Pré-saison week 2 – Un déplacement convaincant

temp170819-packers-redskins-14--nfl_mezz_1280_1024.jpg

Washington Redskins – Green Bay Packers   17 – 21

Chaude soirée (30°C au coup d’envoi) à Washington dans un stade à peine à moitié rempli. Hé oui, on n’est pas à Green Bay où le match 1 la semaine passée était évidemment à guichets fermés ! Et encore, il y avait une grande portion de fans des Packers dans les travées !

Toujours le même objectif d’évaluation grandeur nature de l’ensemble de l’effectif afin de tester les capacités des 90 joueurs actuellement sous contrat. Encore une victoire, cette fois plus étriquée mais au niveau des blessures, c’est déjà bien mieux que la semaine passée puisque aucune blessure majeure n’est survenue.

DES TITULAIRES AU DIAPASON

Surprise en début de match, pour cette 2ème rencontre de la pré-saison, le staff avait décidé d’aligner l’ensemble des titulaires pour le début de match, cela veut dire que cette fois, Aaron Rodgers (QB) et Jordy Nelson (WR) étaient en tenue pour jouer. Revue d’effectif dans ce qui ressemblera fort aux équipes que vous verrez tout au long de la saison.

L’attaque titulaire :

  • QB : Aaron Rodgers
  • RB : Jamaal Williams
  • TE : Martellus Bennett, Lance Kendricks
  • OL : David Bakhtiari – Lane Taylor – Corey Linsley – Jahri Evans – Bryan Bulaga
  • WR : Jordy Nelson, Davante Adams

La défense titulaire :

  • DL : Mike Daniels, Kenny Clark
  • OLB : Clay Matthews, Nick Perry
  • ILB : Jack Ryan, Blake Martinez
  • CB : Quinton Rollins, Kevin King, Josh Hawkins
  • S : Ha-Ha Clinton-Dix, Morgan Burnett

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les titulaires ont répondu présent. D’abord la défense. Avec encore l’appui d’une ligne défensive performante (Daniels-Clark) et des lignes secondaires motivées, les Redskins étaient forcés à un « 3 and out » d’entrée de jeu. Une performance annulée par la réception de punt manquée (fumble) de Trevor Davis (WR). Dommage pour le n°11 Packer qui annule sa performance du punt retourné pour un touchdown de la semaine passée. vidéo fumble Davis

Sur ce jeu, on voit très bien que Davis sent la présence du défenseur et la craint, entraînant la perte de balle. C’est la pré-saison, donc chaque action doit être maximisée et les arrêts de volée doivent être évités. En saison régulière, l’arrêt de volée aurait sûrement été choisi, mais le physique frêle de Davis pour ce poste si exposé aux chocs pose question. À notez que c’est le joueur dont était en charge Kevin King (CB) qui arrivait le plus vite sur Davis.

temp170819-packers-redskins-23--nfl_mezz_1280_1024

Trevor Davis cherche le ballon. Son fumble sera l’action négative du match côté Packers.

Les Redskins récupéraient la balle en zone rouge. Mais la défense ne laissait pas aller à ce coup du sort et tenait bon grâce notamment à une couverture éclatante du CB Josh Hawkins (déjà en vue sur le drive précédent) sur un TD tout fait pour le TE adverse Vernon Davis. (3-0)

Il était alors temps de faire la place à Aaron Rodgers et sa bande. Si le staff voulait être rassuré, il ne pouvait pas avoir mieux. L’attaque faisait d’abord contribuer le coureur Jamaal Williams (4 courses, 14 yards). Le n°30 présente l’avantage de ne jamais reculer à l’impact mais il ne trouva pas la brèche.

Puis Rodgers faisait du Rodgers : distribution aux différents WR, course personnelle quand le besoin s’en fait sentir, jeu gratuit pour « 12 joueurs sur le terrain des Redskins »… Et pour parachever le tout, TD pour la recrue Martellus Bennett (passe lobée, légèrement sous-dosée néanmoins). Du grand art ! L’attaque titulaire pouvait se reposer. (3-7)
vidéo TD Bennett

La défense titulaire reprenait le flambeau. Encore un « 3 and out » infligé au QB adverse Kirk Cousins. Il faut dire que l’attaque des Redskins est un peu différente de celle qui avait infligé le 42-24 de la saison passée. Elle a laissé partir à l’inter-saison ses 2 WR stars Desean Jackson (aux Tampa Bay Buccaneer) et Pierre Garçon (aux San Francisco 49ers), et son TE star Jordan Reed est actuellement blessé !

BESOIN DE RÉGLAGES POUR L’ATTAQUE N°2, LA DÉFENSE TOUJOURS AU TOP

En fin de premier quart-temps, il était temps que l’attaque n°2 prenne le flambeau. Et ce ne fut pas très brillant. Certes, en face, les Redskins gardaient leur défense n°1 mais la ligne offensive n°2 a toujours des problèmes, et cette fois même l’intérieur était touché. Un sack, une pénalité pour retard de jeu (« delay of game »), une passe écran mal exécutée et c’était un « 3 and out » pour Hundley (QB), Aaron Jones (RB) et consorts.

La défense, malgré les sorties de Clay Matthews (LB), Nick Perry (LB), Mike Daniels (DT), Morgan Burnett (SS) et Ha-Ha Clinton-Dix (FS) continuait à résister, toujours face à l’attaque n°1 des Redskins, et bloquait une 4ème tentative et 1 yard au bout de 5 mn de drive adverse !

Cette fois, Hundley reprenait le match à l’endroit, bien aidé par Aaron Jones (RB) qui bénéficiait de bons blocks pour faire 10 yards en 2 courses. Puis Hundley nous refaisait sa spéciale : la longue passe pour Jeff Janis (38 yards sur la tête du rookie CB de 3ème tour Fabian Moreau). Puis, sur une défense complètement perdue, Hundley trouvait facilement A. Jones en soupape de sécurité pour un TD facile. (3-14)

La défense de GB, presque entièrement composée de remplaçants, tenait bon face à l’attaque n°1 Redskins mais elle payait son inexpérience en fin de mi-temps. C’est d’abord Jermaine Whitehead (S) qui était abusé par le TE vétéran Vernon Davis (réception de 43 yards !). Puis c’était Kentrell Brice (S) qui était inattentif en plongeant en fond de zone d’en-but quand Jamison Crowder, pourtant le WR n°1 de Washington (!), naviguait sur la ligne d’en-but. TD facile pour Cousins. Dommage pour les Packers qui cédaient sur une 4ème tentative et 4 yards à quelques secondes de la mi-temps. (10-14)

temp170819-packers-redskins-64--nfl_mezz_1280_1024

Aaron Jones (n°33) et Brett Hundley (n°7), les Packers en vue au second quart-temps

LE SHOW PERINE

Hundley reprenait le flambeau en seconde mi-temps. Après une réception de 25 yards de Geronimo Allison qui slalomait dans la défense, la machine s’enrayait avec une ligne offensive à la peine, où Kyle Murphy (RT) surnageait dans le naufrage. Joe Callahan (QB) ne faisait pas mieux. L’OL se faisait submerger et Callahan improvisait sans trop savoir ce qu’il faisait. Résultat, le 3ème quart offensif de GB fut insipide.

En face, Washington faisait enfin jouer son attaque n°2. Ce n’est pas que Colt Mc Coy ait été convaincant mais les Redskins faisaient avant tout jouer leur rookie RB de 4ème tour Samaje Perine. 45 yards en 1 quart-temps (+ 1 réception de 29 yards), pas mal pour le rookie issu de l’université d’Oklahoma. La ligne défensive le bloquait assez bien mais Perine contournait bien les extérieurs.

Washington marquait un TD contre la défense n°3 de GB avec le receveur Paul mal couvert par l’obscur LB Packer Cody Heiman. (17-14)

TAYSOM HILL EN MODE UNIVERSITAIRE

Après la catastrophe offensive du 3ème quart-temps, Taysom Hill (QB) rentrait en jeu pour jouer tout le 4ème quart-temps. Meilleur QB coureur de l’histoire de son université Brigham Young, Hill montrait qu’il avait des jambes en convertissant une 4ème tentative à la course et surtout un TD slalom de 23 yards tout en improvisation estampillée « NCAA ». (17-21) vidéo TD Hill

temp170819-packers-redskins-135--nfl_mezz_1280_1024

Taysom Hill donne la victoire aux Packers

Alors certes, en face c’était la défense n°3 des Redskins. De plus, il ne trouvait pas toutes ses cibles même sur petites passes (une belle connexion de 17 yards avec Janis néanmoins) et il était bien aidé par le jeu de course emmené par Kalif Phillips (5 courses, 17 yards). Mais il débordait d’envie et s’est bien mieux débrouillé que Callahan. Y a t-il match pour le poste de QB n°3 ? Peut-être pas encore, mais il ne faudrait que cela se poursuive sur cette tendance pour Callahan.

La défense (ici n°3) continuait son match abouti, annihilant la faible attaque n°3 Redskins. Ligne défensive et cornerbacks s’en donnaient à coeur joie. En fin de match, les receveurs Redskins étaient plus occupés à enlever les interceptions des mains des cornerbacks Packers qu’à réceptionner des passes !

temp170819-packers-redskins-114--nfl_mezz_1280_1024

Les lignes secondaires remplaçantes ont débordé d’envie

LES GAGNANTS, LES PERDANTS

Les gagnants :

L’attaque et la défense titulaires. Du consistant. Le drive offensif de Rodgers fut tellement abouti qu’on ne va peut-être pas le retrouver durant cette pré-saison. La défense n’a pas manqué ses plaquages et débordait d’envie. À voir contre une attaque un peu mieux armée quand même.

Le groupe de receveurs. Moins exceptionnel que le match précédent, le groupe reste quand même une force et n’a pas manqué d’action majeure. Jeff Janis a fait remonter sa cote.

La ligne défensive. Elle a encore été là, bien pressante. L’OL n°1 des Redskins est quand même une ligne offensive de qualité. Brian Price et Christian Ringo ont progressé, c’est indéniable. La force de cette DL va permettre au coordinateur défensif Dom Capers d’utiliser au maximum son schéma à deux tackles défensifs (DT).

Le groupe de safeties. De Clinton-Dix à Aaron Taylor en passant par Marwin Evans, intraitable, le groupe est toujours aussi performant. Dommage que Brice ait été coupable sur le 1er TD Redskins.

Josh Hawkins (CB). Impliqué dans la 1ère équipe à la surprise générale, il n’a vraiment pas déçu la confiance du staff. Et si ce Hawkins était la surprise de ce camp ?

temp170819-packers-redskins-22--nfl_mezz_1280_1024

Josh Hawkins a défendu avec âpreté

Taysom Hill (QB). Il a trop joué dans un style universitaire mais avec un TD à la course de 23 yards, il est forcément gagnant.

Aaron Jones (RB). Pour moi, il a bénéficié autant des schémas offensifs dans lesquels il était impliqué que de ses propres performances. Mais c’est le jour et la nuit avec la semaine dernière.

Les cornerbacks remplaçants. Ils ont encore été costauds (Lorenzo Pipkins, Donatello Brown) contre des adversaires de leur niveau.

À confirmer :

Brett Hundley (QB). C’est mieux que la semaine passée. Il y a encore cette belle connexion avec Janis. Les stats sont jolies : 9/10, 107 yards, 1 TD. Mais le premier drive foiré est contre la défense n°1, les autres jeux plus favorables le sont contre la défense n°2 qui « donne » le TD d’Aaron Jones.

Jamaal Williams – Devante Mays (RB) : les deux coureurs ont eu plus d’occasions que la semaine dernière et ont été consistants, sans plus. Mais ils n’ont pas été aidés par la ligne offensive.

Les cornerbacks titulaires. Belle performance d’ensemble mais le potentiel aérien adverse me semblait faible. À noter que Ladarius Gunter a plutôt joué avec l’équipe 2 et même 3..

Les perdants :

La ligne offensive n°2. Ouch ! Hormis Kyle Murphy qui a su garder son côté droit correctement, cela a été compliqué. Le groupe de gardes et centres (Lucas Patrick, Kofi Amichia et Justin Mc Cray) s’est fait souvent enfoncer, les coureurs étaient parfois plaqués à peine le ballon dans la main ! Jason Spriggs (LT) manque clairement de tactique, prenant souvent les mauvais choix sur les blocks à effectuer.

Trevor Davis (WR). Dommage ! Ce fumble est vraiment mal venu et ne rassure pas. C’est le genre d’action qui peut tuer une saison en play-offs (coucou Jérémy Ross !). Il va falloir rééditer des gros retours de punts pour dissiper les doutes.

Joe Callahan (QB). Pas aidé par la ligne offensive, il se déplaçait comme un poulet sans tête dans une improvisation incontrôlée. Aurait mérité plus de « snaps » car cette prestation est frustrante.

Les rushers. On a un peu plus vu les rushers (Fackrell – Elliott – Gilbert) mais c’est pas encore ça alors que la ligne défensive a encore fait très bien son boulot.

LES STATS

Score.jpg

 

  • Brett Hundley : 9/10, 107 yards, 1 TD
  • Taysom Hill : 6/11, 49 yards ; 6 courses, 38 yards, 1 TD
  • Jeff Janis : 3 réceptions, 63 yards
  • Justin Vogel : 7 punts, 44,4 yards de moyenne
  • Marwin Evans : 3 plaquages seuls, 3 plaquages assistés
  • 0 turnover provoqué
  • Efficacité en 3ème tentative : 7/15 soit 46 %
  • Efficacité en zone rouge : 2/2 soit 100 %
  • 110 yards à la course
  • 34 mn de possession de balle

temp170819-packers-redskins-105--nfl_mezz_1280_1024

 

 

Prochain match de pré-saison : samedi 26 août chez les Denver Broncos

Publicités

10 Comments

  1. Merci pour ce long résumé et point de vue comme d’hab 😉 ,

    J’ajouterais que j’ai aimé voir de vrais tackles avec de l’impact physique et des actions suivies/en groupe au lieu d’effort individuel pendant que les autres regardent.
    On attend des nouvelles du genou de Lowry et de Gunter qui en plus de rétrograder dans la depth chart semble s’être blessé lui aussi…

    Tu as noté Heiman en LB parfois un peu perdu mais pour un R UDFA il a été pas mal, il manque même de dévier une passe au centre du terrain en pleine détente arrière ! Bref, je suis curieux de voir ce qu’il peut donner avec un peu plus d’expérience.
    Par contre Joe Thomas a souffert avec quelques trouages épiques dont un beau air tackle pour aller manger le gazon en sideline.

    Chez les WRs, je note encore une fois la sûreté de McCaffrey y compris en ST. Plus que des return TDs ou grandes chevauchées assez rares finalement (même si enthousiasmants), des réceptions sans erreur/turnover et des gains réguliers qui mettent Rodgers vers nos 30y feraient mon bonheur.
    En plus, au lieu de batailler dans notre propre RZ ce qui mettait la pression sur le punter, on donnera la possibilité à Vogel d’aller chercher les 20 adverses (seulement 2/7 cette fois mais en partie à cause de l’OL cata qui ne faisait pas avancer l’attaque) !

    C’est vraiment dommage de ne pas en voir plus pour nos RBs (toujours l’OL…) pour que la course au roster se décante surtout qu’ils sont nombreux à jouer leur chance. Mais disons-nous qu’avec l’OL titulaire ça ne pourra être que mieux haha !

    Dans le texte: « une attaque un peu mieux armé(e) »
    Dans les stats: 0 turnover (0-1), j’aurais vraiment aimé que le fumble de Davis ne compte pas ^^
    Ou alors tu voulais dire aucun turnover en notre faveur ?

  2. Oui, je voulais dire 0 turnover provoqué bien sûr. C’est corrigé.

    Vu comment c’est parti, prions pour que Bakhtiari et Bulaga ne se blessent pas, sinon Rodgers risque de revivre des périodes sombres, façon déplacement à Arizona en fin de saison 2015 !

  3. Humm ! Bulaga me paraît incapable de faire une saison sans blessures, si la ligne reste entière, elle est pour moi l’une des cinq meilleurs de la NFL, même après les départ de Joss et TJ .
    Notre nouveau punteur a l’air d’avoir la patate.
    Merci pour ce résumé très complet.

  4. Eh bien, entrainement de ce mercredi : blessure de Bulaga , touché à la cheville :-/ Il a été remplacé d’abord par Murphy, puis par Spriggs. Rien d’alarmant toutefois, pas de out of season en vue.

    Pour notre punter, aujourd’hui Vogel a enregistré un punt de 58 yards avec 5.16 sec. de hangtime.

  5. Je viens de le voir pour Bulaga… Je pense qu’il va falloir que Ted se bouge pour étoffer un peu l’OL même si les remplaçants seront sans doute moins paumés en étant insérés dans l’OL titulaire avec des vétérans. Et puis Murphy a été le moins pourri du lot donc RT pour quelques matches, on devrait y survivre…

    Allez, je résiste pas à la blague: « les punts Vogel vont fermer des gueules » 😀
    (y’a un journaliste qui critiquait ses hang time du second match de PS sur espn, je crois hin hin !)

  6. Mouais, relativement fragile comme RT le Brian !
    Je ne sais pas si tu as vu, un récent classement des 25 meilleurs offensive lineman de la NFL 2016 ou apparaissait Bakthiari en 5 Shitton en 9 Lang en 11 et Bulaga en 15 quelque chose comme ça ?
    Deux ne sont plus là, mais ce qui prouve que les scouts des Packers savent drafter !
    5.16.s de hangtime, ça laisse largement le temps d’arriver au point de chute, le punter, à son rôle à jouer, et avec un pied cannon te soulage lorsque tu es acculé dans ta propre zone rouge !

  7. En même temps, ESPN quoi… 😀

  8. C’est volontaire le SHitton ? 🙂

    C’est vrai que Ted tombe souvent juste niveau OL (Linsley au 5ème tour aussi), mis à part l’accident (au propre et au figuré) Derek Sherrod.

    Avec le recul, Bakhtiari est LE steal de la draft 2013. Certes, la draft 2013 était au final bien pourrie mais trouver un top 5 LT au 4ème tour alors que c’est une « premium » position… Waow !

  9. C’est aussi pour ça que j’ai regretté qu’on prenne pas un petit OL à la draft au 5° tour vu notre taux de réussite habituel ^^ . Je pense qu’on pouvait se passer d’un RB ou même d’un WR supplémentaire mais bon… On sait que le staff voulait de la compétition sur ces postes.

  10. Non😁 même pas fait exprès, je ne sais pas pourquoi je lui ai rajouté ce H, sûrement pour être devenu un ours !
    Sherrod ! Dès que je l’ai vu jouer, je me suis dit mauvaise pioche ! Tous comme Michels et Verba au milieu des années 90 à l’époque où les Packers sélectionnaient souvent des OL au premier tour qui n’ont pas laissé de grand souvenir, surtout Michels perdu pour le foot l’année suivante, mais rien de comparable au gigantesque BUST du Bœuf Canadien Tony Mandarich, mon pire cauchemar même 30 ans plus tard, car je te rappelle qu’une partie du staff de l’époque ne jurait que pour le joueur suivant en 3, Barry Sanders !
    Barry Sanders Barry Sanders, comment cela a pu arriver, à l’époque où les running back étaient roi en NFL ?
    Quand a David Bakthiari dans le classement dont j’ai fait référence il est tous simplement numéro 2 NFL à son poste de LT et numéro 5 tous poste OL confondu, sûrement dû à son prénom 😂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.