dorleant_makinton

Un retour inespéré pour Dorleant

L’injury report est la liste où sont placés les blessés de longue durée. Placer des joueurs sur cette liste permet de libérer des places dans l’effectif des 53 joueurs. Problème, chaque équipe ne peut faire revenir qu’un seul joueur de cette liste après la semaine 8. Et les Packers ont choisi de faire revenir de cette liste… Makinton Dorleant (CB) !

C’est donc le jeune rookie non drafté en provenance de l’université de Northern Iowa qui a eu le privilège de pouvoir revenir dans l’effectif des 53.

Point de Shields (CB1) ou de Lacy (RB1) dont l’importance est plus cruciale pour les Packers. Le choix de Dorleant les rend de facto out pour la saison.

Pour Lacy, sa blessure à la cheville est aussi problématique que celle de Montgomery (WR) l’année dernière. Comme le receveur, malgré l’opération, il aura manqué toute la saison. On peut vraisemblablement en vouloir au staff de l’avoir fait jouer blessé contre les Dallas Cowboys alors qu’il s’était blessé la semaine précédente face aux NY Giants. D’autant plus qu’on se rend compte désormais qu’il n’y avait pas autant le feu à la maison en week 6 avec un bilan de 3-1 que maintenant avec un bilan de 4-6 !

En fin de contrat, Lacy devient agent libre en fin de saison après un début de saison qui fut le meilleur de sa carrière. Néanmoins, les Packers ont en tête sa saison 2015 décevante pour cause d’empâtement sévère. Une prolongation de contrat pourrait lui être proposé sous la forme d’un contrat test d’un an pour prouver ce qu’il a dans le ventre (comme cela avait été pour BJ Raji en 2015 ou cette année pour Nick Perry). Mais avant d’évaluer le cas Lacy, les Packers observeront la fin de saison du nouvel arrivant Christine Michael (RB).

Pour Sam Shields, la situation est plus problématique et cela fait plusieurs semaines qu’il est revenu dans sa famille en Floride. Le protocole médical des commotions n’a pas été favorable pour lui. Il sera sûrement évalué à l’intersaison pour savoir s’il peut rejouer au football mais je pense que sa carrière footballistique est malheureusement derrière lui. On a pu constaté que sa perte était immense pour les lignes arrières qui ne bénéficient de sa couverture de « shutdown » sur le WR 1 adverse. Payé en tant que tel, sa résiliation libèrera néanmoins un gros salaire.

Makinton Dorleant (CB) profite des blessures à son poste de prédilection et notamment celle de Demetri Goodson dont la terrible blessure au genou face aux Redskins le prive de la fin de saison. Mais son intégration ne sera que sporadique, il sera plus sûrement un joueur d’équipe spéciale, se situant derrière Rollins, Gunter et Hyde dans l’ordre des cornerbacks, alors que Randall, désormais le CB n°1 est de retour à l’entrainement et peut être espéré lundi contre les Eagles.

Publicités