Classements 2017 : Semaine 12

636473391858807619-31-112617-PACKERS-STEELERS-22221

La défaite des Packers chez les Steelers était attendue mais pas sous cette forme. Résultat, les fans des Packers ont espéré cette victoire qui aurait fait tant de bien comptablement parlant. Là, les play-offs deviennent de plus en plus une chimère pour les GB.

CLASSEMENT DIVISION NFC NORTH

north

Avant le match des Packers à Pittsburgh, on savait déjà que les Vikings avaient pris la mesure (30-23) des Detroit Lions chez eux lors du match de Thanksgiving. En étouffant Detroit en début de match, Minnesota avait rapidement pris la mesure des Lions avec un Case Keenum (QB) parfait pour gérer l’attaque violette.

Cela porte les Vikings dans un fauteuil pour le titre de division NFC North. Le titre est-il déjà joué ? Pas exactement, la fin de calendrier des Vikings est plutôt ardue. Rien que les 2 prochains matchs sont des déplacements chez les Atlanta Falcons (7-4) et chez les Carolina Panthers (8-3). Avec un déplacement des Vikings en semaine 16 chez des Packers possiblement armés d’Aaron Rodgers, tout n’est pas totalement perdu pour GB. En 2016, les Vikings avaient terminé leur saison par un 3-8 après avoir débuté la saison par un 5-0, alors…

Les Lions sont déjà plus accessibles au classement et demeurent un concurrent direct pour les play-offs. Pour l’instant, ils ne sont qu’à une victoire devant GB et le dernier match de la saison sera un déplacement des Packers à Detroit, avec potentiellement Aaron Rodgers à la baguette côté GB. Là encore, tout reste possible.

Évidemment, ces scénarios passent bien sûr par des victoires obligatoires des Packers ces deux prochaines semaines face aux Tampa Bay Buccaneers et chez les Cleveland Browns, des victoires plus qu’accessibles, même avec Brett Hundley aux commandes. 🙂

Les Chicago Bears ont eux été bons pour une humiliation 31 à 3 chez les leaders NFL, les Philadelphia Eagles, désormais titulaires d’un bilan de 10-1.

CLASSEMENT CONFÉRENCE NFC

classement

Les premières places NFC s’éloignent encore un peu plus de GB avec la défaite des Packers et les victoires des leaders de division (Philadelphia Eagles, Minnesota Vikings, Los Angeles Rams). Les Los Angeles Rams (NFC West) ont d’ailleurs remporté le choc de la journée en vainquant à domicile 26 à 20 les New Orleans Saints.

Ces Saints restent leaders d’une NFC South qui devient une bataille acharnée puisque dans l’état actuel des choses, il y a 3 équipes NFC South qualifiées pour les play-offs : New Orleans Saints (n°4 NFC), Carolina Panthers (n°5 NFC) et Atlanta Falcons (n°6 NFC). Cette course à la NFC South va être d’autant plus palpitante que ce trio va se rencontrer plus d’une fois lors des prochaines journées :

  • Saints-Panthers en semaine 13
  • Falcons-Saints en semaine 14
  • Saints-Falcons en semaine 16
  • Falcons-Panthers en semaine 17

Tous les résultats de ces rencontres vont mécaniquement profiter à leurs poursuivants, dont les Packers. Atlanta (7-4) a une victoire de retard sur New Orleans (8-3) et Carolina (8-3) et a le calendrier le plus ardu d’ici la fin de saison. L’équipe des Carolina Panthers est aussi un objectif puisque les Packers vont jouer chez eux en semaine 15 pour un possible match de rentrée d’Aaron Rodgers et une victoire qui compterait « double ».

Donc, vous l’avez compris amis « cheeseheads », supportons les New Orleans Saints ces prochaines semaines. Si les Packers gagnent tous leurs matchs et si les Saints gagnent tous les leurs, GB est en play-offs !

Les Packers ont perdu et se sont éloignés d’une victoire de plus des play-offs mais ils restent n°9 NFC. GB reste derrière les Seattle Seahawks  (n°7 NFC) qui sont aux portes des play-offs et les Detroit Lions (n°8 NFC). Les Packers sont accompagnés au bilan de 5-6 par des équipes dont les espoirs de play-offs existent mais restent bien minces : les Dallas Cowboys (n°10 NFC), les Washington Redskins (n°11 NFC) et les Arizona Cardinals (n°12 NFC). Une défaite en semaine 13 pour chacune de ces équipes enterrerait définitivement cette possibilité.

DANS LE RESTE DE LA NFL

Quelques surprises en cette semaine 12 avec les victoires des Buffalo Bills chez les Kansas City Chiefs, des Arizona Cardinals sur les Jacksonville Jaguars et des Los Angeles Chargers qui ont mis en déroute les Dallas Cowboys. Cette équipe des Chargers qui a perdu plusieurs matchs sur le fil en début de saison pourrait bien être l’équipe la plus « chaude » du mois de décembre en AFC.

Ces défaites des Chiefs et des Jaguars renforcent encore plus le binôme gagnant de l’AFC composé des Pittsburgh Steelers et des New England Patriots (chacun un bilan de 9-2).

Les Baltimore Ravens prennent la 6ème place qualificative en AFC mais beaucoup d’équipes sont encore impliquées dans une conférence où un bilan de 9-7 devrait suffire à se qualifier en play-offs, contrairement à la NFC où il faudra sûrement un bilan de 10-6 pour rentrer dans les 6 premiers.

LES AFFICHES DE LA SEMAINE 13

Après quelques semaines sans énormes affiches, cette semaine 13 en regorge. Jugez plutôt !

  • Green Bay Packers (n°9 NFC) – Tampa Bay Buccaneers (n°13 NFC) : Victoire obligatoire pour les Packers
  • Dallas Cowboys (n°10 NFC) – Washington Redskins (n°11 NFC) : Choc NFC East et fin des rêves pour le vaincu
  • Atlanta Falcons (n°7 NFC) – Minnesota Vikings (n°2 NFC) : L’attaque de feu des Falcons contre la défense de fer des Vikings
  • Baltimore Ravens (n°6 AFC) –  Detroit Lions (n°8 NFC) : Leurs ambitions de wild-card passent par une victoire
  • New Orleans Saints (n°4 NFC) Carolina Panthers (n°5 NFC) : Qui prendra le contrôle de la NFC South ?
  • Seattle Seahawks (n°7 NFC) – Philadelphia Eagles (n°1 NFC) : Opposition géographique et opposition de style
  • Cincinnati Bengals (n°8 AFC) – Pittsburgh Steelers (n°1 AFC) : les Tigres pourraient bien embêter les hommes d’acier dans ce choc AFC North

 

Publicités

6 Comments

  1. Article très complet, merci. 🙂

    Remonter les Vikings, je n’y crois pas une seconde. Il faudrait qu’ils fassent 1-4 sur les 5 derniers matchs. Autant des défaites contre Atlanta (mais pas sûr que ça nous arrange pour la 6e place), Carolina et GB (si Aaron Rodgers joue) je veux bien y croire mais il faudrait encore une défaite lors de leurs 2 derniers matchs à domicile contre les Bengals et les Bears et là j’ai du mal à y croire. Ils ne vont quand même pas se saborder deux saisons de suite.

    De toute façon, tout commence par gagner nos 5 matchs dont les 2 prochains avec Hundley. Concentrons-nous sur Tampa et Cleveland, mettons en place des stratégies qui nous permettront de prendre ces 2 matchs à notre compte afin d’éviter à Hundley de gamberger et il sera alors de temps de voir où en sont les autres et surtout si Rodgers revient.
    A priori Winston va jouer pour Tampa ce WE, ça peut être pas mal pour nous. Il sort de 3 matchs ratés pour blessure et les 2 précédents (contre NO et Carolina) étaient vraiment mauvais. Au moins, on pourra se dire que le duel de QB sera plutôt équilibré.

    Go Pack GO !

  2. On peut rêver d’une quadruple défaite des Panthers-Falcons-Seahawks-Lions avec un W des Packers qui nous remettrait dans la course. Ce n’est pas si improbable même si on a vu que Baltimore était très limité en attaque. Cela dit, un W des Lions serait sans doute le moins dommageable parmi les 4 matches de nos adversaires.
    L’avantage, c’est qu’on saura très vite à quoi s’en tenir puisqu’on joue à 19h00. La tête de division est effectivement possible mais ça semble vraiment très loin à moins d’un effondrement total des Vikes.

    Je maintiens mon analyse de départ à savoir une WC en NFC South ce qui laisse 4 équipes à « éliminer ».
    DAL semble en perdition.
    SEA a perdu pas mal de joueurs clés et son calendrier comporte 2 gros matches contre PHI et LAR or 2L nous suffiraient pour leur passer devant avec le tie-breaker en admettant qu’on gagne les 5 matches restants (10-6).
    DET a le calendrier le plus facile mais n’est qu’un match devant et on les joue en fin de saison.
    ATL a le tie breaker mais un calendrier difficile.
    CAR est 3 matches devant mais on les joue pour prendre le tie breaker éventuel sur eux et leur calendrier est également difficile.

    Le choix entre ATL et CAR est compliqué, les deux équipes ayant 4 matches durs (Vikes, Saints x2, Panthers) sur 5 (+TB) pour finir la saison et aussi un duel entre eux en dernière journée. En théorie, il vaudrait mieux compter sur un crash des Falcons avec 2W et 3L (9-7) pendant que GB gagne tous ses matches (10-6) ce qui rendrait leur tie breaker inutile.
    Même recette (2W et 3L) avec CAR (Saints, Vikes, Falcons, GB + TB) qui donnerait 10-6 contre 10-6 avec le tie-breaker en notre faveur. Ce scénario nous permettrait d’y voir clair le plus tôt possible.

    Dans l’idéal, GB gagne les 2 prochains matches pendant que Saints et Vikes nous filent un coup de main ce qui nous replacerait complètement dans la course aux POs.

    Bref… C’est pas gagné parce qu’on s’est bien compliqué la vie !

  3. Ça fait chier de le dire, mais allez les Vikings…
    Puis, on les tape chez eux en finale de conf’ pour les priver d’un Super Bowl à domicile 😀

  4. Tout ca commence avec des victoires des Packers. Donc totalement d’accord avec Guile, commençons par gagner nos matchs, on fera les calculs après. je rappel qu’on se tape encore du Hundley pendant 2 matchs dans le meilleur des cas et bien que ca ne soit pas passé loin chez les steelers Hundley n’étais pas bon.
    Sa passe sur Cobb??? encore heureux qu’il y arrive, Cobb est tout seul, au moins il a scanné le terrain et ca c est déjà bien.
    Moi je suis pas rassuré, j’espère de tout cœur qu’on puisse accroché les PO avec un retour de Rodgers c est peut être jouable genre comme en 2010.
    Mais si jamais on rate les PO va falloir tanker comme des gros crevard pour remonter a la draft, Rodgers ou pas…

  5. Et bien ! En voilà des bonnes paroles bien positives !
    Mon optimisme est contagieux, je vous les dit, le run the table numéro 2 est en route, cinq victoires pour finir la saison, trois victoires en playoff loin du lambeau, et enfin l’apothéose dans le Minnesota !
    Go Pack Go !

  6. Belle analyse tous comme GBPF !
    Le 10-6 est loin d’être une utopie, à condition que Hundley ne se votre pas contre nos anciens ennemis de l’AFC nord du vieux Bucco Bruce !
    Dans ce cas, il signera sûrement le fin de son baile dans le Wisconsin, emportent avec lui Mike le Joufflu, et papy Dom!
    Direction les playoff mes amis ! Go Pack Go !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.