échanges (Bye bye Randall et Hundley) et une draft plutôt intéressante permettant de récupérer au passage le 1er tour 2019 des saints.
    Si on ajoute à cela la prolongation de Rodgers on est bien là non ?

    Evidemment, on souhaite toujours mieux (mack ??) mais les packers me donnent quand même l’image d’une équipe qui a de l’ambition et ça fait vraiment plaisir 😄
    Pour tout ça : bravo à Gutekunst, ça va dans le bon sens.

    J’ai une question concernant le salary cap, si j’ai bien tout compris le bonus à la signature n’est pas compris dedans non ? Dans ce cas le salaire de Rodgers ne devrait pas être un handicap insurmontable pour construire une équipe compétitive autour de lui puisqu’il prendrait près de 60 millions à la signature… J’ai bon ou pas ?

    Encore bravo pour toute les infos que l’on trouve ici et pour certaines bonnes blagues aussi ! Sans Hundley ça risque d’être un peu plus difficile ça par contre… 😉

  5. Mais non t’inquiète il reste Rollins et House

  6. Green and Gold

    30 août 2018 at 12:06

    Ha ha ha !! Oui c’est sûr ! Avec un peu de chance ils ne devraient pas voir le terrain de trop près.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.