Randall expédié à Cleveland !

Green Bay Packers v Cleveland Browns

Damarious Randall (CB), ici au plaquage de Josh Gordon (WR), portera la casaque des Browns en 2018.

Cette période qui précède le début du marché des transferts (le 14 mars) est particulièrement riche cette année. Les résiliations inattendues et les échanges à tout-va fleurissent. Les Packers, étonnamment, n’échappent à la règle et viennent de se libérer de leur 1er tour de draft 2015 Damarious Randall (CB).

C’est donc avec Cleveland et sa franchise des Browns qu’un échange a été monté  hier pour y envoyer Damarious Randall (CB) en échange de leur QB n°1 Deshone Kizer ! À cet échange de joueurs s’ajoute un échange de tours de draft aux 4ème et 5ème tours 2018. Pour résumer, voilà ce que recevrait chaque équipe :

  • Cleveland Browns : Damarious Randall (CB), choix n°114 (4ème tour), choix n°150 (5ème tour)
  • Green Bay Packers : Deshone Kizer (QB), choix n°101 (4ème tour), choix n°138 (5ème tour)

Cet échange veut dire beaucoup de choses.

Pour les Browns, après plusieurs saisons à avoir accumuler des tours de draft, ils passent la vitesse supérieure sous la houlette de leur nouveau manager général John Dorsey, manager général des Kansas City Chiefs débarqué en 2017… et ancien de la maison Packers, ce qui n’a pas dû défavoriser les tractations. Outre l’apport de Randall (CB), les Browns ont également acquis hier en échange de tours de draft le QB des Buffalo Bills Tyrod Taylor et le meilleur receveur agent libre Jarvis Landry (Miami Dolphins).

Pour les Packers, on tourne la page Damarious Randall, free safety à l’université d’Arizona que les Packers avaient choisi au 30ème choix (1er tour) 2015. Un épisode qui fut un vrai échec, Randall symbolisant les difficultés des Packers au poste de cornerback. Prévu pour être CB extérieur, sa petite taille et sa vitesse modérée ne lui ont jamais permis de répondre aux espoirs des Packers. Après 3 saisons, on avait fait une croix sur le fait qu’il devienne un CB Elite mais il semblait pouvoir se trouver une place de slot CB en 2018.

Eh bien, ce sera sans lui, et le corps des CB Packers, déjà faible en qualité, perd un de ses éléments principaux, ce qui va conduire GB à adresser cette position à la free agency ET à la draft. Pour le poste de slot CB, c’est actuellement Quinton Rollins qui serait le 1er candidat mais il faut voir aussi ce qu’il devient après une année blessé. Peut-être que pour lui aussi, les Packers prévoient une autre destination…

Green Bay Packers v Cleveland Browns

Deshone Kizer a subi en 2017 le dur apprentissage d’être le QB 1 des Browns

Cet échange fait arriver à Green Bay Deshone Kizer évalué comme le plus mauvais QB titulaire de 2017 avec… Brett Hundley, le QB qui a pris la place d’Aaron Rodgers après sa blessure. Pourtant, on ne peut pas comparer ce qui n’est pas comparable et les éléments d’analyse sont bien plus favorables à Kizer qu’à Hundley.

Kizer a dû évoluer chez les Cleveland Browns en étant un joueur de 1ère année (rookie) fraîchement sorti de l’université de Notre-Dame quand Hundley en était à sa 3ème année de NFL patiemment couvé par le staff pour qu’il réussisse (peine perdue).

Ensuite, le casting était nettement plus relevé autour de Hundley que de Kizer. Ce dernier ne bénéficiait que du rookie TE Njoku en receveur potable avant que le retour de Josh Gordon (WR) en fin de saison montre que Kizer était capable de longues passes réceptionnées. Hundley, lui, n’avait que Davante Adams (WR) dans son viseur, délaissant complètement des Cobb et Nelson frustrés. La ligne offensive Packers s’est avéré, malgré les blessures, plus convaincante que celle des Browns pourtant recrutée à prix d’or.

Enfin, Kizer a dû beaucoup plus porter le poids des matchs sur ses épaules qu’un Hundley où les courses étaient appelés parfois 3 fois sur 4…

Tout ceci laisse augurer une compétition pour le poste de QB 2 dans laquelle Kizer part avec un avantage certain. Ca ne tiendrait qu’à moi, la décision serait déjà prise. Et en tout cas, ça donne peu de crédit aux paroles de confiance de l’entraineur Mc Carthy envers Hundley. Il faut ajouter que Kizer était sûrement une des cibles des Packers lors de la draft 2017, et qu’il aurait peut-être bien été choisi par GB s’il avait glissé jusqu’au 61ème choix des Packers. En tout cas, cela parait plus excitant d’imaginer Kizer en QB 2 que Hundley dont la carrière NFL pourrait bien ne pas voir plus loin que 2018.

Les grandes manoeuvres ont commencé. Les Packers se débarrassent de Randall, une erreur de draft mais qui aurait pu être un titulaire de la défense en 2018. De plus, il était loin de faire l’unanimité dans le vestiaire, ce qui n’a pas dû jouer en sa faveur. GB ne se posera pas la question de mettre l’option de 5ème année sur cet ancien 1er tour de draft, choix qui incombera désormais aux Browns.

Les Packers semblent avoir trouvé en Kizer leur QB 2 à développer derrière Rodgers, ce que devait être Hundley. Dommage, l’erreur de jugement sur Hundley coûte quand même les play-offs 2017…

Enfin, les Packers grappillent quelques places dans les 4ème et 5ème tour, rien de fulgurant mais c’est déjà être l’amorce d’une draft 2018 qui s’annonce très agressive. Avoir le premier choix du 4ème tour, c’est aussi avoir le premier choix du 3ème jour de draft, un choix qui permet d’être mûrement réfléchi ou soumis à de nouveaux échanges…

Sur le papier, les Packers paraissent perdants d’échanger un CB certes décevant mais néanmoins probable titulaire en 2018 contre un QB remplaçant, et quelques places à la draft. Mais cela semble être le premier acte d’un long feuilleton d’intersaison.

 

6 Comments

  1. GBPF sur la brèche ^^ !
    Une sacrée surprise en me connectant mais comme tu le dis, plutôt un bon signe, on continue à nettoyer les écuries d’Augias !
    Très bon article qui couvre les différents aspects de la question et avec lequel je suis 100% d’accord ce qui ne gâte rien 😀 .

    Depuis le temps qu’on attendait la sortie d’hibernation !

  2. Quelle réactivité ! 🙂
    Effectivement, ça sent le chewing-gum au sapin pour Hundley. Après je n’ai pas spécialement suivi les match des Browns pour me faire une bonne idée du potentiel de Kizer (mais ça sera difficilement pire qu’Hundley je pense).
    Pour l’instant, je suis plutôt satisfait de la remontée dans les choix de draft, ça ouvre des perspectives (pourquoi pas un trade-up) et je vois le départ de Randall comme le début de la chasse au CB (que ce soit en FA ou à la draft) et ça c’est cool ! 🙂

  3. « Chasse au CB » ? Attention, la CBA (Corner Back Association, ne pas confondre avec le CBA Collective Bargaining Agreement) pourrait t’accuser de cruauté envers CB surtout que Pipo finit dans le chenil ! On sait où ça a amené Michael Vick de maltraiter de pauvres bêtes sans défense…

    D’ailleurs, je me demande si Randall envisageait, même dans ses cauchermars les plus horribles, de se retrouver un jour dans l’enfer de la NFL (Cleveland, si tu avais un doute) quand il a décidé de faire le malin… Après, l’orange pour un CB « low range » ça peut coller :D.

    *

    Kizer, tu mates n’importe quel HL ou résumé de match de Notre Dame quand il était NCAA et tu vas vite voir le style. Sa principale qualité comparé à Hundley c’est qu’il est beaucoup plus décisif dans ses choix, plus précis et avec une lecture plus rapide. Il peut faire tous les lancers et il est clairement mobile. Par contre, sa tendance à fixer son option 1 du regard, sa mécanique de lancer (il perd beaucoup de temps et de vélocité quand il arme et son bras est trop raide) et son habitude de balancer en triple couverture c’est déjà moins jojo…

    Heureusement, en passant de l’enfer au paradis pour QBs, il a toutes les chances de mettre en avant ses qualités en gommant ses défauts. Et puis, il avait aussi le 7 à Cleveland, même pas besoin de racheter son numéro, c’est le destin :p !

  4. Super nouvelle, un, Randall se barre, deux Hundley et son bubblegum aussi par ricochet !
    Randall le chanceux, Randall lent et souvent à la rue, Randall et son K-way disgracieux ne manquera à personne, et même pas à ses coéquipiers !
    Deshone César si tu rajoutes un a son nom, est pour moi une plus value, quand on a assisté au spectacle Hundley en 2017.
    Plus quelques places de gagné au 4 ème et 5 ème, c’est pour moi une bonne journée, reste plus qu’à choper Sherman ou Butler !

  5. Randall limité physiquement c’est pas peu dire, erreur de draft ! Kizer à mon avis déjà meilleur que Hundley. Donc tout bon cet échange.

  6. The_Chosen_One

    12 mars 2018 at 02:33

    Il faut tellement qu’on signe Butler !! ce qui m’inquiete c’est qu’on parle pas du tout, contrairement à Wilkerson ou Sherman ( avant sa signature aux 49ers). Mais c’est vrai qu’il y a très peu de rumeurs autour de Butler (hormis un peu les Jets la semaine dernière), j’espere que Gunt est dessus. Il enverrai un vrai signe aux fans et aus autres équipes : Green Bay is back in the game.

    Sinon bien sûr 1000 fois Kizer que Hundley. Kizer a longtemps été considéré comme un 1er tour l’an dernier avant de finalement chuter au 2nd.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.