Draft 2017 – Jour 3 : GB à l’attaque !

C-sbzARXoAQZwqw.jpg large

Les 10 nouveaux joueurs Packers issus de la draft

« Voilààààà, c’est fini » (OK, merci Jean-Louis 😀 ). Eh oui, l’évènement du printemps NFL, la draft, est terminée. Ce sont 10 joueurs qui sont tombés dans l’escarcelle des Packers. Aux 8 choix initiaux se sont ajoutés 2 choix obtenus pour avoir reculé de plusieurs positions avec 2 « trade downs ». Retour sur ce dernier jour de draft des Packers placé sous le signe de l’attaque après deux premiers jours (et 3 choix) « défensifs ».

UN BIEGEL RACÉ

Vince-Biegel

Biegel sera comme chez lui chez les Packers

Installé en premier choix du 4ème tour (choix n°108) suite au « trade down » du 1er tour, Green Bay avait l’avantage de choisir son arme. Et si on pouvait envisager un nouveau « trade down », il n’en a rien été. Les Packers ont choisi un produit local : le linebacker des Wisconsin Badgers Vince Biegel, qui plus est natif de l’Etat. S’il n’était pas dans les radars de plusieurs analystes, sa valeur intrinsèque était tout de même évaluée à ce niveau.

Gros moteur, Biegel ne lâche rien et il formait un duo de pass-rushers de choc avec T.J. Watt (tiens, tiens…). L’avenir nous dira si la « hype » T.J. Watt avait à voir avec son coéquipier. En tout cas, Biegel est puissant, rapide et un monstre d’envie, un profil à la Chris Borland, ex-Badger pris à peu près au même niveau de la draft 2014 qui fut rapidement titulaire chez les San Francisco 49ers. Polyvalent, à l’instar de Kyler Fackrell (OLB) sélectionné en choix n°88 en 2016, il peut être utilisé sur toute la ligne de linebackers.

UN COUREUR, CA VA, 3 COUREURS, BONJOUR LES DÉGÂTS !

C-wA_oiXkAA51JY.jpg large

Williams, Jones et Mays : dans l’ordre les 3 coureurs choisis par les Packers lors de cette draft 2017.

Quand fut venu le choix du 4ème tour « originel » des Packers, la position n°134, les Packers adressèrent enfin leur besoin en running backs (RB) avec la sélection de Jamaal Williams (Brigham Young University). Williams peut être une prise de choix tant il combine une vitesse et une puissance qui lui permettent de rester debout après le premier contact.

Après ce choix contentant le besoin de coureur, on attendait moins le choix d’Aaron Jones, coureur d’UTEP (Nouveau-Mexique) au choix n°182 du 5ème tour, et encore moins celui de Devante Mays (Utah State) au choix n°238 (7ème tour). Si Aaron Jones apparait comme un coureur au centre de gravité bas lui permettant des changements de direction soudains, Devante Mays est le prototype du coureur lourd et puissant par excellence. Est-ce que ce ne serait pas ce dernier le successeur d’Eddie Lacy ?

En tout cas, la compétition cet été s’annonce féroce au poste de coureur. Ces 3 coureurs rookies s’ajoutent aux coureurs déjà dans l’effectif : Ty Montgomery, Christine Michael et Don Jackson. Tout de suite, l’entraineur en chef Mike Mc Carthy a précisé que Montgomery serait indubitablement le RB n°1. De manière sous-jacente, cela veut dire que Michael et Jackson n’ont pas leur place assurée dans l’effectif de la saison 2017 et seront en véritable concurrence avec les 3 coureurs rookies.

Les 3 coureurs choisis par les Packers ont un passé marqué par les blessures, ce qui peut être une explication de leur rang choisi. Mais s’ils en sont épargnés, les Packers ont peut être trouvé au sein de ce trio leur coureur de demain.

MAJ : Eh bien, je ne croyais pas si bien dire pour les cas de Christine Michael et Don Jackson, les deux coureurs viennent d’être licenciés ! L’horizon s’éclaircit brusquement pour les 3 coureurs rookies, preuve de la confiance du staff dans leurs coureurs draftés; 2 d’entre eux peuvent raisonnablement envisager de participer à la saison 2017.

DEUX RECEVEURS DE PLUS

Eh oui, Ted Thompson, on ne le refait pas, il ne peut pas s’empêcher de drafter son petit receveur chaque année quand le corps de receveurs des Packers est considéré comme un des meilleurs de la NFL. Mais cela est valable quand l’ensemble des WR sont en pleine santé. On l’a vu en 2015 avec l’absence de Jordy Nelson et un Davante Adams jouant sur une cheville que de la profondeur ne fait jamais de mal. Donc là, c’est deux pour le prix d’un !

Le cru WR 2017 est donc d’abord représenté par Deangelo Yancey, receveur issue l’université de Purdue (Indiana) choisi au choix n°175 (5ème tour). Pas spécialement rapide, Yancey est par contre très actif sur la ligne de mise en jeu et doté d’un jeu de pieds très actif pour se libérer de son défenseur. Joueur doté d’un physique intéressant, son profil s’apparente à celui de de Davante Adams.

Enfin, pour terminer la draft des Packers, Malachi Dupre fut le choix n°247 (7ème tour). Et pourtant, le receveur n°1 d’une université phare, Louisiana State University, était projeté bien plus haut, au 4ème voire au 3ème tour. Receveur star en 2015, il paye une saison 2016 en demi-teinte. Grand, athlétique, il est une menace à la fois verticale et horizontale. Là encore, clairement une cartouche pour anticiper l’éventuel départ de Davante Adams en 2018.

LA SURPRISE AMICHIA

Avec la sélection de Kofi Amichia au choix n°212 (6ème tour), les Packers ont surpris

leur monde… car la plupart des spécialistes ne le connaissait pas ! Testé il y a peu par les Packers, il espérait être choisi parmi les rookies non draftés. Eh bien, c’est encore mieux pour celui qui jouait Tackle offensif à l’université de Floride du Sud.

Mais c’est au poste de garde (G) qu’il sera testé par les Packers. GB a l’habitude de drafter des tackles offensifs plutôt anonymes à l’université pour les convertir en garde. Cette formule avait marché pour sa paire de gardes All-Pro Josh Sitton – T.J. Lang.

DES MEILLEURS JOUEURS DISPONIBLES QUI COMBLENT LES BESOINS

Plutôt réputé comme draftant le meilleur joueur disponible quelque soit son poste, le cru 2017 drafté par Ted Thompson couvre bizarrement l’ensemble des besoins repérés dans l’effectif des Packers. Alors, après avoir été actif comme jamais sur le marché des transferts, Ted Thompson comprend-il désormais la certaine urgence de retrouver les Super Bowl ? En effet, son joueur star Aaron Rodgers est dans la 2ème moitié de sa carrière et a manifesté une certaine impatience après avoir échoué il y a quelques mois pour la 6ème fois consécutive dans la quête d’un Super Bowl tout en étant présent pour les play-offs à chaque reprise.

On a l’impression que free agency et draft ont comblé tous les postes de l’effectif de Green Bay. Il n’y aurait plus qu’à assembler les pièces du puzzle pour que les Packers redeviennent les champions. La plus grosse inconnue reste selon moi le poste de garde droit. Et justement, les Packers ont solidifié cette question avec le recrutement à la veille de la draft du garde droit multiple pro-bowler Jahri Evans (RG). Evans en a t-il encore dans le réservoir ? Joueur plus qu’expérimenté (vainqueur du Super Bowl en 2009), il semble tenir la corde pour être le titulaire à ce poste devant Don Barclay, resigné pour un an et qui tenait la corde jusque là.

Pour beaucoup d’observateurs spécialistes de la NCAA, cette draft des Packers est jugée comme une des plus réussies parmi les 32 équipes NFL. L’avenir nous dira si cette cuvée 2017 était un coup de maître…

Comme l’année passée, je compte faire des fiches personnelles de chacun des joueurs draftés ces prochains jours.

4 Comments

  1. Super on attends les fiches individuelles des dix nouveaux rookies.
    Biegel plutôt que TJ en régional de l’étape, l’avenir nous dira si c’était judicieux !
    J’espère qu’il sait sacker, parce-que Clay et surtout Nick nos deux spécialistes, sont incapables de faire une saison sans blessures, je regrette déjà Peppers jamais blessé, et devenu la saison passé le cinquième meilleurs sackeur de tous les temps.
    Des trois RB roockie, un, ne passera pas l’été, et on espère tenir un bon RB a 1000 yards la saison.
    Dupre peut être la bonne surprise, un petit hold-up à la Donald, pas Trump le fou, mais Driver notre recordman, drafter lui aussi au septième tours .

  2. Je pense que tu vas t’amuser à faire les fiches (qu’on attend avec impatience mais prends quand même ton temps 😉 ), pas mal d’infos intéressantes ou sympas sur les nouveaux Packers. Triste que certains doivent déjà partir pour faire de la place mais GB a toujours privilégié ses propres draftés, on le sait bien. As-tu prévu un petit topo sur nos chers ennemis de la NFCN ? Parce qu’il y a eu des picks qui font peur pour nous et d’autres qui provoquent plutôt l’hilarité ^^ .

    Ma note de draft serait de A ou 8/10 après examiné un peu tous ces joueurs. Pas que je sois voyant et capable de prédire leur futur mais satisfait par rapport à ce que j’attendais malgré quelques noms sortis de nulle part à la Thompson. Si on avait pu faire Watt + Biegel ça aurait été vraiment fun mais il faut savoir raison garder comme on dit. Sur les 5 premiers picks, on prend des joueurs attendus plus haut en général, jamais plus bas donc la valeur est là.

    Besoins couverts avec des prospects ayant du potentiel, on peut pas vraiment demander plus. Ted a aussi gratté 2 picks du jour 3 en passant, c’est plutôt bien joué. Au final on récupère un lot de joueurs très intéressant: Biegel je le voulais, Williams et Jones étaient pas mes options premières mais j’aime leur style, Dupré est carrément un steal en fin de R7. Mays je sais pas trop, Yancey c’était un peu haut mais pourquoi pas et Amichia semble pouvoir jouer C/G et même T si besoin (bye bye Barclay 😀 ).

    Il restait Perine puis Hill en RB quand on a pris Biegel mais le stock de RBs était encore très large comparé à celui d’OLB donc le choix est parfaitement logique. Il ne restait quasiment que Lawson et son dossier médical avec Phillips, Fields et Dimick ont fini UDFA, Ebukam a été pris par LAR très haut, de même que Price au R7 (comme Carraway et K Adams), bref, la dèche, le reste c’était surtout des ILBs.

    Peut-être pouvait-on attendre un peu avant de prendre Yancey en WR au R5 mais en fin de R4, Ted a pris le RB qu’il voulait vu combien il en restait: (Phumphrey parti 2 picks avant) Hill, Mack, McNichols, Gallman… Il semble avoir eu qui il voulait pour la plupart des postes sans réel pick par défaut (à part Amichia peut-être vu que les Pats prennent McDermott le pick d’avant avec un trade up au R6.

  3. Chambertin21

    2 mai 2017 at 12:13

    Je suis très positivement intrigué par M.Dupre, au 7ème tour, fallait vraiment pas s’en priver.
    Je n’étais initiallement pas pour qu’on drafte un WR, mais l’arrivée d’Evans a changé la donne, et je suis plus optimiste que toi GBPF le concernant. Il me semble être de la lignée des Julius Peppers (justement salué par David plus haut) et James Harrisson, des grands pros qui adorent leur sport. Je pense qu’on sera agréablement surpris, et qu’il pourra faire partager son expé à tous nos jeunes linemen. Les commentaires que j’ai lu des fans des Saints à son égard sont plutôt élogieux que ce soit ici ou outre atlantique. Certains le regrettent d’ailleurs, je pense qu’il en a encore sous la semelle.
    Pour moi c’est un super coup de TT.
    De manière plus anecdotique, il pique la place de joueur le plus agé du roster à Rodgers.

  4. Je pense que tu est pas mal avec ton A, le site de la NFL donne un A+ pour les Packers, et les mets sur le podium pour leurs draft très réussi 😁😁.
    Fox sport, quand a elle, donne leur top 15 des steal, et surprise, deux de nos roockie y figurent, Jones en 12, et Adams en 9 😁😁.
    Tous sa sent bon, la combinaison Free agency- draft 2017 paraît aujourd’hui excellente, même si certains décevront !
    On tourne autour tu pot depuis 3 saisons, et je vous dit pas le plaisir que l’on auraient tous a gagner le Super Bowl 52 dans l’antre des Vikings 😁 avec une remise du Lombardi des mains de Favre pour l’énorme clin d’œil.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.