Week 4 ~ GB – CHI : Des ours vite piégés

Green Bay Packers – Chicago Bears :  35 – 14

1478847-quart-packers-aaron-rodgers-12

Beaucoup de blessés avant le match, beaucoup de blessés pendant, et pourtant, les Packers ont disposé facilement des Bears, grâce notamment à une entame de match catastrophique de Chicago qui a fait perdre beaucoup d’intensité à la rencontre.

LE « SUICIDE » DES BEARS EN PREMIÈRE MI-TEMPS

Les Packers ont la balle en main au coup d’envoi. Leur ligne offensive est inédite : Taylor (LT) – Patrick (LG) – Linsley (C) – Evans (RG) – Mc Cray (RT). Elle fait craindre le pire car il n’était pas prévu que Mc Cray et Patrick jouent cette saison et Lane Taylor, habituellement LG, joue pour la 1ère fois de sa vie LT !

Alors, le plan de jeu s’adapte. Formations à 3 tight-ends, passes courtes, utilisation massive du coureur Ty Montgomery. Et ça marche, après un drive de 75 yards, touchdown de Davante Adams sur un petit parcours intérieur de 5 yards. (7-0)

Balle aux Chicago Bears, tout le monde attend une course qui est l’atout n°1 de Chicago avec le duo Howard-Cohen (voir la présentation du match dans « Echauffement »). Hé non, c’est une feinte.. mais la ligne offensive Bears prend l’eau. C’est Clay Matthews (OLB) qui en profite pour déborder le tight-end et causer le fumble du QB Glennon. Jake Ryan (ILB) se jette sur le cuir, GB récupère la balle sur les 3 yards adverses ! Vidéo fumble Glennon. Ni une, ni deux, Rodgers refait un copier-coller du 1er TD, mais cette fois avec Randall Cobb (WR). Après 6 mn de jeu, 14-0.

59cdb419c7e57.image

En sackant Glennon (n°8), Clay Matthews force le fumble que va recouvrit Jake Ryan (casque à visière noire)

On continuait dans le « festival » Bears. Le Centre Cody Whitehair était peu inspiré. Alors que les Bears étaient position de rentrer un FG de 3 pts, d’un premier mauvais « snap » allait suivre une balle lancée… directement dans les jambes du QB Glennon. La balle rebondissait directement vers la défense Packers. Blake Martinez (ILB) recouvrait.

GB aurait pu couler définitivement Chicago mais une déconcentration de Jordy Nelson empêchait le gain d’une trentaine de yards sur 3ème tentative. Auparavant, Ty Montgomery (RB), auteur d’un bon début de match, se blessa aux côtes. Jamaal Williams (RB) le remplaça mais je crois que le rookie de Brigham Young a oublié le « cutback » (« crochet ») de son vocabulaire, ne faisant que s’empiler derrière ses linemen offensifs…

Les Bears ne faisaient plus de bêtises, peut-être grâce à un arrêt du match de 45 mn dû à un orage menaçant. Mais ils n’y arrivaient pas à la course, leur force principale. Howard (RB) s’empalait sur le mur dressé par la défense Packers avec souvent les DT Clark, Dial et Lowry alignés ensemble. Glennon faillit trouver la lumière avec une longue passe de 40 yards pour Bellamy (WR) mais Joe Thomas (ILB) effectua un sauvetage magistral.

Après cette courte accalmie, les bourdes reprenaient de plus belle à Chicago : interception de Clinton-Dix (FS) – la 1ère de l’année pour Green Bay ! – sur une passe trop forte de Glennon.

Cette fois, fini de rire, Aaron Rodgers appuyait là où ça fait mal. Après avoir bien évité la pression, il lançait une passe profonde plein champ pour Jordy Nelson qui après avoir tergiversé, échouera à 2 yards de l’en-but. C’est Aaron Jones, le coureur rookie d’El Paso, qui marquait le TD et effectuait le premier « Lambeau Leap » de sa carrière. 21-0 à 5 mn de la mi-temps. Globalement, Aaron Jones (RB) aura effectué une bonne rentrée (13 courses, 49 yards, 1 TD). Il ne paie pas de mine mais sait faire preuve de patience pour trouver l’esquisse de brèche. Avec les blessures de Montgomery et Williams, il a l’occasion de confirmer ces prochains matchs.

Chicago Bears v Green Bay Packers

Convaincante première pour le coureur Aaron Jones (n°33)

Le dernier drive de la mi-temps illustrait les points à travailler pour GB : 2 passes pour le TE Zach Miller permettait aux Bears de se rapprocher rapidement de la zone rouge. Puis, Glennon trouvait Kendall Wright (WR) complètement démarqué dans l’en-but pour un TD aisé. (21-7). L’absent au marquage était… Damarious Randall (CB). Et pour ajouter à son casier, il fut mis sur le banc en seconde période après une explication houleuse avec le staff. Ca commence à sentir le roussi pour le 1er tour de draft 2015 (sic!) d’autant plus que son remplaçant Josh Hawkins (CB) s’est plutôt mis en lumière. 21-7 à la mi-temps

FRAYEUR À LAMBEAU FIELD

Après le 1er drive de Chicago qui donnait un FG manqué, les Packers enclenchèrent la petite vitesse : on avance lentement mais sûrement. On faisait confiance à Aaron Jones (RB) qui le rendait bien. Davante Adams marquait un 2ème TD plein centre comme son précédent… mais celui-ci était annulé pour un holding inexistant de Mc Cray (RT).

Le destin est parfois cruel. Sur le jeu suivant, il recevait encore une balle plein centre mais Adams était bloqué par deux joueurs sur les 8 yards. Il n’avançait plus, les arbitres allaient siffler la fin de l’action quand Danny Trevathan (LB) commit un attentat. Il fonçait tête baissée vers la tête de Davante Adams dont les bras étaient bloqués par un défenseur. Un choc d’une violence inouïe, le protège-dents volait, et on craignait pour la nuque du receveur. Stupeur dans un Lambeau Field tout à coup silencieux. Mêlée sur le terrain car cet abruti de Trevathan célébrait alors son action déplorable. Les arbitres furent coupables de ne pas l’avoir exclu du match. La pénalité pour brutalité était un moindre mal. La NFL a depuis suspendu Trevathan pour 2 matchs pour ce geste inqualifiable. Aaron Rodgers faisait payer cash les Bears en trouvant Jordy Nelson pour le TD. (28-7) La clameur de joie sur le TD était mince, Nelson ne célébrait pas. Le score devenait presque anecdotique.

Chicago Bears v Green Bay Packers

Tous les Packers au chevet de Davante Adams

Sur le drive suivant des Bears, Glennon effectuait une nouvelle cagade : interception de Kentrell Brice (S). Balle rendue à GB, longue passe de Rodgers pour un Cobb placé en receveur extérieur et qui se jouait de Kyle Fuller (CB) pour un gain de 26 yards. La défense des Bears n’y était plus et Aaron Rodgers trouvait comme à l’entrainement Jordy Nelson complètement seul dans l’en-but. 35-7 à l’entame du 4ème quart-temps

Le match était plié. Les Packers restaient agressifs mais laissaient avancer les Bears à la course en évitant le gros gain. Certes, Jordan Howard marquait un TD à la course, mais après un drive de 9 mn. Lors de ce drive, les statistiques à la course des Bears gonflaient, eux qui n’avaient parcouru que 35 yards cumulés jusqu’alors !!! La fin du match s’écoulait tranquillement avec notamment l’entrée pour quelques jeux du QB n°2 Brett Hundley.

UNE VICTOIRE MALGRÉ UN EFFECTIF DÉCIMÉ

Le prochain match des Packers est à Dallas le dimanche 8 octobre. Que cette pause de 10 jours va faire du bien ! En effet, se sont rajoutés à liste des blessés les coureurs Montgomery et Williams, le linebacker Joe Thomas et bien évidemment Davante Adams (WR) dont on espère pouvoir revoir le n°17 avant la fin de saison, lui pour qui j’ai eu un instant peur pour sa carrière de joueur NFL.

Quand on sait qu’en plus de ces joueurs perdus en route, GB jouait sans ses OT titulaires, ni son maître de la défense Mike Daniels (DT). Les Packers peuvent raisonnablement envisager des jours meilleurs. Mieux vaut accumuler les blessures mineures en ce moment qu’à la période charnière de décembre-janvier.

En tout cas, chapeau bas à la ligne offensive inédite (et qu’on ne reverra sans doute plus jamais) avec en LT Lane Taylor qui n’avait tout simplement jamais joué LT et un LG non drafté qui effectuait son 1er match NFL. Même si le plan de jeu était adapté, l’OL n’a concédé que 2 sacks, et en face, ce n’était pas des manchots.

Mention spéciale à Justin Vogel. Le punter, s’il continue sur cette voie, va devenir un des meilleurs à son poste. Après un premier punt mammouth de 62 yards, il s’en tire avec une moyenne de 46,2 yards. De plus, il oriente très bien son tir sur un côté (le droit) du terrain. Soulignons également qu’il n’y eut pas d’accroc sur les transformations de TD alors que Taybor Pepper jouait son 1er match de titulaire au poste de long snapper.

Même si les Chicago Bears se sont tirés plus d’une balle dans le pied, savourons cette victoire qui fait prendre le leadership à GB dans cette rivalité, pour la première fois depuis 1932 ! GB a su profiter des erreurs de l’adversaire, a su contrôler avec une équipe à qui il manque quelques pièces maîtresses. Les Packers ont un prometteur bilan de 3 victoires et 1 défaite pour ce premier quart de saison (déjà !).

LES STATS

CHI

 

Green Bay :

  • Aaron Rodgers (QB) : 18/26 à la passe, 179 yards, 4 TD
  • Aaron Jones (RB) : 13 courses, 49 yards, 1 TD
  • Jordy Nelson (WR) : 4 réceptions, 75 yards, 2 TD
  • Ha-Ha Clinton-Dix (S) : 8 plaquages, 1 INT
  • Clay Matthews (OLB) : 3 plaquages, 1 sack, 1 fumble forcé.
  • Avec ce 75ème sack en carrière, Clay Matthews devient le meilleur sackeur de l’histoire des Packers (les sacks n’ont été pris en compte statistiquement qu’à partir de 1982)
  • Efficacité en 3ème tentative : 50 % (7 sur 14)
  • Efficacité en zone rouge : 100 % (5 sur 5)
  • 7 pénalités pour 55 yards concédés

Chicago :

  • Mike Glennon (QB) : 21/33 à la passe, 218 yards, 1 TD, 2 INT, 2 fumbles
  • Jordan Howard (RB) : 18 courses, 53 yards, 1 TD
  • Kendall Wright (WR) : 4 réceptions, 51 yards, 1 TD
  • Leonard Floyd (OLB) : 3 plaquages, 1 sack
  • 4 turnovers
  • 8 pénalités pour 62 yards
  • Efficacité en 3ème tentative : 41 % (5 sur 12)
  • Efficacité en zone rouge : 100 % (2 sur 2)

 

Le résumé vidéo du match : Packers vs Bears

 

 

 

11 Comments

  1. Go Pack Go ! Voilà par quoi j’avais envie de commencer, tant qu’avec un un tel effectif décimé, remanié, décomposé, recomposé, mais plein de courage les Packers nous on fait plaisirs !
    Grosse pensée pour Adams, la blessure est monnaie courante dans la NFL, mais injuste et inadmissible dans de tels conditions.
    Attentat, est le mots exact pour qualifier un geste presque mortel, en tous cas inconscient des risques qu’il pourrait engendrer, pour le reste de la vie de sa victime.
    Trevathan, le coupable à pris deux match, espérons que cela le fasse réfléchir a son coup de folie, dans une NFL qui ne veut plus voir ce qui a fait sa gloire durant tout le vingtième siècle !

    Mentions spécial au staff, que l’on n’hésite pas à critiquer ici, et qui a fait preuve d’imagination pour la ligne, qui arrive au quart de la saison avec un bilan de 3-1 et qui doit composé chaque weekend avec une avalanche de blessures.
    10, le nombre de jours de repos bien mérité pour pensée tous les bobos dont soufre pratiquement l’effectif au complet.
    10 jours aussi pour certain pour ce remettre au niveau de leurs salaires, 10 jours aussi pour que Randall et Rollins ce dise que maintenant on va plutôt ce mettre sur le bord du terrain, pour observer et essayer de comprendre comment fait un cornerback pour performé en NFL !

  2. C’est quand même plus facile quand on démarre le match dès le 1er quart temps et que lorsqu’on remporte le toss, on file le ballon à Aaron et pas à l’équipe d’en face !
    L’attaque a été sérieuse, appliquée et la défense a fait monter ses stats d’interception comme presque à chaque fois face aux Bears (Glennon / Cutler, même combat 🙂 ).

    Je rejoins le commentaire précédent pour dire qu’avec le nombre de blessés le staff s’est bien adapté en plaçant notamment Lane en LT.
    Je suis également d’accord sur le fait qu’Aaron Jones a montré de belles choses, il a bien profité des blocs et bien senti les espaces s’ouvrant devant lui ce qui manque parfois (souvent dirait Davidbrillac 🙂 ) à Ty.
    J’espère que Randall a définitivement réservé sa place sur le banc, dans un match où les receveurs adverses ne faisaient pas de miracles (loin de là), il a encore réussi à montrer qu’il n’a rien d’un CB titulaire en lâchant le marquage (et encore je ne parle pas de ses glissades foireuses ou de sa couverture qui est plus que douteuse).

    Je n’ai pas vu le match en direct (milieu de la nuit oblige 🙂 ) mais j’ai eu froid dans le dos sur l’attentat de Trevathan sur Adams (et pourtant j’étais prévenu). Je trouve qu’avec seulement 2 matchs il s’en sort bien, pour moi ça aurait mérité 4-5 matchs minimum (j’allais dire comme Burfict suite au match de pré-saison contre les Chiefs mais sa suspension a été réduite à 3 matchs donc je suis à coté…). Mais pour moi, la NFL aurait dû envoyer un signal fort pour montrer que ce type de geste n’a plus sa place aujourd’hui.
    J’espère qu’Adams se remettra et pourra revenir rapidement. L’attaque aérienne est plus efficace et plus « imprévisible » lorsqu’on a nos 4 premiers WR (Nelson, Cobb, Adams & Allison) disponibles.

    10 jours de repos avant d’affronter les Cowboys ça ne sera effectivement pas de trop pour récupérer et éventuellement voir certains blessés sortir de l’infirmerie (Mike Daniels, David Bakhtiari,…) . J’ai l’impression que les Boys sont prenables en ce début de saison même si ça sera dur à Dallas.

    Go Packers GO !

  3. Au delà de la victoire et du bilan de 3-1, je retiens 2 points très positifs après ce match.
    Comme David, je tiens à féliciter l’initiative du staff de faire glisser Lane Taylor en LT, il a été impressionnant pour un gars qui n’avait pris qu’un seul snap à ce poste en université. J’hésite jamais à tailler, mais quand ils font du bon taf, faut aussi le souligner.

    Ensuite, il aura fallu du temps, mais enfin, on a mis sur le banc Randall et Rollins, Rollins depuis le match d’avant et Randall à la mi-temps avec les conséquences que l’on connait en sideline.
    Avant la draft, je les avais enterré, souhaitant qu’ils passent au plus bas de la depth chart, puis j’ai assoupli mon jugement en espérant qu’on puisse leur trouver une utilité dans le slot, je me trompai.
    Ces 2 joueurs ont des qualités, mais elles sont annihilées par des prestations régulièrement très inférieures au standard NFL. ils sont juste pas au niveau et Randall, dont McCarthy a juste dit qu’il « devait grandir » est humainement un petit môssieur, faut lire ses interviews, il se prend pour ce qu’il n’est pas et n’a pas peur de mettre en avant ses blessures pour excuser ses prestations.
    Plus vite on aura tourné la page avec ces 2 là, mieux on se portera.
    Et puis ils ont encore du bol que Herb Waters se soit blessé avant la saison, celui là aussi leur aurait passé devant.

    L’affaire Randall m’aura permis d’apprendre que Capers ne choisi pas quels CB aligner sur un match, il laisse cette responsabilité au CB Coach, Joe Whitt Jr… et moi qui pensait naïvement qu’il s’agissait de décisions collégiales, prises en concertation… -Perplexité-

    Bon rétablissement à Adams, j’ai moi aussi eu très peur devant mon écran, 2 matchs pour Treviathan, c’est juste une mauvaise blague, et il a fait appel en plus.
    Go Pack Go

  4. Comme tu dis :p

    Et pour le staff, on a déjà noté que leur problème était de ne souvent réagir que le dos au mur, ce qui semble s’être vérifié cette fois encore… Pour R&R, j’espère les voir le moins possible contre DAL sinon on va encore relancer Dez Bryant en fantasy !
    Une chose incroyable, c’est que Rodgers se trouve en tête des TDs marqués à égalité avec un Brady (10 unités) qui gonfle ses stats en jouant jusqu’à la dernière seconde grâce à sa D passoire (plus de 400y accordés par match). GB est aussi l’équipe la plus productive en RZ, ce qui semblait très loin il y a 2 ans encore. Il nous manque juste un top CB pour gêner les top WRs de la ligue. Il se trouve peut-être chez nos jeunes mais il y a encore du taf…
    On a aussi bénéficié de pas mal de flags et j’avoue que l’arbitrage, en particulier à domicile, fait vraiment pencher la balance cette saison donc il va falloir être vraiment fort à l’extérieur et mettre la pression d’entrée pour ne pas sombrer contre des équipes compétitives.

    Les Packers ont du potentiel (comme chaque année) mais traînent leurs blessures certains choix (y compris de draft) comme des boulets. Espérons juste qu’on a vu le pire en septembre et que les choses iront de mieux en mieux !
    On a quand même réussi à mettre Glennon sur le banc avec ce match ce qui n’est pas un mince exploit (on rappelle que Fox « aimait ce qu’il voyait » de son QB à la MT hahaha). On verra si Trubisky ets toujours là au match retour mais sauf blessure, je pense que oui (même si Sanchez m’irait bien aussi :p) !
    Pendant ce temps, les Vikes capotent eux aussi à cause des blessures, plus particulièrement des genoux, serait-ce la malédiction Bradford ? Comme on le disait pour plaisanter sur le chat, MIN devrait drafter « Knee Surgeon » en premier pick pour la draft 2018 !

  5. Je te rejoins notamment sur la suspension (2 matches c’est minimum syndical et sans l’outrage autour de la non-éjection, je pense que la NFL s’en lave hypocritement les mains !). Ce n’est pas au même niveau mais on oublierait presque que Vogel a ramassé aussi sur un roughing the punter flagrant ignoré par les refs pour une « tipped ball » totalement imaginaire/impossible avec ralenti en replay sur l’écran géant du stade dans la foulée !!!

    Et oui DAL est prenable ! Ils ne sont plus aussi forts que l’an passé et l’effet de surprise du duo rookie ne joue plus. DAK fait des erreurs et Dez est moins tranchant alors espérons en profiter dans un stade qui nous réussit bien ces derniers temps 🙂 .

  6. Quand on les avait drafté, j’avais été comme tout le monde « WTF » pour R&R mais j’avais essayé de comprendre et je m’étais dit pourquoi pas, la première saison de « Remballe » ayant au final été prometteuse. On espérait un duo de « ball hawks » et je les ai soutenus tant que j’ai pu, acceptant le fait que blessures et trou noir de seconde année puisse justifier des prestations médiocres et même pires.

    Mais comme pour Adams (je ne voulais pas qu’on le vire mais qu’on le mette juste sur le banc car le pauvre n’y était plus l’année de tous ses drops), et Janis dans le sens opposé (qu’on lui donne juste sa chance), il y a un moment où il faut arrêter les frais et c’est sans doute maintenant.

    Je pense quand même qu’on risque de les revoir après la bye… Notre staff (qui a ses qualités malgré son fonctionnement byzantin comme tu le soulignes :D) va sûrement essayé de les « relancer » contre des adversaires « jouables » et ça risque encore de mal finir. Mais si ça peut nous permettre de tourner la page avant les POs et la prochaine draft… Je devrais d’ailleurs commencer à regarder les top CBs pressentis pour 2018 hin hin !

  7. Suspension réduite à un match en appel… C’est juste une blague…
    La décision est motivée par le fait que Trevathan n’ai jamais fait de geste de ce type là dans le passé. Et alors ? Faut attendre qu’il blesse gravement (genre paralysie) un joueur avant de lui coller une suspension digne de ce nom ?

  8. Aussi atterré que toi par la nouvelle. Mais totalement en adéquation avec l’hypocrisie d’une grande instance comme la NFL qui annonce faire de la sécurité des joueurs sa priorité et se permet de produire des décisions comme celle-ci..

  9. Du moment qu’on ne les voit plus en playoff, R&R, ça me va. Ils continueront à jouer en ST, voire dépanner de temps en temps, mais faut pas plus, on a de quoi mieux faire avec House, King et Hawkins, + Burnett dans le slot et Jones en nitro-LB, ça me paraît être la meilleure formule.

    Tu as dû voir ce weekend 2 de nos anciens DB, Casey et Micah brillent sous d’autres cieux…On aurait pu allonger la monnaie pour Hyde, dommage.

    Et sinon, on a du monde en visite ces jours-ci, en Oline mais aussi un « petit » Daniels. Je me rends pas bien compte du niveau en Arena-league-tout-ça, tu en penses quoi? Il a une chance de faire partie du roster?, même en PS, ou c’est pour faire plaisir à Mike?^^

  10. Vous croyez que les Packers exerceront au printemps prochain l’option de la 5ème année de contrat de Damarious Randall, eu égard à son 1er tour de draft ? 😀 🙂

  11. Oui, avec un briquet allumé 😀 !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.