Échauffement Week 6 : GB – DAL

GREEN BAY PACKERS (GB) – DALLAS COWBOYS (DAL)

Match au sommet ce dimanche à Lambeau Field entre les 2ème (Cowboys) et 4ème (Packers) meilleurs bilans de la conférence NFC. Si on attendait les Packers en haut de l’affiche, les Cowboys sont un peu la surprise de ce début de saison. Depuis qu’ils sont privés de leurs deux stars Tony Romo (QB) et Dez Bryant (WR), les Cowboys offrent pourtant un visage séduisant sous la houlette des rookies Prescott (QB) et Elliott (RB).

EZEKIEL ELLIOTT VS PACKERS RUN-DEFENSE : LE MATCH !

NFL: Chicago Bears at Dallas Cowboys

Il faut stopper Elliott !

Quand deux entités excellent dans leurs domaines et qu’elles se rencontrent, elles polarisent l’attention. C’est exactement ce qui va se passer dimanche entre le coureur des Cowboys Ezekiel Elliott et la défense contre la course des Green Bay Packers.

Tous les deux jouent à des niveaux historiques. Ezekiel Elliott est le 3ème coureur rookie de l’histoire à compiler 3 matchs consécutifs à + de 130 yards ! La défense de Green Bay est sur des bases pour réduire d’un tiers le record des yards encaissés à la course sur une saison !

De l’issue de cette confrontation dépendra beaucoup de choses dans ce match tant le jeu à la course est la pierre angulaire des succès de Dallas depuis le début de saison. Il faut dire qu’Elliott évolue derrière ce qui est considéré par beaucoup comme la meilleure ligne offensive de la NFL. Il paraît donc impossible pour la défense des Packers de maintenir la même cadence face à l’équipe qui gagne le plus de yards à la course. Maintenir Elliott sous 80 yards sera bon, sous les 100 yards, ce sera acceptable. Empêcher les Cowboys de ne pas atteindre leur niveau habituel à la course sera déjà un élément pour prendre l’ascendant sur Dallas et dérégler le rouleau compresseur Cowboys.

PRESSER PRESCOTT

9500106-dak-prescott-nfl-preseason-dallas-cowboys-seattle-seahawks-850x560

Le QB rookie des Cowboys devra être mis sous pression

La défense à la course aura donc fort à faire. La défense à la passe également. D’abord pour empêcher Prescott de lancer. Or cette ligne offensive Cowboys a aussi l’art de bien protéger son QB, en premier lieu par son Left Tackle Tyron Smith. Et pourtant, il faudra que Matthews, Perry et consorts réduisent la poche du QB au maximum afin de mettre la pression sur le rookie qui joue dans un fauteuil depuis le début de saison.

Couper les extérieurs sera encore plus essentiel que Dak Prescott est un de ces QB capables de gagner des yards à la course si le jeu de passe n’est pas ouvert. On sait que les Packers ont des difficultés à gérer ce type de QB (Wilson, Kaepernick). Alors, il importera de déstabiliser la zone de confort du rookie qui sera peut-être privé des deux meilleures cibles de Dallas : le WR Dez Bryant et le TE Witten.

PRENDRE L’AVANTAGE RAPIDEMENT

Green Bay n’est jamais aussi fort que quand il mène au score en début de match. La saison 2016 exacerbe cette tendance. Elle est 1ère au niveau des points marqués en première mi-temps… et avant-dernière au niveau des points marqués en seconde mi-temps !

Le plan de jeu des Cowboys nécessite encore plus cette dynamique. Car Dallas se base sur son jeu de course performant qui use beaucoup de temps. Excellent quand on mène, chronophage quand on est mené. Si les Packers devancent les Cowboys au score, cela peut forcer Prescott à porter davantage son équipe sur les épaules et le pousser à la faute. Les lignes secondaires des Packers (sans Shields une fois de plus), qui ont eu nombre d’interceptions potentielles dans les mains depuis le début de saison, n’attendent que cela.

L’ATTAQUE A LES ÉLÉMENTS POUR BRILLER

12-Packers-Aaron-Rodgers.jpg

Aaron Rodgers sera t-il plus précis face aux Cowboys ?

La défense des Cowboys fournit les outils pour que l’attaque des Packers soit performante. La ligne défensive des Cowboys est encore moins performante que celle des Giants affrontés la semaine passée. Vu comment elle a été dominante la semaine passée, la ligne offensive Packers devrait encore laisser beaucoup de temps à Aaron Rodgers pour lancer et créer pas mal de brèches pour Lacy. Ce dernier est d’ailleurs incertain pour une entorse à la cheville. Sa présence est très importante (d’autant plus que Starks est « out ») et conditionnera le jeu de course de Green Bay.

Le jeu de course des Packers sera d’autant plus important que la défense des Cowboys n’a pas l’habitude de passer du temps sur le terrain grâce à son jeu de course offensif qui « mange » le chronomètre. De plus, elle encaisse pas mal de yards par portée. Enfin, dans sa zone rouge, Dallas contient moyennement son adversaire. Ce sont beaucoup d’éléments qui doivent permettre au moteur de l’attaque de Green Bay de tourner (enfin peut-être) à plein régime.

LES COMPOSITIONS PROBABLES

Attaque :

Rodgers (QB) – Lacy (RB) – Bakhtiari (LT) – Taylor (LG) – JC Tretter (C) – TJ Lang (RG) – Bulaga (RT) – R. Rodgers (TE) – Nelson (WR) – Cobb (WR) – Adams (WR)

Défense :

Guion (DT) – Daniels (DT) – Matthews (OLB) – Ryan (ILB) – Martinez (ILB) – Perry (OLB) – Randall (CB) – Rollins (CB) – Gunter (CB) – Burnett (SS) – Clinton-Dix (FS)

Sam Shields (CB) et Jared Cook (TE) sont les deux titulaires qui manqueront à coup sûr le match. James Starks (RB) et Chris Banjo (S) sont aussi « out ». Eddie Lacy (RB), Damarious Randall (CB) et Quinton Rollins (CB) sont incertains ; l’absence de Lacy modifierait grandement l’attaque de Green Bay.

À noter que ce match aura une connotation spéciale puisque les Packers évolueront dans une tenue « vintage » (« throwback ») reprenant le design de la tenue des Packers à la fin des années 1930. De plus, à la mi-temps du match contre les Cowboys, Brett Favre sera honoré par les Packers pour son introduction au panthéon (« hall of fame ») de la NFL.

2015_week6_aaronrodgers

La tenue des Packers dimanche sera « vintage »

Coup d’envoi à 15 heures 25, heure locale, 22 heures 25, heure française.

Publicités

4 Comments

  1. Le Throwback a tendance à nous faire gagner mais les célébrations de joueurs ont plutôt tendance à nous porter la poisse ces derniers temps (HoF game, Favre + Starr vs Lions…) donc ça s’équilibre :p .

    Sinon il y a en effet tous les ingrédients réunis pour avoir enfin un match abouti des Packers (enfin, probablement juste une MT, comme d’hab), surtout en jouant chez nous.

    D’ailleurs, faudrait tout faire à moitié prix à GB vu que l’équipe ne joue que la moitié du temps hin hin ^^ .

    PS: j’échange n’importe quel record statistique contre un billet pour le SB

  2. Et pourquoi pas les 2 (record statistique et SB) ? 🙂
    Bon, je pense que la moyenne de yards concédés (par match et par portée) va être revue à la hausse. Dans quelle proportion ? Là va être la clé du match.

  3. Une belle opposition en perspective, vivement le début du match.
    Je pense malheureusement que les Packers vont encaisser pas mal de yards au sol. Comme précisé dans l’article, les Qb capable de courir c’est toujours difficile `a gérer pour GB; en plus celui la il a une ligne en béton et un Rb1 en pleine forme.

    Du côté de Green Bay en cas d’indisponibilité de Lacy et de Stark qui va porter le ballon ?

  4. Lacy va devoir jouer sur une jambe et demie. Le RB 3 est sur le practice squad et n’a pas été activé, car il faudrait le remplacer par un des 53. Or l’épisode Callahan montre que GB doit être précautionneux avec les joueurs qu’ils laissent « libre ».
    Derrière Lacy, Ripkowski, Cobb et Montgomery devraient se partager les snaps normalement dûs à Starks.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.