Draft 2018 – Jour 2 : Défense toujours !

180427-bulletin-45-jackson2-950

Deuxième nuit de draft écoulée et deux nouveaux joueurs sont devenus des Packers : Josh Jackson (CB) et Oren Burks (LB). Deux nouveaux choix défensifs. Si Jackson est tombé patiemment jusqu’au 45ème choix des Packers (2ème tour), les Packers ont bougé de leurs positions pour s’offrir un 3ème tour qui leur manquait après le trade up de la veille afin d’obtenir Oren Burks (LB).

Alors, on se remet un petit verre de la cuvée 2015 ?

Eh oui, après avoir drafté 2 cornerbacks, Damarious Randall et Quinton Rollins, avec les choix du 1er tour et du 2ème tour de la draft 2015, les Packers remettent ça en 2018, reprenant une recette… qui n’a pas marché ! 😀

Gageons que les deux CB choisis cette année, Jaire Alexander au 18ème choix et Josh Jackson au 45ème choix, ont un potentiel bien plus important. Jaire Alexander a la vitesse que n’avait pas Randall, Jackson le gabarit que n’a pas Rollins.

Le poste de CB était clairement un besoin avant cette draft même si Kevin King doit confirmer, Tramon Williams doit rassurer et Davon House… servir au cas où. Si Alexander apparait via le trade-up comme une cible clairement définie, le choix de Jackson est un concours de circonstances. Le voir disponible au 45ème choix alors que plusieurs prévisions imaginaient le joueur pris… au 14ème choix par les Packers est une chose assez incroyable sur lesquels les Packers ne pouvaient passer.

Drafter Joshua Jackson au 45ème choix est un énorme rapport qualité-prix. Comme je vous l’avais décrit dans sa fiche comme cible potentielle du 1er tour, Jackson est un joueur physique avec l’instinct du ballon qui lui a permis d’être le meilleur intercepteur de NCAA en 2017 et a un très grand potentiel.

Difficile de faire la fine bouche d’avoir obtenu un tel joueur à ce niveau de la draft. C’était une opportunité. Mais cela fait 2 CB avec les deux premiers choix de draft. Avec King et Williams déjà dans l’effectif, le poste est comblé et les jours de Davon House, dont le contrat de 1 M $ ne comporte quasiment aucune garantie, sont comptés.

636454184735182029-20171104-IowaVsOSU-0523

Trade-up pour Burks

Buuurks ! Non, ce n’est pas du dégoût exprimé mais le nom du joueur pour lequel les Packers ont décidé de « monter » dans les choix, vu qu’ils n’avaient plus de 3ème tour. Pour monter jusqu’au 88ème choix, les Packers se sont mis d’accord avec les Carolina Panthers pour monter de 13 places et donner leur 101ème choix (1er choix du 4ème tour) et leur 147ème (5ème tour) en échange.

Au niveau de l’échange pur, les Packers sont encore gagnants si on se réfère à la table des valeurs des choix de draft : 128 pts donnés contre 150 reçus.

180427-bulletin-88-burks-950

Maintenant, le joueur est méconnu, Oren Burks, linebacker de l’université Vanderbilt (conférence SEC), dont la plupart des analystes situaient la position de draft là où les Packers l’ont capté. GB n’a donc pas surévalué le joueur apparemment et il n’était pas vraiment sûr qu’il soit encore disponible au 101ème choix originel des Packers.

Oren Burks vient lui aussi combler un besoin : de la vitesse chez les linebackers. 13ème LB du combine sur le 40 yards, Burks est capable de couvrir toutes les zones du terrain et peut former une paire intéressante avec Blake Martinez (ILB), formidable plaqueur contre le jeu de course mais plus à la peine à la poursuite des adversaires.

Burks a en plus une très bonne vision du jeu qui lui permet d’anticiper la course pour plaquer plus vite ou d’anticiper les mouvements de la ligne offensive pour mieux blitzer.

Burks est passé en 3 ans de free safety à linebacker en passant par la case hybride safety/linebacker en 2016. Autrement dit, le gamin est nouveau sur le poste et a donc beaucoup de potentiel.

Malgré son 1m91 et ses 106 kg, Burks manque un peu de puissance pour faire mal à l’impact et pouvoir blitzer de manière efficace. Il n’est pas exclu qu’il gagne quelques kg ces prochaines années. Burks possède un profil similaire à Roquan Smith, meilleur linebacker de cette draft choisi par les Chicago Bears au 8ème choix général. S’il est moins rapide que Smith promis à être un top ILB, Burks est 7 cm plus grand pour le même poids. Il a donc de la marge pour prendre un peu de masse.

La dernière fois que les Packers ont effectué un trade up pour un joueur issu de l’université de Vanderbilt, c’était en 2012 pour prendre Casey Hayward (CB) à la fin du second tour…

La 3ème et dernière journée de la draft 2018 débutera à 12h00, heure de New York, soit 11h00 heure de Dallas où se déroule la draft 2018. À Paris, il sera 18h00. Ce sera beaucoup plus simple à suivre en direct !

Chaque équipe aura alors 5 mn maximum pour choisir. Et la draft 2018 sera déjà terminée.

 

 

12 Comments

  1. Un article https://www.profootballfocus.com/news/draft-packers-select-josh-jackson-45th-overall intéressant de pro football focus qui a l’air convaincu par le pick de Jackson. Espérons qu’il ait raison. En tout cas, sur le papier ça a l’air alléchant.

  2. Merci pour la contribution et bienvenue ! 😉

  3. Merci c’est avec plaisir. Pro football focus attribue la note elite à notre draft https://www.profootballfocus.com/news/draft-all-32-team-draft-needs-post-round-1. J’espère que ça va le faire l’année prochaine avec ces différents ajouts.

  4. Bienvenue cca !
    Je pense plutôt que tu voulais mettre cette page : https://www.profootballfocus.com/news/pro-all-32-nfl-teams-2018-nfl-draft-grades

    Arf « Elite » j’ai des doutes 🙂

    Déjà, on a gâché un 5e tour à récupérer un punter alors que Vogel sort d’une très bonne saison et que ce n’est clairement pas un besoin. A la limite au 7e tour comme le choix du LS, ça peut passer mais pas en 5e tour… Il y avait encore du beau monde à récupérer au 5e tour.

    Ensuite, j’ai toujours l’impression qu’on a surpayé Alexander (et peut-être aussi Burks) avec le 18e choix et qu’il y avait beaucoup mieux à faire au 1er tour. Pour Jackson et sa caravane, j’attends de voir.

    Enfin, pour les receveurs, OK St. Brown au 6e tour c’est une bonne affaire, je le voyais plus haut mais je ne suis pas sûr qu’il soit immédiatement opérationnel pour pallier au départ de Nelson.
    Pour les deux autres, quand je vois ce qu’on a fait de nos WR draftés l’an dernier (Yancey ou Dupré), je ne suis même pas sûr qu’ils voient les 53 ou alors en ST. Au final, ça ressemble à un gros pari : « on en prend 3 et on verra bien, dans le tas il devrait y en avoir un de potable » => un peu comme les RBs à la draft de l’année dernière 🙂
    Donc au final, on a virer Nelson pour… pas grand chose…

    Donc niveau Elite clairement pas pour moi. Je donnerais plutôt « Moyen + » mais je n’y connais rien et je ne suis pas GM 🙂

  5. Allez, moyen ++ Guile. 😉
    Pour le départ de Nelson, il faut malgré tout le recontextualiser dans le salary cap. Les 3 WR draftés, s’ils sont gardés, vont côuter 15% du Nelson 2018 si GB l’avait conservé. Mais oui, Clay-Clay et Perry… :-/

  6. The_Chosen_One

    30 avril 2018 at 13:04

    pour moi au delà du pick du punter, c’est tout le 5e tour qui est raté ! c’est le plus gros point noir de notre draft. Je développerai dans le probable futur article de débrief de draft de GBPF.

  7. Ok pour « moyen ++ » GBPF 🙂

    J’aurais presque été jusqu’à « Bon » si je n’avais pas le sentiment que Burks et surtout Alexander aient été choisis un peu trop haut par rapport à leur valeur (je ne parle pas du choix du punter au 5e tour qui est juste WTF).
    J’écarte Jackson de ce raisonnement, même si je ne suis pas trop fan du joueur, parce qu’il était attendu plus haut et qu’au R2 45 ça se tente.

    Je comprends la motivation de réduction des coûts mais du coup, est-ce qu’on attend mieux d’eux que 15% de la production de Nelson ?
    Je sais, elle est border ma question mais Nelson était notre WR2 (si on part du principe que Davante Adams est désormais notre WR1 avec son contrat) et va falloir sérieusement s’accrocher pour me convaincre que Cobb est supérieur à Nelson en WR2.
    Mais bon, allons-y avec Cobb en WR2 mais en WR3 je ne sais pas trop car Allison n’a jamais vraiment été testé et ciblé sur plusieurs matchs d’affilée. En fait, on a un WR1, un WR2 et une cargaison de mecs avec peu ou pas d’expérience qui peuvent être de WR4 à 6 et en practice squad.
    Et sinon, Dez Bryant, il est sûr de ne pas vouloir courir au grand air frais et recevoir des offrandes du meilleur QB au monde ? 🙂

    Pour Matthews et Perry, j’espère que Biegel nous sortira une grosse saison pour leur mettre un max de pression et qu’ils se bougent le cul.

  8. Salut Guile, le site de la NFL met un grade A pour les Packers, et à peut près tous les sites reconnu font de même, donc tout va bien !
    De mon côté, je voulais Graham, on l’a eu, et je voulais des cornerback, on les a eu aussi, avec le retour de Tramon, et le numéro 2, et le numéro 3 au classement des roockies à ce poste, + un beau cadeau des Saints ! Parfait !
    Et rien ne nous dit que les 4 autres que l’on espérait, performe de leurs côtés.
    Go Pack Go !

  9. Salut cca, bienvenue sur le super blog des Packers.

  10. L’article de débrief est prévu en effet 😉

  11. Val_packers

    1 mai 2018 at 00:54

    Franchement je vous trouve dur avec cette draft, en corner y’avais pas bcp mieux que ce qu’on a drafté. Jackson au 45eme choix c’est quand même plutôt inespéré lui qui était attendu grand Max début du second tour ; en plus au combine il était diminué, 4:42 la semaine après je le trouve pas si lent quand même et puis ses mains sont excellentes pour une caravane rouillée.
    Les trois receveurs ont l’air d’avoir du potentiel et cela renforce la concurrence à ce poste c’est peut-être le moment d’en voir un éclore en WR3.
    Moore est très sous côté comme joueur d’après pas mal de coach et St brown peut être un big steal, il était attendu bcp plus haut (3-4 eme tour), de plus il n’a pas de stat incroyable cette année mais il a aussi subit un gros problème de QB à notre dame. Je pense pas que se soit le cas avec Rodgers…

    Bref, moi je trouve que, sans révolutionner l’équipe, ils ont fait une bonne draft. Mine de rien on prend un ptit choix du premier tour en plus pour l’an prochain incognito.

  12. Draft moyenne embouteillage ds le backfield.. Pass rush oublié! un 5eme tour pour un punter.. bof UN Vieu mix , on mélange et peut etre une surprise ds la draft..

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.