Présaison week 3 – Rodgers au petit trot, Callahan au galop

San Francisco 49ers – Green Bay Packers   10-21

57c206a026ab8.image

Joe Callahan (QB) progresse de match en match

3ème match de présaison et ce fut l’occasion, enfin, de voir les escouades de titulaires des Packers au complet, à l’exception de Nelson en attaque et Burnett en défense.

LE 1er QUART-TEMPS POUR LES TITULAIRES

Oh, cela n’a pas été l’orgie d’actions pour les titulaires puisqu’ils ont quitté le terrain après un gros quart-temps (2 drives pour l’attaque, 3 drives pour la défense). Ce fut néanmoins l’occasion de voir à l’oeuvre un Aaron Rodgers motivé et d’avoir quelques enseignements sur ce que pouvait être l’équipe-type.

En attaque, la première équipe sur le terrain affichait 2 tight-ends (Cook et Rodgers) et en l’absence de Nelson, c’est Cobb.. et Adams qui étaient alignés en receveurs. En défense, c’est une formation dite « nickel » qui débutait le match avec Pennel et Daniels en defensive tackles ainsi que Perry-Martinez-Barrington-Matthews en linebackers (Burnett le safety et Clark le NT rookie étant absents pour des douleurs au dos).

Après un beau « 3 and out » imposé à San Francisco, l’attaque balbutiait ses passes alors que Lacy entamait son travail de sape à la course (7 courses pour 45 yards, soit 6,5 yards par portée). On nota cependant déjà une belle passe de Rodgers à Cook qui augure du rôle majeur qu’aura le tight-end dans l’attaque de Green Bay.

La balle rendue à San Francisco permettait au quarterback Blaine Gabbert d’exécuter un drive à base de tactique « run option » qui faisait mouche (7-0). On retrouvait sur ce drive des images déjà vues de la défense de Green Bay aux abois, ne sachant pas gérer ce type d’attaque.

Mais il en fallait plus pour décourager Aaron Rodgers qui égalisa sur une passe de touchdown pour Cobb après un drive de 8 mn (!) alternant idéalement courses et passes, enchaînant parfois les mises en jeu rapides (« no huddle ») montrant une bonne connexion avec le nouveau Centre titulaire JC Tretter. 7-7, Rodgers (6/9, 60 yards, 1 TD) pouvait aller se reposer.

Place à la défense qui affrontait alors Colin Kaepernick. Celui-ci prenait la suite de Gabbert au poste de quarterback. Mais la défense des  Packers le mettait sous pression et les passes incomplètes du n°7 californien s’enchaînaient.

UNE DÉFENSE N°2 INTRAITABLE, CALLAHAN PREND SES MARQUES

Brett Hundley, le quarterback n°2 de GB, étant blessé à la cheville, c’est donc Joe Callahan qui prenait les commandes de l’attaque de Green Bay. Le jeune Callahan était au départ égal à ses précédentes prestations, un peu paniqué et ne prenant pas forcément les bons choix sous la pression, mais sans erreur majeure. La ligne offensive ne lui facilitait pas le travail, notamment le RT Murphy qui n’a pas renouvelé sa précédente prestation.

Heureusement pour lui, la défense annihilait toutes les velléités offensives des 49ers. Ca et là, on notait la hargne de Datone Jones, la détente de Perry (OLB), la vitesse de Lowry (DE), la vision de Martinez (ILB), la présence de Pennel (DT) et la puissance de Price (DT), ce dernier ayant fait beaucoup de mises en jeu. Enfin, les lignes secondaires dans leur ensemble ont annihilé toute menace profonde, avec comme symbole l’interception de Marwin Evans.

Cette balle rendue à Green Bay à de nombreuses reprises permettait à Callahan de prendre ses marques petit à petit. D’abord mis en confiance avec des passes vers les tight-ends, il nous a fait découvrir la puissance insoupçonnée de son bras. Et cela aurait pu donner l’action de la présaison quand Callahan sous pression courait vers la gauche et lançait en mouvement avec son bras droit sur 40 yards vers le centre de la zone d’en-but en direction du receveur Adams… qui ne pouvait que frôler la balle du bout des doigts.

Packers 49ers Football

Davante Adams ne peut attraper la longue passe de Callahan

De retour de la pause, Callahan allait plus loin dans l’imitation de Rodgers en « scramblant » de manière de plus en plus judicieuse. C’est de cette manière qu’il trouva Abbrederis pour un touchdown de 18 yards (7-14). De plus, Callahan se trouva une cible préférée en la personne de Geronimo Allison (3 réceptions pour 78 yards) qui sauva une 3ème et 19 par une réception de 51 yards où il imposa son physique au défenseur. À la course, le travail était effectué par un Crockett plutôt pataud alors que Burks montrait une vivacité qui fut gratifiée d’un joli touchdown de 19 yards. (7-21)

160826_Packers_49ers1832_bay132

Si, si, c’est une réception de Geronimoooo

UN EFFECTIF ULTRA DENSE

Ce match contre San Francisco a confirmé la grande densité de l’effectif de Green Bay, notamment permise par une classe de rookies non draftés de haut vol. D’après l’entraîneur en chef Mc Carthy, c’est l’effectif estival le plus dense qu’il ait connu à Green Bay depuis sa prise de fonctions en 2006. Et on le croit sur parole car pour l’instant, les équipes n°2 et n°3 des Packers ont copieusement dominé leurs homologues adverses. Les coupes d’effectif de ces prochains jours vont s’apparenter à un casse-tête chinois pour le staff.

Cette profondeur d’effectif ne sera pas du luxe car les blessures s’accumulent. Outre Burnett (S) et Clark (NT) blessés au dos, une épidémie de blessures à l’ischio-jambier s’est répandue touchant Banjo (S), Elliott (OLB) et Dorleant (CB). Crockett (RB) était lui atteint à l’épaule pendant le match alors que Spriggs (LT) et Patrick (RG) rejoignent le « club » des joueurs ayant des blessures au doigt. On aura d’ailleurs remarqué ce Patrick plutôt convaincant à la place de Josh Walker. Mais pour l’instant, pas de joueur majeur touché ni de blessure majeure recensée.

Enfin, les équipes spéciales n’ont pas fait d’éclat, mais ont fait leur job. Et côté punters, match correct pour Mortell et Masthay mais ce dernier a été un peu plus performant sur ce match, rendant ce duel très indécis.

LES STATS NOTABLES

Nouvelle image (1)

Green Bay :

  • 39 mn 30 de possession de balle ! (sur les 60 mn de match)
  • 148 yards gagnés à la course
  • 82 yards concédés à la passe seulement !
  • 6 quatrièmes tentatives tentées pour 5 réussies (c’est la présaison !)
  • Joe Callahan : 16/24 à la passe pour 167 yards et 1 TD

Le 4ème match de présaison jeudi 1er septembre chez les Chiefs de Kansas City devrait notamment voir les principaux titulaires au repos. Le temps de jeu sera donné à tous les joueurs dont la présence n’est pas assurée dans l’effectif final des 53. Mais pour eux, il faudra d’abord passer le « cut » des 75 joueurs qui aura lieu… demain !

2 Comments

  1. Salut, ça valait le coup d’attendre un peu l’article, très bonne lecture encore une fois 😉 !

    Là c’est clair que certaines équipes doivent baver devant notre effectif (notamment SF niveau QB, avec nos 3 joueurs de qualité comparés à leur quatuor à la ramasse). Callahan ressemble à un megasteal historique pour un mec de NCAA3 comparé au NCAA2 Carson Wentz ou même Goff (que j’aime bien mais déjà moins au tarif payé).

    Comme tu le soulignes, toujours du mal en début de match mais quand il est chaud, ça envoie et c’est fun ! En plus il semble très « souple » avec ses équipiers et se connecte facilement avec tout le monde (moins la petite rigolade du fumble avec Cook) même si l’entente semble particulièrement bonne avec Allison (le fait d’être tous les deux UDFA doit jouer un peu).

    Le manque de rush/pression sur le QB était parfois frustrant mais pas inquiétant vu qu’on a clairement laissé SF mettre nos LBs et la secondary à l’épreuve par moments (c’ets la PS, faut bien tester les petiots :p). Pour le coup je repense aux highlights de Lowry vus après la draft et je me demande encore comment il est pas parti plus haut !

    Après, je vais être honnête, on vient de jouer CLE, OAK, SF qui ne sont pas des foudres de guerre, même si nous avons peu aligné nos titulaires pour l’instant. KC sera sans doute plus solide que ces équipes mais je pense qu’on a quand même largement de quoi être satisfaits, surtout vu où en sont CHI et DET (MIN a l’air nettement plus au point par contre…).

    Stats: en 1 MT c’était même 75% de possession pour GB ! On a quasiment pas vu l’O de SF (y’avait pas grand chose à voir, remarque :D)…

  2. AlexGoPackGo

    31 août 2016 at 08:14

    rien à ajouter ! j’adore ce petit QB ! il est sérieux et a un bon bras ! on lui souhaite une belle carrière !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.