Best-of 2017 – Les 5 meilleures actions offensives de l’année

USATSI_10349175

En cette partie d’année où l’actualité NFL est à marée basse, regardons dans le rétro et tournons les pages des meilleures actions de 2017, saison qui ne restera pas comme un des meilleurs crus de l’histoire des Packers mais qui nous a quand même délivré quelques actions d’éclat. Regardons d’abord les actions offensives.

Voici, selon moi, les 5 meilleures actions offensives de l’attaque des Packers en 2017. La sélection est présentée de manière chronologique. Vous trouverez la vidéo de l’action dans le lien du titre de l’action. C’est parti !

SEMAINE 3 – face aux Cincinnati Bengals : Geronimo Allison place les Packers pour la victoire en prolongations

Les Packers ont été en difficulté tout au long de ce 3ème match de la saison. Ils n’arrachent la prolongation (24-24) qu’à 20 secondes de la fin avec Rodgers trouvant son arme absolue Jordy Nelson (WR) vers le piquet de coin.

Les Packers perdent, comme souvent, le tirage au sort pour avoir le ballon en prolongations. Les Bengals partent avec la possession. S’ils marquent un TD, le match est terminé. Mais la jeunesse de Martinez (ILB) faisait reculer Mixon (RB) et la force de Josh Jones (SS) stoppait les deux tentatives de passe de Dalton.

La balle revenait au maître Aaron. Mais GB se retrouve rapidement en 3ème et 10 yards à parcourir. Michael Johnson (DT) se met hors-jeu. Ni une ni deux, Corey Linsley (C) effectue la mise en jeu. Aaron Rodgers se lèche les babines de ce jeu gratuit et vise en profondeur Geronimooooo Allison (WR) qui, après un slalom post-réception, amenait GB à 6 yards de l’en-but (réception de 72 yards !).  Mason Crosby n’avait plus qu’à convertir ce field goal aisé pour clore ce match épique 27 à 24 dans la fournaise de ce mois de septembre.

59c84c2f74f79.image

Réception de 72 yards d’Allison ponctué d’un slalom entre les piquets Bengals

 

SEMAINE 5 – chez les Dallas Cowboys : Rodgers-Adams, la victoire à la dernière seconde

Lors du 5ème match de la saison, Aaron Rodgers nous gratifia encore d’un drive fabuleux en fin de match. 1 mn 13 s avec un temps mort pour GB, largement jouable pour le n°12 même si son arme absolue Jordy Nelson (WR) était absent de ce dernier drive pour blessure.

Aaron Rodgers fit un premier exploit sur une 3ème et 8 yards : le n°12 échappait à 2 défenseurs qui l’enroulaient de leurs bras sans le plaquer : course de 18 yards du QB ! À portée de fusil du TD, Rodgers lance pour sa cible n°1 sur le terrain Davante Adams. La passe trop basse est déviée par le CB rookie Jourdan Lewis. Les regards du n°12 et du n°17 se croisent : « OK, on remet ça ». Même action, cette fois le timing est parfait et la passe hors de portée des mains du CB : TD pour Davante Adams enterrant les derniers espoirs de Dallas à…. 16 secondes du coup de sifflet final. Encore une fois, le Magic 12 avait frappé : 75 yards remontés en 57 secondes pour une victoire au cordeau sur une alors ambitieuse équipe des Cowboys.

rodgerss

« Backshoulder pass » de Rodgers à l’ultime seconde pour Davante Adams

 

SEMAINE 12 – chez les Pittsburgh Steelers : Davante Adams danse dans la défense Steelers

Contre toute attente compte tenu du marasme ambiant, les Packers tiennent tête au leader AFC et sont à égalité à la mi-temps 14-14. Les Packers ouvrent la seconde période balle en main. Sur une 3ème et 3 yards, GB fait une feinte de course, Hundley fixe la droite du terrain, où Davante Adams casse les reins de Cody Sensabaugh (CB) par un monstrueux double mouvement, et décoche la passe (un peu sous-dosée) pour le n°17. Adams finit le travail grâce à sa vitesse et à ses feintes : touchdown de 55 yards. Les Packers repassent devant 14-21 mais subiront une cruelle défaite à la dernière seconde (31-28).

Green Bay Packers v Pittsburgh Steelers

Adams montre ses qualités de course sur ce TD de 55 yards

 

SEMAINE 13 – face aux Tampa Bay Buccaneers : Aaron Jones rentre.. et marque le TD de la victoire en prolongations

Après avoir mené 17-7, les Packers voyaient les « Bucs » revenir dans le match et même les dépasser à 6 mn de la fin du match (17-20). GB arrachait la prolongation et pour une fois gagnait le tirage au sort. Les Packers utilisaient encore et encore Jamaal Williams (RB), auteur d’un match monstrueux (113 yards, 1 TD).

Mais après une réception de 12 yards de Jamaal Williams (RB) pour arriver sur la ligne des 20 yards de TB, il était temps de faire souffler un peu le n°30. Aaron Jones (RB) rentrait pour son 2ème jeu du match et effectuait sa première course, sur la droite, mais un mur de joueurs le bloquait. Là où Jamaal aurait tenté de passer en force, Aaron Jones rebondissait sur son OL.. et repartait en sens opposé ! La défense de TB était prise à contre-pied. Aaron Jones n’avait plus qu’à voler, littéralement, vers le touchdown de la victoire qui finissait le match sans que les Bucs ne puissent répondre.

Un TD et une victoire inespérée qui entretenait encore l’espoir infime d’une qualification en play-offs.

884934548.jpg.0

Aaron Jones pour la victoire face aux Buccaneers

SEMAINE 14 – chez les Cleveland Browns : Adams tournoie et évite l’humiliation

Encore un match poussif (un de plus avec le QB Brett Hundley aux manettes) pour les Packers qui revenaient du diable vauvert pour littéralement arracher les prolongations à la dernière seconde. Le tirage au sort était en faveur des Browns mais la défense allait intercepter Deshone Kizer, le QB des Browns.

Les Packers récupéraient la balle et, selon la règle, n’avaient plus qu’à enfiler un FG. Il fallait néanmoins un peu se rapprocher, Hundley convertissait ainsi une cruciale 3ème tentative et 5 grâce à Davante Adams (WR). C’est le même Davante Adams qui allait crucifier les Browns à la réception d’une petite passe « quick slant » qu’il convertissait en TD de 25 yards grâce à deux blocs cruciaux de Jordy Nelson (WR) et Randall Cobb (WR) et à une rotation qui renversait la défense, rotation permise par le plaquage manqué de Myles Garett (DE). Touchdown victorieux qui scellait le match comme en attestait la célébration de Davante Adams qui courait directement en direction des vestiaires !

Cette victoire au cordeau préservait les espoirs de play-offs des Packers avant le retour de blessure d’Aaron Rodgers la semaine suivante chez les Carolina Panthers, un retour qui sera au final prématuré.

usatsi_10472091_168380931_lowres

Encore un TD victorieux en prolongations, cette fois par le n°17 Adams

 

1 Comment

  1. Je dirais la première pour plusieurs raisons :
    – Vient concrétiser une remontée de 24 – 7 à 24 – 24 à la dernière seconde.
    – 1ère victoire en OT pour Rodgers
    – Une 3e et 10 à jouer dans le terrain de GB
    – Une passe de 45 yards
    – Le double cassage de rein et la fracture du coccyx sur le 24 (la flemme de chercher son nom 🙂 )

    Après, j’ai hésité avec :
    – Adams vs Cowboys mais au final ce qui est beau c’est le remontée du terrain avec la dramaturgie du temps qui s’écoule, Rodgers qui court le long de la touche,…. La dernière passe de Rodgers est belle mais il peut en mettre 10 par an des comme ça.
    – Adams vs Steelers juste parce que Hundley a réussi une longue passe et que rien que ça c’est collector 😀

    Encore 2 mois et l’ouverture de la saison contre les Bears….

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.