Échauffement Week 7 : GB – NO

Green Bay Packers – New Orleans Saints

17d86_dm_141023_nfl_Predict_GBNO

Les Packers ont un bilan de 4-2 mais c’est une nouvelle saison qui commence après la blessure d’Aaron Rodgers. La réception des New Orleans Saints apparaissait auparavant comme un match assez anodin dans la saison. C’est désormais un test grandeur nature sur le devenir des Packers en 2017. Le nouveau QB Hundley va t-il pouvoir mener GB vers la victoire ?

BRETT HUNDLEY, LE TEST

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la rentrée de Brett Hundley contre les Minnesota Vikings fut loin d’être concluante. Sa première passe tentée fut une interception, et au final sa prestation fut médiocre : 18/33 à la passe, 157 yards, 1 TD, 3 INT.

Mais il n’est jamais simple de rentrer en cours de match pour remplacer le QB star. Demander à Aaron Rodgers. Lors de sa première rentrée en saison rookie (2005) pour jouer le 4ème quart-temps dans une déroute chez les Baltimore Ravens, il s’en sortait avec un 8/15 à la passe, 65 yards et une interception.

Pareillement, lors de sa première rentrée dans le 2ème match de la saison 1992, Favre lança sa première passe… à lui-même après que la passe fut déviée, le tout pour une perte de 7 yards. Ses débuts chaotiques se confirmèrent dans le match suivant contre les Cincinnati Bengals, avant un come-back « favresque » qui marqua le début d’une légende.

On ne va pas demander à Hundley d’avoir les mêmes carrières que Favre et Rodgers, juste de « faire le job » ce dimanche face aux New Orleans Saints. Il aura cette fois plus d’assurance et a pu se préparer toute la semaine pour cette confrontation. Il doit cette fois tirer le bénéfice de 2 ans et demi d’apprentissage sur le banc. Il avait été drafté au 5ème tour de draft 2015 pour cette éventualité. La voici.

Pour l’aider dans sa tâche, il devrait avoir le soutien d’une ligne offensive, pas encore complet mais disposant de ses 2 Tackles Elite : David Bakhtiari (LT) et Bryan Bulaga (RT). Il faudra ça pour arrêter leur défenseur vedette, un des meilleurs à son poste, Cameron Jordan (DE), déjà auteur cette saison de 5 sacks, une interception et un fumble forcé, accompagné dans le pass-rush de l’efficace Alex Okafor (OLB)

Il devra aussi s’appuyer sur un bon jeu de course où on espère qu’Aaron Jones (RB) aura un temps de jeu notable par rapport à Montgomery. Pour ouvrir les brèches, Justin Mc Cray devrait remplacer Lane Taylor au poste de garde gauche.

Si Lane Taylor sera absent (LG), le reste de l’attaque est en bonne santé et l’ensemble des receveurs seront là pour faciliter la tâche du nouveau QB. Le schéma offensif devrait faire la part belle à une « West Coast Offense », une attaque rythmée de petites passes courtes, avant de surprendre sur un long tracé. Dans le même cas de figure, les 3 tight-ends Bennett, Kendricks et R. Rodgers seront sûrement très impliqués. Le but sera d’appliquer la même recette des adversaires quand ils affrontent Aaron Rodgers :maintenir le QB adverse (Drew Brees) en dehors du terrain.

Il y a de quoi faire si la ligne offensive contient Cameron Jordan. Car si la défense de NO est assez efficace contre la course (11ème NFL en terme de yards concédés à la course), elle laisse beaucoup plus le champ libre à la passe (27ème NFL en terme de yards concédés à la passe) même si cette défense est en cours d’amélioration grâce au rookie Marshon Lattimore.

Brett Hundley doit pouvoir marquer plusieurs touchdowns face une défense qui concède beaucoup de points (23,2 pts par match – 21ème NFL)

a5f3782f5abfa9396afff3fa2bf9e643_crop_exact

À Brett Hundley de jouer !

CONTENIR L’ATTAQUE DES SAINTS

Si Brett Hundley est face à un sacré challenge pour sa 1ère titularisation, la défense devra grandement l’aider dans sa tâche face à une attaque qui vient de passer 52 pts aux Detroit Lions !

Les Saints sont la 4ème équipe NFL en terme de points marqués (29 pts de moyenne) derrière son flamboyant QB Drew Brees. À la manière d’un Tom Brady aux New England Patriots, Brees a l’art de faire briller son attaque avec des receveurs plutôt inconnus. Il emmène encore en ce début de saison la 6ème attaque NFL à la passe en terme de yards parcourus avec une propension notable à gagner les yards après réception.

Le front-7 devra forcer le verrou de la ligne offensive Saints. Et là encore, il y a de quoi faire. Le meilleur élément est le rookie LT Ryan Ramczyk, c’est dire. J’attends beaucoup de Clay Matthews (OLB) et de Nick Perry (OLB), enfin débarrassé de son plâtre à la main pour prendre le dessus sur le rookie LT et le RT Zach Strief. De même, Mike Daniels et Kenny Clark, nos 2 DT de feu doivent pousser l’intérieur de la ligne et le Centre Max Unger, en délicatesse en ce début de saison.

Clark et Daniels seront encore au four et au moulin pour contenir aussi la course qui n’est pas le point fort de NO (14ème NFL en terme de yards parcourus à la course). Devant leur impuissance à avancer, les Saints ont échangé le coureur ex-star Adrian Peterson aux Arizona Cardinals. Coïncidence, Mark Ingram et Alvin Kamara, les deux coureurs, ont effectué leur match de l’année la semaine passée contre les Lions (114 yards pour Ingram). Je pense que le match débridé face aux Lions est une exception, ce match étant devenu complètement fou avec des pertes de balle à la pelle.  Il manquera la surveillance de Morgan Burnett près de la ligne de mise en jeu, le rookie Josh Jones devra encore apporter sa contribution tout comme Blake Martinez qui prend peu à peu le rôle de tour de contrôle de la défense.

Derrière, on attend les retours attendus de King et House au poste de CB. On a vu encore les prestations difficiles de Pippo et Bimbo la semaine passé contre les Vikings. D’ailleurs, Bimbo (le CB Rollins) est désormais « out » pour l’année pour une blessure à la cheville. Kevin King devrait être en charge de l’arme la plus dangereuse de NO, Michael Thomas (WR). Et peut-être que Randall nous gratifiera d’une 3ème INT en 3matchs ? 🙂

Seattle Seahawks v New Orleans Saints

Il faudra contenir Drew Brees, la machine à gagner des yards à la passe

LES COMPOSITIONS PROBABLES

Attaque :

Hundley (QB) – Montgomery (RB) – Bakhtiari (LT) – Mc Cray (LG) – Linsley (C) – Evans (RG) – Bulaga (RT) – Bennett (TE) – Nelson (WR) – Cobb (WR) – Adams (WR)

Défense :

Clark (DT) – Daniels (DT) – Dial (DT) – Matthews (OLB) – J. Jones (S) – Martinez (ILB) – Perry (OLB) – House (CB) – King (CB) – Brice (SS) – Clinton-Dix (FS)

Les absents notables : Morgan Burnett (SS), Ahmad Brooks (OLB)

 

Coup d’envoi à 12 h 00 (heure locale), 19 h 00, heure française.

2 Comments

  1. Je sens venir la rouste épique sauf prestation XXL de notre D taille mini…
    J’ai vraiment du mal à croire en Hundley mais il trouvera ptet l’inspiration à domicile avec une OL à peu près fonctionnelle…

  2. super article toute est dit ! A Hundley de jouer, il ne pourra pas se réfugier derrière l’excuse d’une attaque décimé par les blessures, à part Taylor, tout le monde est sur le pont !
    Au Lambeau tous les matchs seront à gagner pour espérer les playoff.
    Tous les Packers-Saints sont des matchs à gros score, et spectaculaire, espérons quand même que la défense sorte un gros match, pour aider le bleu à gagner un match déjà capital pour la suite.
    Go Pack Go !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.