Classements 2017 : Semaine 13

imagecomposer.nfl.com

La victoire des Packers dimanche dernier contre les Buccaneers était  indispensable dans l’optique d’hypothétiques play-offs. L’espoir fait vivre et GB est toujours en vie.

CLASSEMENT DIVISION NFC NORTH

North

Et si les meilleurs amis des Packers en cette fin de saison ne seraient pas les Minnesota Vikings ? Ca me fait mal de dire ça mais c’est un fait, compte tenu de leur prochaine adversité, on a encore besoin de la victoire des Vikings contre les Carolina Panthers en semaine 14 (ce dimanche).

Car les Vikings ont fait le boulot (victoire 14-9) chez les Atlanta Falcons qui n’ont réussi à marquer que 3 field goals ! Aucun touchdown pour la meilleure attaque 2016 ! Julio Jones réduit à 2 réceptions et 24 yards ! Quelle performance défensive des Vikings !

Mathématiquement, le titre de division est toujours gagnable pour GB si Minnesota perd tous ses matchs et que les Packers gagnent tous les siens. Mais le pronostic de voir les Vikings perdre leurs 4 derniers matchs apparait comme hautement improbable tant leur dynamique est forte et leur calendrier pas trop ardu non plus. De plus, GB a besoin de la victoire des Vikings sur les Carolina Panthers la semaine prochaine pour atteindre une place de wild-card beaucoup plus atteignable.

Les Detroit Lions ont perdu dans les grandes largeurs (44-20) chez les Baltimore Ravens avec un Matt Stafford (QB) handicapé par une blessure à la main. Même si les Lions ont le même bilan que les Packers et que leur calendrier semble abordable,  la dynamique semble une fois de plus négative en fin de saison pour Detroit. Et puis, ils rencontrent en semaine 17… les Packers à domicile.

Les Chicago Bears ont réussi à perdre à domicile contre une équipe au pire bilan qu’elle : les San Francisco 49ers ; malgré le retour de punt de l’année de Tarik Cohen (RB). Les 49ers ont vaincu en bottant à la dernière seconde leur 5ème field goal du jour pour une victoire 15 à 14.

CLASSEMENT CONFÉRENCE NFC

NFC

Beaucoup de gros matchs à enjeux ont eu lieu dans cette semaine 13 et donc forcément, cela a bousculé la hiérarchie en NFC.

Tous les résultats ont été positifs pour les Green Bay Packers à l’exception de la victoire des Seattle Seahawks face aux Philadelphia Eagles qui, depuis le début de saison, me font penser aux Dallas Cowboys 2016 : une saison régulière impressionnante avant la défaite en play-offs.

Les Vikings ayant vaincu, ils prennent le leadership de la NFC aux dépens des Eagles, en raison d’un calendrier plus difficile.

Les Los Angeles Rams et les New Orleans Saints ont disposé facilement des Arizona Cardinals et des Carolina Panthers et ont renforcé leur rôle de leader de division.

Là où doit regarder GB, c’est bien vers les Carolina Panthers et les Seattle Seahawks. Non seulement, parce qu’elles sont les équipes en position d’être en play-offs les plus proches, mais aussi et surtout que GB peut avoir l’ascendant sur elles en cas d’égalité.

C’est-à-dire que si deux équipes ont le même bilan en fin de saison, le premier élément pour les départager sera leur rencontre directe si c’est le cas. Or, les Packers ont déjà vaincu les Seahawks en semaine 1 (l’ascendant est déjà acquis) et ils rencontreront en semaine 15 les Carolina Panthers.

Si on regarde le calendrier de ces deux équipes ces prochaines semaines, nous nous apercevons qu’il est loin d’être simple.

Seattle Seahawks :

  • @ Jacksonville Jaguars (8-4)
  • vs Los Angeles Rams (9-3)
  • @ Dallas Cowboys (6-6)
  • vs Arizona Cardinals (5-7)

Carolina Panthers :

  • vs Minnesota Vikings (10-2)
  • vs Green Bay Packers (6-6)
  • vs Tampa Bay Buccaneers (4-8)
  • @ Atlanta Falcons (7-5)

Les deux défaites d’écart entre les Seahawks-Panthers et les Packers peuvent facilement se loger dans le calendrier respectif de Seattle et Carolina.

En fait, les Carolina Panthers sont encore plus une cible de choix puisque les Packers les rencontrent en semaine 15. Cela place les Panthers à une défaite seulement, et celle-ci peut bien arriver dès ce dimanche dans l’antre des Minnesota Vikings. Alors, on espère un coup de pouce de l’ennemi violet.

Mais entre les Carolina Panthers et les Green Bay Packers, d’autres équipes veulent leur part du gâteau des play-offs : les Atlanta Falcons (8-5) et les Detroit Lions (6-6). Pour les Lions, comme dit précédemment, leur dynamique n’est pas extra et surtout GB les rencontre en semaine 17 pour prendre l’ascendant sur eux.

Par contre, les Atlanta Falcons (8-5) posent problème et ils ont eu la mauvaise idée de vaincre hier soir le leader de la NFC South : les New Orleans Saints (9-4) qu’on supportait en notre fort intérieur. Avec une victoire des Packers ce dimanche contre les Browns, les Packers seront toujours à une victoires derrière. En fait, on peut considérer qu’ils sont à 2 victoires derrière puisque les Packers ont perdu en semaine 2 chez les Atlanta Falcons, perdant ainsi l’avantage en cas d’égalité. Le reste de leur calendrier n’est pas aisée (@Buccaneers, vs Saints, vs Panthers) mais ils devraient perdre 2 de ces 3 matchs pour que les Packers leur passent devant. Pas si simple, d’autant qu’on souhaite à priori une défaite des Panthers en semaine 17 !

Si on enlève les 4 leaders de division actuelles, il y a 5 équipes (Seahawks, Panthers, Falcons, Lions, Packers) pour 2 places. Si on souhaite les Packers en play-offs, le scénario le plus probable leur donnerait la place de 6ème avec les Falcons en 5ème place. Le salut des Packers passera forcément par des défaites des Seahawks ET des Panthers. Cela parait improbable au premier abord, mais le calendrier difficile de ces deux équipes (voir plus haut) donne un mince espoir.

DANS LE RESTE DE LA NFL

L’AFC West était la division la plus forte de l’AFC (voire de la NFL) en 2016. En 2017, elle est la plus faible. Tout va très vite en NFL. Dans le sillage du naufrage des Kansas City Chiefs, désormais à 6-6 et défaits 38-31 chez les NY Jets, la division pourrait bien se jouer à 8-8 avec les Los Angeles Chargers (6-6) qui sont « chauds » et des Oakland Raiders (6-6) qui finalement pourraient s’en sortir malgré leur mauvais début de saison. Les derniers de la division sont étonnamment les Denver Broncos, champions 2015 qui montrent que tout miser sur la « free agency » peut payer à court terme mais pas forcément à long terme.

Toujours le même binôme Pittsburgh Steelers – New England Patriots en têt de l’AFC, pas impressionnants mais efficaces (chacun un bilan de 10-2).

En AFC South, la division se jouera entre les Tennessee Titans (8-4) et les Jacksonville Jaguars (8-4). Pour les places de wild-card, une de ces deux équipes devrait prendre la place n°5, à moins d’un sacré gadin. Pour la place n°6, les Baltimore Ravens (7-5) ont l’avantage sur les Buffalo Bills (6-6) qui risquent encore d’être les dindons de la farce.

LES AFFICHES DE LA SEMAINE 14

Encore de grosses affiches en cette semaine 14 :

  • Cleveland Browns (n°16 AFC) – Green Bay Packers (n°9 NFC) : Pas de blague GB !
  • Minnesota Vikings (n°1 NFC) – Carolina Panthers (n°6 NFC) : Un coup de pouce des violets ?
  • Atlanta Falcons (n°7 NFC)  –  New Orleans Saints (n°4 NFC) : Victoire 20 à 17 des Falcons, mince.
  • Pittsburgh Steelers (n°1 AFC) – Baltimore Ravens (n°6 AFC) : Choc AFC North
  • Jacksonville Jaguars (n°5 AFC) – Seattle Seahawks (n°6 NFC) : Pour GB, les Jaguars doivent croquer les Seahawks dans ce duel de défenses
  • Los Angeles Rams (n°3 NFC) – Philadelphia Eagles (n°2 NFC) : Qui prendra l’avantage dans ce duel des équipes surprises ?

2 Comments

  1. Effectivement la victoire des Falcons d’hier et celle des Seahawks le WE dernier ne nous arrange pas.
    En plus, tous les autres prétendants sont sur une bonne dynamique depuis fin octobre : 5-2 pour les Falcons / 4-2 pour les Seahawks & 5-0 pour Carolina.

    Les plus « facilement » rattrapable sont, je suis d’accord avec GBPF, les Panthers : comme nous les rencontrons une fois, nous pouvons rattraper 50% du retard avec une victoire et espérer une défaite ce WE contre les Vikings.

    Après, au vu de la dynamique des différentes équipes, j’espère juste qu’on ne part pas de trop loin et que les play-offs ne se joueront pas à 11-5 cette année ce qui nous éliminerait d’emblée.

    De toute façon, cela passe par une victoire ce WE à Cleveland. Espérons qu’Hundley ne nous rendra pas ridicules en étant les premiers à perdre contre les Browns cette saison.

  2. Ça fait deux matchs « foirés » de suite de deux grosses équipes contre nos adversaires pour les POs. Après les Eagles qui relancent les Seahawks, les Saints font pareil avec les Falcons (perdre en interceptant 3 fois Ryan, fallait le faire…), ce qui réduit nos chances à quasiment rien. J’ai l’impression que voir Rodgers en forme à l’entraînement a terrorisé tous les cadors de NFC qui se sont arrangés pour éviter son retour haha…
    Bref, on a déjà grillé notre joker pour les matches de la semaine donc on va clairement avoir besoin d’aide pour y croire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.