635767782085335730-IUFB-29

Jason Spriggs, ancien left tackle des « Hoosiers » de l’université Indiana

En ce jour 2 de la draft 2016, le front office (FO – le corps dirigeant) des Packers tenait Jason Spriggs, le left tackle d’Indiana, en haute estime dans leur board (classement personnel). Constatant qu’il descendait peu à peu dans la hiérarchie des choix, les Packers ont estimé que ce serait une vraie affaire d’avoir ce joueur à une position aussi basse. Cependant, ils ne pensaient quand même pas qu’il arriverait à leur 57ème choix d’origine, notamment parce que choisissaient devant eux des équipes en quête du profil de Jason Spriggs, comme les Bears de Chicago ou les Seahawks de Seattle. Cela a provoqué le trade up (l’échange pour monter) des Packers avec les Indianapolis Colts.

Les Colts disposaient du 48ème choix et les Packers du 57ème choix. Pour pouvoir échanger ces choix, il fallait bien que Green Bay donne une compensation, matérialisée par le don du pick 125 (4ème tour) et du pick 247 (7ème tour).

logo GB

Les Green Bay Packers reçoivent le choix n°48 des Colts

 

indianapolis-colts

En échange, les Indianapolis Colts reçoivent les choix n°57, n°125 et n°237 des Packers.

En première impression, j’étais vraiment pas fan de lâcher un 4ème tour et un 7ème tour pour monter de 9 choix et prendre un OT alors qu’il y en avait encore pas mal de dispos. Et après avoir étudier le cas Jason Spriggs, on voit que notre General Manager n’a pas drafté la position, mais le joueur ; et que son slide (« glissade dans la hiérarchie ») allait un moment s’arrêter, alors il fallait bouger pour saisir cette occasion. Avoir l’OT souvent considéré comme le n°3 ou 4 de cette draft à cette position en pick 48 (!) pour une premium position du football américain, c’est un très bon coup joué !
Spriggs est super athlétique, il a maîtrisé Bosa (le futur choix n°3 de cette draft) dans un match au couteau contre Ohio State, la franchise qui a fourni le + de nouveaux joueurs NFL cette année. Il est super rapide pour sa taille, ce qui lui donne une grosse capacité de run block sur les extérieurs. Il lâche pas l’affaire dans ses duels. Vraiment, il est super intéressant et a la capacité de devenir un franchise LT. Il est vraiment typé T, je le vois pas trop muter en G.

Suivez Jason Spriggs, le n°78 rouge, qui aide son QB et son coureur.

Maintenant, ça met une grosse pression sur le LT Bakhtiari actuellement titulaire et qui est dans la dernière année de son contrat. Il va devoir faire une saison de Pro Bowler s’il veut rester à GB en 2017. Quoi qu’il en soit, on va avoir un T remplaçant de choix, ce qui est important vu la propension aux blessures du RT Bulaga, et la fine depth qui avait été exposée au grand jour lors de la déroute face aux Arizona Cardinals en semaine 16 la saison dernière.
Finalement, très satisfait de ce choix en 2ème lecture. Ce grand et beau bébé d’1,98m pour 136 kgs doté d’une grande éthique de travail a hâte d’étudier le playbook (carnet de jeu) de GB et de montrer sa valeur face aux titulaires lors du camp d’entraînement estival. Jason Spriggs a signé le 9 mai 2016 son contrat rookie (débutant) de 4 ans pour 5 millions de $ (dont 50% garantis).

160513-spriggs-feature-950

Jason Spriggs, ici lors du rookie camp, a conservé son n°78 universitaire

Publicités