Échauffement Week 4 : GB – CHI

Green Bay Packers – Chicago Bears

packersbears_400x225

On ne chôme pas en NFL. 4 jours après sa victoire en prolongations contre les Bengals, les Packers remettent le couvert à domicile pour leur match du jeudi soir contre le vieux rival : les Chicago Bears. Dans la rivalité la plus ancienne de la NFL actuellement à égalité parfaite, les Packers peuvent repasser historiquement devant les Bears s’ils gagnent demain soir. Mais ce ne sera pas chose facile !

IL COURT, IL COURT LE NOURSON…

Oh oui, il court ! Ou plutôt ils : Jordan Howard, joueur de 2ème année, et Tarik Cohen, rookie, forment un des meilleurs duos de coureurs de ce début de saison avec la paire des Titans du Tennessee Murray-Henry et celle des Broncos de Denver Anderson-Charles. Ainsi, les Bears sont la 3ème équipe NFL en terme de yards parcourus à la course (5 yards par course !).

Cette aisance à la course résulte également d’une ligne offensive au-dessus de la moyenne : Bobby Massie et Charles Leno sont d’honnêtes Tackles capables du bon comme du mauvais. Mais à l’intérieur, autour du convenable Cody Whitehair, gravitent deux des meilleurs gardes de la NFL : l’ex-Packer Josh Sitton à gauche et Kyle Long à droite.

Pourtant, Josh Sitton (LG) a été absent dimanche dernier face aux Pittsburgh Steelers (finaliste AFC 2016 tout de même) et sera probablement absent ce jeudi. Mais malgré cette absence, les coureurs Bears ont pu courir 3,9 yards en moyenne contre les Steelers… avant le 1er contact !

Bref, le front-7 aura fort à faire avec ce jeu de course sur lequel les Bears vont s’appuyer tout au long du match. Problème, Mike Daniels sera encore probablement absent. Les DT Kenny Clark, Dean Lowry et Quinton Dial devront bloquer l’intérieur tandis que Blake Martinez (ILB), Morgan Burnett (SS) et Josh Jones (S) devront grâce à leur vitesse couper les extérieurs.

La clé du match est là : si les Packers limitent les Bears à un niveau décent à la course, disons 100 yards pour le fougueux duo, alors la victoire ne devrait pas être loin car le jeu de passe de Chicago est pour l’instant atone (27ème NFL).

Le QB Mike Glennon n’est pas exemplaire mais il n’est pas aidé par un corps de receveurs terriblement orphelin de Jeffery (WR) parti à l’intersaison à Philadelphie. Les WR Bears sont une usine à « drops » (réceptions manquées), la cible la plus sûre restant le TE Zach Miller.

Bref, vous l’avez compris, pour la défense Packers, ce sera « stop the run » ! Les lignes secondaires devraient jouer beaucoup plus près de la ligne de mise en jeu que d’habitude pour annihiler les courses Bears et les petites passes de Glennon.

Les Packers, 7ème défense à la passe NFL en terme de yards concédés (oui, oui, vous avez bien lu !) devraient conserver leur rang face à Glennon. 21ème défense NFL contre la course, les Packers devront se surpasser à ce niveau face à un sacré challenge.

59c82981ddce0.image

Le petit coureur rookie Tarik Cohen (1,68 m) est un véritable feu-follet

COMMENT ATTAQUER SANS LIGNE OFFENSIVE ?

Une incroyable cascade de blessures a mis sur la touche.. les 5 meilleurs Tackles de GB (Bakhtiari – Bulaga – Spriggs – Murphy – Barclay). Car il semble que le mince espoir de voir Bakhtiari (LT) jouer ce soir se soit envolé en fumée.

Avec vraisemblablement comme titulaires aux postes de LT et RT un joueur qui n’avait pas passé la « coupe » des 53 (Adam Pankey) et un guard remplaçant (Justin Mc Cray), Aaron Rodgers devra faire preuve d’ingéniosité pour éviter la pression d’un front-7 performant constitué d’Eddie Goldman (DT), Akiem Hicks (DT) et Leonard Floyd (OLB), même si celui-ci n’est que 20ème NFL au nombre de sacks. Mais nul doute que ce chiffre devrait gonfler jeudi soir.

floydpackers

On espère que Floyd (n°94) ne sackera pas Aaron Rodgers ce jeudi soir

Ce front-7 est en fait beaucoup plus efficient contre le jeu de course (8ème NFL) que contre le jeu de passe (22ème NFL). Ca tombe bien, le jeu de course, ce n’est pas vraiment la force de GB, loin de là. 29ème équipe NFL à la course, les Packers n’ont pas encore bénéficié d’une seule course conséquente. Même si Montgomery (RB) est de quasiment tous les snaps, il sera encore plus utilisé comme soupape à la passe et 6ème membre de ligne offensive compte tenu du contexte du match.

S’ils n’arrivent probablement pas à établir un jeu de course, et sans une ligne offensive qui permet à Rodgers de danser des secondes entières, le plan de jeu devra utiliser des jeux à la passe simples et surtout rapides.

Les Tight-Ends auront donc une importance cruciale. Avec Bennett, Kendricks et Richard Rodgers, GB a du matériel sous la main et devra l’utiliser, à la fois pour des réceptions proches et aussi pour bloquer les pass-rushers Bears.

Avec des lignes secondaires Bears moins tranchantes, surtout avec la récente blessure du safety Quinton Demps, Aaron Rodgers tentera d’allumer le feu comme il sait si bien le faire (les Packers sont la 2ème attaque NFL à la passe ; oui, oui, là encore vous avez bien lu). Pour cela, il pourra bénéficier du retour de Randall Cobb (WR) et il nous gratifiera sûrement encore une fois d’une longue passe sur « jeu gratuit » comme il sait si bien en profiter.

temp161020-packers-bears-2-siegle-21-nfl_mezz_1280_1024

COLOR RUSH !!!

Match du jeudi soir oblige, les Packers et les Bears joueront dans une tenue unie (« color rush »), la même qui fut inaugurée la saison passée. La tenue Packers  sera d’un blanc uni et tranchera nettement avec la tenue total bleu « navy » des Bears.

Une victoire contre un rival de division est toujours importante dans le cadre de la course à la division NFC North. Mais cette rencontre a aussi un intérêt beaucoup plus lointain : une victoire permettrait aux Packers de reprendre le leadership dans la rivalité historique Packers-Bears, et ce pour la première fois depuis des décennies (actuellement 94 victoires – 94 défaites – 6 nuls) !

cspyf7hwyaabbky

LES COMPOSITIONS PROBABLES

Attaque :

Rodgers (QB) – Montgomery (RB) – Pankey (LT) – Taylor (LG) – Linsley (C) – Evans (RG) – Mc Cray (RT) – Bennett (TE) – Cobb (WR) – Nelson (WR) – Adams (WR)

Défense :

Clark (DT) – Lowry (DT) – Matthews (OLB) – Martinez (ILB) – Brooks (OLB) –  Randall (CB) – King (CB) – Rollins (CB) – Burnett (SS) – Clinton-Dix (FS) – Jones (SS)

Coup d’envoi jeudi 28 septembre à 19 h 25, heure locale, 2 h 25, heure française.

9 Comments

  1. Packers-Bears, match au Lambeau, de nombreux sacks …
    Je ne veux pas porter la poisse, mais cela rappel un mauvais souvenir de 2013. Cette semaine, j’espère juste que Rodgers ne va pas finir à l’infirmerie, elle est suffisamment remplie après seulement 3 semaines.

    GO PACK GO !

  2. Je fais de suite une danse indienne pour attirer la protection du Grand Manitou Aaron « Oeil de Faucon » Rodgers. 😀

    Plus sérieusement, il fera 18°C au coup d’envoi, donc loin du froid polaire de ce sinistre dimanche de novembre 2013 où la toundra était dure comme du béton ; ce qui, pour moi, fut la cause principale de sa fracture de la clavicule.

  3. Très bon article. Je suis aussi d’avis qu’il faudra limiter les Bears au niveau du jeu au sol pour gagner (parce qu’effectivement Glennon à la passe ce n’est pas exceptionnel).
    Coté attaque, il faudra qu’Aaron dégaine vite ou que Ty arrive à nous faire quelques grosses courses pour ne pas que nos LT/RT ne trouvent la soirée très longue.
    Le retour de Cobb est une bonne nouvelle.

    Niveau squad, je me suis demandé : quid de Kofi Amichia ? Si je me souviens bien, il était LT à South Florida. Pankey a l’avantage d’avoir participé à deux matchs de pré-saison et ça doit jouer dans la décision mais au vu de la liste des blessés, il aurait peut-être pu avoir sa chance.

    Sinon, point vestimentaire 🙂 Suis pas très fan de la tenue intégrale blanche, je trouve que ça fait un peu too much 🙂

    Go Packers !

  4. Ce soir un petit 20-0 pour rappeller à nos chers amis Bears notre première confrontation le 21 novembre 1921 soldé par un première victoire des Bears il y a 96 ans !
    J’adore ce grand classique, le plus grand, et le plus ancien de la NFL !
    A l’aube de l’ère Brett Favre, on avait encore un débours d’une bonne trentaine de match, depuis l’ère Aaron  » chasseur d’ours » Rodgers on a fondu sur notre proie en lui infligeant un 16-4 depuis 2008.
    Les Bears de l’ami Jay, ont été la parfaite victime de Rodgers, pas de raison que cela change, cette nuit 97-96-6 pour les Packers, malgré une ligne en carton où Linsley apparait comme un dinosaure entouré de linemen qui ne jouaient pas en vert et jaune il y a encore quelques mois !

    Cette nuit ce sont les Packers qui pourront dire à gros nounours d’aller se coucher.
    Go Pack Go !

  5. Mouais moi non plus je ne suis pas fan du blanc, le tous jaune me plairait plus !

  6. En partie le sol gelé ! Mais le gros nounours blanc qui lui était retombé dessus, l’avais quand-même bien écrabouiller contre la toundra !

  7. Encore plus que Howard, c’est Cohen qui enflamme ces Bears à chaque exploit et le F7 des nounours met en général assez de pression pour lui donner le temps d’en faire un ou deux et garder le match serré. J’ai envie de dire qu’on doit mettre notre meilleur tackleur sur Cohen en permanence pour l’allumer dès qu’il a le ballon.

    Quant à Glenon, il devrait enfin nous offrir notre première INT pour peu qu’on lui mette un peu la pression. Le plus dur ça va être de ne pas trop en faire pour éviter que Trubisky rentre (même si Rodgers suggère que c’est mieux pour sa carrière de rester sur le banc) haha ! Dites-vous qu’on pourrait aussi voir Sanchez…

    L’escouade de receveurs no-name des Bears n’est pas grandiose (et la coupe de Gentry m’avait scié) mais attention quand même parce qu’ils ne sont pas si mauvais (notamment Bellamy et Thompson). Oui il y a des drops mais leurs routes sont pas si mal et le cirque au poste de QB n’a pas aidé. S’ils élèvent leur niveau ne serait-ce qu’un peu pour la grande rivalité de NFCN, ça pourrait causer des surprises désagréables.

    L’absence à priori confirmée de Hicks est sûrement un grand soulagement pour Rodgers et son OL. Il reste des griffes aux ursidés avec Floyd & co à l’extérieur mais on peut comparer l’impact perdu à celui de Daniels pour nous ce qui rajoute tout de suite une ou deux secondes en plus pour lancer !

    Bref, on devrait jouer court pour tester la bête et user le F7 adverse mais ça ne m »tonnerait pas qu’on aille titiller leur secondary très vite pour chercher le point faible si l’OL tient à peu près.
    En D c’est pas compliqué, tous au rush pour étouffer le run et prendre nos chances avec Glenon à la passe. Si on joue encore cette fausse prevent à la c… en laissant Glenon dans un fauteuil, je me tire une balle !

  8. Oui très bon article et la semaine courte ne doit pas être facile non plus pour GBPF haha !

    On verra sans doute plus nos TEs et RBs receveurs ce coup-ci pour écarter le jeu et exposer la secondary des Bears. J’espère encore quelques slaloms d’Allison 😀 . Par contre, je pense qu’on ira nulle part en course pure à moins d’utiliser des feintes/trick plays ou d’envoyer Rodgers au charbon…

    Pour Amichia, fros potentiel physique mais juste pas NFL ready. En théorie il peut jouer à tous les postes, une sorte de Braclay amélioré mais il n’est pas au niveau technique/tactique requis. On ne le verra sans doute pas avant l’an prochain vu que même avec 4 OT down (5 en comptant Barclay haha…) on le sort pas du PS.

  9. Salut à tous , j’ai vu le match cette nuit ,
    SPOILER
    au niveau jeu y avait pas grand chose en face faut le dire. Chicago avec un QB comme Glennon n’ira pas loin, ok victoire facile certes mais beaucoup de soucis quel tampon a pris Adams j’ai vraiment eu peur sur le coup, j’espère que Trevathan va être sanctionné, et Montgomery apparement côtes cassées , on paie un lourd tribut en ce début de saison.
    C’est bien on prend l’avantage avec 95 victoires , allez les Packers

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.