Bilan du mini-camp 2018

obbmzcfzs3vjj5mz3krc

Ca y est, les entrainements printaniers se sont terminés avec la fin du mini-camp ce jeudi 14 juin dernier. Ce sont les vacances pour les Packers jusqu’au démarrage du camp d’entrainement estival le 26 juillet. Cependant, si les joueurs sont libres de leurs mouvements, ils auront malgré tout à maintenir leur condition physique pendant ce gros mois de vacances. Ainsi, l’entraineur en chef Mc Carthy invite les joueurs à rester sur Green Bay afin que ces « vacances » soient le plus bénéfiques possibles. Que retenir d’autre de ce mini-camp ?

LES VÉTÉRANS EXCUSÉS

Comme il est d’usage depuis 3 ans maintenant, ce mini–camp de juin est avant tout l’occasion d’acclimater les jeunes joueurs, alors les joueurs « vétérans » en sont excusés, ce qui permet de ménager à la fois les corps mais surtout les egos de joueurs aguerris. Cette année, le curseur a été placé sur une expérience d’au moins 6 années NFL. Les 16 heureux joueurs déjà en vacances il y a une semaine sont donc :

  • QB Aaron Rodgers
  • WR Randall Cobb
  • TE Jimmy Graham
  • TE Lance Kendricks
  • TE Marcedes Lewis
  • G Lane Taylor
  • T David Bakhtiari
  • T Byron Bell
  • T Bryan Bulaga
  • K Mason Crosby
  • DT Mike Daniels
  • DT Muhammad Wilkerson
  • LB Clay Matthews
  • LB Nick Perry
  • CB Tramon Williams
  • CB Davon House

L’année passée, le curseur d’exemption avait été fixée à 5 années d’expérience révolues.

TY MONTGOMERY ABSENT ÉGALEMENT

Le coureur/receveur qui rentre dans sa 4ème année aurait dû être présent au démarrage de ce mini-camp mais il en était absent. Ou plutôt excusé car c’est pour la naissance de son premier enfant, un garçon, que Montgomery a été autorisé à zapper le début du mini-camp et à profiter des premières heures de vie de son nourrisson, avant de rejoindre ses coéquipiers pour la fin du mini-camp.

sa7co4k8itsioavcsccs

Ty Montgomery, heureux jeune papa

HA-HA DE RETOUR

Entrant dans sa 5ème année de carrière professionnelle (4 ans de carrière révolus), le safety Ha-Ha Clinton-Dix était enfin de retour à l’entrainement mardi dernier pour le début de ce mini-camp. Il était tout à fait dans son droit de ne pas venir jusqu’à présent, puisque les entrainements étaient des « OTA », c’est-à-dire des entrainements où la présence des joueurs n’est pas obligatoire car elle ne repose que sur le volontariat.

Néanmoins, même s’il n’est pas obligatoire d’être présent, il est dans l’intérêt du joueur et de l’équipe d’être là lors des OTA. D’ailleurs, sur les 90 joueurs de l’effectif actuel… il ne manquait que notre fameux Ha-Ha.

Pour quoi cette absence ? La version officielle relayée par le site officiel des Packers est que Clinton-Dix a été affecté par le récent décès de sa marraine, âgée de seulement 56 ans et si chère à son coeur. Mais à d’autres médias, Clinton-Dix faisait preuve d’une plus grande sincérité. Si effectivement, le n°21 a été affecté par ce décès, il avouait également qu’il n’avait dans son contrat, contrairement à certains, aucun bonus financier à être présent à ces OTA. Dès lors, pourquoi ne pas passer du temps avec sa famille ? Cela place malgré tout Clinton-Dix dans une situation où il devra se montrer performant et rigoureux sur le terrain pour justifier ce mois d’absence.

ry2htlb8g9ocweunfeok

Clinton-Dix a trainé de la savate pour être présent

DES ROOKIES STUDIEUX ET AMBITIEUX

Les OTA et ce mini-camp servent avant tout à intégrer les jeunes joueurs, et en particulier les premiers tours de draft dont l’importance est essentielle. Le moins qu’on puisse dire, c’est que le 2ème tour Josh Jackson (CB) et le 3ème tour Oren Burks (LB) se sont distingués auprès des entraineurs et assistants entraineurs. Certes, ils répondent physiquement à ce qu’on leur demande, mais ils apparaissent surtout comme des jeunes avides de savoir, prêts à poser mille questions pour un apprentissage parfait. Cela est prometteur et colle bien à la mentalité Packers.

Celui qui, de prime abord, colle moins à la mentalité humble des Packers, c’est le rookie de 1er tour Jaire Alexander. Le jeune cornerback a la bouche bien grande et n’hésites pas à l’utiliser, au point de titiller la curiosité voire l’agacement d’Aaron Rodgers. Cependant, Joe Whitt, entraineur des CB et coordinateur de la défense contre la passe, lui-même circonspect sur la capacité à intégrer cette grande gamelle, a insisté sur le côté positif de cette « grande gueule », symbole de confiance mais qui n’est aucunement une marque de non respect envers les coéquipiers. Laissons à Alexander le bénéfice de l’insouciance de sa jeunesse, et espérons qu’il transforme cette forte en confiance en lui en un jeu probant dans la défense de GB.

qg8sizflebtcqfysw0pi

Josh Jackson, un jeune CB studieux

J’MON MOORE INTÉRESSE DAVANTE ADAMS

Davante Adams entre dans sa 5ème année NFL et il est désormais le WR n°1 des Packers. Il est donc désormais habilité à avoir un côté paternaliste envers les rookies WR. Et cette année, son regard s’est posé sur le 1er WR choisi parmi les 3 receveurs pris par les Packers à la draft 2018 : J’Mon Moore.

Comme je vous l’avais dit lors de sa draft, Adams peut se reconnaitre en Moore tant les deux profils sont similaires.

Ainsi, Moore se distingue aussi par un premier pas explosif qui lui permet de prendre l’avantage sur ses adversaires. Desservi comme Adams par un mauvais temps lors du 40 yards du combine (4.59 s), Moore a montré lors de ces entrainements qu’il joue bien plus vite que que ce chrono. Doté d’une bonne détente et de bonnes mains, Moore apparait comme le clone d’Adams, le gabarit en plus (1,91 m pour 94 kg). Et si Moore s’installait au poste de WR n°3 en lieu et place de Geronimo Allison ? La question peut être posée car Allison n’a pas pu défendre ses intérêts pendant ce mini-camp, mis sur la touche en raison d’une blessure à la cheville.

Comme tous les ans, les hiérarchies sont mouvantes et cela évoluera jusqu’en septembre.

jmg5rhbxtp90cb7s6ung

Adams (n°17) et Moore ont l’air de bien s’entendre…

1 Comment

  1. The_Chosen_One

    18 juin 2018 at 14:19

    Sympa les mini camp printanier. Déjà quelques indications sur les rookies, et il faut reconnaitre qu’il y a de belles choses à dire.
    Si Alexander a une grande bouche comme Sherman ou Ramsey mais qu’il a leur talent et leur rendement défensif, alors je pense qu’il y aura pas trop de problème. Mais va falloir qu’il assume et assure.
    L’attaque reste orpheline de Jordy et je suis sur qu’on va la regretter toute la saison mais l’apport de Graham va quand même donner de la présence et Moore laisse entrevoir de bonnes choses.
    Y a pas eu de focus sur les perfs de l’OL lors du minicamp mais j’espère que Spriggs qui apparemment à pris du poids pour devenir plus costaud va franchir un gros palier cet été. Idem pour nos guards. Je rêve de retrouver une OL dominante et de voir éclore de jeunes guard du niveau de Sitton et Lang.

    Hâte de voir le 1er match de pré saison ! Go Pack Go

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.