Free agency 2018 : Bilan du jour 1

jimmy-graham-jordy-nelson_w2l6sh65ue6y10hi0gw6vg12i

Jimmy Graham (TE) arrive, Jordy Nelson (WR) s’en va : voici la principal équation du jour 1 de la FA 2018 côté Packers

Une fois n’est pas coutume, le premier jour officiel de la « free agency » hier fut sacrément actif pour les Green Bay Packers qui, dans le passé, étaient plutôt patients. Résumé d’une journée un peu folle dans le Wisconsin

Cette journée du 14 mars 2018 a commencé par un coup de tonnerre, la résiliation d’un Packer historique : Jordy Nelson (WR). Vous retrouverez tous les détails ici. Un véritable crève-coeur pour tous les fans des Packers qui auront traversé les années 2010 avec le n°87, si performant et si attachant. Beaucoup de ses actuels, Aaron Rodgers en tête, et anciens coéquipiers se sont fendus de textes touchants sur les réseaux sociaux à son encontre. Apparemment, Jordy Nelson est plutôt parti pour continuer sa carrière puisqu’il effectue actuellement une tournée des équipes intéressées… et elles sont nombreuses !

Cette résiliation qui faisait économiser un peu plus de 10 M $ aux Packers a correspondu comme des vases communicants avec l’annonce de la signature de Jimmy Graham (TE), une des cibles potentielles reconnues pour l’attaque de GB. Pas encore d’article sur cette signature car les détails du contrat ne sont pas encore connus. Les premières informations parlent d’un contrat de 3 ans et 30 millions de $. Cela donne une arme de choix pour Aaron Rodgers et comble un poste en souffrance en 2017. Mais le coût semble quelque peu prohibitif pour ce joueur de 31 ans alors que depuis cette signature, plusieurs tight-ends ont été résiliés par leurs équipes. Cela reste en théorie une très bonne amélioration du poste de tight-end.

Puis, plus tard dans la journée, ce fut l’annonce de la signature du joueur de ligne défensive Muhammad Wilkerson (DE). Sa visite à Green Bay n’était donc pas dénuée d’intérêt. Il signe à 28 ans un contrat d’un an avec un salaire modique et beaucoup de primes potentielles, ce qui en dit long sur la motivation du joueur à prouver qu’il est encore un des meilleurs à son poste. Tous les détails de cette signature ici.

Si le besoin prioritaire en attaque a été pourvue avec la signature du tight-end Jimmy Graham mais alors quid des autres besoins défensifs : à savoir pass-rusher et cornerback?

Comme je vous l’avais dit, le marché des transferts des pass-rushers n’était pas merveilleux, les quelques joueurs de talent ayant vite été bloqués par leurs franchises respectives.

Comme prévu le bon vieux Julius Peppers (DE) a resigné dans son équipe de coeur les Carolina Panthers pour un contrat d’un an et 5 M $. Il semble bien que Peppers n’envisageait pas d’autre destination. La star Nigel Bradham (28 ans – OLB) est resté aux Philadelphia Eagles pour un long contrat de 5 ans et 40 M $, soit un contrat correct de 8 M $ /an. Les Buffalo Bills ont tenté le fameux pari Trent Murphy (Washington redskins) mais à un énorme prix (3 ans, 21 M $), comme s’ils avaient oublié qu’il sortait d’une saison blanche après s’être rompu les ligaments croisés du genou.. L’ancien 1er tour de draft Barkevious Mingo aurait pu se tenter au prix acheté par les Seattle Seahawks (2 ans, 6,8 M $).

Il reste quelques choix en pass-rushers avec en premier lieu Alex Okafor (27 ans – New Orleans Saints) ou Jeremiah Attaochu (Los Angeles Chargers), et des vétérans comme Connor Barwin (Los Angeles Rams) ou Junior Galette (Washington Redskins).

alex-okafor-forces-fumblejpg-e096917ba5d0977c

Grosse saison 2017 mais blessure au tendon d’achille : Alex Okafor vaut-il le coup ?

 

Côté cornerbacks, il y avait beaucoup de choix, et après cette première journée, il n’en reste déjà plus tant que cela.

Trumaine Johnson a profité de l’énorme cap des New York Jets pour s’enrichir sur un contrat long à 15 M $ l’année. Malcolm Butler a déjà été moins gourmand et aurait pu l’objet d’un effort des Packers. Mais ces derniers avaient déjà consommé pas mal de leur enveloppe sur Jimmy Graham (TE). Butler a finalement signé pour 5 ans et 12,2 M $/an chez les Tennessee Titans.

Outre la ruée sur les CB stars, ce fut aussi le cas sur les CB de second rang qui auraient pu être dans le radar des Packers. De plus, ces CB ne sont pas partis pour des sommes astronomiques hormis Prince Amukamara qui reste aux Chicago Bears (3 ans à 9 M $/an) et à un degré moindre Aaron Colvin chez les Houston Texans (4 ans à 8,5 M $ / an).

Bashaud Breeland a signé pour 3 ans à 8 M $ / an aux Carolina Panthers, Nickell Robey Coleman reste aux Los Angeles Rams pour 3 ans à 5,2 M $ / an et Patrick Robinson signe aux New Orleans Saints pour 4 ans à 5 M $ l’année.

111217_colts-steelers-melvin-brown_622

Rashaan Melvin est-il la prochaine cibles des Packers ?

Sur le marché des CB dans la pleine force de l’âge, il reste deux joueurs qui étaient de bon niveau en 2017 : EJ Gaines (Buffalo Bills) et Rashaan Melvin (Indianapolis Colts). Les rumeurs attribuent des contacts de GB avec ce dernier. Sinon, il faudra se tourner vers des vétérans mais qui ne pourront pas être le CB n°1 tant attendu. Il reste un cas un peu à part, Dominique Rodgers-Cromartie (31 ans) sort d’une année compliquée avec les New York Giants qui le faisaient jouer plutôt en slot CB qu’en CB extérieur, son poste de prédilection. Conséquence : un mauvais cru sportif 2017 et un conflit avec ses dirigeants. Pourrait-il renaître tel le phénix dans un contexte favorable ?

La « free agency » continue…

Publicités

4 Comments

  1. The_Chosen_One

    15 mars 2018 at 18:32

    l’honneur est sauf, Jordy va signer aux Raiders. Carr va se régaler.
    L’important était vraiment qu’il ne signe pas aux Patriots ou une équipe de NFC nord, pour ma part.
    Va falloir aller piocher un receveur à la draft pour ajouter une cible parce que Adams, Cobb, Graham, c’est maigre

  2. L’honneur aurait été de restructurer son contrat sur 2 ans mais je dois être trop romantique pour certains aspects de la NFL 🙂 En deux ans, ça fait Cook et Nelson aux Raiders, les mecs doivent nous adorer.
    Coté receveur, on a toujours Allison et Clark qui sont ERFA donc je suppose qu’ils ont dans l’idée de les re-signer sachant que Clark a été activé sur les deux derniers matchs de la saison dernière.

    Après, vu le nombre de tours de draft en stock, on peut choper un WR sans trop de souci je pense.
    Sinon, j’ai vu que les Raiders vont libérer Crabtree… 😉

    Pour les CBs, j’en suis à espérer qu’on arrive à signer Gaines ou Melvin…

  3. Ton commentaire vient à point : Allison vient d’être signé et Clark il y a 2 jours.
    Bon, y avait pas trop de soucis : ils étaient ERFA et donc obligés d’accepter l’offre de GB si offre il y avait.

    Allison : 630.000 $ en 2018 – RFA en 2019
    Clark : 550.000 $ en 2018 – ERFA en 2019
    Evidemment, c’est super cheap pour potentiellement un WR 3 et un WR 4. 🙂

  4. Je propose de renommer le Jeudi en Jordy comme hommage à White Lightning même s’il était plus white que lightning depuis sa blessure.

    D’accord avec Chosen One, ravi qu’il signe aux Raiders, classe jusqu’au bout le gars, ni NE ni SEA ni NFCN ! Je lui souhaite une super saison 2018 pour faire la nique au FO.

    Guile: oui WR c’est pas vraiment un problème, pas beaucoup de joueurs exceptionnels dans cette draft mais une bonne cuvée de bons receveurs potentiels, on peut attendre le R3 sans trop suer pour rouver notre bonheur et il y aura des paris intéressants à faire comme Callaway.

    Sinon, le TE devenait une telle obsession que ça devait se faire d’une manière ou d’une autre. Je n’étais pas vraiment à fond sur Graham (notamment en raison du coût potentiel qui s’est confirmé) mais on améliore la position c’est à peu près certain, par contre j’espère qu’on va arrêter les conneries/déconvenues sur ce poste (Cook 3,65m -> Bennett 7m -> Graham 10m). Je repense encore qu’on a pas voulu payer Cook qui touche 5m à OAK, quelle farce !
    Au final, plus trop obligé de se presser pour en prendre un à la draft mais ça va encore gueuler si on passe sur Gesicki et/ou Goedert au R2…

    La signature de Wilkerson écarte l’option Vea (et DL tout court) pour la draft sauf grosse surprise. Du coup, CB ou rusher au R1 vu l’épaisseur respective des 2 postes, je maintiens rusher en 1.
    Au moins, on voit déjà le bout de la patte de Pettine, la grosse DL est là, manque plus que la secondary opportuniste et intelligente qui va avec. On a assez de picks pour se gaver de CBs mais un mec potable avec l’expérience de la NFL ça ferait vraiment pas de mal !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.