Les cibles du marché des transferts : Front-7

SI161528_TK1_01497

Le meilleur sackeur disponible à la prochaine « free agency » n’est autre que… Julius Peppers (Carolina Panthers)

À moins de 8 jours de l’ouverture du marché des transferts, il est temps de s’intéresser au côté des Packers où il y a le plus de besoins : la défense. Après avoir analysé les potentielles cibles offensives de la « free agency » pour les Packers, place maintenant à la défense, en deux services. D’abord, nous analyserons aujourd’hui les cibles sur le front-7 puis dans un prochain article, nous parlerons des lignes secondaires.

LIGNE DÉFENSIVE INTÉRIEURE

Ce ne sera pas dans ce secteur que les Packers feront le forcing lors du marché des transferts. En effet, la ligne défensive intérieure des Packers fut le secteur défensif le plus performant de GB en 2017 avec son duo Mike Daniels – Kenny Clark. Les deux DT peuvent légitimement être considérés comme les meilleurs joueurs défensifs de GB en 2017 (avec le LB Blake Martinez). Si médiatiquement, ils n’ont pas été mis en valeur en NFL, c’est que leur monstrueux travail obscur, qui consiste d’abord à boucher les trous que cherchent à créer la ligne offensive adverse, n’a pas permis de faire briller ceux qui auraient dû en profiter : les pass-rushers.

Derrière le Pro-Bowler Mike Daniels et Kenny Clark, l’un des meilleurs évalués au poste de DT, la rotation se fait avec des jeunes en devenir : Dean Lowry, dont la vitesse et la taille compensent le manque de puissance, et Montravius Adams, 3ème tour de draft 2017 mais dont une blessure l’empêchera de voir les terrains jusqu’aux 2/3 de la saison 2017. En plus de ces jeunes, les Packers avaient récupéré des San Francisco 49ers le méconnu Quinton Dial lors des coupes d’effectif de septembre. Ce dernier a eu un nombre de mises en jeu moindre que les titulaires mais s’est montré consistant à chacune de ses entrées, incitant les dirigeants à considérer sérieusement la reconduction de son contrat car Dial est actuellement agent libre.

Alors le staff de GB ne va pas se précipiter pour acheter une star au prix fort à ce poste. Il ne parait pas envisageable de dépenser le précieux cap pour des stars comme Sheldon Richardson (Seattle Seahawks), Star Lotulelei (Carolina Panthers) ou encore Dontari Poe (Atlanta Falcons) dont les contrats devraient avoisiner les 8 à 10 M de $ par an.

Il n’est par contre pas à exclure que le staff des Packers étudient le cas de vétérans délaissés lors des premiers jours de « free agency », comme il avait pu le faire il y a quelques années pour recruter Letroy Guion en provenance des Minnesota Vikings ou Ricky Jean-François l’année passée. Ce dernier exemple ne fut pas une réussite (résiliation en cours d’année) mais montre que GB n’est pas fermé à un joueur d’expérience à ce poste, pour peu qu’il apporte de la plus-value à un prix raisonnable bien sûr (moins de 3 M $ / an).

Dans ce cas précis, un Tom Johnson (33 ans Minnesota Vikings) ou un Clinton Mc Donald (31 ans, Tampa Bay Buccaneers) peuvent être des bonnes pioches dans ce cas précis. Une dernière carte vient de s’ajouter dans les agents libres en défenseur intérieur et pas n’importe laquelle : Muhammad Wilkerson, tout juste résilié par les New York Jets. Des rumeurs laissent à entendre que les Packers seraient vivement intéressés, au prétexte que Mike Pettine eut le joueur sous ses ordres en 2011 et 2012. Ce qui est attirant chez Wilkerson, outre ses qualités de joueur, c’est qu’il ne comptera pas dans la balance des choix compensatoires vu qu’il a été résilié par les Jets (pour gagner rapidement de la marge salariale). Si une ligne défensive 3-4 composé de Wilkerson, Clark et Daniels est plus qu’alléchante sur le papier, la signature de Wilkerson est improbable. Car ce dernier ne se bradera pas. Il vient de toucher 37 M de $ ces deux dernières années, alors il ne viendra pas à moins de 10 M de $ la saison, entamant grandement l’enveloppe financière des Packers.

Mon avis : éventuellement un renfort d’expérience en seconde partie de free agency. Peut-être adressé à la draft.

usatsi_8142881

De récentes rumeurs sur une venue de Muhammad Wilkerson (Dt) devraient rester sans lendemain

 

LIGNE DÉFENSIVE EXTÉRIEURES – PASS-RUSHERS

Nous y voilà, LE besoin des Green Bay Packers : des joueurs capables de mettre la pression sur le QB adverse par l’extérieur de la ligne offensive adverse.

Car en 2017, c »est là que le bât a blessé. Avec Nick Perry (OLB), toujours blessé la moitié du temps, Clay Matthews soumis au même traitement et dont l’âge commence à se faire ressentir et Ahmad Brooks (OLB) recruté en renfort à la dernière minute et qui n’a jamais trouvé ses marques, vous avez un tableau bien sombre du pass-rush de GB en 2017. Et ce ne sont pas les jeunes Fackrell (trop peu puissant) et Biegel (blessé les 3/4 de la saison) qui ont pu apporter une quelconque plus-value.

Alors oui, il faut du sang neuf. Mais ce n’est pas une raison non plus pour se jeter sur le premier venu. Car ce poste qui a tant fait défaut en 2017 aux Packers est un poste recherché en NFL et se paie au prix fort. Si GB peut essayer de casser sa tirelire, il ne faut néanmoins pas se louper au risque d’handicaper l’avenir de la franchise avec une erreur de casting.

Le poste de « pass-rusher » est un poste premium et les franchises le savent. C’est pour cela que 2 agents libres stars à ce poste viennent d’être « taggés » (bloqués par un contrat d’un an très rémunérateur ») : Demarcus Lawrence (Dallas Cowboys) et Ezekiel Ansah (Detroit Lions). Bon, il faut avouer que c’étaient des cibles qui auraient coûté un maximum et cela aurait été un quitte ou double pour les Packers. Si Lawrence ne m’intéressait pas, car il ressemble trop à un joueur qui s’est enflammé sur une saison (coucou Nick Perry), Ansah m’intriguait. Ansah est réellement un joueur puissant qui prend souvent le dessus sur son adversaire malgré le fait qu’il soit surveillé comme le meilleur rusher de Detroit. Seul bémol, une propension à trainer des blessures qui ne lui font pas faire des saisons complètes. Mais son cas est réglé, il restera en 2018 à Detroit.

Derrière ces deux stars, eh bien c’est un peu le désert. Si, il reste quand même quelques cartouches sur des joueurs intermédiaires qui peuvent être un très bon rapport qualité-prix.

La première d’entre elles est Tahir Whitehead (Detroit Lions), auteur de sa meilleure saison en 2017. C’est l’homme à tout faire dans la ligne des linebackers de Detroit. GB a déjà ce profil avec Clay Matthews et est en demande d’un pur pass-rusher. Mais est-ce que Whitehead ne pourrait pas être le successeur d’un Matthews vieillissant ? Cependant, à 27 ans, après avoir fait son trou en NFL en sortant du 5ème tour de draft 2012, Whitehead voudra le plus gros contrat de sa vie. Entre 5 et 7 M $ / an, il pourrait être une option intéressante, mais son prix d’achat sera vraisemblablement supérieur. Cher payé pour un joueur tout de même plus typé ILB qu’OLB.

En provenance des champions NFL, Nigel Bradham (Philadelphia Eagles) est également sur le marché et pourrait être la cible la plus intéressante. Pas forcément un talent pur, mais un travailleur qui a déjà évolué sous les ordres de Mike Pettine aux Buffalo Bills en 2013. Si là encore, il est possible de l’obtenir à un coût de l’ordre de 5-6 M de $ / an, il peut être une bonne pioche.

La situation des Philadelphia Eagles est intéressante pour les Packers car comme je vous l’avais expliqué dans cet article, les Eagles sont déjà au-dessus du plafond salarial 2018 ! Ils ne retiendront donc pas Nigel Bradham. Mais ils risquent aussi de devoir faire des choix sur d’autres rushers : Brandon Graham et Vinny Curry. Les deux peuvent être résiliés pour faire de la place dans le « cap ». Graham, auréolé de son sack-fumble décisif au Super Bowl, risque de faire sauter la timbale. Curry a évolué dans son ombre mais peut s’avérer un pari mesuré avec un contrat similaire à celui que GB a donné à Ahmad Brooks cette année (3,5 M $ / an). Dans la même veine que Vinny Curry, Tank Carradine (San Francisco 49ers) est également agent libre.

Vous remarquerez que j’ai écarté volontairement la solution Adrian Clayborn (Atlanta Falcons) qui est un mirage statistique : 6 de ses 10 sacks ont été obtenus contre le LT remplaçant des Dallas Cowboys, auteur d’un match cauchemardesque. De plus, il a beaucoup bénéficié du travail de sape tout au long de l’année de Vic Beasley (OLB) et de Dontari Poe (DT) dans le front-7 des Falcons.

Hormis tous ces joueurs évoqués, on retombe rapidement sur l’option vétéran ou l’option joueur blessé à potentiel pour un contrat d’un an ou deux.

Côté vétérans, c’est malheureux à dire mais la plus viable sur le marché est… Julius Peppers, celui-là même qui ne fut pas retenu par les Packers l’année passée. 2017 est passé et le vieux Julius a engrangé 11 sacks, faisant de lui le 4ème meilleur sackeur de l’histoire de la NFL. En étant à 6,5 sacks du podium, on peut imaginer que le vieux Peppers (38 ans) voudrait prolonger une année de plus. Mais difficile d’imaginer qu’il soit convaincu par le discours de GB, d’autant plus qu’il est profondément attaché à la Caroline, là où il a le plus de chances d’évoluer en 2018 (avec les Panthers).

Parmi les autres vétérans, rien de folichon à se mettre sous la dent. Connor Barwin (31 ans – Los Angeles Rams), 5 sacks en 2017, ou William Hayes (32 ans – Miami Dolphins) peuvent également être ceux qui reprennent le flambeau d’Ahmad Brooks (OLB).

Alors, le salut viendra peut être d’un pari sur un joueur qui a connu des blessures en 2017. Trois noms viennent sur le tapis : Alex Okafor (New Orleans Saints), Junior Galette (Washington Redskins) et Trent Murphy (Washington Redskins).

  • Okafor (27 ans) effectuait en 2017 le meilleur début de saison de sa carrière (4,5 sacks, 2 fumbles forcés) avant de se rompre le tendon d’achille en semaine 10. Avec Cameron Jordan (DE), il était l’explication du renouveau de la défense des Saints.
  • Junior Galette (29 ans), non titulaire chez les Redskins, a montré sur cette année qu’il avait pleinement récupéré de deux déchirures du tendon d’achille (décidément). Malgré son temps de jeu limité, il fut constamment une menace à chacune de ses actions.
  • Trent Murphy (27 ans) est un pari encore plus fou car il sort d’une année 2017 totalement blanche où il fut à la fois suspendu 4 matchs pour violation de la police anti-dopage et victime d’une déchirure des ligaments croisés. Libéré de son contrat rookie, Murphy avait été impressionnant en 2016 avec 9 sacks et 3 fumbles forcés

Alors que faire ? Pas de bol les Packers, votre besoin le plus ultime est le poste de pass-rusher et cette cuvée 2017 est particulièrement peu relevée.

Mon avis : « Faute de grives, on mange du merle » dit l’expression populaire, les Packers vont faire avec ce qu’il y a. Il y a de fortes chances que l’option vétéran soit exercée et je rêverais du retour (improbable) de Peppers. La meilleure option qualité-prix est de tenter le coup sur un membre du trio Okafor-Galette-Murphy, un investissement mesuré qui pourrait s’avérer être un coup gagnant. Mais cela n’empêchera pas les Packers d’adresser obligatoirement ce poste à la draft et quasi-obligatoirement avec leur premier choix si GB veut imposer une défense dominante

gettyimages-856907486

Junior Galette (OLB), la grosse côte de la free agency 2017 ?

 

LINEBACKERS INTÉRIEURS

Avec le meilleur plaqueur de la NFL (Blake Martinez), il est difficile de dire que ce poste est en besoin, d’autant plus que Jake Ryan (ILB) est un bon second. De plus, comme dit précédemment, Clay Matthews peut aussi être utilisé à ce poste.

Les meilleures options sur le marché sont Avery Williamson (Tennessee Titans), Anthony Hitchens (Dallas Cowboys), Preston Brown (Buffalo Bills), Kevin Minter (Cincinnati Bengals), Zach Brown (Washington Redskins) et Demario Davis (New York Jets). Tout comme Tahir Whitehead, leur salaire annuel devrait dépasser les 5 M de $ voire même atteindre quelques millions de plus pour Williamson ou Brown. Alors, GB passera son tour.

Le renfort d’un vétéran à bas coût n’est par contre pas à exclure, comme Navarro Bowman (Oakland Raiders).

Mais il y a de fortes chances que GB reste sur de la jeunesse et privilégie un choix de draft pour le poste. Ah, qu’il est loin (pas si lointain pourtant) le temps où ce poste était en grande souffrance à GB.

Mon avis : éventuellement un renfort d’expérience en seconde partie de free agency. Poste sûrement adressé à la draft.

171101-martinez-story-950

Blake Martinez (ILB) tient la baraque

10 Comments

  1. Merci pour cet article.
    J’attend avec impatience ton article sur les prospects de draft suite au combine et aussi sur ta vision de la FA coté CB.
    En tout cas, comme a ton habitude c est top comme article.

    Pour ce qui est du sujet traité, je reste persuadé que le front 7 n’est pas une priorité de la FA vu le marché. Le besoin le plus évident est bien entendu le Pass Rush, mais franchement c est pas fou fou ce qui est dispo ET abordable pour nous.

  2. The_Chosen_One

    6 mars 2018 at 17:55

    Je pense qu’un McDonald pourrait être une addition judicieuse derrière nos 2 titulaires. avec Lowry et Adams ça fait une ligne plutôt sympa, complete et complémentaire.
    J’espère qu’on ne fera pas la bêtise de signer Wilkerson pour une blinde. Ok on aurait une D-Line ultra dominante (en théorie) mais on se priverait du peu de cap dispo pour le poste prioritaire en FA : à savoir CB. J’attends ton article pour disserter la dessus, mais comme tu l’a soulevé dans ce post, la FA des pass rusher est plus que moyenne et il faut donc compter sur un 1er tour de draft pour combler le besoin (Davenport ou Landry semble prenable et très intéressant). Du coup pas de Ward, Fitzpatrick ou James au 1er tour. Et un CB du 2e tour est plus aléatoire et peut être aussi moins prêt à commencer la saison en titulaire comme le serait un Ward ou un Fitzpatrick, et c’est d’un titulaire dont on a besoin à ce poste. De plus au 2e tour, il faudra aussi penser à un TE car au 3e, les top TE seront surement déjà parti (après le combine certains sont nettement remonté dans les projections).

    En résumé gardons le cash pour les joueurs que tu présenteras dans les lignes secondaires. 😀

  3. Merci pour ce très long article GBPF ^^ !
    C’est tellement précis que tu nous ferais presque perdre espoir vu les options disponibles et tous les tags qui commencent à pleuvoir (Lawrence, Joyner…). Plus qu’une semaine à attendre pour voir valser les joueurs…

    Techniquement, Wilkerson aiderait le pass rush et notre DL n’aurait aucun problème de profondeur, on pourrait jouer facilement en 3-4 ou 4-3. Ça supprimerait aussi la tentation de prendre un Vita Vea au tour 1 et après le combine, une bonne partie de nos cibles potentielles partiront avant 14 (Smith, Edmunds, James, Ward…) malgré la demande de QBs.
    Du coup ça parle de Vander Esch… J Jackson a baissé un peu après son combine aussi par contre Landry et Davenport ont grimpé ce qui leur donnerait une bonne valeur à notre pick en effet.

    Pour les TEs, ça va partir plus tôt que prévu, je pense aussi que c’est mort pour le R3, faudra piocher au R2 et Gesicki risque même de partir au R1 direct !

  4. Comme d’hab article o top!Toute la saison le pass- rush a été nuulll! sauf contre les Browns, Buccs.. PERRY en cristal,MATTHEWS vieillissant, BROOKS ala rue tte la saison et les 2 autre pas de puissance, rédibitoire a ce niveau. pour les vétérans bcp d’ancien bléssés! le reste trop chère pour GB! Et comme par hasard le meilleur vétéran dispo c’est ce bon vieux JULIUS!! mais il ne reviendra pas lesPANTHERS on déja coupés 3 du front 7. il fallait le garder, merci TT!! Alors attendons la draft pour une surprise…

  5. Super article, comme d’habitude.
    Pour moi, le poste de CB bat d’une courte tête (mais ça se discute 🙂 ) le pass-rusher pour la top priorité de cette année parce qu’on peut avoir le meilleur pass-rusher du monde, si on n’a que des CB qui laissent les receveurs faire ce qu’ils veulent, on n’ira pas loin non plus.

    J’avais commencé à regarder plus attentivement les prospects CB à la draft (Ward, J. Jackson, Fitzpatrick) mais vu la pauvreté de la FA en pass-rusher, je commence à me dire qu’il faudrait récupérer un top CB en FA et l’associer à King puis laisser le 1er tour de la draft à un pass-rusher (et le second à un TE). Arf, c’est la période des nœuds au cerveau 🙂

    Pour la ligne intérieure, je préférerais plutôt qu’on garde un peu d’argent pour ajouter un peu de protection sur la OL mais s’il nous reste de la marge après CB / OL, pourquoi pas.

    Comme Islander, j’attends avec impatience ton article sur les CB 🙂

  6. Je partage tout a fait ton point de vu sur la priorité en CB, on part de tellement loin à ce niveau que faire choux blanc sur ce poste serait criminel. Sur les dernier mockdraft que j ‘ai vu Ward est remonté au environ du pick 9-10 ce qui fait qu’en et Fitzpatrick partirait vers le 7. A ceci pret que Fitzpatrick n’est pas un CB pure.
    Au moment de notre pick 14 on peut alors esperer un Mike Hugues CB ( Central Florida).
    C’est pas mal quand meme soyons honnete.

    Mais du coup se pose une question importante.
    En défense si le pass rush est inexistant le QB adverse a le temps de trouver une cible, et les WR adverse ont plus de temps pour tromper nos CB. et meme un CB du niveau de Sherman pourrait se faire déborder.
    On se retrouve avec un problème pas facile a résoudre.
    Et du coup Guile a peut etre raison. Récupérer un CB2 moyen ou Moyen/bon à la FA avec King en CB1 et Randall en Slot CB (ou il est moins mauvais).
    On ciblerai alors un Pass Rusher à la draft, les mock draft nous attribuerai un Marcus Davenport DE (Texas-San Antonio) sur notre Pick 14.

    Comme tu dis c’est le moment des noeuds au cerveau

  7. Chambertin21

    8 mars 2018 at 12:41

    Je vois que je suis pas le seul à hésiter et changer d’avis depuis 2 mois sur le choix du 1er tour 😉
    Et si on resigne pas Burnett, faudra se pencher sur les Safety aussi.
    La soluce, ce serait peut être d’avoir 2 1er tour!!! donc trade up à fond cette année j’espère (si ça vaut le coup et pour recuperer un joueur qui aura un impact dès cette année).
    Peut être que ça vaudrait même le coup de trade up aux tours 3 ou 4, au moment où il restera des paris à faire sur des joueurs à potentiels.

    La bad news du combine sinon, c’est que ça risque d’être dur de choper un bon TE même au tour 3…

  8. The_Chosen_One

    8 mars 2018 at 14:39

    je suis 100% d’accord avec toi.
    Le quasi néant des pass rusher en FA donne se poste comme prioritaire à la draft. Plusieurs Mock donnent Landry (je valide) ou Davenport (idem). Ca donnerait un coup de pouce féroce à notre front 7. En plus ces deux rookies pourraient être starter dès la week 1. C’est sur que Ward a l’air super comme CB mais il est quasi sur qu’il sera parti avant (Bucs, Beard, 49ers, Raiders) ils ont tous besoin de renforcer ce poste.
    Avec un Perry sans pépins, Landry de l’autre côté + Biegel bénéficiant d’une préparation complète. Et un Matthews tournant à toutes les positions LB et pouvant blitzer, notre pass rush deviendrait intéressant.

    Le poste de CB peut se combler à la FA. Je me répète avec Butler mais quand même. King et Butler avec Randall en slot (où il est plutôt correct) ça enverrai quand même.
    Le changement de calibre de notre défense ne tient à pas grand chose en fait.
    Déjà on s’est débarrassé de Capers et recruter Pettine, on est tous relativement optimiste sur son apport. Après notre défense a besoin d’un pass rusher et d’un CB et on est top 10 facile (sous réserve d’une hécatombe médicale)

  9. Faute de grives on mange du merle, pour avoir goûter aux deux volatiles, la grive est mangeable, le merle à un goût amer !
    Pour dire que Galette le tabasseur peut bien rester où il est !
    Mouais, tout ça est moyen, les seul free agents qui me ferait plaisir sont Butler, mais surtout Sherman, voire Wilkerson pas trop cher !

  10. The_Chosen_One

    14 mars 2018 at 16:42

    puisqu’on en est à couper les têtes des Packers historique, pourquoi ne pas cut Matthews pour faire de l’espace dans le salary cap, il y a justement Mychal Kendricks mis à pis par les Eagles pour un 5e tour de draft (on en a 3 !!). Son salaire est 2 fois moins élevé que celui de Matthews pour un rendement identique. De plus ils ont la même polyvalence.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.