Présaison week 2 – On prend les mêmes..

Green Bay Packers – Oakland Raiders   20-12

 temp160818-packers-raiders-becker-015--nfl_mezz_1280_1024

Deuxième match de présaison, toujours à domicile, et deuxième victoire sans trembler pour les Packers remplaçants face à des Raiders pourtant candidats aux playoffs cette saison.

 

TOUJOURS LES JOUEURS-CLÉS AU REPOS

On reprend donc, à peu de choses près, les mêmes joueurs. En effet, l’entraîneur en chef Mc Carthy a encore laissé au repos complet ses joueurs clés : Aaron Rodgers et Jordy Nelson en attaque et Julius Peppers, Clay Matthews et Morgan Burnett en défense. Ce n’est pas rien ! Eh oui, vous l’avez noté, je cite Nelson car il a été retiré de la liste des blessés et est donc potentiellement opérationnel, comme l’a montré son échauffement d’avant-match avec le reste de l’équipe. Par rapport au premier match, les nouveaux joueurs activés étaient Randall Cobb (WR) et Sam Barrington (ILB).

DES TITULAIRES UN ZESTE PLUS PRÉSENTS

temp160818-packers-raiders-2-siegle-4--nfl_mezz_1280_1024

JC Tretter (n°73) et Aaron Ripkowski (n°22) viennent d’ouvrir la brèche pour Eddie Lacy

Parmi les deux équipes de titulaires au début du match, le joueur qui avait le plus envie d’en découdre était sûrement le QB remplaçant Brett Hundley dont la présaison doit être son moment le plus actif de l’année. Calme, posé, il mena GB au touchdown lors d’un drive de 7 mn 30 magnifiquement mené où, calibre du QB oblige, on observait plus de variété dans les jeux, et pas uniquement de la course, que la semaine précédente. Lacy achevait le travail par un TD de 1 yard. Un drive où le jeu de course de Green Bay imprimait une fois de plus sa patte, bien aidé par la très bonne performance du fullback Aaron Ripkowski qui ouvrait les brèches une à une dans la défense. Seul un drop sur une passe lui faisait manquer la soirée parfaite.

La défense titulaire de Green Bay contenait l’attaque titulaire des Raiders mais Randall (CB) prenait une nouvelle réception sur sa tête face au receveur n°1 adverse, en l’occurrence la star en devenir Amari Cooper.

La fin du 1er quart-temps (7 à 3) voyait les titulaires de Green Bay partir se reposer sur la touche pour le reste du match. Cinq minutes de plus que le match précédent, on progresse lentement mais sûrement ! Place à l’équipe bis composée de jeunes morts de faim avec une ligne offensive remaniée par rapport au premier match : Spriggs-Taylor-Barclay-Walker-Murphy. Walker retrouvait sa place de guard où il est plus performant et le rookie de 6ème tour Kyle Murphy était installé au poste de tackle droit. Murphy fit une bonne rentrée surprenante alors qu’il a souvent affronté Bruce Irvin ! Le côté droit fut donc nettement plus performant que lors du match précédent (exit Rotheram).

HUNDLEY BLESSÉ, CALLAHAN DÉSORIENTÉ

temp160818-packers-raiders-becker-023--nfl_mezz_1280_1024

Khalil Mack dit « bienvenue en NFL » à Callahan et « tu es doué, mais tu as encore à apprendre » à Spriggs

Pourtant, c’est bien la défense titulaire que les jeunes Packers affrontaient. Et notamment son pass-rusher star : Khalil Mack. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a logiquement donné du fil à retordre à son adversaire, Jason Spriggs (LT) le plus souvent. Le tackle rookie d’Indiana fut mis à rude épreuve. C’est d’ailleurs Mack qui provoqua la blessure à la cheville convalescente de Hundley sur une action où une pénalité pour « roughing the passer » aurait pu être sifflée.

Hundley boitait bas après cette action de début de 2ème quart-temps et dut laisser sa place à Joe Callahan, toujours en manque d’assurance. Devant assumer plus de passes que la semaine passée, Callahan se retrouvait à courir un peu dans tous les sens à chacun de ses snaps comme un poulet sans tête. L’équipe avançait peu mais la défense stoppait les drives d’Oakland, notamment grâce à un Blake Martinez (ILB) omniprésent et qui vient peut-être de gagner ses galons de titulaire, d’autant plus qu’il était le capitaine de la défense et transmettait les tactiques à l’équipe.

Et comme si cela ne suffisait pas, le cornerback Randall interceptait la QB titulaire des Raiders Derek Carr sur une action qui aurait peut-être valu une interférence de passe défensive si on était en pleine saison. 7-3 à la mi-temps.

PACKERS BIS > RAIDERS BIS

Avec la rentrée des remplaçants de l’équipe des Raiders, on reprenait sur les mêmes bases en seconde période. L’équipe avançait par la course, cette fois par l’intermédiaire de John Crockett qui s’en alla marquer son 2ème touchdown en 2 matchs. (13-3).

La défense imposait « un 3 and out » au QB remplaçant des Raiders Matt Mc Gloin. Et Green Bay poursuivait par la course son travail de sape offensif et rajoutait le 4ème coureur Brandon Burks à la fête. 17-6 à la fin du 3ème quart.

La deuxième mi-temps montrait en fait un contrôle des évènements par les remplaçants de Green Bay : le run adverse était stoppé et les passes de Mc Gloin n’aboutissaient pas… ou alors dans les bras du CB Josh Hawkins tout heureux de récupérer une offrande de passe pour un retour d’interception sur 47 yards.

À 20-6 en milieu de 4ème quart-temps, la cause était entendue, et Marquise Williams prenait le relais de Callahan au poste de QB. Cependant, un dernier évènement allait marquer la fin de match : un punt.. contré de Tim Masthay à l’intérieur des 10 yards de Green Bay… et récupéré en zone d’en-but pour un touchdown des Raiders (20-12).

temp160818-packers-raiders-becker-036--nfl_mezz_1280_1024

Si ce punt bloqué est provoqué par une erreur criante de marquage du CB Ladarius Gunter, un punter d’expérience comme Masthay aurait dû voir l’arrivée du défenseur et feinter le punt. Si on rajoute un punt mauvais en début de match, la soirée fut encore à l’avantage du rookie punter Peter Mortell qui fut irréprochable. (58 yards de moyenne !)

Enfin, le rookie de 5ème tour Trevor Davis a montré quelques flashs de ses capacités de retourneur, tant sur kickoff que sur punt. Janis peut s’en mordre.. le doigt.

temp160818-packers-raiders-4-siegle-14--nfl_mezz_1280_1024

« Speedy » Davis

 

LES STATS NOTABLES

Score

Green Bay :

  • 35 mn 30 de possession de balle ! (sur les 60 mn de match)
  • 145 yards gagnés à la course (52 % des 277 yards gagnés au total)
  • 187 yards concédés par la défense seulement !
  • Brett Hundley (QB) : 5/7 à la passe pour 67 yards
  • Eddie Lacy (RB) : 45 yards en 9 portées (5 yards par portée)
  • 58 yards de moyenne pour les punts de Mortell !
  • 2 interceptions

Raiders :

  • 10 pénalités pour 96 yards
  • 46 yards à la course

 

Prochain match : semaine 3 de la présaison chez les 49 ers de San Francisco vendredi 26 août.

À noter que les Packers ne reverront plus leur stade du Lambeau Field avant le 25 septembre pour un match contre les Lions de Detroit.

 

8 Comments

  1. Chambertin21

    22 août 2016 at 11:57

    Salut.
    Tout est dit dans la chronique, je rajouterai juste que la performance d’ensemble de la defense m’a parut bien plus conséquente que contre les Browns.

    Bonne rentrée de Murphy en OL, pour Spriggs, effectivement, soirée pas évidente face à Khalil Mack, mais bon, c’est le métier qui rentre, ça sert à ça la présaison. Dommage que l’une des boulettes entraine la blessure d’Hundley, que j’aurais aimé voir davantage. Callahan a eu beaucoup de mal lors de sa rentrée, mais il a su remonter la pente au 3ème quart.

    J’ai bien aimé K.Brice, j’espère qu’il aura au moins une place en practice squad.

  2. En effet, une défense compacte qui m’impressionne par sa profondeur d’effectif. Même les places en Practice Squad seront chères !
    Dommage pour Hundley qui va manquer le prochain match à San Francisco. J’espère qu’il sera rétabli pour le dernier match de présaison et éviter les maux de crâne au staff s’il devait être écarté des terrains pour la reprise de la saison régulière.
    Murphy, que je voyais pataud, m’a très agréablement surpris sur ce match. À suivre..

  3. Très satisfait de ce second match de PS avec beaucoup de potentiel dans l’effectif à tous les postes.
    Pour la D, imaginez ce que ce sera avec nos 2 OLB titulaires à l’extérieur 😀 (parce que là, on voit un poil qu’ils sont absents quand même…).

    Sinon d’accord avec glouglou/Chambertin21, comme d’hab t’as tout dit ou presque donc je vais me contenter des miettes ^^ :

    J’ai bien aimé ce qu’on a vu de Lowry (DE 94) qui a montré sa capacité à « bouger » la poche adversaire dans la profondeur. Il semble pouvoir pénétrer autant à l’intérieur qu’à l’extérieur !

    Petite larme pour l’UDFA « Squirrel » (FB 40), notre doublure maousse de Rip sortie du rayon jardinage d’un Wall Mart et qui a laissé échappé un ballon crucial pour lui alors qu’il s’était parfaitement démarqué en fin de match… Il a tout de même réussi 2 belles courses de 5y !

    Dans la même catégorie, l’UDFA Jette (CB 41) qui a manqué de très peu une belle interception sur McGloin, là aussi en fin de match. Ça aurait pu jouer en sa faveur face à Daniel ou Dorleant.

    2 trucs vus en lisant:

    QB remplaçant des Raiders Mark Mc Gloin.
    Échec et « Matt »: Sanchez, sors de ce corps 😀 !

    Place à l’équipe bis composé (manque « e »)

  4. AlexGoPackGo

    24 août 2016 at 10:56

    Bonjour et merci pour tous vos commentaires.
    Je vais essayer de papoter avec vous malgré mon amour récent pour la NFL.
    Ma première question est où regardez vous le match ? (game pass ou streaming ? ne me répondez pas devant mon ordi sinon je me casseeee)

    encore merci ++

  5. Bienvenue !
    Les 2 mon capitaine ! Tout dépend du niveau de ta passion NFL.
    Si tu ne vas pas regarder des matchs toutes les semaines et que pour les matchs qui ont lieu en pleine nuit, et que tu peux te contenter du résumé de NFL.com le lendemain, alors streaming.
    Si l’idée de manquer un match des Packers t’est insupportable, alors le Gamepass s’impose puisque tu peux regarder en live ou en différé (sans les pubs). Le Gamepass peut paraître cher mais pour moi, il vaut largement le coup. Tu en as un pour tous les matchs NFL ou un pour seulement les matchs des Packers.

  6. AlexGoPackGo

    24 août 2016 at 14:47

    Merci !
    je vais prendre Be In comme l’année dernière et NFL.com est vraiment pas mal c’est vrai !

  7. L’offre de Bein est imbattable niveau financier, c’est sûr.
    Maintenant, attention, c’est plus pour voir la NFL que les Packers car Green Bay n’est pas forcément diffusé en primetime qui sont les matchs retransmis par Be In (matchs du jeudi soir, dimanche soir et lundi soir). Tu auras certes le « redzone », qui permet de voir les highlights de chaque match (= au résumé vidéo de NFL.com).

  8. AlexGoPackGo

    24 août 2016 at 15:24

    c’est pour voir en direct avec ma femme le dimanche soir et après pour les autres matchs, je me débrouillerai niveau téléchargement 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.