Classements 2017 : Semaine 15

171217_ftf_thumb--nfl_medium_540_360

Les Packers devaient gagner leurs 3 derniers matchs de la saison pour espérer les play-offs, ils ont chuté dès le premier match de leur tryptique. Les autres résultats de la semaine 15 ont en plus définitivement achevé les ambitions Packers…

CLASSEMENT DIVISION NFC NORTH

Score

C’est officiel, après cette semaine 15, les Minnesota Vikings (11-3) sont les champions NFC North 2017 (Argh !) après leur victoire aisée face aux Cincinnati Bengals 34 à 7. En effet, leur plus proche concurrent, les Detroit Lions (8-6), ne peuvent obtenir au maximum qu’un bilan de 10-6 au terme de la saison.

Les Detroit Lions (8-6), faciles vainqueurs de Chicago Bears (4-10) encore en rodage offensivement et dans l’attente de la progression du QB Trubisky, gardent toujours espoir pour les play-offs.

Les Packers sont actuellement 3ème de la NFC North. S’ils terminent à cette position, ce sera la première fois depuis… 2008. En manquant les play-offs pour la première fois depuis 2009, c’est une nouvelle preuve que cette saison marque une certaine rupture dans l’histoire récente des Packers.

 

CLASSEMENT CONFÉRENCE NFC

NFC

Pour espérer les play-offs, les Packers devaient gagner et avoir quelques coups de pouces, dont celui des Los Angeles Rams en semaine 15. Dommage que les Packers n’aient pas rempli leur part de contrat car les Rams ont eux largement rempli la leur ! Ils ont en effet mis une fessée aux Seattle Seahawks 42 à 7 dans l’antre du Century Link réputée inviolable.

Malgré la défaite de GB chez les Panthers, il restait un dernier espoir mathématique avec une éventuelle défaite des Atlanta Falcons chez les Tampa Bay Buccaneers dans le match du lundi soir. Mais les Falcons n’ont pas failli en Floride dans ce duel NFC South malgré un match accroché (24-21).

La victoire des Falcons a anéanti tout espoir mathématique de play-offs pour les Packers. Pourtant, il reste 2 matchs dans la saison et il n’y a que deux victoires d’écart entre Falcons (9-5), n°6 NFC et Packers (7-7), n°10 NFC. Mais même si les Falcons perdent leurs deux derniers matchs (@ New Orleans Saints ; vs Carolina Panthers) et que les Packers gagnent leurs deux dernières rencontres, les 2 équipes seront à égalité et départagées alors par la confrontation directe de la semaine 2 où les Falcons avaient disposé des Packers 34 à 23.

Fin de partie donc pour GB dans la course aux play-offs.

Pour les play-offs NFC, le trio Detroit Lions (8-6) – Seattle Seahawks (8-6) – Dallas Cowboys (8-6) chasse derrière les Atlanta Falcons (9-5), avec une seule victoire d’écart. Seulement, ces trois équipes ont rencontré les Falcons et à chaque fois, Atlanta a gagné. Selon la même règle qui départage Falcons et Packers, c’est en fait deux victoires d’écart théoriques qui sépare les Falcons de ce trio de poursuivants. De plus, dans ce trio, Dallas Cowboys et Seattle Seahawks se rencontrent en semaine 16 et vont donc « s’entretuer ».

Les Atlanta Falcons ont donc posé une sérieuse option pour être en play-offs et donc assurer, avec les New Orleans Saints et les Carolina Panthers, 3 places pour la NFC South au sein des équipes NFC qualifiées pour les play-offs.

De même, Philadelphia Eagles (12-2) et Minnesota Vikings (11-3) ont posé une sérieuse option pour se qualifier directement au 2ème tour des play-offs et s’exempter du 1er tour des wild-card où on devrait alors retrouver une confrontation NFC South.

Il est intéressant qu’en l’état actuel des choses, 5 des 6 équipes NFC éligibles aux play-offs en 2017 ne l’étaient pas en 2016. Seul le vainqueur 2016 de la conférence NFC, les Atlanta Falcons, feraient le doublon mais c’est l’équipe dont la qualification est la moins assurée des 6 ! Si les Detroit Lions se qualifiaient au détriment des Falcons, ce serait ainsi un total renouvellement de la NFC en moins d’un an ! Un cru 2017 vraiment spécial…

 

DANS LE RESTE DE LA NFL

Les choses s’éclaircissent en AFC, désormais il n’y a plus que 8 équipes pour 6 places.

Un trio AFC se dégage avec New England Patriots (11-3), Pittsburgh Steelers (11-3) et Jacksonville Jaguars (10-4). Dans le duel au sommet de l’AFC, les Patriots ont battu à l’arrachée les Steelers au cours d’un match fou que les Steelers auraient pu remporter à la dernière seconde. Ces derniers ont en plus perdu leur star Antonio Brown (WR) sur blessure mais il ne serait pas écarté des play-offs. Néanmoins, après Carson Wentz (QB), c’est un 2ème candidat au titre de MVP qui se blesse. Cette année 2017 est décidément spéciale et va révéler un MVP et un champion peut-être inattendus… ou finalement le retour de la rengaine des années 2000 (et de 2016) : Tom Brady et les New England Patriots…

Derrière, ils sont en fait 5 pour 2 places. Les Kansas City Chiefs (8-6) ont pris une option en vainquant 30 à 13 les Los Angeles Chargers, rival AFC West. Les Chargers, avec un bilan de 7-7 sont toujours mathématiquement en course mais vont devoir compter sur les faux-pas de 2 équipes parmi le trio des Tennessee Titans (8-6), Buffalo Bills (8-6) et Baltimore Ravens (8-6).

jesse-james-steelers-patriots

Et pourtant, ceci n’est pas un touchdown…

LES AFFICHES DE LA SEMAINE 16

Dernière ligne droite, matchs hyper importants pour les candidats aux play-offs :

  • Green Bay Packers (n°10 NFC) – Minnesota Vikings (n°2 NFC) : GB pour l’honneur face au rival honni
  • New Orleans Saints (n°4 NFC) – Atlanta Falcons (n°6 NFC) : La NFC South peut être redéfinie
  • Dallas Cowboys (n°9 NFC) – Seattle Seahawks (n°8 NFC) : le vaincu sort des play-offs NFC
  • New England Patriots (n°1 AFC)  – Buffalo Bills (n°6 AFC)  : Choc AFC East et impactant les play-offs AFC
  • Tennessee Titans (n°5 AFC) – Los Angeles Rams (n°3 NFC) : Lutte pour conforter sa place en play-offs

6 Comments

  1. :-((( !!!
    Plume sèche ! Mais en tous cas, merci à GBPF, d’exister, et de nous abreuver chaque semaine d’articles sur notre Team favorite les Packers de Green Bay !
    Je deviens officiellement supporter NFC. J’ai toujours aimé les Rams de Los Angeles ( pas ceux de Saint-Louis) de Jack Youngblood, et de Fred Rick Hunter Dryer, puis dans ma jeunesse les Rams de Eric Dickerson, et de Jim Everett !
    J’ai toujours aimé les gentils looser de type NO Saints, qui ont longtemps été là seul équipe de la NFL à n’avoir gagner aucun match de playoff !
    Une petite sympathie relative aussi aux Eagles, en mémoire de leurs deux Super Bowl perdu sous Ron Jaworsky, puis Donovan McNabb !
    Enfin nos deux rivaux du nord, les Lions mériteraient une fois dans leurs existences d’aller aux Super Bowl pour une première !
    Quand a nos « amis » Vikings gagner enfin, après quatre revers crève cœur dans les seventies, serait le rêve de toute équipe de gagner à la maison !
    Quand aux équipes du genre Panthers, Falcons, Seahawks, et autres Cowboys, qu’elles aillent au diable !

  2. Plutot d’accord avec toi davidbrillac, à une exception pret les panther.
    Je déteste le coté bling bling et arrogant de Newton et de sa bande de neuneu, mais j’adore Olsen.
    Pour Olsen je leur souhaiterai d’aller loin, mais si c est la cas les autres panther vont plus se sentir.
    A la limite faudrait que Olsen vienne à GreenBay et comme ça les panther pourrait sombrer dans l’anonymat que je m’en fouterai.

  3. Pfff la saison est frustrante, on aurait pu aller loin avec Rodgers présent toute la saison mais aurait-on pu gagner le SuperBowl avec la défense de cette année ? Je ne suis pas sûr donc si on réussit l’inter-saison (ménage dans le staff et recrutement à la FA sur quelques postes clés), ça pourrait être un mal pour un bien.

    Je serais plutôt Rams ou Saints parce que j’aime beaucoup Drew Brees même si cette année il arrose moins avec les 2 phénomènes qu’il a à la course 🙂 Et Jared Goff car il commence à montrer de belles choses. Si ce ne sont pas ces deux là, les Eagles alors.
    Vikings et Lions, j’ai du mal à lâcher l’idée de pouvoir continuer à me moquer gentiment de leur palmarès vierge de SuperBowl 🙂
    Par contre, je rejoins aussi Davidbrillac pour dire que les autres peuvent crever… 🙂

    Arf Islander, on va pas se relancer dans la chasse au Tight end 😀
    Gardons Richard Rodgers et Lance Kendricks et blindons la défense !

    Sinon, merci GPBF pour tous ces articles qui nous permettent d’exulter, de râler, d’espérer et de parler des dessins animés des années 70 & 80 ! 😀

  4. C’est pas pour aller a la chasse au TE rassure toi, c est juste de pas laisser moisir Olsen dans une equipe Bling Bling et de pouvoir voir Newton se vautrer sans remord. 😉

  5. Hé hé hé, je l’aurais pas dit comme ça, mais les autres, non visiblement pas notre estime !
    Quand au Tight end, et la traîtrise du frère de l’autre, Rodgers sous utiliser, tout comme Kendricks, il feront l’affaire, et pas à sept millions de dollars la saison !!!

  6. Olsen et Bennette, deux anciens Bears, inutile de te dire lequel est meilleur que le l’autre !
    Le Grong nous avait bassiner à l’intersaison pour nous dire que Bennette ferait sauter la banque, et que c’était le meilleur, quel blague ! Olsen c’est d’un autre niveau , n’est-ce pas !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.