Packers Sondage n°4 : Résultats

nfl-draft-fullÀ moins de 48 heures de l’évènement, nous approchons dangereusement de la draft 2017 dont le 1er tour occupera la soirée américaine (et nuit européenne) du jeudi 27 avril. Je vous avais demandé il y a deux semaines quel serait votre pronostic pour le choix des Packers lors de ce 1er tour (29ème choix général). Résultats.

La cuvée de joueurs universitaires qui se présente à cette draft fait de ce millésime 2017 un cru défensif. Elle annonce aussi beaucoup de profondeur aux postes de coureur (RB) et de tight-end (TE). À l’inverse, il n’y a apparemment pas pléthore de talent sur les postes de QB et de ligne offensive.

Alors, dans la multitude de joueurs à choisir, qui aura l’honneur de porter la tenue verte et or en 2017 ? Je vous avais demandé votre avis, non pas sur le joueur exact qui serait sélectionné (trop de possibilités, rendant inutile un tel sondage) mais au moins sur le poste occupé par le joueur choisi. Verdict.

Nouvelle image

Le verdict est sans appel. Vous plébiscitez majoritairement, à 53 %, le poste de cornerback (CB) comme choix de 1er tour.

Vous êtes sûrement traumatisés par les performances des lignes secondaires Packers en 2016 et le trou noir de la mi-saison où la défense encaissait valises de points et de yards.

Peut-être en effet que nous verrons jeudi soir en vert et or Gareon Conley (Ohio State), Marshon Lattimore (Ohio State), Kevin King (Washington), Marlon Humphrey (Alabama), Chidobe Awuzie (Colorado), Tredavious White (Louisiane) ou Adoree Jackson (USC) ; tous des cornerbacks attendus au 1er tour.

En deuxième choix, représentant plus d’un quart des votants, 26 %, vous choisissez le poste de linebacker extérieur (OLB).

Les départs de Julius Peppers et de Datone Jones n’ont pas été compensés numériquement. Le poste de « pass-rusher » (autre nom du linebacker extérieur) est une position primordiale en football américain, surtout dans une défense « 3-4 » comme celle de Green Bay.

Là encore, beaucoup de talent à ce poste. Des joueurs comme Haason Reddick (Temple), Takkarist Mc Kinley (UCLA), Derek Barnett (Tennessee) ou le chéri des fans des Packers car frère de la star défensive JJ Watt et originaire de l’université de l’Etat du Wisconsin : TJ Watt (Wisconsin), peuvent être disponibles au moment du choix des Packers.

Votre 3ème choix est plutôt étonnant puisque vous envisagez à 16 % la possibilité d’un trade down, c’est-à-dire reculer son choix général en compensation d’un choix plus bas mais accompagné d’un choix compensant ce recul (par exemple, reculer de 5 choix au général pour un choix de 3ème tour de draft en plus).

Si cette perspective est alléchante et appréciée du manager général Ted Thompson, encore faut-il un « partenaire », c’est-à-dire une équipe qui accepte de donner un (ou des) choix pour monter de plusieurs rangs car celle-ci aurait un joueur particulier en ligne de mire et souhaiterait l’avoir absolument.

Enfin, en 4ème choix, 5 % d’entre vous voit la possibilité du choix d’un coureur (RB) au 29ème choix général. Il est vrai que GB dispose numériquement de son trio de coureurs avec Montgomery, Michael et Jackson, mais ce dernier peut facilement laisser sa place au profit d’un coureur qui pourrait porter une partie du poids de l’attaque de GB comme le faisait Lacy auparavant.

Il y a pléthore de talents à cette position pouvant être draftés dans un tour ultérieur. GB pourrait ainsi trouver une perle rare comme Jordan Howard, le performant coureur des Chicago Bears, drafté en 2016 au 5ème tour ! Mais malgré le succès d’Ezekiel Elliott chez les Dallas Cowboys (3ème choix général), le poste de coureur est sous-évalué et n’est plus une position premium. Alors, si un coureur envisagé à l’origine en première moitié de 1er tour « glisse » au 29ème choix, nul doute que les Packers se délecteraient de le choisir.

Lors de ce sondage, vous n’avez choisi que quelques options malgré le nombre important de choix qui vous était offert. Ainsi, aucun vote n’a été émis pour :

  • un joueur de ligne défensive (Kenny Clark (DT) a, c’est vrai, été choisi en 2016 au 1er tour)
  • un linebacker intérieur (ILB)
  • un joueur de ligne offensive (plutôt dans les derniers tours, comme a l’habitude de faire Thompson ?)
  • un safety (un trio existant de qualité : Clinton-Dix, Burnett, Brice)
  • un tight-end : la free agency a comblé ce manque.
  • un receveur : Thompson les choisit plutôt hors 1er tour.

Alors, les lecteurs de GBPF sont-ils dans le vrai ? Réponse dans 48 heures !

Publicités

2 Comments

  1. Trade doooooooooooooooooooooooooooooooooooown baby !
    Je le sentais, j’ai réussi à lire l’esprit de Thompson yeah !

    J’avais aussi senti que Watt serait là à nous attendre mais Ted a fait du Ted et ses déclarations supposées sur le fait qu’il adore Watt avaient de quoi mettre la puce à l’oreille (en plus il drafte quasiment jamais de badger).
    Peut-être voulait-il Charlton ou McKinley ou White partis juste avant ? Voir Conley en misant sur sa chute.

    Toujours est-il qu’on se retrouve avec 2 first pick au R2 et R4, trade avec CLE le partenaire idéal qui nous met devant SEA qui a aussi trade back :p .
    Plus qu’à refaire quelque simus pour voir quels beaux morceaux vont nous tomber dans le bec ^^ .

    Et la cerise sur le gâteau: les Bears se sont suicidés en montant d’une place pour Trubisky 😀

  2. Incompréhensibles Bears !!! 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.