Échauffement Week 7 : GB – CHI

GREEN BAY PACKERS (GB) – CHICAGO BEARS (CHI)

packersbears_400x225

Peu de répit pour les Packers qui, quatre jours après leur défaite face aux Cowboys, affrontent leur rival historique, les Chicago Bears, dans le match du jeudi soir. Il n’y a pas le feu à la maison Packers mais la victoire à domicile est impérative face à un rival de division actuellement dans les derniers bilans NFL.

LA FOIRE AUX BLESSÉS

161018-kniledavis-950

Knile Davis, aussitôt arrivé, aussitôt titulaire !

Paramètre de la défaite face aux Cowboys, le nombre de blessés commence à enfler dangereusement à Green Bay et cela touche des éléments clés.

Ainsi, le poste de Running Back est en souffrance. Le volontaire Lacy, à force de jouer à saute-mouton sur le dos des défenseurs Cowboys, a aggravé sa blessure à la cheville. Il sera absent ce soir contre les Bears.

Compte tenu que Starks est aussi sur le flanc depuis ce week-end (petite opération au genou) et que John Crockett est sur la liste des blessés depuis la présaison, les dirigeants ont recruté il y a deux jours le coureur Knile Davis en provenance des Kansas City Chiefs dans un échange impliquant un tour de draft conditionnel (sûrement un 7ème tour si Davis effectue de bonnes performances). K. Davis fut drafté au 3ème tour en 2013 pour devenir le remplaçant de Jamaal Charles. Les récentes drafts de Charcandrick West et Spencer Ware ont relégué K. Davis au bout du banc. Coureur explosif de 25 ans, K. Davis se retrouve propulsé RB 1 à Green Bay pour ce match contre les Bears. Only in NFL !

Le poste de cornerback est l’autre poste où les Packers sont dans la panade. Sam Shields (CB1) vient d’être placé sur la liste des blessés, ce qui indique qu’il ne pourrait revenir au mieux que pour les trois dernières journées de la saison régulière. Randall (CB2) et Rollins (CB3) ont tous les deux des pubalgies qui les mettent sur la touche. Cette fois, pas de recrutement extérieur, le poste de CB était celui où Green Bay avait le plus de profondeur. Mais Gunter devra être remotivé après sa piteuse performance de dimanche. Ce ne sera pas facile car A. Jeffery est un receveur d’un autre calibre que les receveurs Cowboys affrontés au dernier match.

En attaque, Cook (TE) est toujours absent. Jared Abbrederis (WR) vient de se blesser à la cuisse alors que D. Adams (WR3) est très incertain après sa commotion de dimanche. En défense, heureusement, pas d’autre blessé en-dehors du poste de cornerback.

Mais si Green Bay déplore beaucoup de blessés aux postes de running back et cornerback, que dire de la liste des blessés de Chicago ! Les Bears n’avaient pas moins de 18 joueurs absents dimanche face aux Jaguars. Et non des moindres !

Contre les Packers, il manquera probablement aux Bears le QB1 Cutler, le RB1 Langford, le DT1 Eddie Goldman, le WR3 Eddie Royal et le LG Josh Sitton (coucou !). Et si on rajoute des joueurs clés comme Kevin White (WR2), Kyle Fuller (CB1) ou Lamarr Houston (LB2) qui sont eux absents pour la saison…n’en jetez plus la cour est pleine !

OBLIGATION DE PERFORMANCES POUR RODGERS ET L’ATTAQUE

C’est le match à ne pas perdre pour Green Bay.

D’abord parce que c’est le rival historique et que le public de Lambeau Field accepterait difficilement une défaite à domicile face à son rival honni.

De plus, cette équipe des Bears est actuellement une des plus mauvaises de la ligue, et pour cause, leur défense est décimée. C’est quasiment une équipe de remplaçants qui défend les intérêts de Chicago en défense. Comment dans ces conditions ne pas être performant pour l’attaque adverse ?

Toutes les conditions sont réunies pour que l’attaque retrouve un rythme qui carbure. Si les receveurs titulaires des Packers n’arrivent pas à trouver l’ouverture face aux cornerbacks remplaçants des Bears, il n’y aurait plus beaucoup de motifs d’espoir. D’autant plus que la ligne offensive de Green Bay, LA satisfaction de l’année pour le moment, devrait laisser 3/4 d’heure à Rodgers pour lancer. En effet, elle devra essentiellement surveiller le vétéran Willie Young (DT) en feu sur les deux derniers matchs.

Certes, le jeu de course aura du mal à tracer la voie avec comme seul coureur K. Davis qui a été recruté trois jours avant le match ! Mais là encore, la défense bis des Bears offrira normalement quelques possibilités.

LE REBOND ATTENDU DE LA DÉFENSE

Là encore, l’équipe des Bears n’offrira pas son équipe type. Brian Hoyer est néanmoins un très honnête quarterback remplaçant. La mission sera d’empêcher la connexion avec le receveur star Jeffery. On peut espérer que Gunter sera souvent accompagné d’un safety au marquage pour couper une liaison qui peut faire mal.

Pour cela, les rushers n’auront pas la mission si facile car les Bears ont encaissé peu de sacks depuis le début de saison. Cependant, elle est bien en-dessous du niveau de la ligne des Cowboys et la probable absence de l’ancien Packer Josh Sitton (LG) pourrait peser lourd.

Désormais 2ème défense de la ligue en termes de yards concédés par course (après la rouste Ezekiel Elliott), la « run defense » aura à coeur de se racheter et aura les moyens de le faire face à la 23ème attaque par la course de la NFL en terme de yards par match.

COLOR RUSH !!!

cspyf7hwyaabbky

Match du jeudi soir oblige, les Packers et les Bears joueront dans une tenue unie (« color rush ») qui sera du plus bel effet sur le terrain, n’en doutons pas (ha, ha!). En tout cas, il n’y aura pas de confusion possible entre les deux équipes.

On le voit, tous les signaux semblent au vert pour une victoire de Green Bay face aux Chicago Bears. La victoire est pour moi un minimum. Il faudra la manière avec pour que les nuages se dissipent dans le ciel du Wisconsin. Une défaite au contraire assombrirait grandement le destin des Packers et la crise ne serait pas loin. Car à 3-3 avec un calendrier qui offre encore Atlanta, Philadelphie, Seattle, Washington et Minnesota, les playoffs deviendraient tout d’un coup plus hypothétiques

LES COMPOSITIONS PROBABLES

Attaque :

Rodgers (QB) – Davis (RB) – Bakhtiari (LT) – Taylor (LG) – JC Tretter (C) – TJ Lang (RG) – Bulaga (RT) – R. Rodgers (TE) – Nelson (WR) – Cobb (WR) – Montgomery (WR)

Défense :

Guion (DT) – Daniels (DT) – Matthews (OLB) – Ryan (ILB) – Martinez (ILB) – Perry (OLB) – Gunter (CB) – Hyde (CB) – Hawkins (CB) – Burnett (SS) – Clinton-Dix (FS)

Coup d’envoi à 19 heures 25, heure locale, 2 heures 25, heure française.

 

1 Comment

  1. Comme tu dis, soit en remporte le match avec la manière et le record de TDs pour Rodgers (non je déconne) soit on dit bye bye aux PO sans parler du choc que causerait une telle « humiliation » à domicile. Ce serait triste de devoir en passer par là pour provoquer un changement mais c’est la vie en NFL ^^ .

    Sinon toute l’affaire des RBs semble avoir été mal gérée (c’est le refrain depuis le début de saison) mais K. Davis a une chance rare à saisir en passant directement RB1 contre une défense passoire et avec une bonne OL. Le seul truc qu’il a à faire, c’est de pas lâcher le ballon. Reste à voir le play calling et l’état mental du 12…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.