Échauffement Week 13 : GB – TB

Green Bay Packers – Tampa Bay Buccaneers

bucs-packers

Duel des « baies » à Lambeau Field ce dimanche entre les Green Bay Packers et les Tampa Bay Bucanneers, anciens colocataires de la feu NFC Central de 1977 à 2001. En 2002, ce fut la création de la dernière franchise NFL (les Houston Texans) impliquant une réorganisation de la NFL en 8 divisions de 4 équipes. Les Tampa Bay Buccaneers rejoignaient la nouvelle division de la NFC South alors que Green Bay restait avec les Bears, les Vikings et les Lions dans la nouvelle NFC North.

Place à l’actualité avec une confrontation où la victoire est indispensable à GB si elle veut entretenir l’espoir des play-offs.

À L’ABORDAGE !!!

Les Packers doivent prendre d’assaut le navire des boucaniers car en face d’eux, ils retrouveront une défense Bucs décimée par les blessures et vraie passoire contre la passe. Oui, vous avez bien entendu, cette défense des Buccaneers contre la passe est bien pire que celle des Packers, c’est dire. En fait, TB est l’équipe NFL qui encaisse le plus de yards à la passe, et de loin (285 yards par match !) ; 32ème équipe NFL alors que les Packers sont 25ème NFL dans la même catégorie.

Les lignes secondaires de Tampa Bay sont donc ridicules et joueront en plus sans leurs meilleurs éléments dimanche, les safeties TJ Ward et Josh Robinson, ainsi que le cornerback Vernon Heargraves sont tous « out ».

Alors, si avec ça Brett Hundley (QB) ne trouve pas ses cibles, il n’y a plus rien à espérer. Les lignes secondaires devraient laisser les mêmes largesses qu’ont laissé à plusieurs reprises celles des Steelers. Il se verrait bien connecté avec sa cible préférée Davante Adams (WR) mais aussi Randall Cobb (WR), le meilleur receveur NFL pour ce qui est de capter les passes captables, en d’autres termes, Cobb a statistiquement les mains les plus sûres de la NFL. On espère également que Jordy Nelson trouvera également l’ouverture, lui qui erre comme un receveur sans âme depuis la blessure d’Aaron Rodgers.

C’est à la passe que les Packers devront imposer leur style car les Buccaneers sont meilleurs en défense contre la course : 17ème équipe NFL en yards concédés par course (4,1 yards) quand les Packers sont 7ème NFL (3,8 yards). Cette performance est avant tout due au linebacker Lavonte David, talent immense mais isolé.

Brett Hundley devrait avoir du temps, les Buccaneers sont la dernière équipe NFL en terme de sacks effectués (15 seulement en 12 matchs. Le pauvre Gerald Mc Coy (DT) est bien seul comme talent dans la ligne défensive de TB. Il sera encore plus seul ce dimanche où ses habituels collègues Robert Ayers (DT) et Clinton Mc Donald (DT) seront absents.

gerald-mccoy-tampa-bay-buccaneers-new-england-patriots-thursday-night-football

Attention à Gerald Mc Coy (n°93) qui est monstrueux, Cam Newton (n°1) ne le sait que trop bien.

La ligne offensive Packers a su résister au terrible front-7 Steelers (rentrée très correcte de Spriggs au poste de RT d’ailleurs), alors contrôler le seul Gerald Mc Coy (DT) devrait être dans ses cordes.

Même si Aaron Jones (RB), bon anniversaire d’ailleurs (!), a repris très légèrement l’entrainement cette semaine, la course côté GB comptera encore sur Jamaal Williams en RB 1. Son rôle sera moins primordial que les rencontres précédentes vu l’adversité, mais il pourrait bien terminer le travail, les Buccaneers étant une des équipes NFL qui encaisse le plus de TD à la course. Notons que Ty Montgomery (RB) vient d’être mis sur la liste des blessés pour une blessure au poignet, sa saison est donc terminée.

PAS DE BLAGUE !

Même si on annonce le retour du QB titulaire Jameis Winston, le challenge est abordable pour la défense de GB. L’attention première sera portée sur leur attaque à la passe, la 3ème NFL en terme de yards gagnés à la passe (265 yards par match) avec un duo de choc de receveurs constitué de Mike Evans (WR) et de Desean Jackson (WR), deux joueurs capables de gros gains. Davon House (CB) et Damarious Randall (CB) sont prévenus, eux qui seront au marquage en la probable (et sage) absence de Kevin King pour sa lancinante douleur à l’épaule.  Il y aura sûrement comme face à Antonio Brown une attention particulière des safeties Burnett (SS) et Clinton-Dix (FS) sur ces 2 receveurs.

1024x1024

Le duo de WR stars des Buccaneers : Desean Jackson (n°83) – Mike Evans (n°13)

Car normalement, il n’y aura pas besoin de renforcer le front-7 pour stopper la course et presser le QB. Le jeu de course des Buccaneers est le 28ème NFL en termes de yards parcourus par match (81 yards par match) ; les Packers sont 21ème à titre de comparaison. En plus, ce jeu de course est porté par Doug Martin (RB)… absent dimanche pour cause de commotion.

L’habituelle formation à 2 DT, avec Blake Martinez (ILB) en tour de contrôle derrière, devrait suffire à contrôler le jeu au sol de TB, d’autant plus si Kenny Clark (DT) est de retour après son entorse à la cheville finalement beaucoup moins grave que prévue. Ca risque d’être un peu court pour le jeune DT qui devrait être remplacé par Dial (DT) aux côtés de Mike Daniels (DT).

Pour faciliter encore plus la tâche de la défense de GB, la ligne offensive de TB est moyenne… et vient de perdre ses deux meilleurs éléments, à savoir le Centre Ali Marpet et le Garde Droit Demar Dotson. Alors, les pass-rushers Packers devront festoyer, sinon c’est à désespérer. Les OLB Perry, Brooks et Clay Matthews, probablement de retour de blessure, doivent prendre le dessus sur l’OL adverse et faire passer une désagréable après-midi à Winston (QB) en le harcelant rapidement pour l’empêcher de se connecter avec ses receveurs stars et de se déplacer derrière sa ligne. De quoi faire remonter GB au classement des sacks, seulement 23ème NFL (22 sacks) actuellement.

Ce match apparait plus qu’abordable pour les Packers face à une équipe des Buccaneers décimée et qui vit une « annus horribilis ». Hundley aura face à lui une défense idéale pour le faire briller pour peu que l’OL maitrise Gerald Mc Coy (DT). La défense devra avant tout surveiller comme le lait sur le feu le duo de WR stars, menace principale des Buccaneers.

WEEK-16-Sunday-Action-2014

LES COMPOSITIONS PROBABLES

Attaque :

Hundley (QB) – J. Williams (RB) – Bakhtiari (LT) – Taylor (LG) – Linsley (C) – Evans (RG) – Spriggs (RT) – Kendricks (TE) – Cobb (WR) – Nelson (WR) – Adams (WR)

Défense :

Dial (DT) – Daniels (DT) – Matthews (OLB) – Martinez (ILB)  – Ryan (ILB) – Perry (OLB) –  House (CB) – Randall (CB) – J. Jones (SS) – Clinton-Dix (FS) – Burnett (SS)

Absents notables : Kevin King (CB), Kenny Clark (DT), Aaron Jones (RB)

Coup d’envoi dimanche 3 décembre à 12 h 00, heure locale, 19 h 00, heure française.

2 Comments

  1. Nos anciens ennemis de la NFC centrale, du temps de Bucco Bruce et de Vinny Testaverde, puis du meilleur ami de Brett Favre, le terrifiant Warren Sapp !
    Pas d’autres issue possible que la victoire pour Bubblegum, contre une pauvre équipe des Buccaneers, qui plus est complètement décimée par les blessures !
    Le résultat des autres matchs devrait nous être favorable, espérons quand même une victoire des Vikings, Saints, et Eagles, qui, si Hundley ne se ridiculise pas, nous relancerait dans la course à la 6 ème place.
    Go Pack Go !

  2. De toute façon on est gagnants, si ça passe on reste en course pour les POs, si ça craque on fait un pas de géant vers l’éviction de MalParthy !
    Mais à priori, à domicile, on devrait s’en sortir contre un adversaire plus touché que nous par les blessures pour la première fois de la saison !

    GPG !

    PS: les Badgers se sont troués contre Ohio St cette nuit pour les POs universitaires dans un match très à leur portée, ça a dû consommer un peu de la poisse qui plane sur le Wisconsin haha !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.