Packers Brèves n°6 – Un Tretter intraitable

MJS packers14 12 of hoffman.jpg packers14

JC Tretter est prêt à protéger Aaron Rodgers

JC Tretter revient au centre des discussions.. et de la ligne offensive de Green Bay ! C’est ce qu’a annoncé le head coach Mc Carthy dans une conférence de presse lundi 22 août.

En fait, JC Tretter ne fait que reprendre ce qu’on lui avait pris : la place de titulaire au poste de Centre. À la fin de la saison 2013, Evan Dietrich-Smith, le Centre titulaire tout au long de la saison, est en fin de contrat, et pourtant Green Bay le laisse se faire enrôler par les Tampa Bay Buccaneers.

Mais cela n’effraye alors pas le staff des Packers qui a confiance en un jeune joueur choisi au 4ème tour de la draft 2013 : JC Tretter. Bien qu’absent toute sa saison rookie 2013 en raison d’un péroné cassé et d’un arrachement des ligaments de la cheville, JC Tretter fut installé au début du camp estival 2014 au poste de Centre. Il confirma alors tout le bien qu’on pensait de lui et se préparait à attaquer la saison 2014 en titulaire au milieu de la ligne offensive.

Mais patatras ! Une blessure au genou en fin de camp l’écartait des terrains pendant plusieurs semaines. Le temps nécessaire pour que le rookie Corey Linsley, véritable Centre de formation en provenance d’Ohio State et drafté au 5ème tour, prenne la place.. pour ne plus la lâcher !

JC Tretter relégué à un rôle de remplaçant, continua à faire son job aux entraînements en véritable pro et montra toute sa polyvalence. La saison passée par exemple, il remplaça déjà un Corey Linsley blessé à la cheville pendant quelques matchs où, tiens, tiens, Green Bay fit ses meilleures performances à la course. Il fut même la meilleure solution de remplaçant au poste de Left Tackle pendant l’absence de David Bakhtiari, démontrant qu’il était le véritable couteau suisse de la ligne offensive.

C’est un véritable effet boomerang dont bénéficie JC Tretter puisqu’il récupère le poste vacant de Corey Linsley, actuellement blessé aux ischio-jambiers. Qu’adviendra t-il lorsque Linsley sera opérationnel ? Ce sera au staff de gérer le dilemme. Mais en véritables joueurs professionnels de NFL, JC Tretter et Linsley savent que les blessures des uns peuvent faire le bonheur des autres. C’est une règle non écrite de la NFL mais que tous les joueurs connaissent..

Publicités

8 Comments

  1. Chambertin21

    24 août 2016 at 19:39

    Magnifique le titre^^

    Super joueur, capable de jouer partout sur la ligne et en faisant le boulot, on l’a bien vu l’année dernière.

    Il est encore relativement jeune, ce sera l’occasion pour lui de remontrer qu’il peut être un starter, y compris et surtout pour les saisons suivantes puisqu’il est peu probable que les Packers prolongent les 3 linemen qui, comme lui, seront en fin de contrat en février, Bakhtiary, Lang et Sitton.

  2. Merci ^^
    Le souci, c’est que Tretter est aussi en « contract year ». Mais je pense qu’il sera plus facilement prolongé, car il est jeune (25 ans) et coûtera moins cher que les 3 que tu as cités.
    La ligne offensive sera un sacré chantier à l’intersaison et je pense que le gain d’un Superbowl ou non cette année aura de l’influence sur les choix pris.

  3. AlexGoPackGo

    25 août 2016 at 21:27

    on en parle de l’histoire du dopage présumé de plusieurs joueurs des packers ?

  4. Non. 🙂
    Je n’ai pas fait d’article dessus car pour l’instant, le dossier repose sur… rien : un mec se vante auprès d’une chaîne étrangère de fournir des stars NFL sans aucune autre preuve que « c’est vrai parce que je te l’ai dit ».. et depuis il s’est rétracté..

    Roger Goodell a saisi cette affaire, non pour éradiquer le dopage en NFL mais pour montrer aux joueurs qu’il est le boss.

    Peppers, Matthews et Harrisson (un joueur des Pittsburgh Steelers) jouent le jeu et ont accepté l’ultimatum de Goodell d’être entendus par la NFL.

    Ils ont été entendus hier. Et comme tu peux le voir, rien de fracassant n’est sorti dans les médias. Ils ont évidemment nié, et ça ne va pas aller + loin pour cette affaire.

  5. AlexGoPackGo

    26 août 2016 at 09:00

    Merci pour la récap de l’histoire !
    A votre avis tout le monde se dope ? il y a des contrôles ? La NFL est bien strict sur la drogue mais quand est il du dopage ?

  6. Il y a des contrôles… puisqu’il y a des suspensions 🙂 Après de la qualité des contrôles.. je ne pense pas que la NFL pousse le bouchon trop loin et reste plutôt flou dans ses verdicts (sauf quand c’est de la marijuana !).

    D’ailleurs, Peppers et Matthews ont dû répondre s’ils prenaient des « PED » = Performance Enhancer Drugs : « drogues pouvant améliorer les performances ». La dénomination des produits reste donc volontairement flou, contrairement à une vision européenne où on divulguera le produit précis incriminé.

  7. Chambertin21

    26 août 2016 at 09:31

    Salut
    Moi ce qui m’intéresserais de savoir sur cette affaire concerne Al Jazitruc, une vraie enquête sur qui a fait sortir ça et pourquoi.
    Après, je n’ai personnellement aucune illusion à propos des pratiques dopantes dans le sport tant professionnel qu’amateur.
    Le cirque olympique qui vient de s’achever est sans doute le top du top de l’hypocrisie en ce domaine.
    Trop d’intérêts financiers au regard des questions de morale, d’éthique ou de santé publique; quand ce genre d’affaires « tombent », il y a bien souvent d’autres buts que la simple et probe dénonciation du dopage.
    M’enfin… ce n’est que mon humble avis.

  8. Amen ! 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.