Packers Sondage n°2 : Résultats

170310-bennett-2-950

Martellus Bennett (TE) fut la première recrue extérieure des Packers en 2017

Il y a 3 semaines, je vous avais posé deux questions sur le fait que les Packers puissent avoir recours à des agents libres autres que ceux qui étaient déjà présents à Green Bay en 2016. En effet, si pour d’autres équipes NFL, la question ne se pose même pas, les Packers sont eux plus rétifs à s’engager dans la free agency. Qu’en pensiez-vous alors ?

Je vous avais donc posé deux questions, la deuxième découlant de la première. Je vous demandais d’abord si vous pensiez que les Packers allaient se décider à recruter ailleurs que dans ses propres rangs. Évidemment, j’ai arrêté les résultats du sondage dès la signature du premier agent libre extérieur, le Tight-end Martellus Bennett.

Sans titre

La réponse fut globalement positive. À 70 %, vous avez pensé que Ted Thompson allait sortir les oursins de ses poches et investir sur un agent libre extérieur.

Mais sa réputation a la vie dure puisque 30 % d’entre vous ont répondu par la négative, ce qui est un chiffre important compte tenu du nombre de Packers libres en free agency et donc potentiellement sur le départ. La suite nous aura d’ailleurs montré que Ted Thompson s’est en fait concentré à retenir un seul élément clé : Nick Perry (OLB). D’où la nécessité presque vitale de recruter en « extérieur » mais au moment du sondage, on ne savait pas encore que Ted Thompson prendrait le parti de ne pas retenir la grande majorité de ses joueurs.

Ensuite, si vous estimiez en effet que GB allait recruter un agent libre, je vous demandais quelle serait selon vous sa position sur le terrain.

Sans titre2

La « free agency » consiste essentiellement à combler les manques d’un effectif à un poste précis par un joueur d’expérience (car post contrat rookie au moins) censé apporter une plus-value immédiate au poste, plus-value qu’un rookie (hors 1er tour) est réputé moins à même de fournir immédiatement, compte tenu de la transition à effectuer entre le jeu universitaire (NCAA) et le jeu professionnel (NFL).

Vous avez identifié comme besoin principal le poste de cornerback. C’est un plébiscite puisque ce poste recueille 67 % des suffrages ! Vous avez été apparemment traumatisés par les nombreux yards encaissés à la passe en 2016 (avant-dernier NFL) et souhaitiez un renfort pour aider les CB Randall, Rollins et Gunter.

Plus étonnant, 22 % d’entre vous demandaient du renfort au poste de linebacker intérieur (ILB) alors que la défense à la course a été dans le top 10 et que les ILB Jake Ryan, Joe Thomas et Blake Martinez ont progressé tout au long de la saison. Certes, ce n’est pas encore l’assurance tous risques loin de là mais ce trio forme le corps le plus consistant depuis 2011 (et la présence de Desmond Bishop).

Enfin, 11 % d’entre vous anticipaient sûrement le départ d’Eddie Lacy (RB) et envisageaient le recrutement d’un coureur, avec en toile de fond un marché des RB abondant en noms ronflants.

Chose amusante, personne n’a pensé au recrutement d’un tight-end extérieur alors que Ted Thompson en a recruté deux (Martellus Bennett et Lance Kendricks) ! Il est vrai que le retour de Jared Cook dans les rangs Packers était l’hypothèse la plus probable… avant les tractations financières.

Merci à tous pour votre participation. D’autres sondages sont à venir… 😉

3 Comments

  1. Merci pour le boulot accompli !
    A tu une idée du nombres de fans qui te suivent ?
    Continue comme ça !

  2. Merci merci !!!

    Au niveau des « followers », j’ai des indicateurs : j’ai un compteur de visites et un de visiteurs. Au niveau journalier, ça me permet de savoir le nombre de visiteurs différents mais certains ne vont pas venir tous les jours..

    Néanmoins, je pense avoir désormais un noyau dur d’une trentaine de personnes suivant quasi quotidiennement le site. Ce qui est plaisant, c’est que j’ai régulièrement des nouveaux arrivants que je remarque car ils balaient l’ensemble des articles du site. Je pense que le site gagne petit à petit en notoriété, le mois creux de février 2017 a eu 2 fois plus de visites que mon premier mois de parution (mai 2016).

    Evidemment, c’est inévitable, le succès va dépendre en grande partie du succès des Green Bay Packers. Tout a explosé pour GBPF lors des play-offs : mes deux plus beaux scores ont eu lieu après la victoire contre Dallas et la défaite contre Atlanta. Et durant la saison 2016, la fréquentation a suivi la courbe des victoires et des défaites.

    Enfin, géographiquement, grosso modo, 90 % des visiteurs sont français, 4 % sont de Belgique, 4 % de Suisse, 2 % du Canada, et 2 % du reste du monde (qui viennent au gré du hasard ou pour cause de voyage).

    D’ailleurs, dis-moi, tu ne serais pas allé en Scandinavie en décembre ? 😀 😉

  3. Ah ah ah si ! Et ma femme qui se plaint d’être fliquer, car sur Internet tous se sait !
    Ouais je passe tout les Noël dans le pays du père Noël et celui de ma femme la Norvège​ le pays d’un ancien kicker des Chiefs et de nos chers Packers le hall of famers Jan Stenerud, je suis passé par chez lui.

    Bon hé bien c’est super pour ton blog, il faut ça pour te motiver à prendre de ton temps pour nous donner des nouvelles des Packers dans la langue de Molière.

    A tu des nouvelles d’Aaron, il faudrait pas qu’il nous fasse une dépression le pauvre ?

    Bon courage pour les articles à venir sur la draft des Packers.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.