Échauffement Week 2 : ATL – GB

Atlanta Falcons – Green Bay Packers

gb-at-atl

Pas le temps de respirer pour GB. Après le premier match de la saison à domicile contre les Seattle Seahawks, c’est un autre concurrent sérieux aux play-offs NFC qui se met en travers du chemin des Packers : les Atlanta Falcons. Match qui inaugurera en plus le tout nouveau stade d’Atlanta : le Mercedes-Benz Stadium. Est-ce que les Packers vont « zoumezoumezaine » dans le Mercedes-Benz ? 😀

COMMENT ARRÊTER LES FALCONS ?

0286402001439600766_filepicker

Le duo de feu des Falcons Ryan (n°2) – Jones (n°11)

Les Falcons sont armés offensivement. Ils reconduisent en 2017 l’effectif de l’attaque qui a été la meilleure attaque NFL en termes de points marqués en 2016. Et de loin (!), avec 33,8 pts marqués par match !

Il faut dire que si on parle souvent du duo létal Matt Ryan (QB) – Julio Jones (WR), c’est oublier que les Atlanta Falcons ont une attaque à double tête : passe et course. Atlanta présente un duo redoutable de coureurs avec Devonte Freeman et Tevon Coleman, faisant d’Atlanta la 4ème équipe NFL pour la moyenne de yards par course (4,6) en 2016. C’est depuis l’avènement en 2015 de Devonte Freeman, alors joueur de seconde année, que les Falcons sont redevenus un candidat sérieux aux play-offs.

tevin-coleman-devonta-freeman-falcons-playoffs

Il faudra bloquer le duo de coureurs Falcons

La première mission de la défense Packers sera là : annihiler la course. Si GB ne stoppe pas la course, la soirée va être longue : Matt Ryan pourra faire des play action à foison (feinte de course et passe), et surtout les Falcons pourront faire tourner le chronomètre et laisser Aaron Rodgers sur la touche. Sans une défense efficace contre la course, les Falcons avaleront les yards offensivement (2ème total NFL avec 415,8 yards par match en 2016).

Les Chicago Bears ont donné la tendance lors de leur premier match à domicile. Ils ont bloqué les deux RB Falcons à 53 yards ! Résultat, ils sont restés dans le match tout du long et limité l’attaque Falcons à 23 pts.

On peut compter sur la défense contre la course de GB derrière une ligne défensive de feu, qui repart sur les standards de début 2016. La défense aura aussi l’occasion de mettre la pression sur Matt Ryan, dans la foulée de sa performance contre les Seahawks. Mike Daniels (DT), certes listé blessé mais présent à coup sûr, emmenèra dans son sillage Clay Matthews (OLB), Nick Perry (OLB), Kenny Clark (DT) et Dean Lowry (DT). Ahmad Brooks (OLB) en protocole commotion sera absent.

Certes, la ligne offensive des Falcons est d’un autre acabit que celle de Seattle mais cela reste une ligne moyenne. Articulé autour de son Centre star Alex Mack, elle est beaucoup plus faible au niveau de ses gardes (Levitre et Schweitzer) et Jake Matthews, cousin de Clay Matthews, est un tackle gauche moyen. La défense des Bears a plusieurs fois eu l’occasion de mettre la pression sur Matt Ryan (QB).

À partir du travail de son front-7, les lignes arrières des Packers seront sûrement moins exposées que lors de la dernière finale de conférence. Elles se présenteront déjà au complet et en bonne santé ! L’attaque d’Atlanta est un tout autre challenge que l’attaque aérienne des Seahawks, mais la défense déborde d’envie, prête à laver l’affront du dernier match. GB compte beaucoup sur l’expérience et le physique de Davon House (CB), le seul cornerback Packer qui ait su juguler Julio Jones (WR). Attention aussi au jeune tight-end Austin Hooper, auteur d’un touchdown de 89 yards la semaine passée ! Les safeties Morgan Burnett et Kentrell Brice devront le surveiller comme le lait sur le feu.

mjs-packers16_-spt_-sieu_-20-packers16

On attend ce genre d’actions de Clay Matthews (OLB)

 

UNE LIGNE OFFENSIVE AU COMPLET ?

usa_today_9321325.0

Bakhtiari et Bulaga seront-ils là ce soir ?

Aaron Rodgers est apparu un peu rouillé la semaine passée contre les Seahawks. Il faut néanmoins ajouter que c’était probablement la meilleure défense NFL que les Packers affronteront lors de la saison régulière.

Alors, si les Seahawks n’ont pas pu stopper totalement les Packers, que peuvent faire les Falcons en défense ? Déjà, ils présentent un front-7 de qualité renforcé à l’inter-saison par une poutrelle centrale : le DT Dontari Poe. Comme Sheldon Richardson recruté par les Seahawks, il est un des meilleurs DT de la ligue. Accompagné sur la ligne du rugueux Adrian Clayborn (DT), ils seront un rempart contre la course de Montgomery (RB) et Williams (RB) et occuperont bien le trio intérieur Taylor (LG) – Linsley (C) – Evans (RG). Il existe des possibilités comme l’a montré le rookie des Bears Cohen (RB) qui a fait tourner en bourrique les Falcons la semaine passée.

La clé du match sera la capacité des tackles offensifs à contenir un duo de pass-rushers efficaces : la combinaison Beasley – Reed. Beasley fut tout simplement le leader de sacks NFL en 2016 (15,5 sacks), Brooks Reed vient de claquer deux sacks à la très correcte ligne offensive des Bears. Derrière les jeunes linebackers Falcons Neal, Jones et Campbell sont là pour veiller au grain et blitzer le cas échéant.

On peut compter sur les tackles Bakhtiari et Bulaga pour les contenir… seulement voilà, tous les deux sont blessés ! Avec Jason Spriggs, le LT n°2, déjà sur le flanc, les Packers seraient bien mal à l’aise si leurs Tackles Elite étaient absents. En ce sens, les Packers ont promu il y a quelques jours dans l’effectif le jeune Tackle Adam Pankey et résilié le vétéran de ligne défensive Ricky Jean-François, pourtant recruté lors du dernier marché des transferts. Preuve que le mal est sérieux.

Avec la présence de Kyle Murphy, déjà titulaire en RT contre les Seahawks, GB peut se permettre de ne pas faire prendre de risques à Bulaga. Mais pour Bakhtiari, je ne connais la gravité de sa blessure, mais je vois mal Pankey aligné face à Beasley !!!

Si la ligne offensive tient, Aaron Rodgers aura le choix de ses armes avec un quatuor de WR talentueux (Nelson – Adams – Cobb – Allison [de retour de suspension]) et son duo de TE aguerris (Bennett-Kendricks). Les TE auront un corps de linebackers rugueux en face d’eux mais les receveurs trouveront des lignes secondaires faiblardes où Desmond Trufant, promis à être un CB star, a largement perdu de sa superbe. Les Falcons étaient d’ailleurs la 28ème défense à la passe de la NFL en 2016 !

Nous attendrons donc fébrilement le bulletin des blessés d’avant-match pour voir si 1 ou les 2 Tackles offensifs sont absents, ce qui influera grandement le devenir d’un match où il y aura assurément beaucoup plus de points que dans le premier match des Packers.

untitled-image-33

 

LES COMPOSITIONS PROBABLES

Attaque :

Rodgers (QB) – Montgomery (RB) – Bakhtiari (LT) – Taylor (LG) – Linsley (C) – Evans (RG) – Murphy (RT) – Bennett (TE) – Adams (WR) – Cobb (WR) – Nelson (WR)

Défense :

Clark (DT) – Daniels (DT) – Matthews (OLB) – Ryan (ILB) – Martinez (ILB) – Perry (OLB) –  Randall (CB) – House (CB) – Rollins (CB) – Burnett (SS) – Clinton-Dix (FS)

 

Coup d’envoi dimanche 17 septembre à 20 h 30, heure locale, 2 h 30 (lundi), heure française.

 

9 Comments

  1. Je suis d’accord qu’il faudra, à la défense, faire un gros match contre l’escouade offensive des Falcons mais je pense aussi que McCarthy devrait, au moins dans un premier temps, bâtir une stratégie sur des drives à base de passes courtes et de courses pour étirer les attaques en durée et laisser Matt Ryan sur le banc au maximum. Il faut, sur certains drives, manger le chrono comme on a pu le faire la semaine dernière sur le 4e quart.
    Un des éléments qu’il me reste des playoffs de l’an dernier, c’est qu’on faisait beaucoup de drives très courts avec de longues passes et au final même si on scorait, l’attaque ne restait pas longtemps sur le terrain et à la longue, on fatiguait notre défense qui était très présente sur le terrain en termes de temps de jeu.

    Je pense que ça sera un bon match à regarder & un bon test pour confirmer les progrès entrevus la semaine dernière au niveau défensif.

    Go Packers !

  2. En effet, ce que tu décris est de la « West Coast offense », et à chaque fois que cela a pu se mettre en place, cela a été dévastateur.
    Mais je pense que Mc Carthy en a bien conscience, lui qui en était un adepte avant d’arriver aux Packers.

    Comme il sait l’importance du temps de possession. La semaine passée, avec quasiment 40 mn de temps de possession contre les Seahawks, on a vu au 4ème quart-temps comment leur défense était exténuée et n’a pu arrêter le dernier drive de GB.

  3. Bon, Bakhtiari et Bulaga OUT pour le match…

  4. J’ai attendu mais oui, LT et RT out, ça sent mauvais. On peut survivre avec un OL remplaçant mais 2 ? La D d’ATL ets moins féroce que celle de SEA mais c’est pas des manches non plus. Foutu calendrier qui fait de nous la seule équipe à jouer deux gros calibres d’entrée…
    On va devoir survivre à leurs RBs receveurs et détruire la poche de Ryan sans pitié sinon on va souffir !
    Je voyais un W de GB à l’arrache mais sans Bak je penche plus vers ATL à moins que Rodgers nous sorte un de ces matches fous dont il a le secret !
    GO PACK GO plus que 30 minutes !

  5. Mouais, là, il va falloir que Rodgers dégaine rapidement, et esquivée la déferlante rouge et noir !
    Bon courage ! Match compliqué !
    Go Packers !

  6. ***SPOILER***

    Rodgers n’y était pas, on a bricolé la OL avec McCray et Murphy, Nelson et Daniels blessés d’entrée… C’était mission impossible, on est vraiment maudits là-bas depuis notre win contre eux avant de gagner le SB. Monty et Cobb ont été les seuls au niveau avec peut-être Adams. Question: pourquoi on a viré McCaffrey qui aurait été très précieux avec Nelson out si on utilise pas Davis ni en receveur ni sur retours (Janis) ???
    On n’oublie pas les refs à la rue complet qui donnent le ton en appellant un TM pour eux-mêmes au lieu de McCrappy, juste épique ! Et cette apathie incroyable en 2MT, on laisse le chrono tourner pépère et on décide de rendre la balle çà ATL au lieu de faire onside puis on pose nos TM, à crever de rire !

    La séquence de 5 flags de suite contre nous dans nos 10 yards c’était à se rouler par terre, tout comme notre gestion des 2&1 3&1… Rodgers DEVAIT les prendre à la course pour soulager son OL.
    Derrière foire aux tackles ratés, Randall & Rollins paumés, King ok, Jones & Sanu en balade… Le match était fini après le milieu du second QT. les refs nous ont pas tués mais ils nous ont enterrés bien profond (lateral backward pass MY ASS !) avec des OPI ridicules. Le L est parfaitement logique mais la manière est absolument dégueulasse !

    Bref, la même qu’en PO en pire, Ryan a dû lancer 2 fois en 2MT pour 40y pendant que Rodgers tapait 200+y. Une cata pour l’image de la NFL et ses audiences, le stade s’est vidé au 3QT 😀 .

    Voilà j’ai craché mon venin mais il reste 14 matches, mieux vaut maintenant qu’en PO et 1-1 j’aurais signé des deux mains avant la saison !

  7. Couché à la mi-temps devant le spectacle donné 🙁

  8. Arf, j’ai pas tenté au vu de l’heure du coup d’envoi qui était vraiment tardive et au vu de vos commentaires j’ai bien fait de m’abstenir.

    J’ai vu quelques morceaux ce soir en replay et c’est à se demander pourquoi on a coupé Gunter plutôt que Randall et Rollins. Qu’on ne sache pas ce qu’ils font sur le terrain, passe encore, je suis pas coach défensif mais qu’eux-mêmes ne le sachent pas non plus c’est plus dérangeant. Entre eux et Capers, je ne sais pas qui est le plus à blâmer mais j’ai eu l’impression de revoir des images de la finale de Conf, on s’est fait passer de partout, Jones et Sanu nous ont fait ce qu’ils voulaient.
    Se dire qu’on les a moins tenus que les Bears c’est dur 🙂

    Coté attaque, effectivement, j’ai l’impression qu’Aaron n’est pas encore totalement dans la saison, il ne faudrait pas que ça dure trop. Une idée de la gravité de la blessure de Nelson (et celle de Daniels) ?
    Heureusement, Montgomery et Cobb ont l’air en forme.

    Bon la semaine prochaine, ce sont les Bengals et vu leurs deux premières performances anémiques en attaque c’est le match qu’il faut pour reprendre confiance (surtout en défense).

  9. ##MINI SPOIL##

    Pour moi la seule satisfaction de la soirée c’était Kevin King et peut etre un peu Matthews.
    Le reste c’était à vomir. Julio Jones totalement free et pas un packers à moins de 5 yards de lui sur ses receptions, ma crainte sur les CB (sauf KING pour le coup) était justifiée
    Match à oublier, et très vite

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.