Free agency 2017 : Bilan de la 1ère journée

nickperry0310

5 ans de plus chez les Packers pour Nick Perry

Ca y est, on y est : le marché des transferts 2017 est officiellement ouvert. Comme tous les ans, la 1ère journée est la plus folle, les équipes attendant l’ouverture officielle de la free agency pour annoncer des accords conclus parfois quelques jours plus tôt. Voyons ce que cela a donné pour les Packers.

NICK PERRY, TOP PRIORITÉ

Comme vous l’aviez indiqué dans le Packers sondage n°1, Nick Perry (OLB) était (avec TJ Lang) votre priorité comme joueur à resigner. Le manager Ted Thompson était du même avis que vous apparemment ! Il faut dire que ce choix était évident, restait à s’entendre sur le prix.

Le contrat est de 5 ans pour un montant total de 59 millions de $. Cela en fait le 5ème contrat pour un joueur de cette position (11,8 M $ par saison). C’est un montant logique si on se réfère à sa saison 2016 où il a accumulé 11 sacks en 14 matchs de saison régulière ! Nick Perry a confirmé en 2016 son statut de 1er tour de draft en 2012 et semble désormais un vrai « pass-rusher » dominant.

Comme on le fait chez les Packers, des joueurs draftés par le club peuvent devenir des maillons clés de l’équipe s’ils ont prouvé leurs qualités et qu’ils sont prometteurs ; et encore plus s’ils jouent à une position premium comme celle de pass-rusher (OLB). C’est le cas de Nick Perry dont on espère qu’il se débarrasse de cette tendance à souvent être blessé. Mais le contrat signé est une nouvelle fois bien structuré pour la franchise. Le montant garanti du contrat n’est que de 31 %, le plus faible du top 20 de la position OLB ! En fait, Nick Perry reçoit tout de suite la plus grosse partie de son contrat, à savoir un bonus à la signature de…. 18,5 M $ !

De mon avis, un contrat gagnant-gagnant 🙂 🙂 🙂

HYDE ET JC TRETTER NON CONSIDÉRÉS

Selon leurs dires, ces deux joueurs n’ont pas eu d’offre de la part des Packers. Ils ne rentraient donc pas dans les plans du management.

Micah Hyde a signé un contrat de 5 ans pour 30 millions, soit 6 millions de $ par an, chez les Buffalo Bills. Pour moi, c’est surpayé. Cela en fait le 12ème contrat pour un safety dans la ligue (47 % garantis). À ce prix, je ne le faisais pas revenir d’autant plus qu’il y a eu une émulsion autour de Hyde en fin de saison du fait de son « play-off run » personnel (interception contre Dallas) et sa bonne fin de saison régulière. Mais son début de saison fut pas franchement emballant et il a toujours eu du mal quand il était assigné à un tight-end de valeur ; c’est pourquoi d’ailleurs Morgan Burnett (SS) a été de plus en plus impliqué dans cette fonction. Son aspect « couteau suisse » est indéniable mais il n’excellait dans aucune de ses affectations. Son contrat devrait garantir un 4ème tour de draft compensatoire aux Packers en 2018. Mon avis : 🙂

JC Tretter était l’autre « couteau suisse » des Packers mais au niveau de la ligne offensive. Il a signé chez les Cleveland Browns pour 3 ans et 16,75 M $. Cela en fait le 11ème contrat NFL pour un Centre. JC Tretter a néanmoins négocié 60 % de son contrat garanti. Cependant, ce qui faisait la force de JC Tretter, c’est qu’il était vraiment polyvalent sur la ligne offensive et bien performant, qu’il ait joué tackle, guard ou centre. Il aurait donc été une vraie sécurité pour négocier l’éventuel départ de TJ Lang, la prolongation ou non du Centre Corey Linsley l’année prochaine et avoir une assurance de ne pas forcément mettre au feu les joueurs de ligne offensive de seconde année Spriggs et Murphy. La resignature de TJ Lang semble maintenant plus impérative (sinon Spriggs en RG ?). Le départ de JC Tretter devrait pouvoir garantir un 5ème tour compensatoire en 2018. Mon avis : 🙁

DON BARCLAY, ENCORE ET TOUJOURS

Conséquence du départ de JC Tretter, Don Barclay (OL) a obtenu une nouvelle assurance de la part des Packers, un nouveau contrat d’un an pour 1,3 M $. C’est déjà trop pour un remplaçant qui à chaque rentrée implique une vraie moins-value pour la ligne. Il permet d’avoir de la profondeur sur la ligne offensive mais j’espère que ses concurrents (Spriggs, Murphy, Patrick) sauront montrer que les Packers n’ont plus besoin de lui. Mon avis : 🙁 🙁 🙁

LACY ET TJ LANG EN VOYAGE

Les Packers ont clamé haut et fort leur désir de faire revenir ces deux joueurs au sein de l’effectif de GB en 2017. Apparemment, Lacy et TJ Lang ont envie de voir si on peut vraiment leur proposer de meilleures garanties financières ailleurs. Ce qui est rageant pour le moment, c’est que les deux joueurs sont en visite chez des vrais rivaux des Packers (TJ Lang chez les Lions de Detroit et les Seahawks de Seattle ; Lacy chez les Vikings du Minnesota… et les Seattle Seahawks). Vont-ils changer d’air ? :-/

Le feuilleton de la free agency continue !

3 Comments

  1. La nouvelle devise de Thompson pour la FA: qui s’y frotte s’y pick :p !

    Hyde: 6 millions après le contrat de Perry c’était juste pas possible mais si on signe personne (House), on aura perdu 2 des éléments solides d’une des secondary les plus atroces de 2016… Ça ne veut dire que deux choses:
    1) on mise sur un retour gagnant des jeunes en 2017 (Randall, Rollins, Brice, Gunter, Dorleant, Hawkins…) et on s’appuie sur le tandem Dix/Burnett derrière pour sauver nos miches.
    Sur le nombre y’a de la profondeur mais sur la qualité, on demande encore à voir.
    2) On va faire une Chip Kelly 2015 (3 CB avec 6 picks) 😀 . La classe de draft est forte au poste et c’est un besoin de GB donc ça me surprendrait que Thompson fasse tapis mais je grince déjà des dents en pensant aux mecs que ça pourrait nous faire louper.

    Perry: comme mis sur le sondage j’étais plutôt pour Jones mais ce n’est pas surprenant et comme tu dis, les détails du contrat aident vraiment à faire passer surtout quand tu vois un Campbell (DE) qui prend lui 14 millions / an.

    Barclay: Nooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo !!!
    Bon, il est pas SI mauvais tant qu’il joue à son poste de base (RG) en remplaçant quand le reste de la ligne est ok, il peut même être décent (et il est pas cher) MAIS je ne veux plus jamais le voir en tackle !

    Tretter: vu comment on a baladé Spriggs sur la ligne cette saison, je pense que c’est lui le nouveau remplaçant de luxe multipostes. Je sens venir gros comme une maison le pick OL C/G du 5° tour cher à Ted, faut que je fouille un peu mais je suis sûr que je vais en trouver un dans notre zone de tir :p .

    Lang et Lacy: bye bye…

  2. Très bonne idée le bilan par journée !
    Merci, c’est plus simple de venir ici et vérifier si il y a un nouvel article que chercher l’actualité des Packers sur des sites plus généralistes, avec tous les mouvements qu’il y a entre les différentes équipes ce n’est pas simple à suivre.

    Question que j’aurai du poser dans un autre article, mais le sujet est un peu abordé ici.
    Concernant les tours de draft compensatoires, je ne suis pas vraiment certain d’avoir compris comment sa fonctionne. Dans un article précédent vous dites que la valeur des tours de draft tient beaucoup à la valeur du contrat signé par le joueur dans sa nouvelle équipe.
    Cas pratique : un joueur vétéran des Packers, décide d’aller signer dans une équipe dites de « bas » de tableau : les Browns pour l’exemple; pour le faire venir ils vont forcement devoir lui offrir un contrat plus intéressant financièrement qu’une équipe prétendante au titre, comme les Patriots. Donc les Packers recevront forcement une meilleur compensations si le joueur va chez les Browns que chez les Pats non ?
    Les tours de drafts compensatoires sont la pour compensé la perte de joueurs, pour ca il faut évaluer le niveau des joueurs perdus/gagnés et pour cela ils utilisent la valeur du contrat d’un joueur. Je trouve ca étrange cela revient a juger la qualité du joueur non pas sur les statistiques de la saison écoulée, mais sur la capacité de son agent à négocier. Il y a un truc qui m’échappe non ?

  3. Rien ne t’échappe. C’est exactement cela. Et en effet, c’est pas forcément « juste ». Exemple : on a eu un 4ème tour pour Tramon Williams parti chez les Browns et seulement un 5ème tour pour Hayward parti aux Chargers. Avec ces deux joueurs, on voit bien que la valeur du contrat est prépondérante.
    Donc oui, mieux vaut que ce soit une mauvaise équipe qui récupère ton joueur pour lui offrir un pont d’or. 🙂
    D’ailleurs, ce sont les mauvaises équipes qui ont les + gros « cap spaces » : Browns, 49ers et Jaguars font le bonheur d’autres équipes… 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.