Week 6 ~ MIN – GB : Les Packers ont un gros coup de Barr…

Minnesota Vikings – Green Bay Packers :  23 – 10

vike++gal+101617++53

Anthony Barr (n°55) saisit Rodgers (n°12) pour le plaquer violemment au sol. Malheureusement, peut-être l’image de l’année 2017 pour les Packers

Anthony Barr (LB), vous connaissiez ? Eh bien, maintenant, fans des Packers, vous vous souviendrez de son nom car avec son plaquage inutilement appuyé sur Aaron Rodgers, il vient sûrement d’enterrer les espoirs de Super Bowl des Packers en 2017. En effet, le n°12 souffre d’une fracture de la clavicule. Si le diagnostic est encore incertain, c’est son bras lanceur qui a été touché, contrairement à la même fracture qu’il a eu en 2013 et qui avait touché son bras gauche. Ah oui, sinon les Vikings ont gagné…

POUR UN PLAQUAGE DE TROP

Les Packers s’étaient pourtant mis « sur leur 31 » avec une équipe offensive au complet au coup d’envoi ! En effet, Bakhtiari (LT), Bulaga (RT) et Montgomery (RB) étaient présents au coup d’envoi. Mais cela n’empêchait un « 3 and out » d’entrée des Packers. Mais GB rendait la pareille en stoppant les courses de Murray et Mc Kinnon.

Les Packers entamaient leur deuxième drive avec cette fois Aaron Jones (RB), tout de suite plus efficace. 2 first downs étaient engrangés avant le drame…

Aaron Rodgers prolonge le jeu derrière sa ligne offensive, se décale sur sa droite et lance en déséquilibre pour Bennett (TE) qui manque la facile réception. La balle était déjà lancée qu’Anthony Barr (LB) ceinturait le n°12 et appuyait bien son plaquage sur le terrain synthétique de Minneapolis. Vidéo plaquage Barr

Les arbitres auraient dû pénaliser Barr pour cette brutalité non nécessaire mais cela n’aurait pas changé l’essentiel. Rodgers souffrait manifestement. Quelques mn plus tard, le verdict tombait : fracture de la clavicule.

aaron-rodgers-has-a-broken-collarbone-update

L’impact décisif

Le monde s’écroulait pour GB. Brett Hundley (QB) rentrait dans l’arène, à lui de montrer ce qu’il savait faire.. On a vu. Après un nouveau drive Vikings annihilé par la défense Packers où le trident Clark-Daniels-Martinez abattait un boulot monstre, Hundley tentait sa première passe après deux courses de Montgomery. Passe en direction de Geronimo Allison (WR) trop en arrière qui rebondit sur le dos du CB Alexander, le ballon retombait dans les bras de Xavier Rhodes (CB) : interception.

Le sentiment d’un match long et pénible se dessinait. Hundley pas en jambes, ce n’est pas contre une des meilleures défenses NFL contre la course que les coureurs de GB allaient briller. Sur ce point, Aaron Jones aurait dû être encore titulaire, Montgomery est encore blessé et le rookie d’UTEP montre pour moi plus de promesses, plus de capacités à transformer une course bloquée en gain énorme après changement de direction.

Début du 2ème quart-temps (0-0). Les Vikings scoraient directement après l’interception par une passe écran pas bien préparée par la défense (Dom Capers si tu nous entends) avec Jake Ryan (ILB), Blake Martinez (ILB) et Kenny Clark (DT) qui mordaient tous les trois à l’appât Keenum (QB). Ce dernier trouvait Mc Kinnon (RB) bien protégé derrière ses joueurs de ligne offensive. (7-0)

Les Packers n’étaient menés que d’un touchdown mais il flottait dans l’air comme de la déconcentration à GB, abasourdis par la sortie de leur guide. Janis (WR) tentait son premier retour de mise en jeu de l’année : la perte de balle n’était pas loin. Puis, s’en suivit un nouveau « 3 and out » ponctuée par un sack.. et la blessure de Lane Taylor (LG). Décidément, le destin ne veut pas faire jouer cette ligne offensive ensemble ! Les Packers devaient se dégager et Justin Vogel (P) choisit ce moment pour effectuer son plus mauvais punt de l’année : 26 yards (lol !). On ne va pas blâmer le punter qui avec d’autres gros punts aura repoussé loin les Vikings et permis d’ôter pas mal de points au score adverse.

LA DÉFENSE MAINTIENT LE SUSPENSE

La partie était mal engagée tant il était clair que Hundley n’emmènerait pas les Packers vers le succès. Il fallait un exploit de la défense. Ca tombait bien puisque Kenny Clark (quel début de saison pour le DT !) se dégageait de son lineman offensif pour mettre son bras en opposition du coureur Mc Kinnon : FUMBLE ! Récupération de Clay Matthews entouré de toute la défense. Le n°52 manquait de concentration sur le retour de Treadwell (WR). Le receveur provoquait un fumble qui heureusement sortait en dehors du terrain. C’était tout de même un retour de 63 yards qui faisait passer le ballon de la zone rouge des Packers à la zone rouge des Vikings. vidéo Fumble recouvert par Matthews

ows_150812471346514

La main ferme de Clark provoque le fumble de Mc Kinnon (n°21)

Encore fallait-il marquer ce touchdown… Montgomery butait par deux fois. Hundley dut improviser sous la pression de la défense et fut tout heureux d’avoir un Davante Adams (WR) complètement seul devant lui à 5 yards de l’en-but pour son 5ème TD de l’année. (7-7)

636436733749365867-adam

Seul TD du match côté Packers pour Davante Adams.

Une interférence de passe (involontaire de Hawkins – CB) pour 42 yards remettait tout de suite les Vikings dans le droit chemin. Puis, ces derniers décidaient de passer la vitesse supérieure en cette fin de mi-temps avec une attaque accélérée qui étouffait les Packers. Keenum s’enflammait par le biais de nombreuses « play action » (feinte de course avant une passe). Arrivé aux portes de la ligne d’en-but, Minnesota butait et Mc Kinnon marquait de justesse le touchdown. Pour moi, il manquait quelques cm et cela aurait dû donner une 4ème tentative mais la vidéo n’était pas évidente. (14-7). Avec Rollins (CB) blessé sur l’action, GB allait finir le match avec au poste de cornerback son CB 3 (Randall), son CB 5 (Hawkins) et son CB 6 (Pipkins !).

Offensivement, le « modjo » était réellement absent sans Aaron Rodgers. Nouveau « 3 and out » malgré la tentative de longue passe en première intention pour Jordy Nelson (WR), mais le lancer était bien sûr imprécis. Les Packers étaient n°3 NFL en 3ème tentative avant ce match. Après cette rencontre, ils seront sûrement en dehors du top 10. De toute façon, vous l’avez tous compris, cette saison ne sera plus la même…

Keenum (QB) prenait la confiance… trop. Il ne voyait pas Blake Martinez (ILB) qui déviait une passe à destination de Malcolm Floyd. Le ballon flottait dans l’air et retombait dans les mains de Randall (CB). Interception. Décidément, ce Randall peut aller brûler un cierge, lui qui vient de faire 2 interceptions coup sur coup grâce à la fameuse technique du « je me fais griller par mon receveur, mais la passe mal ajustée et déviée me retombe dans les mains ». Là, il était en retard sur Rudolph (TE) comme il l’a été à peu près tout le match..

Encore un 3 and out pour Hundley ? Non ! Une « backshoulder pass » d’école gagnait 26 yards sur une réception de Nelson (WR), la plus longue du match. Mais les Packers durent se contenter d’un field goal à 3 pts. Pourtant, ils avaient marqué un TD mais Montgomery n’avait pas assuré sa réception en tendant les bras pour marquer de justesse… alors qu’il n’y avait personne autour de lui. Le n°88 aurait pu assurer sa réception et se relever sans souci pour marquer le TD. Terrible manque de lucidité qui coûta 4 pts à GB. (14-10)

Avec 2 mn à jouer en première période, on pouvait craindre un 3ème TD des violets. Ils étaient bien partis avant qu’ils coulent eux-même leur drakkar par une succession de pénalités. (14-10 à la mi-temps)

La défense des Packers fut volontaire dans l’adversité. On peut regretter un manque de consistance des OLB Perry et Matthews qui n’ont pas pris le dessus sur les Tackles adverses alors que le boulot était fait à l’intérieur. GB continuait à contenir la course, Adam Thielen (WR) cumulait néanmoins les gains. Les Vikings se contentaient d’un FG sur leur 1er drive (17-10) et aussi leur 2ème (20-10).

UNE FIN DE MATCH SANS SAVEUR

10 pts d’écart à l’entame du dernier quart-temps. Ce qui n’est rien quand on a Aaron Rodgers aux commandes devient un gouffre en son absence. Avec une possession d’écart, je rêvais encore d’un turnover de la défense retourné pour un TD défensif. Là, l’anémie offensive était trop importante. Et le pire, c’est que tout le monde, coach et joueurs, avaient l’air d’en avoir conscience, tous KO debout depuis la blessure de Rodgers.

Pour ne rien arranger, la ligne offensive des Packers tombait en lambeaux. Jugez plutôt. Après Lane Taylor (LG), c’est Bakhtiari (LT) réaggrava sa blessure à l’ischio-jambier alors que Bulaga (RT) sortait pour commotion. 3 joueurs habitués des équipes d’entraînement constituaient l’OL autour des vaillants Linsley (C) et Evans (RG) : Mc Cray en LT, Patrick en LG et la palme pour Ulrich John en RT, tout juste embauché il y a quelques semaines pour faire le nombre.

Le quatrième quart-temps suivait le même dessin que le 3ème. Face à une telle défense de Minnesota, les Packers n’avançaient qu’en obtenant un bon gain sur une course, ce qui fut rare. À la passe, point de salut, même en tentant des 4ème tentatives, désespérées plus qu’autre chose. Et en face, les Vikings se contentaient d’assurer à la course et n’avançaient plus non plus. Tout juste, ils marquèrent un FG de plus à la suite d’une interception spectaculaire d’Harrison Smith (S). (23-10)

Les Vikings laissèrent Hundley et les receveurs gonfler leurs statistiques sur le dernier drive de GB avant une dernière interception de Waynes (CB) qui profitait d’une nouvelle pression sur Hundley. Fermez le ban ! Les Vikings n’auront finalement pas montré grand-chose offensivement. Mais ce fut bien pire encore pour les Packers…

« ET MAINTENANT ? »

« Que va t-on faire ? » Eh bien, on va attendre le verdict médical pour l’épaule de Rodgers. Pour l’instant, on indique une fracture de la clavicule. Le tout est de savoir s’il y a eu déplacement osseux ou non et donc s’il doit y avoir intervention chirurgicale. Si oui, saison terminée.

S’il n’y a pas de déplacement, alors laissons nous espérer, au regard de la même blessure que Rodgers avait subi en 2013. On était alors en semaine 9, là nous sommes en semaine 6 avec une semaine de repos à venir après le prochain match contre les New Orleans Saints. En 2013, Rodgers était revenu pour le dernier match de la semaine 17 qui faisait remporter à l’ultime seconde le titre NFC North chez les Chicago Bears. Cela donne 8 semaines de récupération. Pour 2017, nous serions donc en semaine 14.

Mais il y a un détail de taille, si la blessure est similaire à 2013, elle ne touche pas le même bras. Aujourd’hui, c’est bien son bras droit lanceur qui est touché. La rééducation serait alors plus accentuée. Un éventuel retour de Rodgers ne pourrait être raisonnablement envisagé que pour d’éventuels play-offs.

DE L’ESPOIR ?

Tout alors reste possible mais d’ici là, il faudra que Hundley et l’attaque trouvent leur rythme. Et ça, ce n’est pas le plus facile. Hundley n’a jamais été transcendant malgré des lignes statistiques flatteuses en pré-saison. Il reste quand même possible qu’il soit capable d’emmener les Packers vers un bilan équilibré sur les 10 derniers matchs, soit un bilan final de 9-7. C’est un bilan qui peut donner un strapontin en NFC, surtout cette année où la conférence apparaît assez nivelée. De plus, les Packers ont passé le plus gros morceau de leur saison, même s’il reste des déplacements périlleux chez les Pittsburgh Steelers (qui ont fait chuter hier les invaincus Kansas City Chiefs) et chez les Carolina Panthers.

2017-10-15T213059Z_1_LYNXMPED9E0N9-OUSSP_RTROPTP_3_SPORTS-US-FOOTBALL-NFL-HIGHLIGHTS

Brett Hundley a les clés de la saison 2017 de GB entre les mains

Pour le titre de division, les Vikings ont déjà égalé le bilan des Packers avec la victoire d’hier, alors le plus envisageable reste l’obtention d’une wild-card. Pour la finale de conférence à Lambeau Field, on peut déjà oublier.

Matt Flynn (QB), le remplaçant 2013 avait obtenu 2 victoires, 4 défaites et un nul en étant aux manettes des Packers. Eddie Lacy (RB) avait largement porté GB sur ses épaules. Les Packers s’étaient qualifiés avec un bilan de 8-8, conséquence également d’une succession d’évènements aussi fréquents que la comète de Halley (avec notamment l’auto-destruction des Detroit Lions).

Les Packers devront s’appuyer sur un jeu de course efficace, seule planche de salut. J’aimerais qu’Aaron Jones (RB) ait plus la confiance des coachs, de même que Devante Mays (RB), Ty Montgomery ayant du mal à cacher son manque de formation de coureur. La défense devra continuer à jouer sur le même niveau qu’hier et multiplier les turnovers, ce qui est loin d’être une science exacte.

Malheureusement, Hundley n’aura pas la protection optimale. Bakhtiari (LT) et Bulaga (RT) ont peu de chances d’être présents dimanche prochain et attendront sûrement sagement la semaine de repos. La situation de Lane Taylor (LG) est aussi en suspens.

Cela fait 3 ans que Brett Hundley se prépare pour ce moment. Il connaît donc le cahier de jeu par coeur. Il a montré qu’il n’avait pas le package complet pour mener les Packers au triomphe. Gageons qu’il a subi hier la pression et l’impréparation de la situation. Le match prochain dans un contexte plus favorable (match à domicile contre les New Orleans Saints) sera un véritable test. Une défaite serait très mauvais signe pour la suite de la saison.

Bref, fans des Packers, on a subi un terrible coup hier où le résultat du jour n’est qu’anecdotique au regard des terribles conséquences de la blessure de Rodgers. Dans l’attente d’un verdict définitif, laissons-nous l’espoir d’un remake de 2013. Aux Packers de montrer leur amour-propre. C’est dans l’adversité qu’on reconnait les champions et les Packers font face là à une grande adversité…

LES STATS

Sans titre

Green Bay :

  • Brett Hundley (QB) : 18/33 à la passe, 157 yards, 1 TD, 3 INT
  • Aaron Jones (RB) : 13 courses, 41 yards
  • Davante Adams (WR) : 5 réceptions, 54 yards, 1 TD
  • Jordy Nelson (WR) : 6 réceptions, 60 yards
  • Blake Martinez (ILB) : 8 plaquages, 3 plaquages assistés
  • 0 sack pour l’équipe
  • 8 pénalités pour 92 yards concédés
  • Efficacité en 3ème tentative : 23 % (4 sur 17)
  • Efficacité en zone rouge : 33 % (1 sur 3)

Minnesota :

  • Case Keenum (QB) : 24/38 à la passe, 239 yards, 1 TD, 1 INT
  • Jerrick Mc Kinnon (RB) : 16 courses, 69 yards, 4,3 yards par portée
  • Adam Thielen (WR) : 9 réceptions, 97 yards
  • Eric Kendricks (ILB) : 6 plaquages, 5 plaquages assistés
  • Harrison Smith (SS) : 3 plaquages, 2 plaquages assistés, 1.5 sack, 1 INT
  • 7 pénalités pour 65 yards
  • Efficacité en 3ème tentative : 33 % (4 sur 12)
  • Efficacité en zone rouge : 33 % (1 sur 3)
  • 32 mn de possession de balle

 

Le résumé vidéo du match : Packers@Vikings

 

 

 

 

13 Comments

  1. Ouille, habituellement, quand je regarde un match ou un reportage sur les Packers, il arrive parfois que Larry McCaren me fasse mal au doigts^^, mais depuis hier soir, j’ai mal à ma Cheesehead.
    Avalanche, déluge, tsunami, armaggedon de blessures, je sais pas comment on peut appeller ça -consternation-.
    En fin de match, je me suis demandé si on avait pas fait un saut temporel en aout et si on était pas retourné en pré-saison en voyant la composition de notre O-line.
    Je voulais glisser un mot positif sur Clark et Martinez, mais mon comm’ vient de se blesser aussi, la loose.
    Randall peut être deg’ aussi, tout le monde s’en fout de son interception. A sa place, je surveillerais un peu plus ma nana quand même^^.

    Bon allez Team Callahan pour moi maintenant.

  2. J’ai pris le match au moment du fumble de Minny et de la remontée de Matthews. J’ai vu le score et je me suis dit : « Bon, Aaron va entrer et dans 2 minutes il y a 7-7 » et là c’est le drame…j’ai vu entrer Hundley.
    Du coup, j’ai cherché des infos sur le site de la NFL et j’ai vu les images de la blessure d’Aaron. A vitesse réelle, je me dis « OK, c’est l’épaule gauche, c’est le choc du plaquage en retard, il rentre en 2nde période » et puis au ralenti quand tu le vois retomber sur la main puis le coude droit et la grimace qui s’en suit, tu comprends que c’est plus grave et tu fais « PUT*** NON, c’est pas possible !!! »

    Si c’est comme en 2013 et qu’il manque 7 matchs (même si ce n’était pas son bras lanceur), il reviendra pour les 3 derniers de la saison. En finissant en 10-6, ça devrait pouvoir passer donc il faut gagner au moins 4 matchs sur les 7 (en supposant qu’Aaron fasse un 2 sur 3) et franchement avec un QB moyen, ça doit passer contre les Browns et les Bears. Ne resterait plus qu’à en choper deux contre les Ravens, les Buccaneers ou les Lions (j’ai du mal à penser à une victoire contre les Saints qui viennent de tordre la défense des Lions et les Steelers qui sont plutôt au RDV pour les gros matchs).

    Donc je sais que ce n’est pas la politique de Ted et de Green Bay mais il faudrait peut-être signer Kaepernick (même si je sais que ça n’arrivera pas). Il lui faudra un peu de temps pour assimiler un peu du playbook mais ça sera toujours mieux qu’Hundley qui essaie de s’en sortir avec un McCarthy qui ne sait pas s’adapter et qui déroule sa partition même si ça ne se passe pas bien. Dimanche, tu voyais bien que les longues passes ce n’était pas spécialement son truc à Hundley mais on s’est enferré dedans comme s’il allait par miracle sortir des passes en Rodgers Style. Au final, il a multiplié les interceptions.
    Et puis Montgomery pour débuter ! WTF !! En plus, il vendange un TD où il est tout seul. Tu as l’impression que le ballon arrive trop vite pour lui (ou qu’il veut réceptionner et se retourner en même temps).

    On s’est parfois bien fait enrhumé en défense mais là il n’y avait pas l’attaque pour rattraper le coup. Encore des percées pleins centres, des mecs qui défendent à 1 yard (coucou Randall) du receveur et des plaquages foireux. Heureusement que Martinez était un peu partout.
    Bon les arbitres ont eu quelques décisions incompréhensibles (notamment sur la passe de Keenum qui touche le sol avant la réception) mais quand même !
    Franchement, avec un peu plus d’adaptation du playbook et une défense un peu plus sérieuse sur quelques actions, c’était un match prenable même avec Hundley (on passe pas loin de rentrer à 14-14 à la mi-temps mais après c’est le trou noir en attaque et Minny peut se contenter des quelques FG qu’on leur laisse).

    J’ai lu que McCarthy disait qu’Hundley était son QB : c’est dur d’être à 4-2 et de se dire que la saison est presque morte !
    Perdu pour perdu, s’ils ne veulent pas de Kaep, qu’ils filent sa chance à Callahan.
    Team Callahan moi aussi.

    PS : Désolé pour la longueur du message, il est à la « longueur » de ma déception à chaud 🙂

  3. Bonsoir,

    Je veux pas être pessimiste, mais j’ai bien l’impression qu’on vient de perdre les Playoff.
    Après pour le match, Martinez ennoooooooorme, Clark pareil et…. ben non rien. Je suis juste triste.

    Après y a des truc que je comprend pas, Jones fait un match de Mutant la semaine dernière et McCarthy nous remet Montgomery qui pour moi manque de fondamentaux sur le poste de RB.
    Pour ce qui est de Hundley, ben franchement on sent le grand vide derrière Godgers et la fin de saison va être longue, surtout derrière une Offensive Line décimé.

    Je vais oser prononcer un mot interdit, ne m’en voulez pas:  » TANKING???? »

  4. Comment dire ? Bon c’est la merde !!!
    Inutile de revenir sur ce match à oublier, mais que l’on ne pourra pas oublier à l’heure d’ouvrir les cadeaux au pied du sapin de Noël, car j’ai bien peur que le père Noël colorisé en pourpre cette année va nous oublier sur le bord de la route avant les playoff !
    Le coupable Barr, et son placage a retardement, et de plus, appuyer. Le même qui quelques actions plus tard à asséné un coup de casque gratuit à Cobb sur le bord du terrain ! Oublions ce sale type !
    Pas sûr que Aaron l’oublie celui là, et nous plus !

    La question que l’on se pose tous maintenant, c’est Aaron est-il out pour la saison ou peut t’il revenir ?
    Dans 10 semaines pour les deux derniers match me paraît faisable, ou bien dans 13 semaines pour les playoff ? On verra !

    Maintenant on a son backup, Brett ! Malheureusement il ne s’appelle que Hundley !
    Qu’espérer de cette illustre inconnu qui porte le numéro de Don Majik Man Majkowski, rien de Majik j’en ai bien peur !
    Peut-il nous fair gagner quelques matchs sur les 10 restant, bien sur que oui ! D’autre bien plus mauvais que lui l’ont fait ! Dimanche sera le révélateur, imposture ou pas ! En tous cas il doit ce dire qu’il n’a pas le droit de perdre au Lambeau, et est dans l’obligation de gagner les cinq match à la maison !

    Ce qui m’ennuie le plus sans Godgers, au delà de ce dire que la saison est sans espoir, et le Super Bowl une illusion, c’est le spectacle ! Le spectacle au quel ce génie nous a habitué depuis 10 saisons !
    Et moi encore plus que les autres, car en plus du champagne Rodgers, j’ai mangé du caviar Favre pendant 15 saisons, qui lui n’a jamais eu besoin de backups, puisqu’il était invulnérable avec ses 298 matchs consécutives, n’est ce pas Mr Doug Peterson ! Il s’est

    Seulement voilà, pour aider ce jeune débutant il va falloir quatre choses !
    Un, qu’il élève sérieusement son niveau de jeux, deux que l’Avalanche de blessures s’arrête maintenant, trois, que McCarthy se sorte les doigts, et quatre que Capers sorte de sa cabine, d’où il s’est endormi il y des années de ça, pour motiver sa défense !
    Notre salut pourrait passer par une grosse défense énorme à chaque match, en est telle capable ? On verra dimanche, affaire à suivre.
    Le rideau est tombé sur le plaisir et le spectacle Aaron Rodgers, c’est bien dommage pour tous le monde

    Une dernière chose, je le souvenir qu’en 1990 Phil Simms, le QB stars des Giants, c’était casser la jambe l’or de la 14eme semaine, et que son backup, l’illustre inconnu Jeff Hostetler, était rentré en jeux pour gagner à la surprise général six matchs de suite, dont le fameux Super Bowl contre les pauvres Bills de Scott Norwood ! Espoirs espoirs..

  5. Moi je suis Team Taysom Hill.
    Ah, on me dit dans l’oreillette que les Saints l’ont piqué sur le practice squad des Packers. Damn it !

    C’est dommage qu’il y ait eu cette rupture mentale après la blessure car vraiment il y avait la place pour la victoire avec Hundley.

    Côté QB, tout le monde se demandait pourquoi on avait « trade up » en 2015 pour un QB, bah pour ce moment-là. 3 ans à attendre, au moins, il connait le playbook et le système de jeu sur le bout des ongles.
    je comprends pas la hype autour de Kaepernick, tout le monde a oublié qu’il avait perdu son poste de starter aux 49ers au profit de Gabbert ! Ce joueur flashait tant qu’il courait avec la balle sous Harbaugh, à partir du moment où il a dû jouer en « pro-style », il a été imprécis.

    Le match de dimanche contre les Saints sera un gros test. Certes, ils ont gagné sur un gros score mais 5 turnovers dont 3 pick-6, leur défense a marché sur l’eau comme jamais. Et puis les Saints ne sont pas les mêmes hors de leur dôme. C’est un vrai test dont j’ai hâte de connaître le résultat.

  6. Tu as parlé de ceux dont on ne parle pas. ^^

    Pour moi, c’est Never ever Tanking. Pourquoi ? Car l’objectif du tanking, c’est d’obtenir un haut de choix de draft. Or, qu’est-ce qui garantit que ce haux de draft soit le messie à son poste. Outre la possibilité d’un bust, il y aussi le risque de blessure. Et donc, tu peux te retrouver à avoir sabordé une saison pour un joueur inutile ou blessé. No way !

    De plus, les joueurs ne veulent jamais cela car il en va de leur valeur marchande. Et puis, dans l’intérêt de l’équipe, jouer à fond permet d’affiner ses tactiques et son carnet de jeu.

    Ce qui est plus plausible, c’est de lâcher le dernier ou les 2 derniers matchs pour gagner quelques choix dans la draft quand on voit le coût d’un « trade up ».

    Mais dans la cas présent des Packers, on ne peut pas parler de tanking alors qu’on est à 4-2 !
    Les premières de Favre et Rodgers étaient vraiment pourries également. Je veux croire que Hundley fera mieux que ce qu’il a montré dimanche.

  7. Rupture mentale, je ne sais pas trop, bon c’est vrai que Minny n’a pas forcément super appuyé en 2nde mi-temps mais au final, la défense ne leur laisse que des FG malgré quelques trous d’air. Je pense notamment aux 2-3 placages ratés sur l’action où le ballon touche le sol avant la réception, je râle sur l’arbitre mais si les plaquages ne sont pas loupés on n’en parle pas, Minny punt et le score reste à 17-10 (de mémoire) ce qui est rattrapable.
    J’ai surtout l’impression qu’on n’a pas joué avec les « qualités » ou plutôt les « forces » d’Hundley sur les drives d’attaque en insistant trop sur les réceptions longues et les courses de Monty qui s’empilait plein fer sur la défense. J’ai eu l’impression qu’Hundley subissait totalement des actions qui n’étaient pas taillées pour lui. C’est sûr qu’on peut mieux faire pour lui donner plus confiance.

    Pour Taysom Hill, je n’ai même pas abordé le point vu qu’il est avec les Saints 🙂

    Par contre pour Kaepernick, je te trouve dur.
    C’est sûr ce n’est pas un TOP 8 QB mais c’est un QB sérieux, capable de faire de bons matchs. L’année dernière, il perd sa place en début de saison mais il la retrouve au bout de 4 ou 5 matchs et malgré la saison de loose des 49ers, sa saison est pas dégueu : 16TD – 4INT et un rating de 90.7. Je suis d’accord que ce n’est pas exceptionnel mais je pense que beaucoup de QB aimerait avoir un rating comme ça. Au final, en 12 matchs, il finit 17e au rating 2016 donc avec quelques matchs de plus il fait TOP 15. Après, si tu enlèves la saison 2015 où il a vraiment été en dessous (mais rare sont les QB qui n’ont pas une mauvaise saison), je me répète mais il fait la carrière d’un QB sérieux (entre TOP 10 et TOP 15)
    Après, si tu penses qu’Hundley est TOP15 des QB NFL, j’arrête de trouver de arguments 😀

    Je te rejoins complètement sur le fait que le test de dimanche contre les Saints sera révélateur de ce que l’on peut espérer pour la suite de la saison (et aussi sur le fait qu’il ne faut pas tanker !!).
    On verra le mental d’Hundley et le mental de l’équipe.

  8. Slt à tous, je vais faire une réponse groupée à vos comm’.

    Hundley mérite sa chance, au moins sur plusieurs matchs, je suis pas optimiste pour lui surtout avec l’état de notre ligne, mais s’il se montre incapable de mener notre off, j’espère qu’on donnera sa chance à Joe Callahan, qui a peut être moins de talent pur que Hundley, mais un meilleur mental, plus de sang froid.
    J’ai moi aussi pensé à Taysom Hill depuis dimanche, et je mettrai bien une pièce sur le fait de le voir débarquer dans quelques semaines. En plus les Saints, qui ont 3 QB sur le roster débarquent dimanche, de quoi faciliter les discutions. Je crois qu’on a des tours de draft de compensation en réserve, de quoi faciliter un trade, je dis why not, après ce qu’on a vu cet été, Hill dans un style d’off « NCAA », ça me paraît une bonne option pour aller chercher quelques victoires d’ici la fin de saison, ou au moins voir du jeu!
    Kaepernick? non merci, économiquement et sportivement hors sujet.

    Le tanking, sorry, c’est pas ma philosophie, je comprend la logique, mais non, je ne peux me résoudre à souhaiter voir perdre mon équipe.
    On va peut être perdre quand même la plupart des matchs restant, mais tant que c’est avec honneur et combativité, je suis ok avec ça.

  9. Pour Hundley, je sais pas comment jouer avec ses qualités, vu que je l’ai jamais trouvé transcendant. ^^

    Le plan de jeu à appliquer est celui qu’ont utilisé les Vikings avec Keenum : d’abord un jeu de course puis des play action, et au niveau des passes : on s’appuie sur les TE et des slant pour les WR. Quelque chose de pas compliqué.

    Pour le ballon qui touche par terre, j’ai ragé que Mc Carthy n’ait pas challengé. Mais je pense qu’il ne voulait pas utiliser son dernier challenge de la partie, mais c’était bien à ce moment-là qu’il fallait le faire.

    Kaepernick, je peux pas parler sur 2016 où j’ai pas souvenir de ses prestations. C’est sûr que les chiffres que tu apportes sont bons. Par contre, un rating, c’est une moyenne, donc des matchs de + n’augmentent pas forcément son classement. 😉

    Je me souviens bien de 2015 où il balançait des saucissons. Il ne bénéficiait plus du coaching de Harbaugh et des courses de Gore. C’est le genre de QB à qui il faut un bon jeu au sol pour être libéré, ce qui est valable pour bcp de QB moyens. La force de Kaep’ pour moi réside dans ses jambes et la read option qui nous avait tant de mal en 2012 et 2013. Et c’est pas vraiment le système de GB, loin de là.

    De toute façon, il est impensable que GB ne mise pas sur Hundley. Ce serait nier le travail qu’ils font avec lui depuis 3 ans, et donc leurs qualités de coaching. Ils vont pas se dire « ça fait 3 ans que le travail fait avec Hundley ne vaut rien, misons sur un QB extérieur car on est des branques ». ^^

  10. @GBPF : Je te réponds là parce que je crois qu’on est arrivé au bout des « Répondre » sur notre discussion 🙂

    Je suis d’accord avec le plan de jeu pour dimanche. Rien de compliqué, de la simplicité, de la sureté pour lui donner confiance (à Hundley) et qu’il puisse utiliser la semaine de BYE pour renforcer sa confiance et ses automatismes sur les systèmes de jeu (en sachant qu’il va jouer vu que ce n’est pas la même chose de s’entraîner en sachant que tu vas cirer le banc).

    Un dernier mot sur Kaep : bien sûr que le rating ne s’incrémente pas automatiquement avec les matchs 🙂
    Mais je suppose juste qu’en jouant au même niveau sur 16 matchs au lieu de 12 il aurait pu grappiller quelques points (surtout quand tu vois qu’il a ce rating en n’ayant qu’une victoire en douze matchs).
    @Chambertin21, je ne suis pas sûr qu’il soit trop gourmand financièrement vu qu’il est en rade d’équipe. Pour le coté sportif, je ne sais pas trop, je n’ai jamais été un grand fan de Kaep (surtout avec les défaites de 2012-2013 😉 ), je le trouve solide ce qui est déjà pas mal par rapport à certains QB mais j’ai l’impression qu’il paye des trucs dont tout n’est pas de sa responsabilité (les mouvements du roster, les changements d’entraîneurs, de stratégie…).

    Bon le dernier mot a été long et de toute façon McCarthy l’a dis, il n’a pas investi 3 ans sur Hundley pour que dalle 🙂

    J’ai vu qu’Aaron devrait se faire opérer donc ça sent la fin de saison quoiqu’il arrive.
    Mais quoiqu’il arrive, pas de tanking ! Du panache, de l’audace et tant pis si ça ne passe pas !!!

  11. Je comprend que le TANKING peut rebuter et n’offre aucune garantie. C’est sur que c’est peut etre tot pour l’évoquer.
    Honnetement j’espère me tromper sur Hundley. Ce qui m’inquiete beaucoup plus c est que c’est Hundley derrière une OL décimée.
    Hundley sous Pression????? J’ai comme un doute.
    J’évoquais aussi le TANKING car Godgers à 34 ans et que tout doucement le temps va compter dans la quete d’un nouveau Superbowl.
    Supposons qu’on tank et qu’on récupère de bons choix de draft, ca permettrait de choisir des joueurs a fort potentiel, de les développer sur 2 ou 3 ans et d’avoir une équipe de superbowl lorsque godgers aura 37 ans.
    Au dela du problème du vide derrière Rodgers, je continu a penser que notre QB est l’arbre qui cache la forêt, et qu’on a des lacunes.
    Meme si on a draft KING, nos CB reste faibles. Matthews et perry sont moins tranchants, faut-il penser à leur suite???
    Quel QB remplacant pour éviter la Rodgers dependance?

    Bref toutes ces raisons me font penser que le Tanking permetrait de combler ces lacunes.
    Après j’avoue que j’ai évoqué ca sur le coup de la déception, c’est peut etre tot pour en parler, laissons sa chance a Hundley et croisons les doigts.

  12. La grande famille de la communauté française des Packers te pardonne 🙂

  13. Il paraît effectivement qu’il aurait baissé ses prétentions salariales, mais bon, rumeurs, rumeurs…
    Par contre 10M, c’est plus ou moins le tarif pour pour un QB veteran ex starter (Cutler aux dolphins et Fitzpatrick aux Jets l’année dernière c’était à peu près ça), donc en ce sens, il demande pas trop mais ce sera tjrs trop pour GB.
    J’aime pas les 49ers, mais vraiment pas^^, pour autant oui Kaep’ avait des qualités dans son style et avec un playbook adapté alors comme toi, j’ai franchement rien compris ce qu’il s’est passé chez eux lors de la dernière année de Harbaugh, les 49ers auraient voulu saboter l’équipe, ils s’y seraient pas pris autrement.

    PS: A priori, Rollins sur IR pour faire de la place à Callahan, ça sent le sapin pour sa carrière à GB. Qui s’en plaindra^^? Et y aura-t’il une franchise pour lui donner une autre chance? (nan pas les Browns, les pauvres, ils ont pas besoin de ça!)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.