Packers Brèves n°39 : À Pettine la défense

mike-pettine-packers-defensive-coordinator

Mike Pettine, nouveau coordinateur défensif des Packers

Les rumeurs enflent de plus en plus, et l’officialisation devrait intervenir incessamment sous peu : Mike Pettine, 47 ans, va être le nouveau coordinateur défensif des Green Bay Packers.

UN SECOND CHOIX ?

Les Packers vont donc officialiser leur choix, peu de temps après qu’ils aient eu la capacité d’interviewer Vic Fangio, le coordinateur défensif des Chicago Bears (celui dont les rumeurs annonçaient comme la cible n°1 de GB) et Gus Bradley, le coordinateur défensif des Los Angeles Chargers. Peu de temps après ces entretiens, les Bears confirmaient que Fangio restait bien à Chicago, ainsi que les Chargers pour Bradley.

Puisque Fangio n’était pas enclin à quitter Chicago et que Bradley reste à Los Angeles avec en vue un peut-être futur poste de « head coach », les Packers ont alors rapidement jeté leur dévolu sur Mike Pettine.

QUI EST CE MIKE PETTINE ?

Pour les mauvais esprits, certains retiendront qu’il a été head coach des Cleveland Browns en 2014 et 2015, l’équipe risée de la NFL. Mais à s’y attarder de plus près, et surtout quand on compare à ce qui a été fait chez les Browns après son passage, le bail de Mike Pettine fut loin d’être ridicule. Chose incroyable, ils étaient à deux doigts d’être en play-offs en 2014 quand en milieu de saison, les Browns affichaient un beau bilan de 7 victoires et 4 défaites seulement.

Seulement, tout ce beau travail allait voler en éclats sous la pression du Président des Browns Jimmy Haslam presser de voir les « promesses » du 1er tour de draft 2014 (et surexposé) Johnny Manziel (QB). Certes, Brian Hoyer, alors le QB des Browns, avait fait jusque-là le « job » mais connaissait une baisse de régime, amenant les Browns au bilan de 7-6, moment où Pettine dut mettre Manziel au front pour les 3 derniers matchs pour autant de défaites. Le bilan final 2014 de 7-9, décevant sur le moment, est en fait le 3ème meilleur bilan des Browns depuis 1999, date du retour des Browns à Cleveland. Pas mal pour un head coach « rookie ».

La saison 2015 des Browns fut celle du « Johnny Manziel Circus » pour un bilan de 3 victoires et 13 défaites. Un tel cirque que le coordinateur offensif d’alors, le jeune Kyle Shanahan en résilia lui-même son contrat. Un an après, en 2016, ce dernier emmena les Atlanta Falcons au Super Bowl en tant que coordinateur offensif…

Le grand ménage fut une nouvelle fois fait, et Mike Pettine viré malgré un contrat qui courait jusqu’en 2017… Quand on voit ce qui a été fait depuis, et vu le contexte ambiant, l’expérience Pettine aux Browns fut loin d’être miséreuse.

UN C.V. DÉFENSIF DE CHOIX

Avant d’être entraineur en chef des Cleveland Browns, Mike Pettine débuta sa carrière en NFL en 2002 en étant assistant coach chez les Baltimore Ravens, recruté alors par le célèbre coordinateur défensif Rex Ryan, excusez du peu. En 2005, il accéda au grade de coach de position (linebackers extérieurs) jusqu’en 2008. Durant ces 3 années, Baltimore est une défense qui règne sur la NFL, elle ne sort pas du top 5 défensif avec des joueurs comme Ray Lewis (ILB), Ed Reed (FS) ou Terrell Suggs (OLB). La saison 2006 des Ravens est même une saison défensive historique dans les statistiques NFL.

En 2009, Mike Pettine suit le truculent Rex Ryan, devenu entraineur en chef des New York Jets, pour tout simplement devenir son coordinateur défensif. Pendant ses 4 années en tant que coordinateur défensif, les Jets furent classés comme 2ème défense NFL sur la période. La défense portait littéralement l’équipe des Jets sur ses épaules arrivant même en 2009 et 2010 à atteindre la finale de conférence AFC, avec Mark Sanchez en tant que QB (celui qui restera célèbre pour son « butt-fumble »..).

Arrivant en fin de contrat à la fin 2012, Pettine sentit la fin de règne de Rex Ryan chez les Jets pour saisir l’opportunité de devenir coordinateur défensif d’un rival de division : les Buffalo Bills. Là encore, l’équipe où il opère brille beaucoup plus par son volet défensif que par son volet offensif. Les Bills sont une défense top 10 NFL en 2013, et même la 4ème défense à la passe ! Fort de ces succès, le méconnu Pettine fut recruté par les Cleveland Browns pour sa première et unique expérience de « head coach » en NFL, lui qui était encore en 2001.. « head coach » d’une équipe de lycée ! Un parcours pas banal !

Depuis son licenciement par les Browns fin 2015, Pettine était sans équipe, même s’il opérait cette saison comme consultant extérieur pour les Seattle Seahawks.

Bref, quand on regarde la carrière de Mike Pettine, il a toujours fait partie d’équipes nanties d’une top défense. Tout cela ne peut pas être qu’une succession de coïncidences. De plus, à chaque fois, la défense devait porter une attaque déficiente et donc porter le poids du match sur ses épaules. On sait que ce ne sera pas le cas à GB, on ne demande à la défense que d’être au minimum dans la moyenne NFL, le reste, Aaron Rodgers s’en charge.

D’ailleurs, quand on regarde les QB des équipes où a officié Mike Pettine ces dernières années, ça va lui faire du changement d’avoir un tel QB qui soulage une défense. Ces 8 dernières années, il a dû composer avec des QB comme Mark Sanchez, Greg McElroy, Tim Tebow, EJ Manuel, Thad Lewis, Jeff Tuel, Brian Hoyer, Johnny Manziel, Connor Shaw, Josh McCown ou Austin Davis… Vous l’avez compris, ce n’est pas la crème de la crème des quarterbacks NFL…

QUEL SCHÉMA ?

Pour Mike Pettine, son schéma défensif, c’est pas de schéma défensif. 🙂

Vous avez pu le constater, son bagage NFL a été modelé par Rex Ryan, adepte des défenses aux multiples facettes et avec pour caractéristique principale, une grande agressivité (blitz et sacks à gogo). Alors, si la base principale des défenses où il a opéré est une « 3-4 », ses schémas varient énormément en cours de match pour être par exemple des sous-schémas 4-3.

Ces prédispositions sont séduisantes sur le papier mais elles vont demander un grand apprentissage des joueurs pendant l’inter-saison. L’apparente complexité de ces schémas peut faire peur quand on sait que c’était un grief porté sur les schémas défensifs de Dom Capers, l’ancien coordinateur défensif…

Mais là où Pettine pourrait être bien meilleur que Capers, ce serait dans la communication et la pédagogie. Pour lui, il n’y a pas de mauvais élèves, il n’y a que des mauvais professeurs. Il est adepte de la théorie de « l’éponge », les joueurs doivent comprendre ce qu’on leur dit et doivent être capables d’appliquer les tactiques. C’est pourquoi il explique que ces schémas doivent avant tout mettre en avant les qualités premières de ses joueurs. Ce serait sûrement là la principale différence de Pettine avec Capers, la capacité d’adaptation ; là où Capers a trop souvent changé les joueurs de leur affectation première. Cela peut tout simplement s’expliquer par la différence d’âge entre les deux hommes (67 ans pour Capers, 47 ans pour Pettine).

C’est donc assurément un vent nouveau qui va souffler dans la défense de GB, d’autant plus qu’on annonce plusieurs nouveaux assistants que Pettine amènerait dans ses bagages… Un vent qui pousserait le voilier vers un nouveau Super Bowl en 2018 ?

 

 

 

Publicités

13 Comments

  1. Merci pour tous les détails 😉 ,

    Ravi qu’on ait engagé Mike Patine le cousin de Pal Patine après son passage du côté obscur de la NFL à CLE puis en marge de SEA 😀 .

    Il était fait pour GB vu la collection de QBs pourris qu’il s’est tapé depuis le début de sa carrière NFL…
    Ravens: Jeff Blake, Chris Redman, Kyle Boller, Anthony Wright, Steve McNair (fin carrière), Troy Smith
    Jets: Mark Sanchez
    Bills: EJ Manuel, Thad Lewis, Jeff Tuel (je sais pas si y’a déjà eu pire trio sur un an même à CLE)
    Browns: Brian Hoyer, Johnny Manziel, Connor Shaw, Josh McCown, Austin Davis
    (ok McNair était une légende, Sanchez jouait pas trop mal aux Jets, Hoyer ou McCown étaient corrects dans leur genre et Shaw ou Davis avaient un peu de potentiel mais quand même, ça fait peur…)

    Niveau bust, c’est presque au niveau de la liste de QBs enterrés par les Browns ces deux dernières décennies ! Bref, avec un karma pareil, fallait bien qu’il finisse par tomber sur un bon QB et vu le passif il a même carrément hérité du meilleur haha !
    Du coup, moi qui plaisantais en disant qu’on devrait prêter Rodgers à CLE un an juste pour voir jusqu’où il pourrait les emmener, je vais être servi à l’envers: on va voir ce qu’une D type Browns peut faire pour Rodgers et je suis plutôt optimiste !

    Il apporte tout ce qu’on pleurait de ne pas voir chez Doom Casper et même plus avec en prime un avis très positif de… Jim Leonhard, l’excellent DC de Wisconsin qui avait joué pour lui à NYJ et BUF. D’ailleurs, si jamais Pettine pouvait le convaincre de venir à GB comme assistant, ce serait pas pour me déplaire.
    – Adaptations ingame
    – Communication avec les joueurs (et le staff)
    – Présence en sideline
    – Énergie
    – Spécialité en défense contre la passe
    – Défenses variées et AGRESSIVES (si si c’est possible)
    – Adaptation de la D aux capacités des joueurs (<= oui vous avez bien lu, vous n'avez pas la berlue)
    – Esprit de corps sur et en dehors du terrain
    (pas de séparation par poste, rotation à un même poste pour les tâches ingrates)
    – Pédagogie adaptée aux jeunes joueurs
    (playbooks accessibles et personnalisés avec informations individuelles où ils peuvent facilement trouver la partie qui les concerne avec leur numéro de maillot indiqué)
    – Utilisation des joueurs avec le meilleur QI football pour bouger autour de joueurs plus instinctifs
    – Il a jamais bossé pour Doom Casper, il a suivi Rex Ryan !
    (donc on a la D type Ryan sans les clowneries)
    – ça vous suffit pas 😀 ?

    Pour Chambertin:
    Le plus "cuttable" est sans doute Matthews vu qu'il est pour moi le moins à même d'accepter une réduction salariale significative alors que je vois bien Nelson faire des sacrifices pour finir sa carrière à GB et Cobb faire quelques efforts restructurer son contrat.

    Pour David:
    Maintenant on peut commencer à causer FA héhé ! Des tops FA, ça me semble impossible car beaucoup trop cher pour nous même en taillant dans les salaires actuels. Si on devait casser la tirelire pour un seul, ce serait Demarcus Lawrence pour une amélioration immédiate du pass rush. Mais il y a pas mal de joueurs intéressants mais souvent douteux physiquement (enfin bon à GB, c'est comme les jambes de bois, ça ne se voit pas huhu):

    TOP O:
    Leveon Bell RB, Andrew Norwell G, Jarvis Landry WR, Jawuan James OT
    TOP D:
    Malcolm Butler CB, Lamarcus Joyner S, Demarcus Lawrence DE, Nigel Bradham OLB
    (Sheldon Richardson DT/DE)

    (entre parenthèses, second choix possible malgré certains problèmes, âge, santé ou attitude)
    (j'ai aussi tenté d'exclure tous les RFA Free Agents Restreints pour faire simple)

    QB: Josh McCown (Ryan Fitzpatrick) Jay Cutler (je le mets juste pour la rigolade :p)
    RB: Carlos Hyde
    WR: Allen Robinson, Marqise Lee, Paul Richardson, Taylor Gabriel
    (Terrelle Pryor, Josh Gordon, Eric Decker, Pryor pourrait même servir de QB en cas d'urgence)
    TE: Trey Burton (Austin Seferian-Jenkins, Antonio Gates)
    (il pourrait passer de N°3 à N°1 direct chez nous, un profil à la Cook, pas de Graham svp)
    G/C: Matt Slauson (Joe Berger, Evan Smith)
    C: John Sullivan, Greg Mancz
    OT: Ty Nsekhe (swing tackle), Cameron Fleming RT (Donald Penn LT/RT)

    CB: Patrick Robinson, TJ Carrie (Jonathan Joseph, EJ Gaines)
    S: Tre Boston (Eric Reid)
    DT: (Kyle Williams, Dominique Easley, Haloti Ngata)
    DE: Adrian Clayborn, Alex Okafor (Julius Peppers, haha… Ezekiel Ansah juste pour emm… les Lions :p)
    DE/OLB: Kony Ealy, Dee Ford, Kareem Martin (Dion Jordan, Aaron Lynch)
    OLB: Anthony Hitchens, Matt Longacre, Barkevious Mingo, Connor Barwin
    ILB: Mason Foster, Demario Davis (Navorro Bowman)

    P: Dustin Colquitt (on sait jamais)

    Pour réduire, je dirais en priorité: DE Demarcus Lawrence
    TE Trey Burton, CB Patrick Robinson, OLB Anthony Hitchens, OT: Ty Nsekhe

  2. Mais oui direction le Super Bowl Puttine !
    Superbe article comme d’hab, ou j’en ai appris un peu plus sur notre nouveau DC.
    Je n’avais pas d’à priori sur le remplacent de papy Brossard Capers, si non le simple souhait de le voir enfin descendre de son nid d’aigle, et de tracé tout droit vers Tampa, où il pourra sous un parasol admirer sa bague 2010 !
    Il n’empêche que le CV défensive de Pettine depuis 10 ans, ça a une autre gueule que les défenses ridicule de Capers, descendue dans les abysses depuis trop longtemps !
    47 ans le belle âge pour réveiller et secoué tout ce beau monde en défense, et enfin soulager l’attaque et Rodgers qui porte tous le monde sur ses épaules !

    Heureux parents qui auront eu la bonne idée de ne pas l’appeler Vladimir, mais Mike comme nos trois derniers head coach depuis 25 ans.
    J’ai loupé un épisode sur le nouveau OC ou pas, où bien c’est le dernier morceau du puzzle qui nous manque pour repartir pratiquement de zéro ?
    Aller, Go Pack Go !

  3. Le nouvel OC vient de sortir : article demain 😉

  4. Sorti par la porte et revenu par la fenêtre pour être exact :p .

  5. Merci pour l’exhaustivité de ta liste !
    Je ne t’ai jamais demandé, mais à tu été joueurs de football américain dans ta Bretagne natale, voir même coach au sein d’une équipe de l’hexagone ?

  6. après je suis pas persuadé qu’un OC ai un grand role à GB. entre Mc carthy qui fait les call et Rodgers qui gere l’OC sera surtout présent à l’entrainement au final.
    J’attend ton article avec impatience.
    En tout cas pour le DC je suis plutot content.
    On verra dans les faits

  7. Yep, idem, je suis plutôt satisfait du nouveau DC. Il a de solides références et puis même s’il ne fait de notre défense qu’une défense moyenne ça sera toujours mieux que ces dernières années 🙂
    Avec une défense entre la 20e et la 30e place, nous ne sommes pas ridicules grâce à Rodgers alors avec une défense entre la 10e et la 19e place 🙂

    J’attends aussi de voir notre nouveau GM sur la FA. Il a l’air de vouloir être plus agressif que Thompson ce qui ne sera pas dur. J’aimerais bien qu’on signe du lourd en pass-rusher et CB.
    Et puis un nouveau QB2 par pitié. Ou on vire Hundley pour garder Callahan, le mec à quand même réussi 4 passes consécutives contre Détroit ce qui est franchement le top quand on compare à Hundley.

    Je suis moins convaincu pour Philbin. J’ai encore en tête son passage pas transcendant chez les Dolphins mais comme le fait remarquer Islander, entre McPost-it et sa liste de course plastifiée qui appelle les jeux et Rodgers qui les change dès que ça ne lui va pas (donc dès le 2nd drive 🙂 ), le mec sera plutôt là pour refaire la tapisserie.

    En tout cas merci GBPF pour tous ces articles.
    Je n’ai pas le temps de répondre à tous en ce moment mais ils sont super ! 🙂

  8. De rien et non je n’ai pas été coach ni joueur quoiqu’au lycée (a l’époque j’étais dans le Sud-Ouest) j’ai fait un essai plutôt concluant comme DE/OLB mais il n’y avait pas encore d’équipe locale officielle (Sphinx de Pau) donc logistiquement c’était juste pas possible et après ben la vie a suivi son cours 🙂 .
    Et toi ? Des occasions ou des envies ?

  9. @Roundeux, non soccer et pongiste, hé hé à des lustres du football américain !
    Mais depuis tous petits une passion à travers les film ou série ( dans drôle de dame, une se fait engagé pour une enquête comme pom-pom chez les Rams) qui comportait quelques scènes de foot US, puis en 87 une VHS sur le mythique Vince Lombardi !

  10. Comme tu le dit le rôle de Philbin sera limité, mais il revient fort d’une expérience de 4 ans comme head coach, et puis, n’oublions pas que si les Dolphins lui ont à l’époque donner les clefs du camion, c’est qu’il ne devait pas être complètement nul !
    Et puis Edgard Bennett, était il y a 30 ans un veau sur un terrain, doublé d’un coach sans relief !

  11. Je rajoute aussi que sur la photo pettine a l’air bien vénère. donc si il apprend à notre Defense à faire cette tete la, je pense que les QB adverses ne voudront pas avoir d’ennuis et lanceront en touche systématiquement.

  12. Vrai Islander, ça fait un moment qu’on a pas vu de gars bien furax sur le terrain.

    Et tu sais quoi ? Je viens de réaliser que si notre D était tellement pourrie cette saison, c’était aussi parce que Rodgers était blessé et qu’il y avait que Hundley pour mener la scouting offense -_-‘ …

    McCarthy: « Tu vas voir Dom, c’est un super QB, je l’ai formé pendant 3 ans. »
    Capers: « Hahaha t’as vu ce que ma Nitro lui met à ton futur HoF ? Un vrai mur ! »

  13. The_Chosen_One

    13 janvier 2018 at 01:41

    En effet Pettine a la tronche du coach qui bouge les joueurs, et ça, je pense que c’était primordial. Quand on les voit sur terrain hormis Daniels, c’est un peu le néant.
    en tout cas le puzzle pour 2018 est prometteur.
    Mais tous les manques ne seront pas compenser sur la draft. Donc faut allonger les billets.
    Les priorités sont un OL de 1er plan pour remplacer Evans, un CB à la place de House pas au niveau d’un CB1 pour des Packers qui jouent le titre. Un DE pour sacker dans tous les sens (Perry est fragile et irrégulier). Un TE pour que Rodgers est un cible de choix au mi distance, à la manière de Gronk pour Brady.
    donc en attaque : Norwell ou Pugh en OL, et Eifert. En défense Butler et Lawrence (même si je pense qu’il va resigner un gros contrat à Dallas)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.