Échauffement Week 16 : GB – MIN

GREEN BAY PACKERS (GB) – MINNESOTA VIKINGS (MIN)

green-bay-packers-vs-minnesota-vikings-nfl-poster

2ème match retour du tryptique NFC North des 3 dernières journées de la saison des Packers. C’est cette fois l’ennemi violet qui vient à Lambeau Field, là même où ils avaient ravi le titre de division aux Packers en 2015, empêchant Green Bay d’empocher pour la 5ème fois de suite la couronne NFC North. Si l’affiche met aux prises deux équipes au bilan quasi similaire, la dynamique est bien différente entre des Packers qui viennent d’enchainer 4 victoires de suite et des Vikings qui ont un bilan de 7-7 après avoir commencé la saison sur un 5-0…

UNE DÉFENSE DES VIKINGS TOUJOURS AU TOP NIVEAU ?

NFL: Green Bay Packers at Minnesota Vikings

Les Vikings vont-ils harceler Rodgers comme au match aller ?

On peut se permettre d’en douter après la fessée monumentale, 34 à 6, reçue à domicile de la part des Indianapolis Colts. Si le résultat d’un seul match est à relativiser, il confirme la tendance d’une défense qui n’est plus aussi souveraine qu’en première partie de saison. Longtemps leaders NFL en terme de points encaissés, ils ne sont désormais plus que 6ème dans ce classement. Les Vikings encaissent également plus de yards qu’en début de saison, spécialement à la course où ils ne situent que dans la moyenne NFL.

C’est l’occasion pour Montgomery (RB) de renouveler une performance de choix avec son acolyte C. Michael (RB). Un duo toujours en rodage, le premier dans son rôle de RB, l’autre dans le système des Packers.

Les Vikings viennent en plus de perdre pour la saison le DT T. Johnson pour une blessure à l’ischio-jambier. S’il est méconnu du grand public, il fut le défenseur de ligne le plus en vue lors du match aller. Une autre blessure est importante, celle qui touche à la cheville le safety Pro-Bowler Harrison Smith. Absent des deux derniers matchs des Vikings, il a repris légèrement l’entrainement et est très incertain. Son absence aurait un impact similaire à l’absence d’Earl Thomas chez les Seahawks.

La ligne offensive des Packers, emmenée par sa paire de tackles Bakhtiari-Bulaga, devra contrôler les rushs des DT Griffen et Hunter, ainsi que ceux du LB A. Barr. Mais elle a les moyens de le faire et si elle le fait, Rodgers n’aura plus qu’à s’appuyer sur Nelson (WR), Adams (WR) et Cook (TE), tous en forme depuis plusieurs matchs. Attention toutefois à Xavier Rhodes (CB) et Kendricks (LB) qui rôderont.

UNE LIGNE OFFENSIVE VIKINGS FRAGILE

NFL: Green Bay Packers at Minnesota Vikings

Pour briller, les Packers devront mettre la main sur Sam Bradford

En l’état actuel des choses, la ligne offensive Vikings est peut-être la pire de toute la NFL. Il faut dire que la ligne titulaire, déjà pas considérée comme gage de sécurité, a été décimée depuis le match aller. Le LT Kalil et le RT A. Smith sont blessés pour la saison, et le RG Fusco devrait sûrement manquer son 2ème match de suite pour un commotion. Le jeune LT actuel Clemmings est régulièrement abusé, et un Julius Peppers pourrait utiliser toute son expérience pour glaner son sack habituel.

22ème équipe NFL en sacks concédés et 28ème pour les chocs concédés sur le quarterback, cette OL oblige le QB Bradford à jouer vite et à dispenser de courtes passes. La défense Packers va pouvoir ainsi réduire son champ d’action et se rapprocher de la ligne de mise en jeu. Cela laissera peu d’espace au tight-end toujours efficient Rudolph. Randall (CB) et Clinton-Dix (FS), qui vient d’être nommé au Pro-Bowl (match des vedettes NFL), devront néanmoins surveiller le rapide Stefon Diggs (WR), auteur d’un festival à l’aller.

En plus, Sam Bradford ne peut pas s’appuyer sur son jeu au sol, le plus improductif de la ligue. C’est pour cela qu’Adrian Peterson a précipité son retour de blessure la semaine passée, mais résultat, il est très incertain pour demain après une prestation terne contre les Colts (6 courses, 22 yards, 1 fumble).

La ligne défensive Packers devrait pouvoir contenir ce jeu de course et le pass-rush Packers devrait être autant à la fête que contre les Seahawks qui présentaient une OL au niveau similaire. De plus, Clay Matthews dit avoir presque totalement récupéré de sa blessure à l’épaule qui le limite tant depuis 3 semaines. On verra déjà s’il est aligné titulaire ou si c’est Datone Jones (DE/OLB) qui le remplace poste pour poste comme cela a été le cas lors des deux derniers matchs.

Avec une attaque des Vikings avant-dernière de la ligue au niveau des yards et qui marque en moyenne 18,9 pts par match, l’objectif des Packers sera de marquer 3 TD le plus rapidement possible. C’est dans les cordes d’un Aaron Rodgers retrouvé qui rejoue à un niveau MVP depuis la mi-saison. De plus, il affirme que sa blessure au mollet s’est grandement amélioré cette semaine. Enfin, quand on sait que Rodgers est invaincu depuis 2008 quand les Packers jouent à domicile en décembre… Tout semble propice à une bonne performance des Packers, même s’il faut toujours respecter son adversaire, surtout dans un duel intra-division.

LES COMPOSITIONS PROBABLES

Attaque :

Rodgers (QB) – Montgomery (RB) – Bakhtiari (LT) – Taylor (LG) – Linsley (C) – TJ Lang (RG) – Bulaga (RT) – Cook (TE) – Nelson (WR) – Cobb (WR) – Adams (WR)

Défense :

Guion (DT) – Daniels (DT) – Matthews (OLB) – Ryan (ILB) – Martinez (ILB) – Peppers (OLB) –  Randall (CB) – Gunter (CB) – Rollins (CB) – Burnett (SS) – Clinton-Dix (FS)

Coup d’envoi samedi à 12 h 00, heure locale, 19 h 00, heure française.

Publicités

6 Comments

  1. Bonjour à toi, es ce que le changement de position de Montgomery au poste de runing back, surtout au vue de ces performances ne laisse présager une titularisation pour la saison prochaine? Es-ce la fin de l’aventure avec les packers pour Lacy et stark? ou vont t’ils tous les confronter sur les camps d’été? parce que Lacy arrive en fin de contrat non?

  2. Victoire impératif de toure façon, et qui serait bien mal venu, contre de pauvre Vikings redescendu de leurs drakar, et décimé sur le champ de bataille !
    D’autant que la dinamique est de notre côté, les blessés reviennent un à un, et que Rodgers en mode MVP est injouable au Lambeau en décembre.
    De leurs côté les Lions perdent ou gagnant, ne changera rien à la donne, il faudra de toute façon aller chercher la qualif à motor city, et là, ça sera une autre paire de manche.
    Je pense que ce match va être compliqué a suivre pour tous les fans des Packers à l’heure du réveillon, moi y compris, j’en profite pour souhaiter a toutes la Packers nation de joyeuses fêtes de fin d’année.
    Go Pack Go !

  3. Salut drien,
    le changement de poste de Montgomery est apparemment acté de l’aveu même des coachs. Dès l’année prochaine, il portera un numéro différent et peut s’épanouir comme un RB 2 sans problème, avec en plus ce bagage de WR qui peut en faire un bonne cible sur 3ème tentative et sur passe écran. RB 1, à voir sur sa fin de saison.

    Il ferait un bon duo avec Lacy. Lacy est en effet en fin de contrat. Je pense que le General Manager lui proposera une offre de 1 ou 2 ans acceptable, d’autant plus que sa valeur n’aura pas augmenté, compte tenu de sa blessure et de ses problèmes de poids la saison passée. Il est toujours impliqué cette saison dans le travail avec les RB. Pour moi, il a une valeur qui va au-dessus de ses chiffres statistiques dans sa capacité à saper les défenses.

    James Starks est actuellement en observation après un accident de la route. Il a encore été blessé cette saison et ne passe pas une année sans blessure depuis son année rookie 2010. Sa resignature la saison passée a été une surprise pour ma part. Il ne trouve plus les brèches et ne gagne plus de yard après le premier contact. Son licenciement me parait être une solution évidente même si cela coûterait quand même 750.000 $ (sur une année 2017 prévue à 3,75 M$ quand même !).

    Il pourrait être remplacé par Christine Michael dont j’aime beaucoup l’explosivité, on l’a récupéré pour 3 mois, il est agent libre en fin de saison. Même s’il a beaucoup de qualités, je suis pas sûr que le staff fasse l’effort de le conserver alors que la draft 2017 annonce une cuvée exceptionnelle de coureurs.
    Restent encore les cas de Crockett et Jackson à considérer, eux qui sont sur la liste des blessés ; mais leur avenir est sûrement ailleurs ou sur le practice squad…

  4. Deux équipes aux trajectoires opposées, ce qui me donne aussi beaucoup de confiance pour le match de ce soir, que je regarderai en différé à coup sûr.

    Joyeux Noël à tous les lecteurs de GBPF !!

  5. MISE À JOUR : Adrian Peterson, absent ce soir contre les Packers

  6. MISE À JOUR 2 :
    Randall Cobb (WR) out
    Nick Perry (OLB) de retour !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.