Week 7 ~ GB – NO : Si près, si loin…

Green Bay Packers – New Orleans Saints :  17 – 26

59ed15a35d44a.image

Sur le TD décisif des Saints, Brees vole au-dessus des Packers…

Que de frustration dans cette défaite à domicile face aux Saints. Malgré l’absence d’Aaron Rodgers, ce match aurait pu (et dû) basculer dans l’escarcelle des Packers grâce aux efforts de la défense et à la révélation d’Aaron Jones en coureur. Mais Brett Hundley est encore loin d’avoir les épaules pour mener les Packers vers la victoire…

AARON JONES, COUREUR DU FUTUR

S’il y a une grande satisfaction à tirer du match d’hier soir, c’est la confirmation d’avoir un grand talent au poste de RB en la personne d’Aaron Jones. Il ne paie vraiment pas de mine l’ancien joueur des… mineurs d’UTEP. Mais il a cet instinct, cette vision et des changements de direction propres aux petits gabarits comme lui qui lui permettent de changer des courses à priori négatives en gains substantiels, performance que n’est pas capable d’effectuer Ty Montgomery. Nous avons peut-être bien assisté hier à une passation de pouvoirs et je suggèrerais à Montgomery de montrer qu’il est toujours capable de faire des réceptions s’il veut rester un Packer après son contrat rookie.

Aaron Jones a donc rapidement remontré son potentiel dans ce match. Premier jeu, course de 15 yards grâce à un bon block de Martellus Bennett (TE). Cinq jeux plus tard, course de 46 yards plein centre pour le touchdown. Un jeu bien conçu avec une brèche créée par Martellus Bennett (encore) et Justin Mc Cray qui avait comme prévu suppléer Lane Taylor au poste de garde gauche. (7-0) vidéo TD Aaron Jones

New Orleans Saints v Green Bay Packers

Aaron Jones confirme son potentiel

Ce début de match donnait de l’espoir. À la défense de jouer. Derrière son duo de « big men » Clark-Daniels, elle stoppait la course adverse mais New Orleans avançait par le biais de judicieuses passes-écran pour Alvin Kamara (RB). Les Saints prenaient la confiance et convertissaient une 4ème tentative et 2 yards à parcourir pour arriver en « zone rouge ».

Et là, surprise divine, Damarious Randall (CB) interceptait Drew Brees qui tentait de se connecter avec Brandon Coleman (WR) pour le touchdown. 3ème interception en 3 matchs pour Randall. Mais cette fois, il n’avait pas récupéré une offrande tombée du ciel. Non, le cornerback avait réussi à se mettre devant le receveur pour mieux intercepter le ballon sous-dosé de Brees. Randall venait de sauver un minimum de 3 pts. vidéo INT Randall

Malheureusement, l’attaque calait par une mauvaise décision stratégique. Aaron Jones avait de nouveau parcouru 9 yards en 2 courses. Sur la 3ème et 1, pourquoi ne pas continuer avec le coureur « en feu ». Passe courte à gauche manquée par Adams (WR) couvert par Lattimore (CB). Punt.

New Orleans récupérait le cuir et Brees trouvait instantanément Ted Ginn plein centre (King distancé) pour une réception de 40 yards ! Mis en confiance, Brees retentait le coup par une passe profonde à droite en direction de son receveur fétiche Michael Clayton. Interception de Davon House qui attrapait la balle comme un receveur en pleine course ! Là encore, un minimum de 3 pts avait été sauvé. Quoi de mieux pour mettre en confiance l’attaque !

a601369a98b95b71af003be8af5e3687

Superbe interception de Davon House

Eh bien, l’attaque, elle, ne rassurait pas. et alors qu’Aaron Jones était manifestement très en jambes, c’est Montgomery qui entrait en jeu pour 3 courses successives pour un résultat de 6 yards… Punt. Deux interceptions de la défense pour deux « 3 and out » de l’attaque, autant d’occasions perdues de se mettre à l’abri. La défense n’allait pas faire des miracles éternellement..

En effet, cette fois, les coureurs Saints avançaient. Kamara et Ingram, à toi, à moi, et c’est Ingram qui marquait le touchdown en courant vers le coin gauche face à une défense mal préparée pour le coup. (7-7) Vidéo TD Ingram

HUNDLEY… LE COUREUR

La part belle était donc faite à la course côté GB, le staff ayant bien conscience des limites aériennes de son QB. Hundley compléta donc sa première passe au bout de… 17 mn de jeu ! Aaron Jones montrait pourquoi il a toutes les qualités pour devenir le RB 1 : 1 yard pour le 1st down, jeu prévisible, Aaron Jones est bloqué mais change complètement de direction pour gagner 5 yards au lieu de subir une perte de 3 yards.

Brett Hundley tentait enfin une longue passe vers Nelson, le n°87 bataillait pour éviter l’interception de Lattimore (CB). Néanmoins, il complétait ses première passes grâce à des jeux bien créés et trouvait Cobb (WR) puis Bennett (TE) complètement seuls. Mais Hundley comprit que son salut viendrait d’abord par la course. Ainsi, par une course de 14 yards et avec un cornerback (Crawley) qui se troue sur son plaquage, Hundley entretenait la flamme. (14-7)

usa_today_10362390.0

Hundley n’a trouvé d’ouverture qu’en courant lui-même..

S’il n’interceptait pas une nouvelle fois Brees, la défense stoppait encore les Saints, le n°9 de la Nouvelle-Orléans ayant du mal à trouver sa cadence.

Avec 6 mn au chrono avant la mi-temps, les Packers avaient la possibilité de distancer les Saints avant la mi-temps. Hundley a du coeur et avec une course de 22 yards plein centre, il faisait avancer GB. Mais il était trop imprécis et ne bougeait pas bien dans la « poche » quand la pression vint. Et la pression, elle est venue plus d’une fois par sa droite où Cameron Jordan (DE) confirme son début de saison exceptionnel et faisait passer une sale soirée à Bryan Bulaga (RT).

La balle était donc rendue aux Saints avec 3 mn au chrono. Sack de Perry, enfin j’ai envie de dire, tant lui et Matthews ont peu pesé (une fois de plus) sur la ligne offensive adverse, certes correcte mais tout de même… Malgré une 3ème et 17 des Saints convertie grâce à… une nouvelle passe-écran, NO dut punter.

GB avait le ballon avec 1 mn 23 en 1ère période. Cela aurait été une situation idéale pour Aaron Rodgers, mais là, Hundley démontrait sa faible capacité du « no-huddle ». Les Saints l’aidaient dans son entreprise avec deux pénalités, mais non ça ne voulait pas. Les Packers étaient dans l’incapacité d’avancer à la passe. Aveu d’impuissance, avec 6 secondes au chrono et un temps mort disponible, les Packers tentaient un improbable field goal de 59 yards dans des conditions pluvieuses au lieu de tenter, soit une courte passe et temps mort (pour un FG plus accessible), soit une passe Ave Maria vers l’en-but. (14-7 à la mi-temps)

LA MACHINE SAINTS SE MET EN ROUTE

Les Saints revenaient avec de meilleures dispositions des vestiaires. Remis en selle directement par un retour kickoff de 39 yards de T. Lewis, les Saints délaissaient la course et profitaient de largesses de la défense pour avancer à la passe. L’absence de Burnett (SS) est peut-être une explication mais Clinton-Dix n’évolue pas au même niveau que 2016, avec ce symbole du non-touché de Clayton (WR) au sol qui peut se relever et avoir le 1st down. Arrivé aux portes de la « zone rouge », Brees remarquait Brandon Coleman qui avait complètement feinté Kevin King (CB) pour le touchdown de 22 yards. L’exemplaire Kenny Clark (DT) se battait comme un chien sur la transformation pour dévier la balle et faire garder le leadership aux Packers. (14-13)

breesjpg-293805df6e991aa3

Kenny Clark (DT) aura encore été exemplaire

Il fallait redonner de l’allant offensif à GB, mais pas de miracles puisque les jeux appelés étaient des jeux de passe. En plus, Hundley était sacké sous l’effet d’une double pression Jordan-Okafor, le duo prenant le pas sur Bakhtiari (LT) et Bulaga (RT). Le QB perdait la balle mais heureusement Mc Cray (LG) recouvrait, pour néanmoins une perte de balle de 8 yards, trop handicapante pour Hundley.

Les Saints se reportaient rapidement dans le camp adverse grâce à une passe anodine que Ted Ginn Jr transformait en énorme gain de 47 yards en naviguant au milieu des défenseurs. Mais ensuite, une pénalité des Saints donnait du courage à la défense Packers qui ne concédait qu’un FG. (14-16)

Les coachs avaient peut-être compris que Hundley ne pouvait faire avancer les Packers à la passe, alors de nouveau jeux de course étaient appelés. Aaron Jones les contentait : 4 courses, 29 yards ! Alors qu’est-ce qu’on fait dans ces cas-là à GB ? On arrête ce qui fonctionne ! Montgomery à la course, Hundley à la passe prenaient le relais : aucun yard gagné. Pfff ! Field Goal. (17-16 à l’entame du 4ème quart)

TERRIBLE IMPUISSANCE

Mais à force de ne pas avancer en attaque, la défense ne peut pas multiplier les exploits indéfiniment et dans ce 4ème quart-temps, elle va être exsangue. Dans leur 1er drive du 4ème quart, les Saints marchent sur les Packers. Drew Brees a du temps et donc trouve ses receveurs. Même les coureurs Ingram et Kamara commencent à trouver leur rythme de croisière. Heureusement, 2 jeux sauvent provisoirement GB du naufrage : une anticipation du jeu par Clay Matthews (OLB) qui fait reculer Ingram de 3 yards et un sauvetage de Davon House (CB) couvrant parfaitement Tommy Lee Lewis (WR). FG des Saints. (17-19)

997dea31-b769-11e7-b3ce-f80f41fc6a62

Mark Ingram profitera de l’usure des défenseurs en fin de match

Malgré le score serré de 2 pts, le fait que les New Orleans Saints repassent devant semblait être un gouffre considérable tant la machine offensive conduite par Hundley calait. Il ne faisait pas mentir : nouveau « 3 and out » car cette fois, les Saints avaient attendu au coin du bois Aaron Jones (RB) qui ne gagna qu’un yard sur les deux courses de ce drive.

Et là, cette fois, le gouffre allait devenir réel. Tel un boa constricteur, les Saints serraient leur étreinte mortelle sur une défense qui n’avait plus de gaz. L’OL Saints ouvrait le côté droit du terrain à Ingram (RB) qui gagnait 23 yards auxquels on rajoutait 14 yards de pénalité pour prise « coup du lapin » de la protection de Brice (SS). La défense s’arc-boutait, 3ème et 2 sur leurs 5 yards. Encore une passe écran pour Ingram, mais Martinez sauve in extremis le TD, pas le 1st down… 4 tentatives pour faire 2 yards, le TD était inéluctable malgré une défense héroïque, un TD que Brees se chargea lui-même par un petit saut en tendant les bras au-dessus des linemen. (17-26)

5 mn à jouer, plus de temps mort, GB devait attaquer par la passe. À la 3ème passe, le ballon surdosé tomba dans les mains du safety Vaccaro. Cette fois, Hundley ne trouva pas de receveur pour contester l’interception… Les 4 mn 20 s restantes furent anecdotiques.

UN AVENIR SOMBRE

Si on pouvait accorder le bénéfice du doute sur le match des Vikings compte tenu d’une entrée non programmée, Hundley n’a pas d’excuses pour ce match contre les Saints. Il était préparé pour être titulaire. Dans le 1er quart-temps, la défense lui offre 2 turnovers et réduit au silence Drew Brees. Une défense ne peut pas faire gagner son équipe en passant 37 mn sur le terrain dans un match qui en compte 60. De plus, Aaron Jones offre une nouvelle performance de « rookie de l’année » avec 131 yards en 17 courses (7,7 yards par course) et 1 TD.

Compte tenu des qualités de GB, les Packers pouvaient difficilement espérer meilleure défense et meilleur coureur contre les Saints. Le niveau à la passe de Hundley a été abyssal, surtout quand on est habitué à la magie d’Aaron Rodgers. Certes, Hundley a montré de la volonté avec ses courses, mais quel aveu de faiblesse ! Quand le trident Nelson-Adams-Cobb faisait de GB la meilleure attaque à la passe de la NFL du début de saison avec Rodgers aux manettes, le trio n’a glané hier que 40 yards ! Et encore, ils ont contesté plus d’une fois des ballons qui arrivaient dans les mains de cornerbacks Saints.

Assurément, je pense qu’avec Rodgers, les deux dernières défaites auraient été changé en victoire. Mais même avec Hundley, les Packers la touchent du doigt. Ils en sont si près mais en même temps si loin… Résultat, les 2 dernières défaites donnent un bilan comptable de 4-3. Pas mauvais mais avec Hundley, l’avenir est plus sombre qu’avec Rodgers quand les Packers émargeaient à 4-6 en milieu de saison 2016. Car avec Rodgers, tout est possible. Malheureusement, avec Hundley, aujourd’hui rien n’apparait comme possible.

Avant de spéculer sur un éventuel changement au poste de QB, laissons le bénéfice du doute à Hundley, au moins pour le prochain match dans 15 jours à Lambeau Field contre les Detroit Lions. Les Packers seront fringants après une semaine sans match, les titulaires devraient donc être tous là autour de Hundley qui ne pourra pas être mieux préparé pour un match avec 2 semaines d’entrainement dans les pattes. Si Hundley effectue une performance aussi triste contre les Lions, il sera lors temps de se poser de grosses questions…

LES STATS

Score

Green Bay :

  • Brett Hundley (QB) : 12/25 à la passe, 87 yards, 1 INT ; 44 yards et 1 TD à la course
  • Aaron Jones (RB) : 17 courses, 131 yards, 7.7 yards par portée, 1 TD
  • Davante Adams (WR) – Jordy Nelson (WR) – Randall Cobb (WR) : 5 réceptions, 40 yards !
  • 181 yards à la course, 79 yards à la passe, soit un total offensif de 260 yards
  • Blake Martinez (ILB) : 12 plaquages, 3 plaquages assistés
  • Davon House (CB) : 5 plaquages, 1 plaquage assisté, 1 INT
  • 1 sack pour l’équipe
  • Efficacité en 3ème tentative : 36 % (4 sur 11)
  • Efficacité en zone rouge : 100 % (1 sur 1)
  • 23 mn de possession de balle

New Orleans :

  • Drew Brees (QB) : 27/38 à la passe, 331 yards, 1 TD, 2 INT
  • Mark Ingram (RB) : 22 courses, 105 yards, 4.8 yards par portée, 1 TD
  • Ted Ginn (WR) : 7 réceptions, 141 yards
  • Alex Okafor (OLB) : 3 plaquages, 1 plaquage assisté, 1 sack, 1 fumble forcé
  • 7 pénalités pour 80 yards concédés
  • Efficacité en 3ème tentative : 53 % (8 sur 15)
  • Efficacité en zone rouge : 66 % (2 sur 3)
  • 37 mn de possession de balle

Le résumé vidéo du match : Packers vs Saints

 

 

 

Publicités

34 Comments

  1. Bon, je vois que la Packers Nation est abattue… :-/

  2. Comme la semaine dernière, un match frustrant qu’on aurait pu (dû ?) remporter avec un QB moyen, un peu hermétique à la pression (même si je suis d’accord qu’il a parfois manqué de protection) et des playcall un peu mieux senti.

    La défense a plutôt bien tenu pendant presque 3 QT (après l’usure et la fatigue ont joué) et on aurait dû profiter de ces 3 QT pour prendre de l’avance mais Brett et le playcalling des coachs ont été incapables de laisser l’attaque sur le terrain.
    Heureusement qu’il y avait Aaron Jones qui s’affirme match après match comme le RB1 et qui me fait regretter encore plus la blessure de Rodgers car l’alternance jeu au sol / jeu aérien aurait juste été du régal.
    Pas compris non plus le FG lointain avec 6 secondes à jouer et un temps mort mais ce n’est pas la première fois que McCarthy fait des trucs bizarres.

    Coté défense, cela fait longtemps que je n’avais pas vu autant de tentatives d’interceptions de passes avec des CBs placés devant le receveur. J’espère que ce n’était pas un one-shot (Randall si tu m’entends….).

    4-3 à la BYE Week, ce n’est pas désespéré mais c’est dur de se dire qu’on aurait largement pu être à 6-1 (au vu des 2 matchs). Il faut que Brett profite des deux semaines qui viennent pour prendre de l’envergure et nous faire gagner contre Détroit. S’il réédite ce type de match, je pense que le débat sur la présence de Callahan au démarrage du match contre les Bears reprendra.

  3. Arf, c’est vrai que c’est un peu dur depuis 2 matchs surtout quand tu passes de l’énorme vague de plaisir du match des Cowboys (et de son dénouement) aux deux derniers matchs.
    En plus, avec la Bye Week, tu sais que tu vas avoir le reste de gueule de bois pendant 2 semaines et qu’en plus tu vas voir certaines équipes nous rattraper au classement (Atlanta, Dallas notamment).

    Et puis, avec la 3e interception de Randall en 3 matchs, peut-être que Roundeux a vraiment cassé son clavier 😉

  4. T’inquiète pas on est là !
    Abattue par le niveau lamentable de Hundley, et je peut vous dire que de tous les backups qui son passé par Green Bay, il est certainement le plus mauvais !

  5. Non tu est trop gentil avec Hundley, pour moi l’affaire est conclu, il n’a pas le niveau, et ne gagnera pas un match cette saison !
    Si il débute contre les Lions, Callahan rentrera en seconde mi-temps !
    Quant à Montgomery l’affaire est réglée !
    87 yards franchement quel honte, je relance le débat sur un QB vétéran, tous meilleurs que Hundley, qu’il aille mâchouiller son chewing-gum ailleurs, et qu’il laisse jouer les grands !

    Kapaernick impossible personne n’en veut, mais tous le monde à compris qu’à côté de lui, Hundley est petit garçon.
    Je ne serait pas contre de tenté le coup avec RG||| où Hill ou un autre tous meilleurs que Hundley !
    Deux semaines de repos, et préparer les mouchoirs, car Stafford va nous découper façon Lions.

  6. Pas abattue, mais comme le dit Guile, c’est un peu plus difficile depuis 2 matchs. Le résultat est frustrant, la défense n’a pas grand chose à se reprocher (même Randall répond présent), en attaque on a un RB qui a fait le boulot. En voila une vrai bonne nouvelle, enfin un jeu au sol de qualité et un joueur prometteur.
    Ce qui me dérange le plus, c’est qu’un match comme celui-là, il faut le gagner, si même avec une bonne défense et un jeu au sol on perd, le reste de la saison s’annonce franchement compliqué.

    Concernant le jeu aérien, je m’attendais pas à des miracles, on sait tous que les Packers sont complètement dépendants d’ Aaron Rodgers. Je pensais quand même que Hundley allait être plus efficace. Son niveau de jeu serait compréhensible, si c’était un nouveau joueur qui venait d’arriver au club, s’il ne connaissait ni le playbook, ni l’équipe. Il est a Green Bay depuis plusieurs années, le coaching staff était élogieux envers lui pendant la pré-saison. Accordons-lui encore le bénéfice du doute.

    Par contre,c’est la responsabilité du coaching staff de s’assurer d’avoir des remplaçants de qualité et d’être capable de s’adapter aux blessures. On ne parle pas de jouer avec des CB5 ou CB6, là on parle du Qb2. Rodgers a déjà été blessé, ce n’est pas Brett Favre, il n’y a pas d’excuses. On va voir dans les prochaines semaines ce que vaut le coaching staff de GB. Dans la même division les Vikings ont plusieurs Qb, WR, RB, à l’infirmerie, mais ils sont en tète de la NFC North. Les Patriots, l’année dernière ils ont un bilan de 3-1 sans Brady.

    On verra la semaine prochaine le match contre les Lions.

  7. Gentil non, je préfèrerais démarrer le prochain match avec Callahan mais réaliste oui ; je pense en effet que McCarthy ne le lâchera pas tout de suite et s’entêtera quelques temps avec Hundley parce que ça fait 3 ans qu’il travaille avec lui et qu’il ne voudra pas admettre aussi rapidement qu’il s’est peut-être trompé sur le niveau réel d’Hundley.
    Je suis d’accord avec le QB vétéran mais pour moi il aurait fallu le signer avant pour qu’il soit présent dès le début du BYE. Est-ce que là ce n’est pas déjà trop tard ?
    Pourquoi pas RGIII vu que Kaep c’est mort (non je ne relancerais pas le débat 😉 ) mais je ne connais pas ses prétentions salariales.

    Oui, je pense aussi que le débat est clos pour le RB1 mais pareil que pour Hundley, j’ai l’impression que le staff va s’entêter encore un peu avec Monty juste pour justifier le temps passé à le « transformer » de WR en RB.

    Sinon, j’ai vu que Don Barclay avait été coupé.

  8. Ennnfinnn ! Adieu Barklay ! Le plus mauvais de tous nos lineman, polyvalent oui,. Mais empâté et lent.
    Les nouveau lui sont tous passé devant, bon débarras, il gagnai quand même 1 millions de dollars par saison, pour ne jamais joué où produire de la daube !

  9. +1 pour le coté « tête de bois » de McCrappy qui s’acharnera avec Hundley et Montgomery quoi qu’il arrive.
    Il a toujours raison le « meilleur coach de tous les temps », et nous, on voit et comprend jamais rien depuis notre canap’… Y avait pas de problèmes de punter avec Mashtay il y a 2 ans, l’année dernière y avait pas de problèmes de RB, cette année pas de soucis de pass rush ou de profondeur en oline…
    Et d’ailleurs il n’y a pas de soucis non plus avec Hundley puisque McCarthy « prend la défaite pour lui »…wow.
    C’est ça que je supporte le moins, l’art de prendre les gens pour des cons.

    Sinon ouaip, Donnie coupé et Max McCaffrey qui revient dans le practice^^. Attention pour Barclay, seulement 2 joueurs pourront revenir de l’injued reserve, vu qu’il y a peu de chances qu’il soit réclamé par une autre équipe, il est probable qu’il revienne en FA dès qu’il aura passé le waiwer, le staff semblant ne pas pouvoir se passer de sa principale qualité, mettre la bonne ambiance dans le locker room^^.

  10. Plutôt désabusé en fait, ce à quoi on assiste sur le terrain était tellement prévisible.On pourrait mieux faire, mais ça n’arrivera pas grace/à cause de bourriquet.
    Pas envie de gueuler dans le désert avec certains trucs vraiment lamentables, comme le fait de se retrouver à 10 en def sur le TD de Ingram, avec Crapers qui explique que « à cause des blessés, y avait plus de CB dispo sur l’action… Ah ouai, vraiment conno??????!!!!!!!!!!!!
    Ah mais ça te dérange pourtant jamais de faire jouer des gars à un autre poste que le leur, toi le génie défensif!!!! pffft…. bref calmons nous^^.
    Et puis à peu près complètement d’accord avec ton papier, sauf sur le « si loin si proche », moi je vois plutôt un « si loin, si loin », au début du 4ème quart c’était plié pour moi.
    Mais y avait malgré tout moyen de faire un truc, on l’a vu en 1ère mitemps (ce qui laisse aussi des regrets sur la defaite contre les Vikes, on aurait pu/du adapter le plan de jeu pour faire mieux).
    Mais « un peu d’audace, d’espièglerie, c’est pas la vie de McCarthy »^^ (ouch, elle vient de loin celle là et je serais même peut être le seul à la comprendre)

  11. Le clavier de Roundeux devrait être sain et sauf vu que l’interception était pour une fois tout sauf chanceuse. Pas aussi chouette que celle de House, mais bien Damarious, bien, pour une fois qu’on peut le complimenter… ça rattrapera pas tout le reste ni changera mon avis sur lui, mais je préfère voir ça de sa part.

  12. Un indice ? ^^

  13. Roundeux est le + heureux des hommes car MC CAFFREY EST DE RETOUR !!! 🙂
    Barclay : 1 M de salaire coupé, 150.000 $ en dead cap. Son cut doit à voir avec la grosse progression de Mc Cray en garde. Je serai pas étonné de le voir prendre la place de Evans en RG l’année prochaine.

  14. à GBPF
    Me suis planté c’était « astuce » à la place d’audace, mais voici l’origine du délit:

    C’est la phrase du refrain, je sais même pas pourquoi ce truc m’est revenu^^, je détestai à l’époque, j’étais Team Goldorak môa!
    Réminiscence de souvenirs d’enfance, peut être un symptome inconscient d’une déprime liée à la blessure de Godgers.^^

  15. Je dirais « Candy » mais de mémoire la « vie de Candy » c’est « astuce et espièglerie » donc je suis un peu dubitatif sur ma proposition 🙂

  16. Arf, j’ai vu ton dernier commentaire après ma proposition du coup elle ne sert à rien… 🙂
    Moi j’étais plutôt « Capitaine Flam » mais on s’égare… 🙂

  17. Clap ! clap ! clap!

  18. Bon les gars je vous ai démasqué Chambertin et Guile ! Vous êtes comme moi deux quadras, appartenant à la Packers Nation, mais en plus vous faites partie de la génération adulescent, et je rajoute GBPF et Roundeux dans cette bande.
    Roundeux je l’ai démasqué il y deux ans à peu près, car lui il est une plus jeune que nous, lui c’est un amateur du manga Cobra et son super bras amovible, qui a débuté sur TF1 en 1985.
    Vous deux vous regardiez récré A2 en 1978 ! Chambertin moi aussi je suis un enfant embarqué à bord de Goldorak, mais avec trois sœurs avant moi j’ai toujours le générique de Mademoiselle Candy neige André dans la tête.
    Guile peut être un peu plus jeune, le Capitaine Flam arrivant vers 1981 de mémoire. Moi aussi j’étais client. Tiens pour l’anecdote, le Capitaine Flam est pratiquement un homonyme de l’autre dandy des Panthers, car il s’appelait C Newton, Curtis Newton.
    Et GBPF ? Plutôt bonne nuit les petits 😉 Goldorak, Flam Grag Mala, Albator, Ulysse31, où Cobra ?

  19. Je suis un peu plus jeune que ça (34 ans exactement) 🙂
    J’ai commencé Capitaine Flam lors des rediff de 87-88 sur M6 puis TF1 et du coup je suis assez fan des mangas SF de la fin des années 70 – début des années 80 (Capitaine Flam, Albator 78 & 84, Cobra, Ulysse 31, Goldorak).
    Après les génériques en VF de l’époque imprégnant assez facilement l’inconscient, je me souviens de bout de génériques de dessin animé que je n’ai pas spécialement regardé (Candy par exemple 🙂 ).

  20. Tout a été dit, l’année va être longue et on va rater les Playoff.
    Intersaison on vire cap, on vire mc carthy on recrute un bon QB grace a notre Tanking exemplaire. Et on promeut Randal CB1.
    On laisse Montgomery RB1 et on passe Jones en WR. et bien entendu Matthews en Punter.

    …….

    Bordel je déprime

  21. Niveau âge, je me situe entre toi David, et Guile. 😉 Comme tout le monde, j’ai regardé ces mangas et séries de l’espace où vous avez oublié peut-être mes préférés : X-OR et Sankukaï !!! Un faible pour Cobra aussi (« homme ou machine, tu l’imagines, quel est son secret ? Nul ne le sait.. ai-ai-ai 😀 )
    Après, grosse imprégnation des Chevaliers du Zodiaque et… Nicky Larson, mon préféré d’entre tous !!!

  22. Allez, bascules dans la discussion mangas et séries au lieu de penser aux Packers et de déprimer 😉

  23. Guile 34 ans, Julien tu va être obligé de nous donner ton âge, et de quelle coin de france tu nous régales de tes articles sur les Packers de Green Bay.
    Et toi Guile de quel coin ?
    Sankukaï ! Non pas oublié, ni le générique ni les deux frères, ni quand ça passait, le samedi après-midi. Dans le même genre, mais Américains il y avait Galactica, ou Buck Rogers.

  24. Tu oublie Mason Crosby en nose tackle.

  25. Réponses groupées à propos de la Japanimation.

    Bravo Guile, c’était bien ça^^.Je suis né en 1974, j’étais aussi Team Captain Flam bien sûr, d’ailleurs aujourd’hui, je ne serai que Team Captain Flam, ne serait-ce que pour la bande son de jazz psychédélique du compositeur Yuji Ohno, juste la classe (mais pas confondre avec le générique français, celui là, il me fait saigner les oreilles.)
    Tiens cadeau:

    J’étais déja un peu vieux pour les Cobra, chevaliers du zodiaque et autres monstroplantes, mais Ulysse 31 à fond!!!, car j’étais un dingue de l’Illiade et l’Odyssée d’Homère que j’ai lu et relus à l’époque (en version « jeunesse », expurgé de tous les passages gores^^).
    La bande son d’Ulysse 31 est pas mal non plus de mémoire, un peu plus rock je crois, mais là encore, je parle pas du générique français^^. (j’en ai une parodie bien grave sous le bras si ça interresse quelqu’un^^).

  26. Haha, j’avoue, j’ai failli devoir changer de clavier mais j’ai bien fait d’attendre le replay 😀 .
    Et sinon juste semaine de dingue (le genre où tout arrive à la fois) donc pas de temps…

    Pas spécialement abattu car le niveau de Hundley je m’y attendais (enfin peut-être pas à ce point quand même…) et je me marre encore des doux rêves du staff de l’échanger contre des gros choix de draft. Va falloir comprendre que là tout de suite il nous faut pas des choix de draft mais des joueurs et c’est même super urgent !

    Par contre c’est terrible de voir des joueurs répondre (plus que) présent comme A. Jones, Martinez ou Clark (et même Randall sisi !) pour que nos maigres chances de victoire soient torpillées par McConservatisme alors qu’on a rien à perdre… Il lui faut quoi pour lâcher le frein à main, l’apocalypse ???

  27. Flynn, reviens ! On t’offre les mojitos !

  28. McCrappy nous fait retomber en enfance, c’est pas beau ça 😀 ?

    On a besoin de se remémorer des temps heureux tellement sa gestion est calamiteuse…
    Il faudrait l’envoyer aux Browns, ils sont faits pour s’entendre et pour le coup, cette tête de mule donnerait au moins un semblant de continuité-stabilité à Cleveland ! Il peut même emmener Hundley dans ses bagages haha !

    Quand je pense qu’on aurait pu avoir un duo Taysom Hill – Aaron Jones pour nous faire vibrer au lieu de cette bouillie infâme…

  29. J’ai toujours aimé Callahan même si c’était évident qu’il partait de loin en venant de DIII universitaire.
    Bon, Hundley a été jeté au feu au premier match et menotté par McCrappy au second mais après 3 ans à cirer le banc il devait montrer beaucoup mieux !

    Ce serait bien que nos génies du staff comprennent qu’on s’en fout un peu des W/L (surtout dans cette situation) et qu’on veut juste une équipe qui se donne sur le terrain au lieu de jouer avec le frein à main. Si on doit se prendre 50 burgers qu’on le prenne mais au moins qu’on JOUE au lieu de crever de trouille à chaque snap !

  30. Danse du slip du clavier et du reste pour le doublé départ de Barclay (je suppose qu’on compte sur McCray et éventuellement Amichia pour le remplacer) et retour de McCaffrey.
    Ça n’enlève rien à l’erreur initiale qui était de le lâcher pour garder Davis alors que les retours de KO/punt sont une espèce en voie de disparition. MAX pouvait parfaitement les assurer avec plus de sérénité et de meilleures décisions tout en apportant bien davantage à la réception !
    Plus qu’à faire revenir Taysom Hill et on est bons haha ! Pas de place pour Dupré par contre…

  31. Haha, je fais le mort quelques jours et la discussion dérape dans la nostalgie !
    Mais je vous approuve, de mon côté 1979, avec les Ulysse 31, Cobra et autres Ken le Survivant 🙂 .

  32. T’en fais pas, on est là o/ .

    Vois ça comme un entraînement pour la retraite de Rodgers et un éventuel changement de staff (on y croit…). Je mettrais bien McHappy sur l’OL aussi, histoire qu’il subisse un peu les conséquences de sa gestion merdique 😀 .

  33. On s’est bien réveillé non ?

  34. Serial posteur, 7 postes en 25 minutes.
    Tu vois où en est rendu ! La packers Nation, étale sa Nostalgie des années 80 !
    Trois groupe se forme, la Team Goldorak, la Team Capitaine Flam, et la Team Cobra .
    Entre nous Cobra, et les jolies fille, quand on était enfants, ça donnait du piment à ce super manga !
    Ken le survivant ça arrachait, c’est le cas de le dire.
    On est passé de la superbe victoire contre l’America Team, à cette bouillie de Quaterback de pacotille.
    Tu comprends pourquoi on a sombrer dans notre douce enfance. Le coupable c’est Chambertin ! Avec Candy neige André, puis j’ai embrayé le pas.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.