Packers Brèves n°13 : Christine et Jean-François sont là !

58d30dfc5fd35.image

D’autres touchdowns en 2017 pour Christine Michael ?

Le marché des transferts continue, certes à un rythme moins effréné mais les Packers ne sont pas inactifs pour autant. Deux joueurs viennent de s’ajouter à l’effectif des Packers : Christine Michael (RB) et Ricky Jean-François (DT).

MAJ du 28/03 en commentaires

170323-michael-950

Pour le coureur Christine Michael, c’est un retour. Attrapé sur les « waivers » par les Packers au milieu de la saison 2016 après sa résiliation par les Seattle Seahawks, Michael repart donc pour un tour avec GB.

Les termes du contrat ne sont pas encore connus mais on s’orienterait vers un contrat d’un an et un salaire plutôt modique (- de 2 M $). Il faut dire qu’il ne fait pas bon être RB libre en cette intersaison 2017. Les coureurs de renom étaient pléthore à chercher un nouveau club (Peterson, Charles, Lacy, L. Murray) et la prochaine draft est annoncée comme la plus productive à ce poste depuis bien des années.

Néanmoins, fidèles à leurs convictions, les dirigeants de GB aiment travailler dans la continuité. Pour combler leur besoin actuel de coureur, Michael offrait la meilleure solution en rapport qualité/prix/expérience de la maison. À n’en pas douter, avec une préparation estivale, Michael devrait offrir plus de polyvalence qu’à son arrivée il y a quelques mois et nous faire profiter de son explosivité, à l’image de son touchdown de 42 yards chez les Chicago Bears.

Les Packers ont désormais 3 coureurs dans leurs rangs : Montgomery, Michael, Jackson. Pour ce dernier, la signature de Michael va l’inciter à se surpasser pour montrer qu’il a sa place dans l’effectif final de 53 joueurs. Avec une draft aussi riche, ce n’est pas parce que GB a 3 coureurs actuellement qu’il va se priver de choisir un jeune coureur, mais ce poste ne sera pas privilégié plus qu’un autre.

RICKY, LA BELLE VIE ?

usa-today-7021672.0

Le Super bowl, Jean-François connait déjà ! (ici en 2012)

Ricky Jean-François est lui un vétéran de 30 ans. Coupé par les Washington Redskins en raison d’un salaire trop important prévu en 2017, Jean-François (nom d’origine haïtienne) cherchait une équipe où faire valoir ses qualités de bloqueur de course (« run-stuffer »).

Sa signature est sûrement liée à la suspension pour les 4 premiers matchs 2017 du DT titulaire Letroy Guion. Il est donc un renfort numérique mais Jean-François a les qualités pour s’épanouir dans le système à 2 Defensive Tackles du coordinateur défensif Dom Capers, plus qu’en Nose Tackle où il était souvent affecté.

Le deal est d’un an et 3 M de $. Ce n’est pas une « bonne affaire » mais ce n’est pas non plus cher payé pour un joueur qui peut apporter l’équivalent d’un Letroy Guion. De plus, coupé par les Redskins, son acquisition ne compte aucunement dans la balance des choix de draft compensatoires.

GREEN BAY PARÉ POUR LA DRAFT

Avec le retour de Michael (RB) et l’arrivée de Jean-François (DT), les Packers ont comblé tous les postes.. au moins numériquement, notamment ceux qui étaient des postes cibles avant cette « free agency » : tight-end (Bennett, Kendricks), coureur (Michael, Jackson), pass-rusher (Perry, Elliott) ou cornerback (House).

Numériquement ne veut pas dire qualitativement, mais les Packers offrent déjà actuellement un visage d’équipe type assez séduisant, avec des nouveaux joueurs qui peuvent apporter bien plus qu’attendus (House, Elliott, Kendricks, Jean-François).

GB est prêt pour la draft et surtout prêt à choisir le meilleur joueur disponible au moment de la décision des Packers, qu’importe la position. Le choix crucial du 1er tour ne devrait ainsi viser aucune position en particulier, et peut-être même être un choix offensif pour la première fois depuis 2011 (choix de Derek Sherrod (T) en choix n°32).

D’ici là, les prévisions de draft (« mocks drafts ») vont être nombreuses et alimenter l’actualité NFL, des prévisions que Ted Thompson s’empressera de prendre à revers comme il l’a fait ses deux dernières années (Damarious Randall (CB) en 2015 ; Kenny Clark (DT) en 2016). Et peut-être nous réservera t-il encore une petite surprise d’ici là ?

Publicités

3 Comments

  1. Et de 4 FA ! Dont un gros nom, c’est la fête cette année youhou !
    En plus on est très loin d’avoir coulé notre salary cap (il doit rester 22-23 millions) et on devrait avoir le max de compensatory picks l’an prochain, miam !

    Bon, ça nous fait donc 2 TE, 1 CB et 1 DL et on a 3 RBs après avoir ressuscité le Christine ^^ .
    Il semble clair que Ted a voulu s’éviter le « draft for need » en renforçant les postes les plus menacés.
    On a aussi discrètement ramené tous nos LBs (Elliott & co) mais à moins d’une occasion en or à un autre poste au pick 29 ça sent de plus en plus fort l’OLB avec un CB en suivant.

  2. Beaucoup de picks compensatoires à prévoir en 2018 en effet, 4 au maximum légal je pense. Et maintenant que ces picks peuvent être échangés… cela donne beaucoup de perspectives pour la draft 2018 pour du trade up.

    Mais d’abord, place à la draft 2017 où Teddy ne s’interdira aucune position (oulà ! ^^) au 1er tour. Bientôt un sondage pour vous 😉

    Encore beaucoup de salary cap en effet, mais Teddy est je pense déjà dans la perspective 2018 pour des prolongations d’agents libres. Je vois en premier lieu le Centre Corey Linsley, devenu la poutre de la ligne offensive ; pourquoi pas dès l’avant-saison comme il avait fait pour Bakhtiari l’année passée.

    Il y aura aussi les cas de Davante Adams (WR) et Lane Taylor (LG) à considérer. Bref, on a jamais trop de cap space ! 🙂

  3. MAJ du 28/03 :

    Les détails définitifs des contrats de Michael (RB) et Jean-François (DT) sont parus. C’est encore mieux que prévu :
    – Michael : contrat d’1 an à 800.000 $ avec seulement 3 % garantis, un rapport qualité-prix imbattable !
    – Jean-François : contrat d’1 an à 2 M $ avec seulement 12,5 % garantis !

    Compte tenu des contrats signés, ces 2 contrats sont de mon avis : 🙂 🙂 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.