031617-Cook-social-cp

Jared Cook a signé chez les Raiders d’Oakland

Ca y est, la folie du marché des transferts s’est calmée. Si la free agency n’est pas officiellement terminée, elle l’est officieusement à 90 %. Voyons ce qui s’est passé dans ces derniers jours plutôt calmes pour les Packers

COOK IN BLACK

C’est l’information la plus notable concernant les Packers, Jared Cook (TE) a trouvé chaussure à pied. En effet, depuis les signatures de Bennett et Kendricks, il n’était plus question pour Cook de s’imaginer en vert et or en 2017.

C’est finalement chez les Oakland Raiders, pensionnaire de l’AFC West, que Cook officiera. Il y avait en effet une place de TE 1 à pourvoir dans cette équipe mythique vêtue de noir et d’argent. C’est donc une bonne place qu’a trouvé Cook. Les Raiders sont désormais des candidats au Superbowl car emmenés par un QB en devenir : Derek Carr.

Le contrat de Cook est cependant inférieur à celui signé par Martellus Bennett aux Packers. La rumeur dit que les Packers auraient proposé plus ou moins le même contrat que Bennett à Cook. Ce dernier voulant faire monter les enchères, il fut fort dépourvu quand le Bennett fut venu. 😉 Le coup final fut porté par la signature de Kendricks. Néanmoins, avec un contrat de 2 ans et 12,2 M de $ (41 % garantis), Cook ne s’en sort pas si mal, financièrement et sportivement. Cette signature devrait rapporter un 5ème tour de draft compensatoire, au pire un 6ème tour.

Mon avis : depuis les signatures de Bennett et Kendricks : 🙂 🙂

LES BONNES AFFAIRES DE TEDDY

Le manager général Ted Thompson a resigné les contrats de joueurs dont les Packers avaient les droits exclusifs. Cela permet de garder les joueurs pour le prix minimal de la position. Ces contrats sont en général signés par des joueurs non draftés qui leur assure un pécule plus honnête.

Dans le lot de la fournée de joueurs resignés, on retrouve des joueurs méconnus mais qui ont toute leur importance au sein du collectif (par ordre d’importance) :

  1. Joe Thomas (ILB) : resigné pour un an et 615.000 $ ; ayant pris du muscle en 2016, il est monté progressivement en puissance dans la saison pour passer de ILB 3 à ILB 1. Il sera agent libre restreint en 2018.
  2. Jacob Schum (P) : appelé en remplacement de Tim « ginger » Masthay résilié en début de saison, il a su assurer l’essentiel et même monter en puissance lors des play-offs. Il manque de régularité mais à 615.000 $ pour un an, il est une bonne affaire.
  3. Geronimo Allison (WR) : le rookie non drafté a su saisir sa chance la saison passée et s’est octroyé en fin de saison la place de WR 4. Il revient pour un an et 540.000 $. Il sera agent libre en droits exclusifs en 2018.
  4. Christian Ringo (DT) : il sera sûrement plus impliqué dans la rotation avec la suspension de 4 matchs de Guion (DT) et la résiliation de Mike Pennel (DT). Va t-il nous faire d’autres « monster push » comme face aux Seahawks ? Il revient pour un an et 540.000 $. Il sera agent libre en droits exclusifs en 2018.
  5. Don Jackson (RB) : alors qu’il avait eu sa chance avec les blessures de Lacy, Starks et Crockett, il n’en avait pu en profiter… qu’un demi-match avant de se blesser pour la saison ! Il apporte la profondeur au poste de coureur avant que les Packers ne recrutent un agent libre ou un rookie. Il revient pour un an et 540.000 $. Il sera agent libre en droits exclusifs en 2018.
  6. Joe Kerridge (FB) : impliqué sur quelques jeux, il a bien marqué son territoire en équipes spéciales. Il revient pour un an et 540.000 $. Il sera agent libre en droits exclusifs en 2018.

Enfin, Jordan Tripp (ILB) a été resigné par les Packers qui n’avaient pas signé la somme minimale de son contrat d’agent libre restreint. Laissé libre, il n’a pas trouvé preneur et les Packers l’ont resigné, sûrement pour une somme moindre que la somme minimale initiale de 1,7 M $, à l’instar de Jayrone Elliott (OLB). Il avait montré une très bonne présence en équipes spéciales également.

WHAT ELSE ?

Brett Goode (LS) et Christine Michael (RB) sont les derniers agents libres des Packers qui n’ont pas trouvé preneur. Brett Goode reviendra sûrement en camp d’entrainement pour concurrencer le jeune long snapper Taybor Pepper recruté il y a peu pour 2 ans.

La situation de Christine Michael est encore en suspens. La présence d’Adrian Peterson et de Jamaal Charles encore sur le marché n’est pas fait pour arranger ses affaires. Dans l’attente de la draft, la situation des Packers au poste de coureur est ténue. Une dernière acquisition en free agency peut-être ?

 

Publicités