Échauffement Week 10 : TEN – GB

TENNESSEE TITANS (TEN) – GREEN BAY PACKERS (GB)

titans_vs_packers

Qui aurait dit que les Packers joueraient gros lors de leur déplacement prévu en semaine 10 dans la capitale de la country music, Nashville (Tennessee) ? Et pourtant, si ce n’est pas le match de la dernière chance (grâce notamment à la série de défaites des Minnesota Vikings), une défaite chez les Titans handicaperait grandement les chances de play-offs des Packers.

REDONNER DU RYTHME OFFENSIF

 

greenbaypackersvtennesseetitanssakb5m-vj9ul

Retour gagnant de Starks face aux Titans ?

On l’a vu face à Atlanta, Aaron Rodgers et l’attaque de Green Bay ne sont jamais aussi forts que quand ils enchainent les jeux. Le seuil du 1er first down à obtenir étant souvent l’écueil principal dans la progression de Green Bay, il importera aux Packers de retrouver les recettes qui avaient laissé entrevoir la lumière ces derniers matchs. Des retours de blessures devraient aider en cela.

Si les Packers veulent retrouver de l’allant offensif, il ne faudra pas délaisser le jeu à la course. Ces derniers temps, la balance des jeux était plutôt de 80 % de passes et 20 % de courses. Pourtant, Montgomery (WR), Ripkowski (FB) et Jackson (RB) ont montré des gains intéressants lors des quelques opportunités données. Le retour de James Starks (RB) permettra de mieux asseoir un jeu à la course qui va obliger les défenses à moins décrocher de joueurs dans la profondeur du terrain pour une situation de passe.

Outre un jeu de course à réinstaller, Aaron Rodgers devra retrouver son rythme de petites passes style West Coast offense qui fut si efficace à Atlanta afin d’engranger les premières tentatives. Là encore le retour à plein temps de Randall Cobb (WR) doit permettre à Rodgers de compléter des passes, notamment sur des petits tracés intérieurs.

Cela tombe bien, la défense des Tennessee Titans devrait inciter le n°12 à ce type de jeu. En effet, la défense des Titans est sous la houlette du légendaire Dick Lebeau, jamais avare de blitz pour harceler le quarterback adverse. Il enverra très souvent les aguerris rushers Brian Orakpo (OLB) et Derrick Morgan (OLB) à la conquête du sack, les Titans étant la 5ème équipe NFL dans cette catégorie.

Mais on peut compter sur une ligne offensive toujours exemplaire des Packers. Si les « 5 de devant » contrôlent les blitz adverses, Rodgers pourrait trouver la faille du « big play » dans l’arrière-garde des Titans. En effet, « blitzer » est une tactique à double tranchant, les Titans étant la 4ème équipe NFL à accorder le plus de passes de plus de 20 yards. C’est une faiblesse sur laquelle le chirurgien Rodgers pourrait vite appuyer.

CONTENIR MURRAY ET MARIOTA

Les Tennessee Titans sont tout simplement l’équipe qui gagne le plus de yards à la course de la NFL par le biais de son coureur n°1 et de son quarterback (1042 yards), à égalité avec les Buffalo Bills (1045 yards).

NFL: Minnesota Vikings at Tennessee Titans

Feinte de passe de Mariota (n°8), Murray (n°29) porte le ballon, Walker (n°82) part au block. Un résumé de l’attaque des Titans.

Défensivement, les Packers gagneront le match en contenant Demarco Murray (RB) ET Marcus Mariota (QB). Pour conserver son rang de meilleure défense contre la course, Mike Daniels (ST) et Letroy Guion (DT) devront sortir les biscotos pour bouger une ligne offensive des Titans jeune et talentueuse qui sait ouvrir les brèches pour Murray. Coureur puissant, Murray n’est jamais aussi fort que quand il y a des brèches dans lesquels il peut s’engouffrer à pleine vitesse.

Problème, les défenseurs devront aussi avoir un oeil sur Marcus Mariota aussi fort à la course (235 yards à la course, 2ème total NFL pour un QB) qu’il est à polir au niveau de la passe (déjà 8 interceptions). Or, ce type de configuration avec un coureur fort et un QB capable de faire de la « read-option » (feinte de course du RB pour course du QB) n’a jamais été favorable à la défense de Green Bay, encore orpheline de Clay Matthews (OLB) dimanche, linebacker aussi bon contre la passe que contre la course.

Les jeunes linebackers intérieurs Blake Martinez et Jake Ryan auront aussi leur rôle important de « deuxième lame » face au jeu de course de Tennessee. Et Jake Ryan, auteur peut-être de sa meilleure performance en carrière la semaine passée, aura un autre challenge de poids à relever en contrôlant la meilleure cible à la passe de Mariota, le lourd tight-end Delanie Walker (TE), challenge qu’il relèvera avec l’aide de Morgan Burnett (S) et Micha Hyde (CB).

Les menaces adverses se situant plutôt dans un petit périmètre, les lignes secondaires (toujours sans Shields et Randall) joueront près de la ligne d’en-jeu, sans toutefois négliger la longue passe mais on peut compter sur Clinton-Dix (FS) pour calmer ce genre d’initiative. Le jeu adverse étant chronophage, il faudra que les Packers stoppent rapidement quelques drives afin de ne pas payer la note physiquement en fin de match.

Sans espérer le même résultat que lors de la dernière confrontation (55-7 en 2012 !!!), une victoire donnerait une bouffée d’oxygène aux Packers qui n’ont jamais eu en seconde partie de saison un bilan inférieur à 50 % de victoires… depuis 2008, saison de la première année de titulaire d’Aaron Rodgers..

LES COMPOSITIONS PROBABLES

Attaque :

Rodgers (QB) – Starks (RB) – Bakhtiari (LT) – Taylor (LG) – Linsley (C) – TJ Lang (RG) – Bulaga (RT) – Nelson (WR) – Cobb (WR) – Adams (WR) – Montgomery (WR)

Défense :

Guion (DT) – Daniels (DT) – Perry (OLB) – Ryan (ILB) – Martinez (ILB) – Peppers (OLB) – Gunter (CB) – Rollins (CB) – Hyde (CB) – Burnett (SS) – Clinton-Dix (FS)

 

Coup d’envoi dimanche à 13 heures 00, heure locale, 19 heures 00, heure française.

7 Comments

  1. Bonsoir,

    Pourquoi dans les compo en défense de GB il n’y a que 6 joueurs de ligne avec 2 DT et 4 LB alors qu’on parle souvent du front seven défensif en NFL généralement composé de 2 DE, 2 DT et 3 LB en défense 4-3 voir en 3-4 dans les formations à 4 LB.

    Y a t il d’autres équipes qui pratiquent ce système en 2-4 ? Serait-ce une des causes des soucis défensif récurant ?

  2. Parce que le nickel est la nouvelle base. 🙂

    Je m’explique, comme indiqué dans l’onglet de la page d’accueil « Les postes en défense », GB joue en 3-4.
    Mais en fait, durant la majorité des snaps, la défense joue avec un dispositif dit « nickel », c’est à dire avec un joueur des lignes secondaires, un CB, qui remplace le plus souvent un joueur de ligne.
    Ce dispositif a pour effet de plus masquer les fonctions de chacun et de rendre plus imprévisibles les tactiques avec des joueurs capables à la fois de blitzer et de partir en couverture.

    D’autres équipes, sûrement. Regardons déjà l’équipe de Tennessee dimanche où la défense est dirigée par une légende du coaching défensif, Dick Lebeau, qui a été le mentor de notre coordinateur défensif Dom Capers.

    Source des problèmes ? Certains le diraient. Mais GB est dans la première moitié des défenses NFL avec la meilleure défense contre la course. Il manque les turnovers sur lesquels un coordinateur a moins de prise que le joueur lui même.
    Mais Capers était déjà le coordinateur en 2009 et 2010 où la défense était une des meilleures..

  3. Merci pour ces précisions

  4. Je suis à court de commentaires ^^ .

  5. Ce fut un mauvais rêve… Pfff !
    J’essaie de coucher ça demain sur le clavier.. 😉
    Allez, disons nous que les Viqueens nous laissent dans la course ! :-/

  6. Six pieds sous terre et on continue de creuser …
    Elle est vraiment mauvaise la NFC nord cette saison.

  7. Peut-être… surtout quand on voit que ce sont les Lions qui sont désormais en tête de la division !!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.