Cibles potentielles du 1er tour de draft 2018 : Derwin James (S)

NCAA Football: North Carolina State at Florida State

Après avoir vu le profil du polyvalent Minkah Fitzpatrick (S/CB – Alabama), focus sur un joueur tout aussi polyvalent : Derwin James (S) des Florida State Seminoles. Lui aussi un temps prévu comme un top 10 assuré, James devient de plus en plus abordable avec le choix n°14 des Packers.

Pour résumer, Derwin James est un Minkah Fitzpatrick en mode costaud. Il est tout aussi polyvalent et rapide, sauf qu’il mesure… 1m88 pour 98 kg ! Ca commence à faire un beau bébé ! Il est donc compréhensible que sa position naturelle soit celle de Strong Safety plutôt que celle de Free Safety où Fitzpatrick est plus adapté. Mais comme il est tout aussi rapide que le joueur d’Alabama, il pourrait tout à fait être aligné en Slot CB. Mais là où Fitzpatrick aurait la faculté de suivre les slot WR, James serait beaucoup plus à même de défendre sur les Tight-Ends, un des points faibles de GB ces dernières années, grâce à son gabarit et à une détente phénoménale (1,02 m, quelques cm de plus que Denzel Ward (CB), pourtant beaucoup plus léger).

Son gabarit offre également beaucoup plus de possibilités d’aligner le safety en position de linebacker où sa position avant la mise en jeu troublerait plus d’un QB adverse. Et pour le coup, ce ne serait pas un gadget car James fait mal à l’impact. C’est un vrai cogneur ! Sa vitesse lui autorise même de pouvoir prendre de la masse à l’avenir pour être un LB encore plus puissant, une sorte de Mark Barron (Los Angeles Rams). Il serait dans certains schémas le parfait complément à Blake Martinez (ILB), trop lent s’il doit poursuivre un coureur ou un receveur.

usa_today_10299533.0

Derwin James à la relance

Vous l’avez compris, Derwin James serait un parfait remplaçant de Morgan Burnett au poste de SS, et même je pense une amélioration par rapport à l’ancien n°42 dès la première mise en jeu. Seulement, il y a Josh Jones dans les parages qui est pour le moment le joueur désigné pour être le SS titulaire de GB en 2018. Mais James apparait déjà comme un joueur plus abouti techniquement et tactiquement. Quand on sait l’appétence qu’a Mike Pettine pour les safeties, ce dernier aurait avec Derwin James le plus beau des joujoux.

D’ailleurs, les Packers ne se sont pas cachés de leur intérêt pour James puisqu’ils l’ont rencontré lors des échanges du combine 2018. Bon, GB n’était pas seul sur le coup puisque 18 équipes ont interviewé le safety. Des analystes affirment même que GB aurait en plus haute estime James que Fitzpatrick dans le rang des safeties.

À n’en pas douter, James a un gros potentiel car il n’a disputé que 26 matchs universitaires dans sa carrière, la faute à une rupture des ligaments croisés en 2016 qui ne lui fit jouer que 2 matchs cette année-là. À cause de cela, il était un peu rouillé en début de saison 2017 mais il n’a cessé de progresser à chaque match, alors que le calendrier des Florida State Seminoles était ardu, eu égard à la renommée de l’université. Il a ainsi montré qu’il avait récupéré de ce grave type de blessure.

La comparaison NFL que beaucoup d’analystes font est avec Eric Berry (Kansas City Chiefs), un des meilleurs safeties voire le meilleur de la NFL. Comme avec Fitzpatrick, James ne répond pas au plus fort besoin des Packers mais il a une telle polyvalence couplé avec un physique non limitant qu’il apportera forcément une amélioration de choix à l’équipe qui le draftera tout en présentant un potentiel de progression très important.

4 Comments

  1. Tiens bon GBPF ! Encore quelques jours et tu pourras te reposer un peu ^^ .

    Merci pour les articles et bon courage pour l’analyse d’après-draft surtout que ça risque de gueuler si ça foire avec Ted dans la war room haha !

    Ward, Fitz, James… Je balance entre l’espoir d’en voir un tomber jusqu’à nous et le réalisme froid qui me dit qu’on aura un choix raisonnable parmi les autres restant ou un trade down.
    Au moins avec Pettine, on devrait pouvoir utiliser à peu près n’importe quel joueur avec des qualités footballistiques, ça va nous changer.

    J’espère que les Cards vont trouver un partenaire pour trade up devant nous et faire monter les enchères pour QBs, si on pouvait en voir partir 5 ou même 6 devant, youhou !

  2. Merci GBPF pour les cibles potentielles, beau travail !
    Tout compte fait avec le 14 cette année, on doit pouvoir trouver chaussure à notre pied, et sûrement enfin un super joueur, futur probowler.

  3. The_Chosen_One

    25 avril 2018 at 22:55

    bonne recrue y a pas de doutes, MAIS, pour moi il a le même profil que J. Jones, ça ferait doublon.
    Il est polyvalent mais un cran de moins que Fitz, car il ne semble pas pouvoir jouer outside corner contrairement au défenseur d’Alabama. De plus, si son physique est plus impressionnant et donc potentiellement plus dévastateur, le QI football de Fitz est supérieur selon moi.
    par ailleurs, rupture des croisé à 20 ans…. c’est jamais bon signe, et il est fréquent dans tous les sports que ça re-pète, sur la même jambe ou sur l’autre. On a l’exemple Bulaga déjà chez les Packers.
    Moi perso, les blessures à GB, j’en ai assez.

  4. Quel rythme de publication d’articles GBPF ! 🙂

    Très bon joueur et bon potentiel, je pense néanmoins qu’il sera parti largement avant le 14e choix (chez les Buccaneers).
    La rupture du LCA ça m’inquiète un peu aussi, surtout que je peux dire d’expérience personnelle que le genou n’est plus pareil après (quoi qu’on en dise). Pour faire écho à The_Chosen_One, il est souvent dis que le risque de se faire le LCA de l’autre jambe est accru pendant les 2 premières années après l’opération (parce que tu compenses et forces sur l’autre genou).

    J’ai néanmoins une préférence pour Fitzpatrick parce qu’il peut couvrir le slot CB et l’outside CB également je pense.

    Allez, on sera bientôt fixé !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.