Packers Brèves n°23 – Letroy Guion résilié

dm_150204_nfl_Packers_Guion_charged_felony_possession

Guion ne jouera plus en vert et or

On s’y attendait depuis la renégociation de son contrat au printemps dernier : le joueur de ligne défensive Letroy Guion a été licencié hier par les Packers.

Pourquoi s’y attendait-on ? Car en mars dernier, les Packers avaient obligé Guion à modifier à la baisse la partie garantie de son salaire, à la suite de la suspension pour 4 matchs du joueur pour entorse au règlement NFL anti-dopage. Cette renégociation rendait tout d’un coup beaucoup moins lourd le contrat de Guion en cas de résiliation.

C’est que 4 matchs, c’est 25 % de la saison régulière. Cette suspension, le staff l’avait forcément à l’esprit au moment de recruter à la « free agency » Ricky Jean-François. Comme je vous l’ai dit dans les enjeux du camp 2017 pour la défense, les Packers ont aussi beaucoup « drafté » à ce poste ces deux dernières années pour renouveler cette ligne défensive qui a perdu deux de ses cadres en 2 ans : BJ Raji après la saison 2015 et donc Letroy Guion après la saison 2016.

De plus, Guion n’avait pas amélioré son image avec son arrestation pour alcoolémie au volant en juin dernier à Hawaii. Des faits qui collent mal avec la mentalité des Packers. Néanmoins, « business is business », si on est exceptionnel sur le terrain, bien des choses peuvent vous être pardonnées.

Or chers fans, si les Packers ont pris cette décision, c’est qu’ils estiment que ses éventuels remplaçants étaient à la hauteur voire meilleurs que Guion durant ce camp 2017. Donc pas d’inquiétude, cela veut dire que Jean-François, Clark ou Lowry (ce dernier montre durant ce camp une progression monstrueuse par rapport à l’an passé) ont un niveau assez bon pour prendre la place de Guion.

Si les Packers ont pris leur décision maintenant, c’est qu’ils avaient fait leur choix et qu’il était inutile, dans l’intérêt du joueur, de le faire patienter jusqu’au « cut » des 53 début septembre. L’agent de Guion va avoir amplement le temps de prospecter les équipes NFL d’ici là, sachant que le joueur va traîner comme un boulet au pied ses 4 matchs de suspension.

Enfin, et ce n’est pas le plus négligeable, le licenciement de Guion fait économiser 2,9 M $ sur le salary cap 2017. Comme les Packers avaient renégocié son contrat en mars dernier, ils ne devront à Guion que 366.000 $ pour 2017.

De quoi se dégager une petite marge de manoeuvre supplémentaire pour 2017 où en coulisses, les Packers auront en tête la renégociation du contrat d’Aaron Rodgers. Celui-ci court certes jusqu’en 2020, mais avec l’actuelle inflation des contrats, il n’est plus dans le top 5 NFL. Pour peut-être le meilleur QB NFL, et même s’il est clairement attaché aux Packers, c’est un peu fort de café. Les Packers vont donc devoir donner un petit coup de pouce à l’actuel contrat. Mais pas d’inquiétude, si Aaron Rodgers a déclaré qu’il trouvait normal que son contrat soit revalorisé au vu des contrats actuels, il a également dit que cela ne pressait pas et qu’il faisait confiance à l’organisation pour trouver une solution intelligente.

 

3 Comments

  1. Toujours sur la brèche pour suivre l’actu des Packers haha !

    Merci pour l’analyse et tout à fait d’accord avec l’article. Je ne détestais pas Guion sur le terrain, bien au contraire, et il a clairement dépanné pendant qu’il était là mais il n’aura pas su profiter de son passage à Green Bay pour éliminer ses vieux démons, tant pis pour lui !

    Très content de voir que Lowry semble confirmer tout le potentiel que je pensais avoir entrevu quand on l’avait drafté (fluidité, agressivité, vitesse, polyvalence). J’espère vraiment qu’il va faire un carton cette année et un vétéran venu d’une autre équipe comme RJF va sûrement y contribuer !

    J’en profite pour mettre le lien d’un article en anglais pré-draft 2016 sur Lowry qui me paraît encore plus intéressant avec le recul:
    https://www.si.com/nfl/2016/04/07/nfl-draft-2016-dean-lowry-northwestern

    Petits trucs vus en passant 😉 :
    bien des choses peuvent vous être pardonnés. (pardonnées)
    Donc pas d’inquiétude, cela veut dire (que) Jean-François,
    sachant que le joueur va trainer (traîner)

  2. Merci pour le lien.
    Et merci pour les « petits trucs ». Comme tu dis dans la première phrase, j’ai fait cet article au + vite pour coller le plus rapidement possible à l’actualité. ^^’

  3. Chambertin21

    11 août 2017 at 15:20

    Le cut prévisible de Guion laisse plus de chance au big boy Christian Ringo de faire partie des 53. C’est un de nos joueurs dont je ne comprend pas pourquoi il a eu si peu de temps de jeux l’année dernière.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.