icon-standing

La descente aux enfers continue pour les Packers qui s’enfoncent au plus profond du classement NFC. Certes, cette conférence reste serrée à partir de la 4ème place mais GB se situe désormais à l’arrière du peloton et n’est qu’à un faux-pas de se faire décrocher définitivement.

CLASSEMENT DIVISION NFC NORTH

sans-titre2

Victoires difficiles certes mais victoires quand même de Detroit (face aux Jaguars) et de Minnesota (face aux Cardinals) distançant de 2 victoires les Packers du titre de division. La tâche s’annonce plus ardue pour Green Bay d’autant plus que cette stagnation globale de la NFC North fait qu’il n’y aura probablement que le champion de de division qualifié, au vu de la densité de la NFC East qui présente dans l’état actuel des choses 3 qualifiés : Dallas (9-1), NY Giants (7-3) et Washington (6-3-1).

Mais les Packers gardent un atout dans leur manche, leur bilan de division. Celui-ci donne l’avantage aux Packers en cas d’égalité au bilan de victoires. Et si Green Bay est encore en course pour les play-offs en fin de saison, c’est qu’il aura forcément eu des résultats positifs lors des derniers matchs contre les Bears, les Vikings et les Lions.

D’ailleurs, les Lions reçoivent les Vikings dans le match de Thanksgiving demain soir, ce qui signifie qu’une des deux équipes aggravera encore son bilan intra-division qui passera à 1-3.

Les Packers se déplaceront lundi soir à Philadelphie pour le match de la dernière chance. Les Bears vivent décidément une « annus horribilis »: défaite chez les  New York Giants et perte pour la saison de leur QB Jay Cutler revenu depuis peu de blessures, alors que leur receveur star Jeffery vient d’être suspendu par la ligue..

CLASSEMENT CONFÉRENCE NFC

sans-titre

Les Green Bay Packers tombent dans les limbes de l’enfer et sont désormais 14ème de la conférence NFC. Ils ne devancent plus que les Chicago Bears et les San Francisco 49ers qui vivent des saisons catastrophiques.

Néanmoins, ils ferment la marche d’un peloton dense entre le 3ème et le 14ème où tout peut encore se jouer, notamment pour les équipes de NFC North et de NFC South dont les divisions sont resserrées mais qui n’enverront probablement qu’un représentant.

Devant, les Dallas Cowboys se détachent inexorablement, accompagnés désormais des Seattle Seahawks. Ce duo se détache pour l’exemption du tour des wild-cards. Mais les NY Giants (7-3) restent en embuscade tout en confortant leur statut actuel de wild-card (5ème NFC). Washington, 6ème, permet à la NFC East d’avoir actuellement 3 représentants en play-offs. La NFC West semble désormais promise aux Seattle Seahawks, probable unique représentant de la division en play-offs.

23ème bilan NFL, les Packers perdent encore deux rangs de plus, mais cela est presque anecdotique. Une ligue toujours menée seule par les Dallas Cowboys (9-1),vainqueurs de coriaces Ravens de Baltimore.

Pour la semaine 12, la NFC offrira donc Eagles-Packers et Lions-Vikings, mais l’affiche de la semaine aura lieu dès demain lors de la journée de Thanksgiving avec les Cowboys (1er NFC) recevant les Redskins (6ème NFC) dans un duel de division électrique.

En AFC, l’affiche verra le choc des prétendants à la couronne de l’AFC West actuellement détenue par les Oakland Raiders, Denver Broncos – Kansas City Chiefs, ces derniers victimes de la surprise de la semaine 11 (défaite à domicile face à Tampa Bay).

Publicités