Après les deux choix compensatoires du 4ème tour de draft, place au 5ème tour où le staff n’a pas pu s’empêcher comme chaque année de choisir un receveur à la draft, quand bien même il y a pléthore de joueurs à ce poste à Green Bay. C’est la petite marotte du GM Ted Thompson de drafter un wide receiver, d’autant plus qu’au bilan de la saison 2015, l’entraîneur Mike Mc Carthy avait admis un manque de vitesse dans le corps de receveurs, notamment due à la blessure du receveur n°1 Jordy Nelson ; quand bien même Jeff Janis, receveur rapide, fut sous-exploité… Le millésime 2016 en wide receiver est donc représenté par Trevor Davis qui nous vient de l’université de Californie basée à Berkeley en baie de San Francisco.

maxresdefault

Trevor Davis, le nouveau « dragster » des Packers?

 

1,85 m , 85 kilos, Trevor Davis a un gabarit léger pour la NFL. Mais il est donc rapide, le staff des Packers le notant comme un joueur encore + rapide que les 4 secondes 42 sur 40 yards (36,5 m) qui ont fait de lui le 13ème joueur le plus rapide du combine. Il est également doté de grandes mains, ce qui en fait un receveur de passes plutôt sûr, un bagage nécessaire quand il faudra recevoir les passes missiles d’Aaron Rodgers dans le froid de l’hiver du Wisconsin.

Pour ce qui est de recevoir des passes d’un bon QB, Trevor Davis a déjà été un peu mis au parfum, puisqu’il évoluait ces deux dernières années chez les « CalBears » drivé par le quarterback Jared Goff, joueur qui a été le choix n°1 de la draft 2016 ! Il n’était pas la cible préférée de Goff, mais l’attaque de California était multicéphale, offrant ainsi une grande variété dans le jeu de passes. La variété des cibles offrait une concurrence rude à Davis, ce qui l’a toujours maintenu concentré afin de se faire remarquer par le futur n°1 de la draft 2016. Il ne sera donc pas dépaysé à Green Bay où là aussi, il devra faire sa place face à une rude concurrence pour s’attirer les faveurs du quarterback star.

Sa vitesse et son rôle, qui sera encore modéré en 2016 chez les Packers, le prédestinent à briguer le poste de retourneur de coup de pied d’engagement (« kickoff »). C’est un poste qui a perdu de la valeur avec le nombre accru de « touchback » (coup de pied d’engagement qui atteint la zone d’en-but), facilité par un récent rapprochement de la ligne de kickoff décidé par la NFL. Alors, sûrement qu’on ne verra pas beaucoup de kickoffs retournés par les Packers, mais Trevor Davis se présente comme un candidat sérieux pour être le titulaire dans ce type d’action, qui se raréfie mais qui peut changer le cours d’un match si le retour se termine directement en touchdown. Et ça, Trevor Davis connaît.. ; comme lors d’un match de 2014 contre l’équipe universitaire de Washington State où il retourna coup sur coup deux kickoffs pour deux touchdowns de 98 yards et 100 yards ! (voir vidéo ci-dessous)

Alors, verra-t-on  ce dragster recevoir beaucoup de passes d’Aaron Rodgers en 2016, et le voir semer des défenseurs en pagaille ?

 

Publicités