Cibles potentielles du 1er tour de draft 2018 : Marcus Davenport (DE)

920x1240

Au rayon des pass-rushers, nous avons déjà évoqué le meilleur pass-rusher de cette draft 2018, Bradley Chubb, qui s’avère également être unanimement le meilleur défenseur à se présenter pour la sélection de la fin du mois d’avril. Rayon pass-rusher, Marcus Davenport (DE) semble être le deuxième choix consensuel et sa potentielle sélection se situe dans les eaux du 14ème choix actuel des Packers. Analyse.

Marcus Davenport est issu d’une petite fac au niveau football universitaire : l’Université du Texas – San Antonio (UTSA). Cette équipe fait bien partie de la division 1 de ligue de football universitaire (la NCAA) mais elle se rattache à la division ouest d’une modeste conférence : la conférence USA.

Au sein de cette modeste équipe sur le plan national, Marcus Davenport (DE) a affronté des équipes de faible calibre durant l’année 2017. La fac la plus prestigieuse rencontrée par UTSA fut la fac de Baylor (Texas), une équipe de la conférence Big 12 mais dont la saison 2017 fut catastrophique (1 victoire, 11 défaites).

Face à cette modeste adversité, Davenport a pu montrer tout son potentiel physique de pass-rusher et il a pu faire tourner la tête à plus d’un tackle offensif. Il dispose de tout l’arsenal du pass-rusher : un beau gabarit (1,98 m, 120 kg), de la puissance, de la rapidité et de l’agilité. Sur les chiffres du combine (journée de tests chronométriques), il est même plus rapide (40 yards) et plus agile (test des 3 cônes) que Bradley Chubb, le meilleur pass-rusher de cette draft. D’ailleurs, comparé à Chubb, il dispose d’un plus grand potentiel de prise de poids en étant plus léger de quelques kilos tout en faisant 5 cm de plus que l’ancien élève de North Carolina State. Il dispose en plus de très grands bras (88 cm de long), un argument de poids qui lui a permis de « violenter » et de se défaire en quasi toute circonstance de son adversaire.

927212668.jpg.0

Marcus Davenport (DE) au « combine » NFL

Mais alors que peut-on reprocher à ce joueur ? D’abord, nous l’avons déjà évoqué, Davenport a brillé en 2017, au point de devenir un des meilleurs pass-rushers du pays (et le meilleur défenseur de la conférence USA), mais son équipe n’a rencontré aucune université majeure où il aurait pu se frotter aux meilleurs tackles offensifs qui se présentent actuellement à la draft.

Les analystes le cataloguent également comme un joueur « brut », un diamant à polir car il utiliserait avant tout le choc frontal (« bull-rush ») face à son adversaire. Pourtant, il a plus d’une fois débordé son adversaire par l’extérieur et utilisé des techniques de mains rapides pour se défaire du block adverse. Il a par contre été plusieurs fois pris en défaut en « rushant » à l’intérieur alors que le coureur ou le quarterback adverse prenait les extérieurs pour un gain conséquent. Mais ce défaut peut être amélioré par un apprentissage tactique et surtout en étant accompagné de tackles défensifs de qualité, comme Green Bay en dispose (Clark, Daniels, Wilkerson), qui lui permettraient de se concentrer uniquement sur sa mission de « rusher » qui contient la poche du quarterback adverse.

596908888.jpg.0

On peut faire toute confiance à Mike Pettine, le nouveau coordinateur défensif de GB, pour tutorer le jeune étalon fougueux. UTSA faisait avant tout aligner Davenport debout comme un OLB de 3-4, mais de temps en temps, il se présentait également avec une main au sol au départ de l’action et il était très efficace dans ces phases de jeu. Davenport montre donc une bonne polyvalence qu’il suffira d’encadrer.

Ce Davenport a tout de la pièce maîtresse que les Packers pourraient glaner en pass-rusher. Reste la question de son adversité en 2017. Mais Davenport a déjà donné des éléments de réponse au Senior Bowl, le match exhibition qui réunit les meilleurs universitaires à la fin de la saison. Davenport a tout simplement été un des joueurs les plus en vue et le pass-rusher le plus efficace du match.

usa_today_10569558.0

Davenport fut en vue au Senior Bowl ; ici sur le point de « sacker » Baker Mayfield (QB), un potentiel top 3 de la prochaine draft

Davenport me fait penser à Ziggy Ansah, lui aussi Defensive End, devenu un des meilleurs à son poste pour les Detroit Lions. Se présentant à la draft en 2012, il était issu d’une petite université, Brigham Young Université (Utah – la même que le coureur de GB Jamaal Williams), membre de la spéciale conférence des Indépendants. Néanmoins, par rapport à UTSA, Brigham Young avait eu cette année-là un calendrier plus étoffé avec plusieurs bonnes équipes de la relevée conférence PAC 12 au menu. Mais comme Davenport, Ansah avait été présenté comme un joueur trop « brut », jouant avant tout sur ses qualités physiques hors normes que sur sa technique, faisant dire à certains que son avenir était incertain en NFL. Les Detroit Lions le sélectionnaient au 5ème choix général, ils n’ont pas eu à le regretter depuis puisqu’ils viennent de le conserver une année supplémentaire via le franchise tag (17,5 M l’année !).

Davenport sera t-il disponible au 14ème choix ?

La question est en suspens car les prévisions de draft font naviguer le joueur de la 8ème à la 22ème position. À l’instar de Chubb, tout dépendra de ce qui se passera avant son choix théorique. Il y aura à coup sûr un « rush » sur les QB dans le top 10. Pour que Davenport tombe tranquillement au 14ème choix (car je pense que beaucoup d’équipes ont en haute estime ce joueur), il faudra qu’il y ait également un « rush » sur les lignes secondaires dont les bons joueurs sont légion à pouvoir entrer dans le top 15 de la draft : Minkah Fitzpatrick (CB/S), Derwin James (SS), Denzel Ward (CB) ou même Joshua Jackson (CB). À ces joueurs, il y aura des éléments qui ont un ticket à coup sûr dans le top 10-12 comme Quinton Nelson (LG), Tremaine Edmunds (LB) ou Vita Vea (DT). Réponse le 26 avril…

 

 

Publicités

7 Comments

  1. Dans les derniers mocks, il est choisi entre la 9e et la 20e place donc effectivement il pourrait être disponible pour le choix des Packers.
    Dans les choix de pass-rushers, de mon point de vue il est juste après Chubb.

    Je suis d’accord avec toi GBPF, il est très prometteur. Est-ce qu’il pourra avoir un impact immédiat comme pourrait l’avoir Chubb, je ne sais pas trop mais c’est sûr que si on lui laisse du temps il peut devenir un très bon joueur.

    Après, avec Ward et Fitzpatrick qui ont tendance à descendre dans les dernières prévisions, on pourrait avoir à choisir au 14e choix entre d’un coté un Davenport et de l’autre un Ward ou un Fitzpatrick.

    Je ne sais plus qui avait émis l’hypothèse d’essayer de choper un autre 1er tour dans un article précédent mais c’est peut-être une hypothèse à envisager sérieusement si on peut choper un combo Davenport / Ward ou Fitzpatrick. On serait rhabillé pour des années 🙂

  2. Meme si ca me parait un peut trop beau Guile, si on choppe un combo davenport ward ou davenport fitz, je signe des deux mains et meme des pieds si il faut.
    Ceci dit, les dernier mock ne font pas trop descendre Fitz, il part toujours au alentour du 10 et meme un peu avant.
    Ward descend pas mal par contre, sa taille serait la cause. En effet c est un pitbull, mais un petit pitbull. Je reste cependant assez fan du joueur. Si il est dispo au pick 14 faudra se poser la question c est une certitude. La ou le choix serait tres dur a faire c est si Davenport ET Ward sont dispo au moment du 14 (meme si j’y crois pas, j’ai bien l’impression que davenport partira avant).

  3. Je suis d’accord Islander, pour Fitzpatrick j’ai du mal à y croire aussi. Néanmoins, je l’ai vu entre 11 et 14 dans deux mocks dernièrement ce qui n’était clairement pas le cas il y a encore quelques jours/semaines. J’ai l’impression que certaines hypes du combine retombent peu à peu et que ça revient sur le thème récurrent de toute draft : les QBs 🙂

    Davenport, je suis moins sûr, certaines prévisions l’amènent jusqu’au choix 20 ce qui me surprendrait quand même un peu.

    Dans tous les cas, les prévisions pour le choix des Packers sont meilleures qu’il y a quelques semaines et si on pouvait récupérer un des trois (Davenport, Ward, Fitzpatrick), je serais satisfait du 1er tour.

  4. Tout pareil, l’un des 3 sur notre pick 14 ca me va complètement.

  5. The_Chosen_One

    18 avril 2018 at 20:57

    pour ma part, j’ai quand même un penchant pour un top DB au 1er tour, si Ward ou Fitzpatrick sont dispo, je ne pense pas qu’il y ait débat.
    Un pass rusher très talentueux a dégringolé depuis 1 mois : Arden Key, il pourrait être dispo au 2nd tour sans trade up. Et un duo Ward (ou Fitz) / Key me ferait carrément rêver. Surtout avec Pettine aux manettes.
    Maintenant si les 2 DB sont partis, entre Davenport et Landry, j’aurai tendance à pencher pour Landry. On aurait alors la possibilité (nécessité !) de prendre Davis ou Hugues au 2nd tour.

  6. HS : le calendrier est sorti !!

    Le BYE en S7 avec 4 matchs à domicile dans les 6 premières journée (Bears, Vikings, Bills & 49ers). Il faudra arriver à 4-2 au moins à la coupure parce que la reprise c’est 2 matchs à l’extérieur chez les Rams et les Patriots 🙂

    3 matchs à domicile sur les 5 derniers matchs (en décembre) avec notamment les Falcons et les Cardinals : je connais des piafs sudistes qui vont se les geler dans la toundra du nord ! 🙂
    Enfin, le finish à domicile contre les Lions.

    Pour les noctambules, j’ai compté 6 matchs au milieu de la nuit.

    Go Pack Go !

  7. Les grand esprits se rencontrent :-), l’article était alors en cours et désormais publié.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.