Packers Brèves n°16 – GB prend l’option Clinton-Dix

459466420.0

Ha-Ha Clinton-Dix, Packer jusqu’en 2018.

À peine la draft terminée, les Packers ont effectué une autre annonce toute aussi importante : la prolongation du contrat du safety Pro-Bowler Ha-Ha Clinton-Dix ; une prolongation grâce une option levée sur une 5ème année (une année supplémentaire) du contrat rookie. De quoi parle t-on exactement?

FORMULE 4+1 POUR LES ROOKIES DE 1ER TOUR

En fait, les Packers ont exercé hier une option qui est permise sur tous les contrats des rookies choisis à un 1er tour de draft depuis 2011. Ha-Ha Clinton-Dix a ainsi été choisi au 21ème choix général, donc au 1er tour, de la draft 2014.

Depuis le dernier accord de convention collective entre l’association des joueurs et la NFL en 2011, les règles pour les contrats rookie ont largement évolué. Si auparavant, le montant des contrats des joueurs rookies étaient illimités (un quarterback de 20 ans n’ayant rien prouvé au niveau professionnel pouvait toucher de suite des dizaines de millions de $), désormais les rookies choisis au 1er tour signent un contrat d’un maximum de 4 ans avec des montants limités.

De plus, les franchises peuvent donc exercer le droit de conserver leur joueur pour une année supplémentaire, soit une 5ème année de contrat rookie, si elles le souhaitent. Attention, pour cela, elles doivent dire si elles exercent leur option juste après la draft de la 4ème année de contrat.

Ainsi, puisque Clinton-Dix entame sa 4ème année de contrat (2014-2015-2016-2017), les Packers devaient annoncer… avant aujourd’hui s’ils souhaitaient conserver le safety pour une année supplémentaire, soit pour l’année 2018.

la-sp-sn-ha-ha-clinton-dix-marijuana-20140509

Clinton-Dix drafté au 1er tour par les Packers en 2014

UN DÉLAI SUPPLÉMENTAIRE AVANTAGEUX POUR LES PACKERS

Pourquoi prendre cette option ? Celle-ci est avantageuse pour les franchises car elles peuvent conserver pour une année supplémentaire à moindre coût les joueurs qui ont répondu aux attentes et feront sauter la banque lors de la négociation de leur premier contrat post contrat rookie. Cette option est d’autant plus avantageuse si votre joueur de 1er tour a été choisi hors du top 10. En effet, le salaire de cette 5ème année augmente mais dans des proportions mesurées car, hors du top 10, il doit être équivalent au tiers du top 25 des salaires NFL à la position occupée par le joueur (dans le top 10, c’est la moyenne du top 10 position NFL).

Ainsi, pour Clinton-Dix qui joue « free safety » (libero), son salaire sera en 2018 de 5,6 M de $, au lieu des 2,6 M $ qu’il va toucher en 2017 : une belle augmentation (+ de 100 % entre 2017 et 2018) qui en fera le 11ème free safety le mieux payé de la ligue aux tarifs actuels. Mais cette somme aurait été beaucoup plus importante si elle avait été négociée pour un nouveau contrat. Elle se serait ainsi beaucoup plus approchée du double (!) ; en effet, on pourrait comparer Clinton-Dix avec Tyrann Mathieu, le jeune safety (24 ans) des Arizona Cardinals dont le salaire moyen (garanti à 64 % !) est de 12,5 M de $ par an.

Cette option fait gagner de l’argent à court terme et gagner du temps pour négocier au mieux avec le joueur une prolongation. En effet, avec cette option, Clinton-Dix est un Packer jusqu’à la fin de la saison 2018. En contrepartie, le contrat de cette option de 5ème année sera garanti à 100 %, dès le premier jour de la saison 2018 (1er jour de la free agency), et ce même avec blessures. Mais on peut raisonnablement penser que les Packers ont dans l’esprit de vouloir prolonger ce joueur talentueux qui a l’avenir devant lui (24 ans). Cette année supplémentaire sera l’occasion de débuter des tractations avec l’agent du joueur pour voir si un accord rapide peut être trouvé, à la manière d’un David Bakhtiari (LT) prolongé en septembre dernier. Si Clinton-Dix s’avère dur en affaires, les Packers ont deux saisons devant eux pour voir si une solution de remplacement à moindre coût s’offre à eux. Le début de carrière de Josh Jones (S), tout fraîchement drafté à la fin du second tour, sera un élément déterminant dans la balance des négociations.

Clinton-Dix est le premier Packer à bénéficier d’un tel traitement à GB. Les Packers n’avaient pas exercé cette option pour leur 1er tour de 2011, Derek Sherrod (OT), dont la carrière fut écourtée par une jambe brisée. Pour le 1er tour de 2012, Nick Perry (OLB), et pour le 1er tour de 2013, Datone Jones (DE), là non plus l’option n’avait pas été levée. Nick Perry, trop souvent blessé, n’avait pas pu montrer encore l’étendue de son potentiel après 3 saisons alors que Datone Jones avait un bilan tout aussi atone… sans autant de blessures.

Vous verrez encore Clinton-Dix sous le maillot vert et or au moins en 2017 et 2018, lui qui n’a pas manqué un seul des 56 premiers matchs de sa carrière ! Ce modèle de durabilité a bien mérité la confiance de ses dirigeants !

3 Comments

  1. Super ! Ce super joueur le mérite, récompensé pour son premier probowl, et son physique irréprochable jusqu’à maintenant.

  2. Une petite aparté sur la façon de drafter des Packers.
    Le mémoire ne me fait pas défaut, mais j’ai quand même vérifier.
    Hé oui les Packers, et tous leurs staff successifs, ont historiquement la plus part du temps, décidé de sélectionner un joueur défensive au premier tour.
    Petite démonstration, depuis le fameux premier tour 2005, et la sélection bénite du génial et spectaculaire Quaterback Aaron Rodgers, 13 joueurs sélectionné, 12 joueurs défensive !
    Plus parlent encore, depuis l’arrivée du non moins génial Brett Favre ( merci les Falcons et les 49ers) en 1991, Les Packers on lors de leurs 31 derniers premier tours, fait le choix de choisir 4 joueurs offensive dont Aaron, une misère, contre donc 27 joueurs réservé au staff de la défense !
    Pourquoi un telle écart ?

  3. Je pense que c’est parce que GB a eu 2 QB d’exception capables de soutenir une attaque à eux seuls 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.